<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

22/12/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 16/12/16

1522386536.jpg

CFDT : Quand aurons-nous la restitution du BES (Baromètre d'Engagement et de Satisfaction –ex BOI-) ?

DRH : Vraisemblablement il est prévu un retour courant Janvier 2017.

CFDT : Concernant la RVI, en octobre vous indiquiez : "un collaborateur ne peut être sanctionné sur des objectifs qui n’ont pas été fixés par sa hiérarchie. Dans ce cas la règle du paiement de l’enjeu à 100% s’applique."
En novembre, vous indiquez, suite à un changement de mission où les objectifs fixés ne sont plus en adéquation : "on reproduit le taux de perception n-1".
Ne devrait-il pas y avoir qu'une seule et même règle pour les salariés ne pouvant pas être évalués pour des raisons qui ne leur sont pas directement imputables ?
Pourquoi faire une différence, et sur quelle légitimité ?

DRH : Les 2 cas sont différents.

Commentaires CFDT : C’est un peu court comme réponse ! Ce manque d’argument souligne les lacunes. Chaque cas est toujours différent. Le point commun c’est quand même que dans ces deux cas la raison n’est pas directement imputable au salarié.
Il y a un manque de transparence dans ces règles et dans leur application.
La CFDT réclame un accord d’entreprise sur la RVI. Il est complètement anormal qu’il n’y ait pas un accord qui encadre cela !

CFDT : Un souci de basse température a été remonté sur plusieurs plateaux (RMC (1er étage en Centrale), CSP (4ème étage à Colibri)). Les salariés doivent travailler en manteau voire avec leurs gants. A priori il y a eu des interventions techniques récemment, mais rien n’y fait.
Pouvez-vous nous dire ce qui se passe et ce qui est prévu ?

DRH : Après échange avec la directrice des services généraux, elle me confirme :
- Aucune remontée de l’équipe RMC à date
- Pour le CSP : souci de thermostat qui a été résolu (température mise à 22°)

Concernant la PRIME D’ANCIENNETE (thème des questions suivantes) :

CFDT : Comment est calculé la prime d'ancienneté, car il y a des disparités entre salariés (des salariés avec plus d'ancienneté touchent moins que des salariés ayant moins d'ancienneté à contrat horaire identique et même niveau) ?

DRH : La prime d’ancienneté est calculée en fonction de l’ancienneté et du coefficient acquis au 1/07/2000, ce qui explique les écarts entre collaborateurs ayant à date le même niveau et échelon.

CFDT : Pourquoi y a-t-il eu une régularisation sur 3 ans alors que pour certains salariés le contrat horaire a changé depuis 10 ans ?

DRH : La prescription concernant les salaires est de 3 ans.

Commentaire CFDT : La prescription devant les juges est de 3 ans mais si l’entreprise se limite à cela, les salariés en sont de leur poche pour les autres années alors que c'est Auchan qui a fait l'erreur
La CFDT réclame que la direction régularise ses erreurs au réel !

CFDT : idem pour des salariés qui avaient signalé des problèmes sur leur prime il y a plusieurs années. Il leur avait été répondu que tout était correct, et maintenant ils touchent une régule uniquement sur 3 ans !

DRH : Comme dit en préambule, il s‘agit d’une mauvaise interprétation des règles de proratisation. Quand l'horaire prévu au contrat augmentait aucune hausse n’avait été faite alors que l'entreprise abaissait la prime quand l'horaire diminuait.

Commentaire CFDT : Oui, donc il s’agit d’une erreur "d’interprétation" faite par l’employeur au détriment des salariés, que l’entreprise serait malvenue de faire supporter à ses salariés.

CFDT : Quels ont été les critères de cette régularisation ? Et comment vérifier le bon calcul selon les cas ?

DRH : LE CONTEXTE
Avant 1999 les salariés d’Auchan France bénéficiaient d’une prime d’ancienneté. Cette prime correspondait à un % de la rémunération brute allant de 2 à 6% en fonction de l’ancienneté. Un accord d’entreprise du 28 mai 1999 portant sur la réduction et l’organisation du temps de travail a prévu que « la prime d’ancienneté a cessé de produire ses effets et que les salariés qui percevaient cette prime bénéficiaient, à compter du 1er juillet 2000, d’une indemnité compensatrice d’ancienneté mensuelle d’un montant équivalent à celui atteint par ladite prime. »
 Il y a donc une population fermée de 14754 salariés actuellement qui bénéficient d’une indemnité compensatrice d’ancienneté.
LA PROBLEMATIQUE
Lors d’une diminution de l’horaire prévue au contrat, cette indemnité était proratisée à la baisse automatiquement. Par contre, suite à une mauvaise interprétation des règles de proratisation, quand l'horaire prévu au contrat augmentait aucune hausse n’a été faite.
Ainsi les salariés ayant baissé puis augmenté leur horaire contractuel ont subi une perte de rémunération.
A ce jour, ce sont 4275 salariés concernés.
REGULARISATION
Lors de la réunion du Comité Central d’Entreprise du 29 septembre 2016, le Directeur des Ressources Humaines AUCHAN RETAIL France hyper, s’est engagé à régulariser les salariés ayant subi une perte de rémunération.
MODALITES
Cette régularisation se fera sur la paie de novembre 2016.
Ainsi, sur le bulletin de paie des salariés concernés, il y aura une rubrique « Régul. Ind. Anc. » à laquelle sera rattachée une somme correspondant au montant de la régularisation. 

CFDT : Cette régule sera imposable sur les revenus 2016. Cela peut produire un effet sur la tranche d'imposition qui ne se produirait pas si les montants avaient été versés chaque année (idem pour droits CAF, etc...).
Est-il prévu de neutraliser ces effets pour les personnes concernées ? 

DRH : Rien n’est prévu à date.

Commentaire CFDT : Il serait bien que l’entreprise prenne en charge ce point. Nous avons interpellé la DRH France sur tout cela.

CFDT : Pourquoi n'y a-t-il pas eu d'information avant le virement de la régule, pour pouvoir placer les primes pour ne pas passer de tranche aux impôts ?

DRH : Suite à la présentation en CCE, aucune demande n’a été faite par les partenaires à ce sujet.

