<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

02/07/2012

Questions CFDT au CHSCT Auchan Centrale du 14/06/12

CFDT : Nous revenons sur notre question lors du dernier CHSCT concernant une certaine recrudescence de mal être au travail, notamment en DSI. Vous nous aviez répondu que vous n'aviez pas de remontée permettant de corroborer cela. Le DRH de la DSI nous a confirmé avoir été alerté par la médecine du travail à ce sujet. Que comptez-vous faire pour remédier à ces problèmes ?

DRH : Le BOI (baromètre d’opinion interne) fait mention de nombreuses informations. C’est une vraie piste d’information au même titre que le bilan CHSCT, ainsi que le CHSCT lui-même et bien sûr le management, la hiérarchie, les collègues et les RH.
Effectivement si des situations évoquées ci-dessus dans la question existent, nous les étudierons, nous réaliserons une enquête.
Pour le périmètre de la DSI c’est le DRH de la DSI qui suit les dossiers éventuels avec la médecine du travail et ce dans le respect du secret médical.
Un CHSCT extraordinaire sera convoqué pour composer une commission à laquelle sera soumise un certain nombre de questions à valider ensemble. Puis une enquête sera réalisée sur le terrain. Le seul objectif visé est de réduire tous les mauvais stress, tension éventuels. Pour atteindre cet objectif, il faudra faire acte d’objectivité.
Un numéro d’alerte est actuellement en réflexion.

Le médecin du travail rappelle que les problèmes éventuels doivent être désamorcés à la base et le plus rapidement possible. Quand un salarié souffre au travail du fait d’un collège ou de la hiérarchie, il doit bénéficier d’un système qui permet de l’écouter rapidement et de vite traiter la situation. Ensuite quand il y a un arrêt, il est fort compliqué de démêler les angoisses existentielles de celles professionnelles.

Commentaire CFDT : Au final la commission mise en place par la DRH ne traitera que la situation à Auchan Production Alimentaire (la DSI et d’autres périmètres en sont exclus malgré les alertes de la médecine du travail, et des résultats du BOI catastrophiques dans ces services) !
Force Ouvrière a proposé que le CHSCT fasse appel à un expert extérieur et indépendant. Les membres CFTC et SEGA (CGC) ont refusé ! C’est bien parti pour l’étouffoir…
La CFDT réclame toujours l'ouverture de négociation sur la prévention des Risques Psycho-Sociaux à Auchan. 

CFDT : Pourrions-nous avoir le rapport complet de l'étude sur les champs électromagnétiques qui a été réalisée en Centrale ? 

DRH : Nous ferons la présentation du compte rendu de VERITAS lors du prochain CHSCT.

Commentaire CFDT : Espérons que nous pourrons avoir ce rapport en main propre…

CFDT : Plan de Transformation d’Entreprise (PTE) : vous avez prévu de nous informer des plans d’actions concernant la Direction Technique Informatique et la Comptabilité. Par contre qu’en est-il des Centres de Services RH ? Nous espérons que le CHSCT sera consulté plus officiellement par la suite ?

DRH : pour la partie des CSP paie cela concerne 3 à 5 personnes qui viendront rejoindre le CSRH.

CFDT : Les résultats des BOI (baromètre d’opinion interne) sont maintenant connus, pourriez-vous nous faire une présentation des résultats services par services, en focalisant sur les services en difficultés et en nous présentant les plans d’actions d’améliorations ?

DRH : La présentation du BOI a été faite aux responsables de service. 4 réunions de présentation sont prévues à la ROTONDE pour tous les collaborateurs. Ensuite est prévu des présentations par service, suivrons les plans d’action au niveau national puis local. Au prochain CHSCT une présentation sera faite sur les indicateurs relatifs aux conditions de travail… en fonction des indicateurs qui pourront être extraits du BOI

CFDT : Le BOI a été fait avant l’annonce du Plan de transformation (PTE). Pourriez-vous prévoir, pour les services concernés par le PTE, des enquêtes de satisfaction plus régulières (exemple tous les 6 mois), pour suivre leur satisfaction et leur permettre d’exprimer de manière anonyme leurs inquiétudes ?

