<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

« Questions CFDT au CE du 27/08/10 | Page d'accueil | Cadres Auchan : Samedi 2 octobre manifestons pour une retraite équitable »

29/09/2010

Les comptes du premier semestre 2010 de Groupe Auchan

Nous retranscrivons ci-dessous l'analyse de Benoit Boussemart, économiste et auteur du livre "La richesse des Mulliez", concernant les comptes du premier semestre 2010 de Groupe Auchan.
Comme nous le disions précédemment, Groupe Auchan se porte très bien.
Pour mémoire, voir notre article sur les résultats de Groupe Auchan au 1er semestre 2009.


Comptes du premier semestre 2010
Rappel : les comptes consolidés reprennent l’ensemble des sociétés sous le holding Groupe Auchan SA, donc les 4 composantes Auchan Hyper, ISMS (les supers), Immochan et Banque Accord.


Ces comptes consolidés semestriels sont une image à un moment donné de la situation du groupe. Aussi bien l’activité (compte de Résultat) que les données du patrimoine (bilan) ne donnent qu’une idée partielle du groupe. Rien d’évident pour l’activité : il ne suffit pas de multiplier par 2 les données d’un semestre pour avoir une idée de ce que sera l’année 2010. Et il en va de même pour le bilan.

Les informations sont les suivantes sur les 2 dernières années :

 

Groupe Auchan

Résultat consolidé semestriel

En millions d’euros

Variations 10/09

En % du CA HT

2009

2010

M€

En %

2009

2010

A = Chiffre d’affaires

18 692

19 959

1 267

6,8

100,0

100,0

  Achats de marchandises

+/- Variations de stocks

13 891

309

15 068

99

1 177

- 210

8,5

- 68,0

74,3

1,7

75,5

0,5

B = Prix de revient

14 200

15 167

967

6,8

76,0

76,0

A-B = Marge commerciale

- Autres frais généraux

4 492

1 397

4 792

1 458

300

61

6,7

4,4

24,0

7,5

24,0

7,3

= Valeur Ajoutée

- Charges de personnel

3 095

2 207

3 334

2 359

239

152

7,7

6,9

16,6

11,8

16,7

11,8

= Excédent Brut d’Exploitation

+ Autres produits d’exploitation

- Intérêts financiers

+/- Change

+ Produits financiers

888

86

- 118

28

975

98

- 55

- 24

30

87

12

63

- 24

2

9,8

14,0

- 53,4

n.s.

7,1

4,8

0,5

- 0,6

0,1

4,9

0,5

- 0,3

- 0,1

0,2

= CAF courante

- Impôts sur les sociétés

+/- Résultats soc. en équivalence

884

82

- 47

1 024

187

- 7

140

- 105

40

15,8

x 2,3

- 85,1

4,7

0,4

- 0,3

5,1

0,9

- …

= Capacité d’autofinancement

- Dotations aux amortissements

+/- Autres provisions nettes

755

588

- 12

830

569

- 13

75

19

- 1

9,9

- 3,2

8,3

4,0

3,1

- 0,1

4,2

2,9

- 0,1

= Résultat net comptable

155

248

93

60,0

0,8

1,2

Dont groupe

Dont minoritaires

143

12

230

18

87

6

60,8

50,0

0,8

0,1

1,2

0,1

Détail du chiffre d’affaires :

- Hypers

- Supers

- Immobilier

- Banque

- Autres activités

 

14 868

3 252

223

220

208

 

15 958

3 400

239

218

226

 

1 090

148

16

- 2

18

 

7,3

4,6

7,2

- 0,9

8,7

 

79,2

17,3

1,2

1,2

1,2

 

79,6

17,0

1,2

1,1

1,1

 

Principales remarques :

 

Activité.

Le groupe poursuit sa croissance : interne (ouvertures d’hypers et de supers, sauf en France et en Italie) et externe (rachats des intérêts minoritaires).

Il y a 49 hypers de plus au niveau mondial, mais 3 supers de moins. La France progresse en hypers (124, contre 123) et diminue en supers (de 297 à 278). Ce qui pénalise l’évolution du nombre de supers ; cette évolution est liée au passage à l’enseigne Simply Market.

Le CA global consolidé HT augmente de 6,8%.

Les hypers représentent 79,2% du CA consolidé en 2009, et 79,6% en 2010.

Le CA des supers est passé de 3,252 Mds€ HT en 2009 à 3,4 Mds€ en 2010.

Immochan poursuit sa croissance au niveau mondial : de 223 à 239 M€, soit +7,2%.

Enfin, Banque Accord passe de 220 à 218 M€ en consolidation, soit - 0,9%. La crise financière est passée par là.

 

Performances.

Entre 2009 et 2010, la marge commerciale semestrielle est confortée, à 24% du chiffre d’affaires consolidé (contre 23% pour les 1ers semestres 2007 et 2008). Cette évolution est renforcée sur l’ensemble du compte de résultat par une légère diminution des autres frais généraux, une stabilisation du poids relatif des charges de personnel, et une diminution des charges financières. En tenant compte de la progression du chiffre d’affaires (+ 6,8%), ces performances permettent de dégager davantage de profits.