Commentaire CFDT : C’est un peu facile de faire porter cela sur les partenaires ! L’entreprise a-t-elle besoin qu’on lui demande de faire l’information due aux salariés pour qu’elle le fasse ?!
Petite précision au passage : la date de ce CCE avait été décalée et mise sur les mêmes dates que l’assemblée générale annuelle de la CFDT Auchan. Les membres CFDT n’étaient donc pas présents à ce CCE…

CFDT : Pouvait-on baisser de moitié la prime d'ancienneté lors d'un congé semi-parental ? 

DRH : Oui, L’horaire contractuel est pris en compte dans le calcul.

CFDT : L'ancienneté des salariés à temps partiel était-elle proratisée ou calculée sur la base d'un temps plein ?

DRH : L’ancienneté  est calculée sur la base d’un temps complet mais l’indemnité est calculée selon la formule suivante : (horaire contrat mensuel ou horaire moyen des 12 derniers mois si plus favorable) X (taux horaire de la grille de salaire en vigueur) X (taux d’ancienneté).

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
    David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

07/04/2015

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 20/03/15

1522386536.jpgCFDT : Dans le cadre de la loi de transition énergétique, les députés et les sénateurs ont voté en février à  la quasi-unanimité le principe d’une indemnité kilométrique pour les salariés qui viennent travailler en vélo. Le montant de cette indemnité kilométrique vélo (IKV) tournera autour de 0.25 €uro. Ce sont les employeurs qui décideront d’instituer, ou non, cette rétribution. Il leur en coûtera, compte tenu des charges sociales, environ 43 centimes pour chaque kilomètre parcouru par l’un de leurs salariés.
Vu l'engagement du groupe Auchan et d'Auchan France dans le développement durable (http://www.groupe-auchan.com/nos-engagements) et l'adhésion de ces 2 entités au Global Compact (http://www.unglobalcompact.org/languages/french/), et afin de capitaliser sur son image d'enseigne responsable nous pensons qu'Auchan pourrait être parmi les premières sociétés à agir et communiquer à ce propos.
Ou en est la réflexion d'Auchan sur ce sujet ?

DRH : Le sujet n’a pas été abordé lors des NAO. La loi est sortie au mois de février, il n’y a pas de réflexions engagées sur le sujet pour l’instant. L’information sera remontée en DRH France.

CFDT : En septembre nous vous avions alerté sur des objectifs RVI, qui avaient été donnés à certains salariés, en lien avec les résultats du BOI. Vous nous aviez répondu : « Ces éléments ne peuvent constituer un objectif de RVI. S’il a été donné à des collaborateurs, cet objectif sera de fait neutralisé. ».
Comment s’est faite cette neutralisation ? Il semble que cela n’est pas été bien neutralisé (en tout cas pas pour tous les salariés concernés).

DRH : Nous avons donné la préconisation de la neutraliser. Nous pointerons chaque RVI pour vérifier que cela a été fait. Si ce n’est pas le cas, nous effectuerons les corrections. Si vous avez déjà des remontées à nous donner merci de nous les transmettre.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 Marcelino   David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
Marcelino      David         Hugues   Jean-Luc   Saïda

10/10/2014

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 26/09/14

1522386536.jpg

CFDT : Des salariés ont dans leurs objectifs RVI (Rémunération Variable Individuelle) une amélioration des résultats au BOI (Baromètre d'Opinion Interne) : si le BOI de cette année est meilleur que le précédent, ils toucheront la somme correspondante.
Cette méthode qui consiste à pousser les salariés à embellir artificiellement les résultats du BOI ne nous semble pas loyale. Quelle crédibilité auront les résultats dans ces conditions ?

DRH : Ces éléments ne peuvent constituer un objectif de RVI. S’il a été donné à des collaborateurs, cet objectif sera de fait neutralisé. Nous faisons le nécessaire pour alerter les managers sur le sujet.

CFDT : Depuis le 4 août 2014 les salariés qui concluent un PACS ont désormais droit à un congé de 4 jours comme ceux qui se marient. Avez-vous bien pris en compte ce changement ?

DRH : Oui. Pour l’instant, nous n’avons pas eu de demandes.

CFDT : Pour les salariés à temps partiel, la loi prévoie que toute heure complémentaire travaillée dans la limite de 10% de la durée fixée au contrat fait l'objet d'une majoration de salaire de 10%, et de 25% au delà.
Pourquoi voit-on dans la fiche de paye une ligne nommée "HC non majorées" ?

DRH : Il faut voir le cas et isolé la semaine. L’idéal est que le collaborateur se rende au service du personnel. Cela peut se produire dans certains cas. (Par exemple, s’il s’agit d’une semaine avec un jour férié, les heures complémentaires à hauteur du jour férié ne sont pas majorées car pas travaillées.)

CFDT : Comment les employés à temps partiel peuvent-ils connaitre leur nombres d'heures complémentaires hebdo effectués + le cumul mensuel (en heures et non en 100e) ?

DRH : Sur la fiche de paie les heures complémentaires sont exprimées en centième. Les collaborateurs peuvent additionner les bons à payer de chaque semaine.

Commentaire CFDT : Pas très pratique quand même !

CFDT : La GDI évalue le niveau de professionnalisme des employés et les résultats dans l'exercice du métier. Pourquoi les salariés à temps partiel ont-ils une prime réduite alors qu'il n'y a aucun critère lié au temps de travail ?

DRH : L’enjeu est de 70% du forfait. Comme le forfait n’est pas le même pour un temps complet que temps partiel, forcément l’enjeu est différent. L’atteinte de l’enjeu se fait par débriefing des objectifs fixés par le manager. Notons qu’à partir de janvier, l’enjeu sera de 100%.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :

David  Jean-Luc    Marcelino   Grégory
  David      Jean-Luc   Marcelino   Grégory   

26/08/2014

Consultation du CHSCT Auchan Centrale sur le bilan du plan de prévention 2013

262732296.jpgLa CFDT rend un avis défavorable.

La prévention des risques psychosociaux est négligée :

- Travailler à partir du BOI (baromètre d’opinion interne) est une bonne démarche, mais est trop focaliser sur l'environnement du travail et pas suffisamment sur le contenu du travail.

- Il y a peu de transparence sur les résultats du BOI, les résultats présentés en CHSCT sont trop globaux.

- Le traitement des dossiers se fait uniquement sur alerte. 

- Il n'y a aucune prise en compte, de suivi et de partage avec le CHSCT des mises en œuvre des nouvelles organisations comme communautés de marchés, maillage...