Pas de réponse

CFDT : Nous demandons aux membres du CHSCT de créer une commission pour suivre et accompagner les services dont les résultats du BOI sont en régression par rapport à 2010 et aussi pour suivre et accompagner les Plans de Transformation de l’Entreprise.

Pas de réponse

CFDT : Les inquiétudes au niveau du CSP Compta Générale sont surtout axées sur les futurs tâches qui seront attribuées, sur la façon de les répartir (par magasin comme actuellement ou par tâches comme on a pu l'entendre), la relation avec les magasins qui risque de se dégrader comme lors de la création des CSP et sur le futur du service (taille, organisation, emplacement). Ces inquiétudes sont surtout dues au fait qu'aucune information ou presque ne circule officiellement.

Directeur administratif et comptable : Cette organisation de travail va compenser les dysfonctionnements récurrents. On va accompagner ce projet avec un déploiement fort en magasin pour mettre en route les bonnes pratiques.

DRH : on insiste souvent sur les enjeux quantitatifs mais la diminution des dysfonctionnements va créer de la valeur ajoutée sur les métiers actuels. Quand on fiabilise en amont (la centrale) cela impacte les métiers en magasin.

Directeur administratif et comptable : Exemple sur un indicateur de suivi du nombre de factures + 15 jours non accrochées : Avant le projet elles étaient 6000, après le projet lancé elles sont 2500. On a donc un suivi plus transverse et quand le système fonctionne bien c’est pour 120 hypermarchés.
Il y aura au sein du CSP, un responsable opérationnel qui sera le point d’entrée unique au CSP pour avoir les réponses. En effet le CSP n’a pas la main mise à 100% sur les comptabilités (ex la marge …). Roncq et Saint-Genis sont prototypes, on donne au correspondant administratif sur site, des supports très clairs sur les actions à mener. L’objectif est de bâtir des supports extrêmement pointus pour accompagner cette transformation.
Le relai sera rattaché au CDG du magasin. Il y aura 3 CSP, un à Villeneuve, Lyon et Blanquefort. On ouvrira quelques postes sur Lyon et Blanquefort.

CFDT : Bilan CHSCT
a) Pourriez-vous préciser la nature des maladies professionnelles reconnues ?

DRH : Oui, pour 2011 il n’y a eu aucune maladie professionnelle. Pour 2010, une maladie relative à un burn-out. Pour 2009, deux tableaux 57 (canal carpien) et une maladie « autres tableaux ».

b) Nous nous étonnons de l’augmentation des soins réalisés, ont-ils un lien avec la situation évoquée à notre première question (recrudescence de mal être au travail) ?

DRH : Effectivement nous avons 992 soins contre 801 en 2010.
L’infirmière indique que l’augmentation de ce nombre n’est pas en lien avec les situations de mal être en DSI car peu de passages de salariés de la DSI à l'infirmerie (par contre il semble qu'il y ait un lien avec les situations de mal être en général).

c) L’année dernière une maladie professionnelle psychologique a été reconnue en 2010 ? Vous la contestiez, qu’en est-il ?

DRH : la contestation porte sur l’impact financier du dossier pour l’entreprise. Pour le salarié concerné cela n’a pas d’impact sur sa reconnaissance ni sur la partie financière.

d) La politique en faveur des travailleurs handicapés est en baisse par rapport aux précédentes années, par ailleurs elle est toujours basée sur de la reconnaissance interne plutôt que sur des actions d’embauches ? Quel est votre plan d’actions pour améliorer la situation ?

DRH : Nous allons sensibiliser les RRH à la démarche et intégrer la notion de handicap dans les futures actions de recrutement.

e) Qu’avez-vous prévu pour suivre les résultats du groupe de travail « Règles de vie en Open-Space » ?

DRH : A ce jour des affiches sont présentes sur les sites.

f) Nous attendons que les Services Généraux nous présente comment le système de géo-localisation est mis en service ainsi que l’organisation de la prise en compte de l’alerte

DRH : Une présentation concrète en situation vous sera faite. Pour info :
- Le salarié dans le véhicule appuie sur le bouton d’alerte.
- 1 minute plus tard l’alerte arrive aux PC sécurité et sur les portables des responsables concernés.
- En parallèle un mail est envoyé aux responsables concernés.
Les salariés ont tous été reçus pour avoir une explication du système d’urgence.


