<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

« Augmentation de quoi !? | Page d'accueil | Questions des élus CFDT réunion DP du 04/04/08 »

10/04/2008

Consultations du CE concernant les vendeurs pro

Un plan social (PSE) a été mis en place par la DRH pour les vendeurs ayant refusé le nouveau dispositif de rémunération.
96 salariés sont concernés, soit 4,8% des vendeurs.
Ne pas confondre l'Accord Vendeur avec ce PSE.


Déclaration de la CFDT au CE du 10/04/08

- Les vendeurs ont été très mal informés.

- Des méthodes apparaissent dans certains magasins contre des vendeurs ayant refusé de signer l’avenant, afin d’essayer de les licencier sans passer par le PSE.

- Concernant le PSE, l’expert a souligné que les mesures destinées à éviter les licenciements étaient beaucoup moins incitatives que lors des précédents plans sociaux. Quand on sait que les mesures du précédent PSE était déjà qualifiées d’insuffisantes au regard des moyens de l’entreprise par le directeur départemental du travail, ça en dit long !…
Les mesures établies par la DRH sont insatisfaisantes : il faut se donner les moyens financiers d'un vrai PSE digne d'une enseigne telle qu'Auchan.

- La direction continue de faire du « catastrophisme » économique alors que les propriétaires de l’entreprise s’enrichissent vertigineusement. Mais 70% d’augmentation en 2 ans, ce n’est peut-être pas encore assez, il faut donc continuer à rationner les salariés !

- Le fait d'avoir en ce moment deux systèmes de rémunération différents pour le même métier, est en infraction avec le principe du droit du travail sur l’égalité de rémunération.
Pour éviter cela il aurait fallut attendre la fin du processus pour mettre en place le nouveau dispositif.

- Ce plan social n’est pas acceptable, il faut privilégier la négociation pour améliorer encore l’accord Vendeur, et mieux informer les salariés concernés.


Déclaration de la CFDT au CE du 02/04/08

Pourquoi la CFDT est signataire de l’accord Vendeur :

Depuis le début la DRH avait affirmé sa volonté de modifier ce secteur…accord ou pas.

Certains affirment que c’est l’accord Vendeur et donc ses signataires qui sont à l’origine de la situation des vendeurs.
C’est faux.

Ne pas confondre la cause : la décision de l’employeur
et la conséquence : la nécessité de palier en négociant un accord.

Repousser cet accord par principe eut été bien plus préjudiciable pour les vendeurs.

  • L’entreprise peut en toute légalité modifier son organisation et les statuts vendeurs, et cela sans accord avec les syndicats.
  • Plus que se faire plaisir en restant figé sur des positions de principe, notre but a été de récupérer le plus possible pour les vendeurs et de limiter les dégâts.
  • La négo a permis
    ·         D’octroyer une prime de transfert, que la CFDT a réussi à faire améliorer de 10%.
    ·         De revenir à la guelte aux moins pour les hyper GT et de passer la PVI de 500€ au départ à 900€ acquis pendant la négo.
    ·         De permettre aux 1100 vendeurs non gueltés de passer d’une PVI de 350€ à une PVI de 900€.

Ne pas négocier c’était abandonner les vendeurs à leur sort, un PSE bête et méchant limité au minimum légal par absence de rapport de force réel.
Nous avons donc choisi de nous engager et d’assumer nos responsabilités.
Cela ne signifie pas que nous sommes d’accord pour un plan social, ni que nous sommes satisfait que des salariés perdent de la rémunération !

Plan social (PSE) mis en place par la DRH
:

Afin de contrôler la com, la DRH joue une fois de plus la précipitation et essaye de prendre les représentants du personnel de cours. Elle a donc programmé les consultations CE pour un plan social, très rapidement sur la plupart des sites.

De son côté FO demande aux signataires, dont la CFDT avec la CFTC et la CGC, de dénoncer l’accord Vendeur.

Tout d’abord il faut être clair, le levier du nombre de points étant à la seule prérogative d’Auchan, c’est bien l’entreprise qui défini la guelte, donc la rémunération variable actuelle des vendeurs.

Dire aux vendeurs que les syndicats sont en capacité de leur permettre de garder leur mode de rémunérations en l’état, en bloquant une signature, c’est leur mentir.

D’ailleurs il a été réaffirmé, qu’un PSE bien plus défavorable pour les vendeurs aurait découlé d’une situation de blocage d’accord…

Mais si la dénonciation de l’accord par la CFDT pouvait amener la garantie d’une nouvelle « négo » gagnante pour tous les vendeurs, ou en cas de mauvaise application de l’accord actuel, alors oui une dénonciation serait envisageable !

Pour l’instant, la seule dénonciation de la CFDT serait stérile, car cela ne changerait rien au « processus » engagé et surtout cela nous empêcherait d’être pleinement acteur sur le suivi de l’application de cet accord qui concerne 1990 vendeurs et non pas 550.

Cet accord doit être réellement gagnant pour la très grande majorité d’entre eux. Et dans le suivi, la CFDT compte bien remplir pleinement son rôle d’interlocuteur engagé et exigeant pour tous les vendeurs !

Les commentaires sont fermés.