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos représentants au CHSCT :
 

Saida.jpgchristophe.jpg   

 

 

  Saïda      Christophe

11/06/2014

Questions CFDT au CHSCT Auchan Centrale du 25/03/14

262732296.jpg

Document Unique d’Evaluation des Risques :

CFDT : Lors du CHSCT de décembre dernier, nous avons compris que la consultation du DUER reste basée sur une mise à disposition du DUER sur demande auprès de son manager ou d’Isabelle Ouvrard.
Pourquoi en limiter l'accès, quel sens donnez-vous à cette décision ?
Comme le projet du nouveau DUER prévoit une consultation par internet, pourquoi ne pas l'ouvrir à chaque salarié ?

DRH : La loi requiert uniquement de mettre à disposition le Document Unique aux membres du CHSCT et sur demandes en consultation aux collaborateurs.
Comme indiqué par Q BRIAND lors du CHSCT du 3 décembre 2013, le support « DUER » sera accessible par internet avec un identifiant et un code d’accès spécifique en lecture par périmètre pour les membres désignés du CHSCT et ce en temps réel.
Pour les collaborateurs, non membres CHSCT, l’accès se fera comme actuellement avec le support « préval’risq », sur demande de consultation auprès du manager du site (site en région) ou auprès d’Isabelle OUVRARD pour la centrale.
 

CFDT : L’information des salariés sur les modalités de consultation de Preval’Risques, l’actuel outil matérialisant le Dossier Unique d’Evaluation des Risques, ne semble pas être effectuée. Merci d'y remédier.

DRH : Nous avons en son temps, en décembre 2012,  transmis une note d’information à destination de tous les collaborateurs, à positionner sur les panneaux d’information, que la consultation de préval’risq était possible sur site. Cette dernière indiquait : « CONSULTATION DU DOCUMENT UNIQUE SUR SITE  - Nous vous informons que le document unique d’évaluation des risques est consultable sur simple demande auprès de votre responsable de site ou auprès d’Isabelle OUVRARD, service DRHSC, pour la centrale d’achats.  Pour permettre une optimisation de la consultation, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec le responsable sur votre site (région ou centrale) ».
Nous allons repasser l’information aux managers concernés concernant le DUER et refaire l’affichage de cette information sur les panneaux d’affichage de la centrale.

 

Commentaire CFDT : extrait de l’article R4121-4 : « … Un avis indiquant les modalités d'accès des travailleurs au document unique est affiché à une place convenable et aisément accessible dans les lieux de travail. Dans les entreprises ou établissements dotés d'un règlement intérieur, cet avis est affiché au même emplacement que celui réservé au règlement intérieur. ».

N’hésitez pas à demander la consultation de ce document clef de votre santé au travail.

Baromètre d’Opinion Interne 2012

CFDT : Le BOI en 2012 faisait état de relations conflictuelles. Lors du dernier CHSCT vous nous avez répondu qu'il n'y avait pas de conflit entre les acheteurs et les managers de catégories. Dont acte, mais où donc se situaient ces tensions ? Qu’est ce qui a été fait pour les réduire ?

 

DRH : Concernant le BOI de 2012,  la question sur les relations conflictuelles au travail donnait pour le périmètre total Services Centraux des taux quasiment identiques entre 2010 et 2012 et dans les mêmes proportions que ceux d’Auchan France. Lors de la séparation «offre / achat », il y a pu avoir des incompréhensions et/ou des tensions.

Plus globalement, les services ont travaillé dans leur périmètre respectifs, et pas spécialement sur cette question. Ce fut le cas par exemple, à Auchan Production, le CSP compta, en Vente équipement, en maisons et loisirs, … avec la mise en place de groupes de travail … Leurs travaux et projets vous ont été présentés en CHSCT en  décembre 2013.

 

Commentaire CFDT : En 2012, le BOI faisait état de :
 - 27% de personnes subissant des relations conflictuelles avec des collègues.
 - 18 % de personnes subissant des situations conflictuelles avec les clients.
 - 15% de personnes subissant des remarques désobligeantes régulières dans le travail
 - 14% de personnes subissant des remarques devant les collègues

Vous subissez encore ces désagréments ? Contactez-nous.

 

Fonctionnement du CHSCT:
CFDT : Certains sites dépendant de notre CHSCT ont déménagé, pouvez-vous nous communiquer la liste à jour des sites distants dépendant de notre CHSCT, leur adresse, le nombre de salariés et le nom du relai CHSCT lorsqu'il y en a un ?

DRH : Nous prenons acte de votre question, nous sommes en train de regarder et de récupérer les données pour vous donner les éléments requis. Ce sera chose faite lors d’une prochaine réunion du CHSCT.

Commentaire CFDT : Wait and See…

CFDT : La liste des élus CHSCT sur les panneaux n'est pas à jour, merci d'y remédier ?

DRH : Avec les déménagements, nous allons refaire un affichage des membres sur les panneaux dans le cas où l’information manquerait. Cela sera également retransmis aux sites en région pour affichage.

Commentaire CFDT : Wait and See…

CFDT : Pouvez-vous nous rappeler la mission du relai CHSCT ?

DRH : Pour les sites ayant des DP, cette instance prend le relai. Pour les sites n’en n’ayant pas, le CHSCT reste le relai.

Commentaire CFDT : Cela ne répond pas à la question…

Concernant les réorganisations :
CFDT : Il semble qu'une partie de l'organisation va être attachée à la DSI. Pourriez-vous nous en présenter les tenants et les aboutissants de ce changement, et plus particulièrement :
 - la mission de cette équipe au sein de la DSI,
 - les moyens qui seront mis en œuvre pour intégrer cette équipe dans la DSI
 - quels transformations dans les méthodes de travail la DSI devront-elles faire pour s'accorder avec l'équipe Orga et inversement ?

DRH : Les 9 collaborateurs qui travaillaient sur la conception métier, sur des projets à fortes connotations SI (cross-canal et Mosaïc) rejoignent les équipes DSI, tout en gardant leurs spécificités et leurs missions. Ils continueront à :
 - Contribuer à la simplification de l’entreprise en améliorant le fonctionnement entre les utilisateurs et la DSI
 - Améliorer l’opérationnalité des projets, en lien fort avec le métier
 - Apporter une nouvelle dimension à l’activité de la DSI,  au plus près des métiers
 - Avec comme Enjeu : une meilleure communication avec la DSI et permet à la DSI d’être encore plus en prise directe avec le métier.

CFDT : La modification de l’équipe de direction sous Vincent Mignot, impactera-t-elle les organisations en place ou les manières de travailler ?