Pour toutes questions ou remarques, contacter Christophe Mercier ou cfdt.auchan.centrale@free.fr 
christophe.jpg
 

10/02/2009

Questions CFDT au CHSCT du 28/11/08

CFDT : Risques psychosociaux
« L'employeur transcrit et met à jour dans un document unique les résultats de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs. » (Article R4121-1 du nouveau code du Travail)
La CRAM  insiste sur la nécessité de le mettre à jour chaque année, de le réactualiser et le rendre plus accessible aux instances représentatives du personnel (délégués, médecine du travail, inspecteurs, managers sécurité…).Les risques psychosociaux doivent être intégrés dans ce document.
- Qu’est-il prévu pour répondre à cela ?

DRH : Un plan de prévention des risques a été revisité en 2008. La démarche se poursuivra en 2009. Chaque service est étudié et le plan de prévention mis à jour à l’issue de cette étude.
La fiche « Ambiance de travail » du document unique sera, dans le cadre de la prévention des risques, revue au niveau national et intégrera notamment le facteur stress.

CFDT : Droit d’alerte des salariés (discrimination, harcèlement, corruption,…)
Le droit d’alerte constitue une démarche personnelle du salarié, distincte du droit de retrait lors d’un danger grave et imminent, et couvrant un champ plus large. (Voir document ci-joint)
- Quels sont les moyens mis à disposition des salariés et des Instances de Représentation du Personnel ?

DRH : Concernant le droit de Retrait, se trouve au PC Sécurité un Registre spécifique sur lequel doit être consigné l’événement.
Concernant le Droit d’Alerte, la loi ne prévoit pas de registre spécifique.
En cas d’alerte, un membre du CHSCT ou de la Direction doit être alerté. Une commission peut être diligentée en vue d’effectuer une enquête.

Commentaire CFDT : Il faudrait pour cela que les salariés soient informés de ses sujets. Nous reviendrons sur ce point.

CFDT : Droit de retrait des salariés
Le salarié confronté à un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé a le droit d’arrêter son travail et, si nécessaire, de quitter les lieux pour se mettre en sécurité. L’employeur ou les représentants du personnel doivent en être informés. Ce droit de retrait est un droit protégé.
- Qu’est-il prévu pour en informer les salariés ?
- Un document de procédure est-il disponible à tous ?

DRH : Une procédure concernant le Droit de Retrait a été validée lors du CHSCT du 5/9/09. Un affichage de cette procédure doit être organisé.

Commentaire CFDT : Etant à l’origine de ce document, nous sommes satisfait de la mise au respect légal en la matière. Rappelons aussi que c’est seulement depuis peu que le CHSCT fait les enquêtes lorsqu’il y a des accidents conséquents…

CFDT : Open-space
Dans certains locaux en open-space les problèmes dus au bruit excessif continuent, par ex. passage de transpalette avec niveau sonore supérieur à 90db, avec leurs conséquences (fatigue avec effet sur la qualité du travail produit...).
- Quand des solutions seront-elles trouvées à ces nuisances ?

DRH : Une mesure des bruits a été faite récemment en informatique. Le passage de transpalettes est effectivement le « moment » le plus sonore de toutes les mesures. Il faut rappeler qu’il s’agit d’une nuisance épisodique et de courte durée (le temps du passage). Par ailleurs, ont été commandés pour les interventions dans les salles machines bruyantes des bouche-oreilles pour un meilleur confort des collaborateurs amenés à intervenir.

CFDT : Lignes à haute tension
Dans les bureaux se trouvant juste au dessous les lignes haute tension, il y aurait des problèmes de céphalées plus fréquentes qu'ailleurs.
- Que disent les normes électromagnétiques ? Y a-t-il eu des mesures prises à cet endroit ?
- Quels sont les risques sur la santé, notamment pour les femmes enceintes ?
- Quelles solutions peuvent-elles être mises en place si nécessaire ?

DRH : Le sujet a déjà été évoqué. 3 enquêtes ont été menées ; en 2000 et 2001 par la CRAM, en 2003 par SFR. Toutes les enquêtes ont montré que les ondes sont inférieures aux normes réglementaires.
Le Docteur indique qu’en l’état actuel, les études n’ont rien démontré d’objectif.
Les conclusions rendues en 2001 étaient favorables. Des explications seront demandées à un ingénieur de la CRAM et les informations restituées lors d’un prochain CHSCT.

