<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="http://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

05/03/2009

Auchan, Prix de la diversité 2009 !

Auchan a reçu le trophée de la diversité en entreprise 2009. Cette distinction récompense ses actions de sensibilisation auprès des managers, via la création des comités de la diversité (en faveur de la promotion des femmes, de l’égalité des chances dans la promotion interne et de l’emploi des seniors) et ses engagements pour l'insertion des jeunes issus des quartiers ou l'intégration des personnes handicapées.

A la Centrale Auchan, établissement ayant le plus grand nombre de salariés du groupe (2500 personnes dont ¾ de l’encadrement), nous réclamons la mise en place du comité de la diversité depuis août 2007 !
Malgré nos 
relances, et avec les reports successifsil n'y a toujours pas de comité de la diversité pour les services centraux…

Le mois de mars verra-t-il la mise en place de ce comité ?

A suivre

14:01 Publié dans Egalité - Diversité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : diversité |  Facebook | | | |

26/11/2008

Egalité homme/femme au niveau entreprise Auchan France

Nous avons participé à la paritaire nationale sur l'égalité homme/femme au niveau entreprise Auchan France.

La direction a conclu la séance en voyant dans son rapport une « évolution en faveur des femmes ».
Nous avons repris les données présentées, et refait les calculs en comparant (quand c'était possible) avec l'an dernier.

La direction met en avant chez les employés une augmentation des temps complets et de la base contractuelle des temps partiels.
Elle annonce une augmentation des femmes à temps complet de +2.6% (pour notre part nous trouvons +0,58%, donc pas d'évolution significative à ce niveau).

Elle annonce une augmentation de +7,4% sur la tranche des temps partiel 30h. Ce qui est effectivement la conséquence de l’accord sur les contrats temps partiel minimum à 30h pour les volontaires (une des revendications CFDT mais sans la modulation obligatoire car très contraignante et induisant de fait la restriction des heures complémentaires et donc de leur paiement !)

Mais il reste toujours environ 90% de femmes sur les contrats à temps partiel (avec encore une petite accentuation par rapport à 2006).
Et toujours deux fois plus d’hommes que de femmes sur les contrats à temps complet.

Deux fois plus d’hommes que de femmes promus (jusqu’à 5 fois plus au niveau 9).

Les embauches au niveau employé sont à peu près équilibrées, mais pas au niveau agent de maîtrise (2 fois plus d’homme que de femmes), et au niveau cadre (60% des embauches sont des hommes).

Les écarts entre la moyenne des rémunérations Homme/Femme se creusent pratiquement sur tous les niveaux sauf au niveau 1.
Écarts les plus flagrants :
- à plus que doublé au niveau 6 (6,08%)
- +3% au niveau 7 (8.39%)
- à presque doublé au niveau 8 (6,17%)
- +2% au niveau 9 (14,19%)

Le nombre de femmes a diminué au niveau 9 par rapport à 2006 (6 femmes en moins) alors que cette population a augmenté de 80 personnes...
C'est à peu près stable sur les niveaux de 6 à 8.
La présence des femmes a baissé de plus de 10% au niveau 5 et au niveau 4.
Diminution de 6% au niveau 3.
Par contre ça augmente au niveau 2, là où justement le déséquilibre était inverse !

Les femmes représentent 53% de l'effectif total de l'entreprise, et c'est au niveau 2 que l'on retrouve 70% d'entre elles !

Donc là où il y a beaucoup de femme, il y en a de plus en plus.
Et là il n'y en a pas beaucoup, il y a en de moins en moins...


Bref de grosses différences avec ce qu'annonce la direction dans son PowerPoint...
Et le rapport est incomplet.

Il manque l’éventail des rémunérations par sexe et par catégorie professionnelle, et le nombre de femmes dans les dix plus hautes rémunérations.
Il manque aussi les indicateurs sur les conditions de travail.
Nous n'avons pas eu les données sur les embauches en CDD et sur les fins de CDD.
Sur la partie formation il manque la répartition par type de formation…

A la fin de la réunion, la DRH France a indiqué qu'elle
acceptait d'aller vers la négociation d'un accord. Enfin !
Mais pas question de se réjouir à l'avance. Nous ne voulons pas d'un accord pour dire qu'il y en ait un !
Nous voulons du concret et des engagements.

La CFDT, en pointe sur ces questions
, continuera à analyser vraiment la situation et à faire des propositions.

19/11/2008

Enquête CFDT sur l'égalité professionnelle en Centrale Auchan

TEQ.jpgNous vous présentons les premiers résultats de notre enquête sur l’égalité Homme/Femme en Centrale (Employé, Agent de maîtrise et Cadre).

 

Nous avons eu près de 30% de retour (format papier, 276 questionnaires exploitables).

Le panel de l'enquête :

73,5% de femmes

63% des salariés interrogés vivent en couple avec enfants

47,5% ont entre 31 et 40 ans

 

Une bonne illustration du plafond de verre

Quels sont les indicateurs qui permettent à la CFDT de dénoncer l'existence d'un plafond de verre pour les femmes ?

 

Sur la base des réponses obtenues :

78% des hommes sont cadres contre 30% des femmes

4% des hommes sont en CDD contre 9,5% des femmes

Si 48% des femmes déclarent gagner entre 1000 et 1500 € mensuels, 30% des hommes déclarent un salaire mensuel entre 2000 et 3000 € et 30% ne répondent pas.