DRH : Non. C’est unique une modification de rattachement hiérarchique.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos représentants au CHSCT :

Saida.jpgchristophe.jpg   

 

 

  Saïda      Christophe

08/01/2013

Questions CFDT au CHSCT Auchan Centrale du 06/12/12

Conditions de Travail :
CFDT : Pourriez-vous nous communiquer et nous présenter les résultats du BOI d’Auchan Prod, pour les comparer avec les résultats de votre enquête ?

DRH : Nous rappelons que l’enquête menée auprès des salariés a été faite par des binômes (membres CHSCT et Ressources Humaines). La procédure d’écoute menée auprès des collaborateurs d’Auchan Production a été menée par les membres du CHSCT désignés en binôme avec un RRH. Je vous rappelle le process défini :

-  décision au CHSCT du 28 juin dernier de constituer une commission d’écoute des collaborateurs d’Auchan Production alimentaire suite à un courrier d’alerte d’une organisation syndicale

-  réalisation de l’enquête du 2 au 10 juillet 2012

-  réunion de la commission d’écoute le 10 septembre 2012 avec restitution de la synthèse par la Secrétaire de la commission aux membres désignés de la commission

-  restitution au CHSCT le 13 septembre 2012

Commentaire CFDT : Cette enquête a été faite par la DRH et des membres du CHSCT sans aucune formation et compétence sur ce sujet (voir notamment 8eme question ci-dessous). Rappelons que FO et nous, avions demandé une enquête par un cabinet extérieur spécialisé (l’inspection du travail l’a également rappelé en séance). De plus qu’est-ce qui empêche de croiser les conclusions de cette  enquête, qui dit que tout va bien, avec les résultats du BOI ?! A ce propos, la restitution du BOI n’a jamais été faite dans ce service !!!

CFDT : A partir des données du BOI, nous demandons la communication de la liste des services, concernés par le CHSCT, dont l’un des indicateurs suivants est défavorable pour au moins 1/3 tiers de l’effectif du service.

Indicateurs :

-  la confiance envers sa hiérarchie directe / d’établissement / la DG

-  la cohérence des projets, les rythmes et les effets de ces changements

-  la présence de la culture Auchan au quotidien

-  la dégradation des conditions de travail, de la considération

-  les discriminations

-  l’implication au travail et la fierté de travailler pour Auchan

DRH : Chaque périmètre présente avec ses équipes les résultats du BOI. Il n’est pas pertinent de faire une étude comparative entre services. Les résultats du BOI des services centraux ainsi que ceux d’Auchan France ont été présentés au CE. De plus ressortir des analyses de ce type ne correspond pas à la finalité du BOI.

Commentaire CFDT : Nous ne demandons pas une étude comparative entre services (ce qui n’a pas de sens) mais une cartographie des signalements de type « risques psychosociaux » (ce qui est tout à fait légitime) sur la base des indicateurs du BOI qui traitent de ce sujet.
Par ailleurs la DRH fait le contraire de ce qu’elle affirme à la fin de sa réponse, en n’hésitant pas à utiliser le BOI pour faire passer le message qu’Auchan est une entreprise qui ne produit pas de problèmes psycho-sociaux !
Visiblement il y a pas mal de chose à cacher…

Dossier Unique d’Evaluation des Risques :
CFDT : Il manque l'affichage concernant les modalités d'accès au document unique d'évaluation des risques (DUER). Pouvez-vous faire le nécessaire pour l’ensemble des sites concernés par le CHSCT ? De plus, comment un salarié d’un site distant peut-il faire pour consulter ce document ?

DRH : Effectivement actuellement le document unique est à disposition en DRH sur RDV, conformément à la décision prise lors du CHSCT de mars 2010. Nous allons faire une note d’information à destination des managers des sites distants pour affichage sur les panneaux de direction informant les collaborateurs que le DUER est consultable sur site auprès du responsable de site.

CFDT : Il n'y a rien dans le document unique d'évaluation des risques (DUER) concernant les risques psychosociaux. Cela nous semble être une très grosse lacune, surtout au vu des différents problèmes actuels. Quand comptez-vous y remédier ?

DRH : Une présentation a été fait au CHSCT sur la gestion du bien être au travail et des risques psychosociaux (cf. PV du 2/12/2011 point 6). Lors de ce CHSCT, les membres ont été informés de la mise en place de la formation « gestion du bien être au travail » destinée aux managers sur 2012.
Certes cette présentation s’appuyait sur les résultats de 2010, et évoque le stress et les risques psychosociaux. Une nouvelle présentation sera réalisée sur les résultats BOI de 2012 par la DRH France.

Avec le nouvel outil d’évaluation des risques, mis en œuvre avec la commission santé et conditions de travail de la FCD, nous nous orientons vers une évaluation des facteurs générateurs des risques psychosociaux. Les facteurs ayant obtenu le consensus après étude de l’INRS sont :

-          contenu du travail

-          l’organisation du travail

-          relation de travail

-          environnement physique

-          environnement sociologique

-          environnement macro économique

Commentaire CFDT : Bref, il va falloir encore un bon bout de temps pour se mettre en conformité avec la loi.
Les 2 premiers paragraphes de la réponse n’ont absolument rien à voir avec une quelconque évaluation des risques psychosociaux mais ça permet de faire du vent.

CFDT : Concernant le contenu, les partenaires sociaux peuvent-ils en débattre ?

DRH : C’est une réflexion nationale. Nous pouvons vous montrer ce qui est prévu au niveau Auchan.

Inspection du travail : Effectivement, les risques psychosociaux (RPS) doivent se faire par unité de travail et certes au niveau national. Cependant rien n’empêche d’en débattre avec les partenaires sociaux.

Commentaire CFDT : Il y a malheureusement des évidences qui doivent être rappelées…

CFDT : Dans le cas d’une alerte RPS, que se passe-t-il si un salarié alerte mais que l’employeur fait un déni ?

Inspection du travail : Si quelqu’un alerte et qu’un accident arrive, on va rechercher les responsabilités. L’employeur à une obligation de sécurité de résultat.

DRH : Chacun est responsable de sa sécurité et de celle des autres. J’indique juste que l’employeur n’est pas toujours celui qui « harcèle ». Quels que soient les niveaux hiérarchiques, on a toujours tous la possibilité d’agir sur les RPS.

Commentaire CFDT : Oui, et cela est bien pratique pour se défausser, mais la loi est claire : c’est sur l’employeur que pèse l’obligation de sécurité de résultat. Il n’a donc aucune excuse, lorsqu’il est informé, pour ne pas régler le problème.