Commentaire CFDT :
Les seuils de ces normes ont été fixés tellement haut que même si il y avait des problèmes on serait en dessous au niveau des mesures…
Les études se contredisant, on n’est pas vraiment aidé de ce côté là…
Nous pensons qu’il faudrait faire une enquête pour mesurer les effets (céphalées,…) plutôt que les causes (ondes). Nous ré-interviendrons en ce sens.

CFDT : (Relance) Le service support client en DSIO a de nombreux sièges défectueux (environ 30).
4 à 5 personnes souffrent de problèmes de dos, et sont suivies par un kiné.
Il y a également des problèmes avec les écrans qui sont très anciens et qui provoqueraient des problèmes oculaires. Seuls quelques écrans et pc ont été changés depuis le signalement en CHSCT du 6 juin.
- Pouvez-vous faire renouveler le matériel qui doit l’être et vérifier les bonnes conditions de travail ?

DRH : Il n’y a pas eu de remontée sur le sujet. 46 collaborateurs ont été sondés, les sièges sont tous fonctionnels. Aucun n’est cassé.
41 collaborateurs sont entièrement satisfaits – 4 collaborateurs ont des problèmes de dos mais n’en ont jamais parlé à leur manager.
1 collaborateur souhaitait changer de siège pour des raisons ergonomiques.
Une attention particulière sera portée lors de la visite prévue le 16 décembre 2008 dans le cadre du plan de prévention des risques.

13/10/2008

Livre : «L'open space m'a tuer»

«L'open space m'a tuer», Alexandre des Isnards et Thomas Zuber, Hachette Littératures.
http://www.lopenspacematuer.com


Un livre original qui grince avec humour sur les travers du « New Management » : absence apparente de hiérarchie, tutoiement, séminaire de «teambuilding», gestion des ressources humaines par l’affectif...


Quelques explications d’Alexandre des Isnards (un des auteurs du livre) r
ecueillies par David Carzon pour le journal 20minutes.

Qu’est-ce qui ne fonctionne pas?

Ce qui est en cause, c’est le management en mode projet, où l’autonomie se transforme en solitude, les cadres se sentent seuls dans ce système. Il y a perte de sens et de repères. Tout le monde dit s’épanouir dans cette culture du cool où on se doit d’être enthousiaste, mais c’est une façade.

Ce management se dit plus humain, plus épanouissant. Quelle est la réalité, quels en sont les ressorts?
Il faut laisser la personne face à son projet et juste l’orienter au cas où. Sur le papier, c’est très sympa, mais ça ne l’est pas. Le manager n’aide pas, il n’y a pas de travail collectif. Dans les grandes entreprises, il faut sans arrêt se réinventer un projet ou son métier. Si on n’en a pas, on n’a plus rien à faire, on devient responsable de son inactivité. Tout se gère sur le côté affectif, on ne donne plus d’ordres car on devient responsable de cet ordre et donc du possible échec. Il faut laisser l’employé seul responsable. C’est un système qui fonctionne sans hiérarchie apparente. Un «bon» manager qui veut survivre n’a pas intérêt à s’impliquer dans un projet.

Peut-on encore faire carrière?

Les entreprises attirent les salariés en leur disant qu’en travaillant chez elles, elles pourront mieux se vendre ailleurs. Il faut donc se fabriquer une image de marque pour être employable, il faut jouer un personnage, donner l’image de quelqu’un d’épanoui… C’est une comédie du bonheur mais un jeu fatigant. Les cadres qui tirent leur épingle du jeu sont ceux qui ont compris par exemple qu’une évaluation ne se fait pas sur des critères objectifs, mais en sachant vendre son travail au bon moment.

Quel est le rôle de l’open space dans cette comédie?
Les gens sont amenés à jouer leur rôle constamment puisqu’ils sont tout le temps sous le regard de la communauté. L’open space permet une forme d’auto-surveillance: les gens intériorisent la norme en fonction des autres et ils s’autolimitent. Cela permet aussi de détecter ceux qui sont dans l’esprit ou non. Cela permet aussi de faire du management par le déménagement en testant la résistance des employés aux changements.