Au niveau de l’exploitation, les autres frais généraux diminuent de 0,2 point entre 2009 et 2010 ; la valeur ajoutée gagne en conséquence 239 M€, soit 7,7% sur le semestre.

Les charges de personnel (qui comprennent les salaires, les cotisations sociales, l’intéressement, la participation …) augmentent moins rapidement (6,9%) que la valeur ajoutée ; ce qui entraîne une hausse de l’excédent brut d’exploitation de 9,8%.

La bonne performance d’ensemble du groupe est à souligner. Compte tenu de la diminution des charges financières (- 33%, charges nettes de change comprises), la CAF courante augmente entre 2009 et 2010 de 140 M€, soit + 15,8% entre les deux semestres. Il n’est ici nulle question d’éléments exceptionnels (et notamment de la prise en compte des résultats des sociétés en équivalence : Tintin breton a encore frappé, et il est toujours aussi fâché avec les données financières !!! ; il faut dire qu’il ne fait que prendre pour argent comptant les commentaires de la direction – autant lire le rapport de cette dernière sur le site de Groupe Auchan).

La capacité d’autofinancement est à la hausse de 75 M€ ; elle bénéficie certes du moindre impact des mauvais résultats des sociétés en équivalence ; mais elle est en revanche pénalisée par une forte augmentation de l’impôt sur les bénéfices (multipliés par 2,3). Ce qui n’empêche pas le résultat net de progresser de 60%, avec des amortissements qui restent lourds (impact des investissements).

Au final, le résultat net comptable s’établit à 248 M€, soit 1,2% du chiffre d’affaires semestriel (contre 0,8% le semestre 2009, 1% le semestre 2008, et 1,1% le semestre 2007). C’est donc la meilleure performance des 4 dernières années.

 

Ce qui n’empêche nullement la direction du groupe de jouer au chœur des pleureuses, attirant d’ores et déjà l’attention sur les résultats du semestre à venir, qui pourraient être moins bons.

 

Les données du bilan consolidé

 

Données fin de semestre

2008

2009

2010

  Fonds propres

+ Provisions pour risques et charges

+ Dettes financières à plus d’un an

6 877

408

3 328

7 263

401

3 720

8 036

389

3 287

A = Capitaux permanents

10 613

11 384

11 712

  Immobilisations d’exploitation

+ Immobilisations financières

14 181

560

14 665

543

15 287

621

B = Actifs immobilisés

14 741

15 208

15 908

A - B = Fonds de roulement

- 4 128

- 3 824

- 4 196

  Stocks

+ Clients

- Fournisseurs

+/- Créances et dettes diverses

2 975

301

6 239

- 889

2 802

347

5 574

- 607

3 115

327

5 993

- 737

C = Besoin en Fonds de Roulement

- 3 852

- 3 032

- 3 288

  Liquidités

- Dettes financières à court terme

1 473

1 749

1 064

1 856

866

1 774

D = Trésorerie

- 276

- 792

- 908

C + D = Fonds de roulement

- 4 128

- 3 824

- 4 196

 

Rappelons qu’une structure financière est une image à un moment donné. Elle peut donc être affectée par les périodes de soldes, de fêtes de fin d’année etc.

 

La comparaison des 3 semestres montre que le groupe s’est notablement renforcé : accroissement très net des immobilisations (lié à la politique de croissance) et des capitaux permanents. Ces derniers se renforcent surtout au niveau des fonds propres (+ 1,16 Mds d’euros entre 2008 et 2010), l’endettement financier à long et moyen terme étant assez stable sur cette période.

Sur courte période, entre 2009 et 2010, l’endettement financier à long et moyen terme diminue de 3 720 à 3 287 M€ ; et l’endettement net (trésorerie comprise) passe de 4 512 M€ à 4 195 M€. A titre de comparaison, l’endettement net du groupe Casino fin 1er semestre 2010 était de 5 368 M€, et celui de Carrefour de 11 264 M€ pour respectivement 13 589 M€ et 43 733 M€ de chiffre d’affaires. De loin, Groupe Auchan a la meilleure structure financière : rapportée au chiffre d’affaires semestriel consolidé, l’endettement financier net ne représente que 21% pour Groupe Auchan, contre 25,8% pour Carrefour et 39,5% pour Casino.

 

CONCLUSION SUR LES COMPTES CONSOLIDES

Le groupe se porte très bien. Il capitalise les gains de sa stratégie de croissance, qui ne se fait pas à marches forcées et avec des taux de rentabilité très élevés (qui sont les objectifs des groupes liés à la finance).

 

Le modèle de l’hyper est loin d’être « mort ».

Le Chiffre d’affaires consolidé semestriel de Carrefour n’a augmenté que de 5,8% entre 2010 et 2009, et le résultat net n’atteint que 130 M€ ! (l’enchantement des clients tarde à se traduire en monnaie sonnante et trébuchante).

http://richessem.eklablog.com/article-41-les-comptes-du-p...

Les commentaires sont fermés.