Fonctionnement du CHSCT :
CFDT : Pourquoi le secrétaire du CHSCT n'est-il pas co-signataire des ordres du jour comme le prévoit l'article L4614-8 du code du travail ? Les ordres du jour sont-ils établis uniquement par le président ?

DRH : Les ordres du jour sont réalisés conjointement et émargés par le secrétaire et le président.

Commentaire CFDT : Oui, juste depuis que nous avons transmis notre question ;-)

CFDT : Les membres du CHSCT ont eu 1 jour de formation.
Pour info, 1 jour correspond à une formation « CHSCT » pour des DP dans les entreprises de moins de 50 salariés qui n'ont pas de CHSCT !
C'est 5 jours minimum de formation initiale pour un membre du CHSCT dans les établissements de plus de 300 salariés (et nous sommes un établissement comptant plus de 2500 salariés !).
Tout cela est-il bien sérieux ?

DRH : La décision de la prise de formation incombe aux membres concernés, l’employeur n’a pas à l’organiser.

Commentaire CFDT : Cette pseudo formation de 1 jour a été organisée par l’IFE (l’institut de formation interne à l’entreprise)… Cela en dit déjà long sur le niveau d’indépendance et de compétences de certaines organisations syndicales.
Nous rappelons que cette formation est obligatoire.

Numéro d’alerte :
CFDT : Lors du CHSCT de juin, vous nous avez informés que la mise en place d’un numéro d’alerte était en réflexion. Pourriez-vous nous dire qui travaille sur ce sujet ? Où en sont vos réflexions ? Quand les représentants du personnel seront-ils associés à cette réflexion ?

DRH : Ce numéro d’alerte n’est qu’un élément de toute la démarche de bien être au travail. C’est en cours, la DRH France est chargé du dossier. A ce jour, nous n’avons pas plus d’information. C’est une action mise an place au national et à l’initiative de l’employeur. Eventuellement en cas de réflexion avec les partenaires sociaux, cela pourrait se faire dans le cadre de la commission santé et conditions de travail d’Auchan. L’objectif est qu’il soit en place pour le 1er semestre 2013.

CSP Compta
CFDT : Encore récemment, vous avez appliqué à un employé des services généraux la procédure de mise à pied conservatoire, le temps de faire votre enquête sur des faits que vous lui reprochiez.
Cette procédure n’a pas été utilisée dans le cadre de l’enquête au CSP compta fournisseurs alors que les faits évoqués sont bien plus graves et dans un contexte plus complexe.
Qu’est-ce qui explique cette différence de traitement ?

DRH : Je ne veux absolument pas rentrer dans la justification des sanctions disciplinaires que l’entreprise est amenée à prendre. Nous n’avons pas à diffuser les éléments des dossiers individuels des collaborateurs.

Commentaire CFDT : En l’occurrence il s’agit ici du traitement et non de la décision finale. Nous comprenons bien l’embarras puisque nous avons là un exemple flagrant de traitement inégalitaire… 

CFDT : Que prévoit l’Entreprise pour protéger les salariés qui révèlent les procédés managériaux non-professionnels qu’ils subissent ?

DRH : Le management, le BOI, le comité éthique, les 3 RRH, les patrons des différentes directions et service, les IRP… sont autant de moyens pour faire remonter les éventuels procédés managériaux non-conformes, pour reprendre votre expression, à la direction.

Commentaire CFDT : Tiens le BOI sert à ça ? (voir réponse DRH à notre 2eme question ci-dessus)

CFDT : Au CSP compta fournisseur, il existe une fonction de « coordinateur » tenue par des salariés au statut Employé. Ceux-ci reçoivent des employés en entretient individuel ou en doublon avec le manager, les réprimandent éventuellement sur la qualité de leur travail, leurs charges, leurs conversations ou leur temps de travail…
Cela relève-t-il bien de la fonction ?
Si oui, ne devraient-ils pas passer agent de maitrise ?
Si non, pourquoi cette part de management a-t-elle été mise en place ?

DRH : Pour ce qui est du rôle des coordinateurs au CSP compta fournisseurs, nous allons analyser le contenu de leur métier.

Commentaire CFDT : Il serait temps, ça fait des mois que nous l’avons signalé au DRH.

Bâtiment Informatique
CFDT : Vous deviez vérifier la conformité réglementaire suite au réaménagement du bâtiment informatique pour y placer jusqu’à 517 personnes. Compte tenu de la répartition Hommes / Femmes du personnel informatique, comprenant beaucoup plus d’hommes que de femmes, pourriez vous vous assurer que l’article R232-2-5 du code du travail soit bien respecté ? Cet article spécifie qu’il faut au moins un urinoir et un cabinet pour 20 hommes, et d’après la configuration du bâtiment celui-ci semble insuffisamment adapté.

Pas de réponse.

Commentaire CFDT : Donc toujours pas d’avis précis de la direction depuis la réunion de septembre où nous avions signalé cette situation.

Les ondes électromagnétiques :
CFDT : Avec le réseau sans fil, les lignes Haute tension et l’antenne relai GSM, ce sont trois sources proches de nos locaux, que l’Entreprise met en œuvre. Même si à ce jour, il n'existe pas de contre indications notoires, les études scientifiques de long terme sur l’impact des ondes sur la santé de la population en général et plus particulièrement sur les personnes hyper sensibles sont rares et contradictoires.
Pouvez-vous référencer la présence d’ondes électromagnétiques dans le Dossier Unique d’Evaluation des Risques, dans le but de vérifier régulièrement l'état des recherches et l'évolution de l'exposition des salariés ?

DRH : A ce jour, les différentes études des lignes à haute tension et téléphoniques sont en dessous des normes réglementaires. Nous proposons de refaire une étude après l’installation du réseau WIFI.

Organisation du CHSCT :
CFDT : Compte tenu d’une actualité riche en événements et en transformations (plans de transformation, réorganisation de la Centrale d’Achats, analyse des BOI, ect…), ne faudrait-il pas mettre en place des réunions ordinaires supplémentaires pour traiter les sujets importants, l’actualité et la transformation de l’entreprise ?

DRH : Cette question n’est pas d’actualité. En cas de besoin, nous mettons en place des réunions extraordinaires du CHSCT.