La société du mérite devrait se traduire dans le monde de l’entreprise. Est-ce le cas?
Non, car le mérite se fait en fonction de l’évaluation et cette évaluation se fait sur l’image de marque que le salarié s’est construite. La nouveauté, avec le travail en mode projet c’est que la notion d’«expérience» disparaît. A chaque nouveau projet, on remet les compteurs à zéro, on oublie ce qui a été fait avant et d’ailleurs, on est souvent jugé par une personne qui ne sait pas ce que vous avez fait avant. De plus, on présente chaque nouveau projet comme une grande aventure au sein de l’entreprise, mais on oublie souvent d’intéresser les gens financièrement.

Le manque d’ambition est-il une forme de résistance?
Les salariés se rendent compte de plus en plus tôt que ça ne vaut pas le coup de s’investir à fond pour si peu de retombées. C’est une conséquence de cette absence de projet commun entre l’entreprise et les cadres.


A lire également l’article de Stéphane Haefliger sociologue, sur le Psy-Management
.

29/03/2008

Questions CFDT au CHSCT du 07/03/08

CFDT : Comme annoncé lors du dernier CHSCT, nous vous transmettons le document d’information générale que nous avons préparé, précisant les notions de droit d'alerte des salariés et de droit de retrait, qui sont 2 notions distinctes. Nous demandons que ce sujet soit traité au CHSCT afin d'aboutir à une procédure et à une information des collaborateurs.

DRH : Le document d’information est annexé au PV. Le sujet sera abordé lors d’un prochain CHSCT.

CFDT : Il y a de plus en plus de monde dans les open-spaces. Cela génère une difficulté pour certaines personnes pour exécuter leur mission dans de bonnes conditions.
Pouvez-vous nous dire où en sont les tests d’aménagement de cloisons et d’isolations phoniques pour les open-spaces ?
Il existe également une norme concernant le nombre de mètre carré par salarié. Est-elle bien prise en compte ?

DRH : Des premiers tests ont été réalisés. Des cloisons sont en cours de validation.

Commentaire CFDT : Nous n’avons pas eu la réponse concernant le nombre de M2 par salarié. Nous la reposerons au prochain CHSCT.

CFDT : Des salariés nous indiquent que des toilettes en Centrale nécessiteraient quelques travaux de rafraichissement et d’amélioration, notamment en termes d’extraction et de renouvellement d’air.
Est-il prévu quelque chose ?

DRH : la demande de travaux de rafraîchissement est prise en compte, en revanche les travaux d’aménagement ne sont pas envisageables dans l’immédiat.

29/12/2007

Salle de pause contre salle de réunion en DSIO

En DSIO, la direction a annoncé par mail la transformation d'une des 2 salles de pause, en salle de réunion.
Cela partait certainement d'une bonne intention, car les délégués du personnel avaient effectivement interpelé la direction sur le manque de salle de réunion (la moitié des salles de réunions initiales a été supprimée).
Mais s'il manque de salles de réunion, il n'y a pas trop de salles de pause !

Suite aux protestation en réunion DP, les organisations syndicales ont été conviées à discuter pour trouver des solutions ensemble (mieux vaut tard que jamais).
Il en est ressorti les points suivants :
=> la salle de pause ne sera pas supprimée
=> la qualité doit être améliorée (ameublement et équipement de frigo et micro ondes)
Pour ce qui est des salles de réunion, il a été proposé :
=> ouvrir la réservation des salles de centrale aux collaborateurs de la DSIO
=> revoir les règles de réservation des salles (bien souvent des salles réservées et non occupées)

De plus nous avons insisté sur la procédure à suivre, à savoir consulter le CHSCT pour toute modification dans les locaux de vie des collaborateurs.

Nous avons profité de cette réunion pour pointer du doigt les conditions de travail liées aux réaménagements actuels des locaux (de plus en plus de personnes dans les open-spaces). Cela génère une difficulté pour certaines personnes pour exécuter leur mission dans de bonnes conditions.
Nous avons rappelé qu'il existait une norme concernant le nombre de mètre carré pour un environnement propice à l'exécution du travail.
Affaire à suivre.