<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="http://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

« LA COUR DE CASSATION CONDAMNE AUCHAN POUR NON RESPECT DU SMIC ET DES MINIMA SALARIAUX | Page d'accueil | Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 18/09/12 »

22/10/2012

Lettre ouverte à l’attention des membres du CODIR DSI AUCHAN

Lettre ouverte des syndicats CFDT, FO et CFTC

à l’attention des membres du CODIR DSI AUCHAN

Villeneuve d’Ascq, le 18/10/2012

Marie PEZE (Docteur en psychologie, expert judiciaire) : « Les nouvelles organisations du travail sont extrêmement sophistiquées et fabriquent comme des orfèvres une machinerie qui vient capturer toute la subjectivité du salarié pour qu'il s'investisse corps et âme dans la nouvelle tâche. »

Messieurs,

Nous vous interpellons pour vous faire part de nos analyses sur la situation actuelle et future de la DSI.
Nous estimons que certains principes fixés en DSI sont à la base des problèmes subis par les collaborateurs.

Lorsque l’on voit le principe du « payer pour un résultat », cela donne effectivement de l’externalisation et des délocalisations d’emplois néfastes pour le pays, mais aussi une organisation du travail qui réduit l’œuvre aux résultats et oublie ceux qui produisent ce résultat !

Lorsque que nous lisons dans des notes de stratégie interne : « ce qui ne se mesure pas ne se manage pas », on voit ici la source de ce qui génèrera des contraintes excessives sur les salariés. A vouloir tout mesurer, tout compter, tout contrôler, tout évaluer, tout manager, on met en place de la sur-organisation qui produit toujours les effets pervers révélés dans le BOI de la DSI.
Et que penser des démissions que nous constatons depuis quelques temps ?!...

La sur-organisation mise en place produit :
-        Une vision mécanique de la réalisation des tâches ; le morcellement des activités ; la mise en place d’outil de contrôle aboutissant toujours à la surveillance et à la pression ;  à l’externalisation comme utopie d’un meilleur contrôle.
-        Des activités de reporting représentant jusqu’à 30% de l’activité des métiers mais dont la masse d'information générée n'est pas forcément pertinente et efficace.
-        La sous-estimation systématique de l’impact des modifications d’organisation sur les salariés, et des efforts qu’ils doivent produire pour se réapproprier les changements.
-        L’absence de réflexion sur les moyens de la performance, et la non-implication des salariés.

Cette sur-organisation abime le salarié autant que le travail lui-même.

La réponse consistant à ne traiter que les irritants ou la gestion du stress, traduit une volonté de manipuler les collaborateurs : une tentative de détourner l’attention sur les effets au lieu de traiter les véritables causes.

Concernant les pathologies de souffrance au travail, si on fait l'arbre des causes on remonte toujours à des causes organisationnelles.
Auchan se doit de respecter ses obligations légales en matière d’évaluation des risques psycho-sociaux. Ce n’est pas le cas actuellement.

Nous vous rappelons que c’est le travail qui doit s’adapter à l’homme, et non l’inverse (article L4121-2 du code du travail).

Le plan de transformation en DSI va engendrer une perte de qualité et de maitrise. Cela générera une surcharge de travail en interne pour compenser ces pertes.
Un exemple : des expériences d’externalisation et de délocalisation ont révélés que le recrutement se faisait ensuite sur des critères linguistiques au détriment des compétences informatiques…

De plus la délocalisation d’emplois, même externes, en cette période de hausse du chômage en France, ne fait que ternir l’image de notre entreprise. Avec les services Support et l’Exploitation, nous estimons une perte sèche d’emplois pour la France de l’ordre de 100 à 150 emplois. Sans compter le Pilotage (déjà délocalisé) et l’Administration.

La pétition initiée en DSI par CFDT, FO et CFTC a recueillie 160 signatures, ce qui est une première. Ces signataires partagent notre inquiétude et notre envie de revoir l’humain remis au cœur de la DSI.

Face à ces constats, nous souhaitons être reçu pour échanger plus directement sur nos demandes : 

- Qu’on arrête la logique d’externalisation des services de la DSI (doivent rester en interne : l’Administration de la production, les Supports N3, …)

 

- Pour le transfert de l’exploitation déjà en cours, que la DSI travaille le plan de transformation comme un vrai projet, impliquant les collaborateurs et suivi dans le temps pour en mesurer l’efficacité.

- Qu’une commission de suivi particulière soit mise en place au sein des services centraux pour le plan de transformation de la DSI.

- Que la direction informatique pense autrement que par les coûts et les process.

 

- Qu’une vraie évaluation des risques psychosociaux soit mise en place et référencée dans le Document Unique d’Evaluation des Risques.

 

- Que les principes d’organisation du travail soient revus en impliquant les collaborateurs. Avoir une réflexion sur les moyens de la performance. Ces systèmes doivent faire l’objet d’un consensus minimal sur ce qui est contrôlé et pourquoi. Plus fort sera le consensus, plus il sera efficace.

 

Nous voulons une DSI qui redonne de la confiance aux collaborateurs, de la motivation au service d’Auchan et qui porte les valeurs de cette Entreprise !

 
Cette volonté ne pourrait se satisfaire de simples discours de façade.

 

En espérant avoir reçu votre attention, veuillez agréer nos salutations distinguées.

Les syndicats :

Logos_intersyndicale.JPG

A lire : Déclaration CFDT-FO lors du CHSCT Auchan Centrale concernant le plan de transformation des services informatiques

Les commentaires sont fermés.