Commentaire CFDT : La DRH se plaint du nombre de sujet que nous évoquons (et qui sont pourtant en phase avec l’actualité pilotée par la direction) mais estime qu’une seule réunion tous les trois mois est suffisante... Elle préfèrerait bien évidement que nous ne fassions pas notre travail face à la quantité de problèmes que nous constatons.

Pour toutes questions ou remarques, contacter Christophe ou cfdt.auchan.centrale@free.fr 
christophe.jpg
 

09/10/2012

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 14/09/12

(En CSP Compta)
CFDT : Est-il normal que des salariés soient mis en demeure de relater les conversations qu’ils ont avec un collègue se trouvant dans le collimateur de sa hiérarchie ?
Y-a-t-il des personnes « black-listées » ?


DRH : Les collaborateurs sont évalués sur leur professionnalisme. Il n’y aurait aucun intérêt à pratiquer autrement. Il n’y a pas de listes noires. La situation à laquelle vous faites référence a été évoquée lors de la réunion confirme cette réponse.

Commentaire CFDT : Réponse totalement à côté de la plaque, et pour cause… Les techniques de pressions faites sur des salariés pour les contraindre à rapporter leur conversation sont inadmissibles.

CFDT : Il semble que la méthode consistant à placer des salariés devant un tribunal composé de plusieurs responsables (méthode que nous avions déjà signalé en novembre dernier) soit toujours en vigueur. Qu’est-ce qui justifie cela ?

DRH : Aucun tribunal n’est organisé dans l’entreprise. Nous rappelons régulièrement aux managers de recevoir leurs collaborateurs seul. Une situation a été évoquée en réunion des délégués du personnel. Elle ne reflète pas la question posée.

Commentaire CFDT : Des salariés se retrouvent sous le feu nourri et croisé de plusieurs encadrants, mais tout va bien…
Nous y reviendrons.


(En DSI)

CFDT : Formation « bien être au travail » : Tous les collaborateurs de la DSI doivent s’inscrire obligatoirement à cette formation (de 4h) qui est en fait une formation de gestion de stress.
Est-ce là votre réponse à la situation catastrophique révélée par le BOI en DSI ?
Pensez-vous que renvoyer la problématique sur les salariés en leur expliquant que c’est à eux à apprendre à gérer le stress, plutôt que vous remettiez en cause l’organisation du travail qui produit cette situation, soit une solution efficace ?
Pourquoi la fiche de présentation de cette formation n’est-elle pas transmise aux salariés ?
Nous rappelons que ce type de formation ne peut être éventuellement profitable que si le salarié en est partie prenante. L’obligation est déjà de trop !


DRH : Cette formation concerne tous les collaborateurs. C’est en ce sens que l’on exprime qu’elle est « obligatoire », comme l’était la formation « handicap : idées reçues » l’an dernier. En fait, elle doit être suivie par tous les collaborateurs. Elle évoque un peu le stress mais parle essentiellement
  de tabac, d’alcool et de sommeil.
Cette formation n’a donc pas de lien direct avec la DSI. Le fiche de formation est en ligne sur le site formation.

Les problématiques exprimées par les collaborateurs de la DSI lors du BOI et lors de journées Vision (notamment celle du 8 décembre), sont traités par des plans d’actions qui sont présentés aux équipes en septembre et octobre.

Commentaire CFDT : Contrairement à ce que répond la DRH, ce n’est pas pour tous les collaborateurs mais seulement les agents de maitrise et cadres. Les employés ne sont pas concernés !..
Nous nous sommes procuré la fiche de cette formation (qui n'était pas en ligne), elle ne parle que de gestion du stress !


CFDT : Evacuation du bâtiment informatique : Avec la mise en place des cloisons le long des couloirs dans le bâtiment informatique, sans point de passage aux extrémités des plateaux, n’y aurait-il pas un manque d’efficacité au niveau des flux de personnes en cas d’évacuation rapide ? Est-il prévu de re-sensibiliser les managers, les salariés et les serres files ?

DRH : Les règles de circulation sont conformes à la législation et ne provoqueront pas de problèmes supplémentaires en cas d’évaluation. Des guides serres files vont être nommés est formés prochainement. Des réunions d’information suivront pour tous les collaborateurs.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :
David Achin  Jean-Luc Viseur    Marcelino Llinas-Comas   Grégory Guerin

   David     Jean-Luc   Marcelino   Grégory 

10/09/2012

Déclaration CFDT-FO lors du CHSCT Auchan Centrale concernant le plan de transformation des services informatiques

Autruches-pas-de-probleme.JPG

Villeneuve d’Ascq, le 06 septembre 2012

Vous nous présentez l’impact de l’externalisation des métiers de la production informatique, en indiquant que cela engendrera « un surcroit de formalisme et de rigueur » pour les collaborateurs restant de la DSI.
Vous en concluez que 
cela n’aura « pas d’impact sur la santé des collaborateurs, et que les impacts organisationnels en termes de conditions de travail seront neutres pour la plupart des collaborateurs de la DSI, habitués à ce type de changements d’organisation ».

Nous ne partageons pas du tout vos conclusions !


Nous rappelons d’abord qu’il s’agit ici de délocaliser une nouvelle foi des emplois, en période de forte hausse du chômage.
Ensuite, de nombreux collaborateurs ont déjà pu apprécier le niveau de dégradation de service après l’externalisation du pilotage (lui aussi délocalisé), et les conséquences sur leur travail, entrainant déjà plus « de formalisme et de rigueur ».
La recherche du plus faible coût par Auchan ayant été notamment responsable de la faible qualité de la prestation et d’un surcroit de travail pour les collaborateurs qui devaient pallier aux lacunes tout en formalisant d’avantage car le prestataire se cachait systématiquement derrière un manque de procédure…


D’autres réorganisations
ont également accru ce phénomène. Celles-ci ont rigidifiées les relations entre équipes et entre collaborateurs. L’écart entre le travail prescrit et le travail réel est bien plus important que l'idée que s'en font certains.

Cette augmentation de « formalisme et de rigueur » a déjà produit des effets négatifs, et vous souhaitez en remettre une couche sans considérer les risques sur la santé !?


Vous n’avez apparemment pas pris toute la mesure des résultats catastrophiques du BOI pour la DSI et notamment en direction technique informatique (DTI) :
- optimisme en forte baisse : 71% en 2010 ; 45% en 2012

- 61% des collaborateurs pensent que ça se dégrade

- 64% ont une vision critique des changements récents
Les collaborateurs expriment une dégradation de la relation client et métier, parlent de déresponsabilisation, de manque de temps pour assurer le travail dans les délais, de dégradation de l'ambiance. La motivation est en forte baisse. Un quart déclare avoir des relations conflictuelles avec leurs collègues…

Le Stress, les dépressions et les burn-out sont en augmentation !


Nos conclusions sont que cette nouvelle externalisation est une tranche supplémentaire du démantèlement de la DSI, qui ne s’arrêtera pas là et qui entrainera :
- une dégradation de services pour nos magasins,
- une perte de compétences et de maîtrise de nos métiers,
- une augmentation des problèmes psychosociaux,
- une augmentation des coûts

Nous vous appelons à un peu moins d’angélisme et à réellement évaluer l’impact de tout cela sur la santé des collaborateurs.

Quand on voit l’absence totale d’élément concernant les risques psychosociaux dans le DUER (document unique d’évaluation des risques), on prend toute la mesure de la chape de plomb sur ces sujets là à Auchan !

06/08/2012

Risques psychosociaux à Auchan Centrale, CHSCT extraordinaire du 28 juin 2012

stress_travail.jpg

Force Ouvrière a adressé un courrier à la direction générale d’Auchan France pour l’alerter sur des situations qui seraient contraires notamment à l’éthique et aux pratiques de l’entreprise. Des termes très forts tels que « situation alarmante concernant la santé psychologique et physique de collaborateurs au sein d’Auchan Production Alimentaire » ont été évoqués.

Nous avions également interpellé la direction lors des CHSCT de mars et de juin, sur des recrudescences de mal être au travail, notamment en DSI.

Lors du CHSCT du 14 juin, la direction nous avait répondu qu’une enquête serait réalisée.

Au final l’enquête ne sera faite que sur Auchan Production Alimentaire (la DSI et d’autres périmètres en sont exclus malgré les alertes de la médecine du travail, et des résultats du Baromètre d'Opinion Interne catastrophiques dans ces services).

FO avait demandé qu’il soit fait appel à un cabinet spécialisé et indépendant pour une expertise.

Déclaration de la CFDT au CHSCT du 28 juin 2012 concernant l’audit sur les risques psycho sociaux en Centrale d’Achats

Suite aux nombreux problèmes qui nous ont été remontés, aux constatations de dégradation des conditions de travail et de santé, au regard de la gravité des risques et de l’étendue du périmètre, nous nous associons à la demande de Force Ouvrière faite lors du CHSCT du 14 juin 2012.
Nous demandons :
1) d’élargir le périmètre de l’audit à d’autres périmètres de la Centrale d’Achats pour lesquels la Médecine du Travail constate des problèmes ou les critères du BOI révèlent des problèmes à ce niveau;
2) la désignation d’un expert indépendant pour réaliser cet audit.

Nous appelons l’ensemble des sections syndicales de la Centrale à agir dans ce sens dans l’intérêt premier des salariés et de leur santé.

La CFTC et le SEGA (CGC) ayant voté contre, le périmètre ne sera pas élargi, l’enquête sera faite en interne et pilotée par la direction…

FO a d’ors et déjà pris ces distances avec l’objectivité de cette enquête.

Nous avons constaté lors de cette séance du CHSCT quelques vices de forme et autres anomalies :
- désignation d’un membre de la DRH comme secrétaire alors que le code du travail précise que le secrétaire ne peut être qu’un représentant du personnel;
- une personne ne siégeant pas en tant que représentant du personnel mais qui s’exprime au nom du SEGA (CGC);
- les membres du CHSCT appelés à approuver les questions préparées par la Direction sans qu’ils n’aient été appelés à travailler ces questions;
- la demande d'ajout ou de modification de questions n'a été faite qu’en séance sans avoir de temps de réflexion;
- la médecine du travail n'a pas été intégrée dans l'équipe d'enquêteurs;
- et diverses réactions faisant penser à de la collusion…

Nous déplorons ces irrégularités, révélatrices d’un manque de connaissance et d’indépendance de la part de la CFTC et du SEGA (CGC) qui sous prétexte de faire confiance à la DRH se défaussent à bon compte (plus facile et plus confortable) de leur rôle et de leur responsabilité.

Nous attendrons la restitution de cette enquête pour nous faire une opinion complète sur le fond.
Et nous réclamons toujours l’ouverture de négociation sur le traitement et la prévention de risques psychosociaux à Auchan.

02/07/2012

Questions CFDT au CHSCT Auchan Centrale du 14/06/12

CFDT : Nous revenons sur notre question lors du dernier CHSCT concernant une certaine recrudescence de mal être au travail, notamment en DSI. Vous nous aviez répondu que vous n'aviez pas de remontée permettant de corroborer cela. Le DRH de la DSI nous a confirmé avoir été alerté par la médecine du travail à ce sujet. Que comptez-vous faire pour remédier à ces problèmes ?

DRH : Le BOI (baromètre d’opinion interne) fait mention de nombreuses informations. C’est une vraie piste d’information au même titre que le bilan CHSCT, ainsi que le CHSCT lui-même et bien sûr le management, la hiérarchie, les collègues et les RH.
Effectivement si des situations évoquées ci-dessus dans la question existent, nous les étudierons, nous réaliserons une enquête.
Pour le périmètre de la DSI c’est le DRH de la DSI qui suit les dossiers éventuels avec la médecine du travail et ce dans le respect du secret médical.
Un CHSCT extraordinaire sera convoqué pour composer une commission à laquelle sera soumise un certain nombre de questions à valider ensemble. Puis une enquête sera réalisée sur le terrain. Le seul objectif visé est de réduire tous les mauvais stress, tension éventuels. Pour atteindre cet objectif, il faudra faire acte d’objectivité.
Un numéro d’alerte est actuellement en réflexion.

Le médecin du travail rappelle que les problèmes éventuels doivent être désamorcés à la base et le plus rapidement possible. Quand un salarié souffre au travail du fait d’un collège ou de la hiérarchie, il doit bénéficier d’un système qui permet de l’écouter rapidement et de vite traiter la situation. Ensuite quand il y a un arrêt, il est fort compliqué de démêler les angoisses existentielles de celles professionnelles.

Commentaire CFDT : Au final la commission mise en place par la DRH ne traitera que la situation à Auchan Production Alimentaire (la DSI et d’autres périmètres en sont exclus malgré les alertes de la médecine du travail, et des résultats du BOI catastrophiques dans ces services) !
Force Ouvrière a proposé que le CHSCT fasse appel à un expert extérieur et indépendant. Les membres CFTC et SEGA (CGC) ont refusé ! C’est bien parti pour l’étouffoir…
La CFDT réclame toujours l'ouverture de négociation sur la prévention des Risques Psycho-Sociaux à Auchan. 

CFDT : Pourrions-nous avoir le rapport complet de l'étude sur les champs électromagnétiques qui a été réalisée en Centrale ? 

DRH : Nous ferons la présentation du compte rendu de VERITAS lors du prochain CHSCT.

Commentaire CFDT : Espérons que nous pourrons avoir ce rapport en main propre…

CFDT : Plan de Transformation d’Entreprise (PTE) : vous avez prévu de nous informer des plans d’actions concernant la Direction Technique Informatique et la Comptabilité. Par contre qu’en est-il des Centres de Services RH ? Nous espérons que le CHSCT sera consulté plus officiellement par la suite ?

DRH : pour la partie des CSP paie cela concerne 3 à 5 personnes qui viendront rejoindre le CSRH.

CFDT : Les résultats des BOI (baromètre d’opinion interne) sont maintenant connus, pourriez-vous nous faire une présentation des résultats services par services, en focalisant sur les services en difficultés et en nous présentant les plans d’actions d’améliorations ?

DRH : La présentation du BOI a été faite aux responsables de service. 4 réunions de présentation sont prévues à la ROTONDE pour tous les collaborateurs. Ensuite est prévu des présentations par service, suivrons les plans d’action au niveau national puis local. Au prochain CHSCT une présentation sera faite sur les indicateurs relatifs aux conditions de travail… en fonction des indicateurs qui pourront être extraits du BOI

CFDT : Le BOI a été fait avant l’annonce du Plan de transformation (PTE). Pourriez-vous prévoir, pour les services concernés par le PTE, des enquêtes de satisfaction plus régulières (exemple tous les 6 mois), pour suivre leur satisfaction et leur permettre d’exprimer de manière anonyme leurs inquiétudes ?

Pas de réponse

CFDT : Nous demandons aux membres du CHSCT de créer une commission pour suivre et accompagner les services dont les résultats du BOI sont en régression par rapport à 2010 et aussi pour suivre et accompagner les Plans de Transformation de l’Entreprise.

Pas de réponse

CFDT : Les inquiétudes au niveau du CSP Compta Générale sont surtout axées sur les futurs tâches qui seront attribuées, sur la façon de les répartir (par magasin comme actuellement ou par tâches comme on a pu l'entendre), la relation avec les magasins qui risque de se dégrader comme lors de la création des CSP et sur le futur du service (taille, organisation, emplacement). Ces inquiétudes sont surtout dues au fait qu'aucune information ou presque ne circule officiellement.

Directeur administratif et comptable : Cette organisation de travail va compenser les dysfonctionnements récurrents. On va accompagner ce projet avec un déploiement fort en magasin pour mettre en route les bonnes pratiques.

DRH : on insiste souvent sur les enjeux quantitatifs mais la diminution des dysfonctionnements va créer de la valeur ajoutée sur les métiers actuels. Quand on fiabilise en amont (la centrale) cela impacte les métiers en magasin.

Directeur administratif et comptable : Exemple sur un indicateur de suivi du nombre de factures + 15 jours non accrochées : Avant le projet elles étaient 6000, après le projet lancé elles sont 2500. On a donc un suivi plus transverse et quand le système fonctionne bien c’est pour 120 hypermarchés.
Il y aura au sein du CSP, un responsable opérationnel qui sera le point d’entrée unique au CSP pour avoir les réponses. En effet le CSP n’a pas la main mise à 100% sur les comptabilités (ex la marge …). Roncq et Saint-Genis sont prototypes, on donne au correspondant administratif sur site, des supports très clairs sur les actions à mener. L’objectif est de bâtir des supports extrêmement pointus pour accompagner cette transformation.
Le relai sera rattaché au CDG du magasin. Il y aura 3 CSP, un à Villeneuve, Lyon et Blanquefort. On ouvrira quelques postes sur Lyon et Blanquefort.

CFDT : Bilan CHSCT
a) Pourriez-vous préciser la nature des maladies professionnelles reconnues ?

DRH : Oui, pour 2011 il n’y a eu aucune maladie professionnelle. Pour 2010, une maladie relative à un burn-out. Pour 2009, deux tableaux 57 (canal carpien) et une maladie « autres tableaux ».

b) Nous nous étonnons de l’augmentation des soins réalisés, ont-ils un lien avec la situation évoquée à notre première question (recrudescence de mal être au travail) ?

DRH : Effectivement nous avons 992 soins contre 801 en 2010.
L’infirmière indique que l’augmentation de ce nombre n’est pas en lien avec les situations de mal être en DSI car peu de passages de salariés de la DSI à l'infirmerie (par contre il semble qu'il y ait un lien avec les situations de mal être en général).

c) L’année dernière une maladie professionnelle psychologique a été reconnue en 2010 ? Vous la contestiez, qu’en est-il ?

DRH : la contestation porte sur l’impact financier du dossier pour l’entreprise. Pour le salarié concerné cela n’a pas d’impact sur sa reconnaissance ni sur la partie financière.

d) La politique en faveur des travailleurs handicapés est en baisse par rapport aux précédentes années, par ailleurs elle est toujours basée sur de la reconnaissance interne plutôt que sur des actions d’embauches ? Quel est votre plan d’actions pour améliorer la situation ?

DRH : Nous allons sensibiliser les RRH à la démarche et intégrer la notion de handicap dans les futures actions de recrutement.

e) Qu’avez-vous prévu pour suivre les résultats du groupe de travail « Règles de vie en Open-Space » ?

DRH : A ce jour des affiches sont présentes sur les sites.

f) Nous attendons que les Services Généraux nous présente comment le système de géo-localisation est mis en service ainsi que l’organisation de la prise en compte de l’alerte

DRH : Une présentation concrète en situation vous sera faite. Pour info :
- Le salarié dans le véhicule appuie sur le bouton d’alerte.
- 1 minute plus tard l’alerte arrive aux PC sécurité et sur les portables des responsables concernés.
- En parallèle un mail est envoyé aux responsables concernés.
Les salariés ont tous été reçus pour avoir une explication du système d’urgence.


Pour toutes questions ou remarques, contacter Christophe Mercier ou cfdt.auchan.centrale@free.fr 
christophe.jpg