 

Il ressort que les stéréotypes ont la peau dure chez Auchan

Il existe peu de mixité dans les services. Majoritairement, les hommes travaillent avec les hommes, les femmes avec les femmes.

 

Les salariés (deux sexes confondus) mentionnent principalement deux freins à une meilleure égalité professionnelle : l'articulation vie professionnelle et personnelle et les phénomènes de stéréotypes « homme-femme ».


Ces stéréotypes sont bien présents, y compris chez les salariés :

Si 50% des hommes disent pouvoir se libérer du temps pour leurs loisirs, 39,4% des femmes ont le sentiment de mener une course contre la montre et 39% ont un rythme qui ne leur permet pas de temps de détente.

50% des femmes souhaiteraient changer de métier dans leur entreprise.
L'ambition et la volonté sont bien présentes. Aucunes différences entre les hommes et les femmes sur les souhaits de prendre plus de responsabilités hiérarchiques (ce qui contredit l’argument de la DRH sur la faible présence des femmes aux postes à responsabilité…).

 

Les inégalités salariales au premier rang des préoccupations... féminines !

55,7% des femmes estiment qu'il n'y a pas égalité de chances et de traitement sur le SALAIRE et 54% des hommes ne répondent pas à cette question...

Les femmes déclarent moins de promotion, moins d'augmentation de salaire et un plus grand sentiment de déclassement que chez leurs collègues masculins. 48,6% des hommes déclarent des possibilités d'évolution de carrière contre 30% des femmes.

Enfin dernier point presque 70% des femmes interrogées estiment qu'il existe un écart de salaire à poste égal entre un homme et une femme. Ce que reconnaissent également 44% des hommes.


Face à ces chiffres, la direction ne peut plus prétendre qu'il n'y a pas de problème d'égalité professionnelle.

 

Il est donc tout à fait logique que les axes d'action à mettre en place soient par ordre de priorité : réduction des inégalités salariales, accès aux postes à responsabilité et articulation vie professionnelle et personnelle.

 

Le seul point positif : l'accès à la formation professionnelle...

Les hommes partent en formation pour acquérir de nouvelles compétences, les femmes pour approfondir leurs connaissances mais tous se rejoignent pour dire qu'il n'y a pas d'inégalité sur cette question. L'accès à la formation professionnelle est réel.

A suivre...

15/11/2008

Droit : Discrimination liée à la situation de famille

Une cadre commerciale de la société de transports aériens Eva Air avait saisi la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité), estimant que son absence de promotion était liée à ses congés parentaux d'éducation. La HALDE avait constaté une discrimination liée à la situation de famille.

L' ex-salariée avait saisie le Conseil de Prud'hommes, et la HALDE était venue présenter ses observations devant le bureau de jugement.

Selon l'entreprise, la salarié n’aurait pas connu une évolution professionnelle stable en ayant bénéficié d’un congé parental d’éducation, à temps partiel.

Or, le congé parental d’éducation ne peut avoir pour conséquence de compromettre l’évolution de carrière de son bénéficiaire. L’article 15 de la directive 2002-73-CE du 23 septembre 2002 dispose dans son article 5, point 7 qu’ « une femme en congé de maternité a le droit, au terme de ce congé, de retrouver son emploi ou un emploi équivalent à des conditions qui ne lui soient pas moins favorables et de bénéficier de toute amélioration des conditions de travail à laquelle elle aurait eu droit durant son absence ». Il est précisé que la directive s’étend au congé parental d’éducation.

De ce fait, l’argument de la société Eva Air ne peut être considéré comme décisif et légitime.

Le Conseil de Prud'hommes à condamné la société à verser à la salariée discriminée 13 800 € d'indemnité pour licenciement sans cause réelle et sérieuse et 9 200 € de dommages et intérêts pour discrimination fondée sur la situation de famille.

03/11/2008

La CFDT toujours mobilisée pour l'égalité professionnelle à Auchan

La CFDT, depuis plusieurs années, demande un accord sur l'égalité professionnelle à Auchan.
Pour rappel, la Loi Génisson de 2001 donne obligation aux entreprises de négocier cet accord, et également de prendre en compte cette question dans les autres négociations.

Mais à Auchan toujours rien !
Pourtant, vu la situation, il y a de quoi faire...

Nous avons distribué plus de 1200 tracts à la centrale d'achat Auchan vendredi 31 octobre, en présence de plusieurs délégués, notamment Gaby Bonnand secrétaire national de la confédération et Philippe Perrault secrétaire général CFDT Nord Pas de Calais.

Nous irons à la rencontre des salariés le 11 novembre, jour de travail obligatoire et gratuit imposé par la direction sur un jour férié, pour échanger sur les résultats de notre enquête égalité homme/femme en centrale.

Album photos

20/10/2008

Rapport égalité Homme/Femme 2007 présenté au CE du 17 octobre 2008

Comme les années précédentes, le rapport est incomplet…
 

- Il manque le "recensement des mesures prises au cours de l'année écoulée en vue d'assurer l'égalité professionnelle, les objectifs prévus pour l'année à venir et la définition qualitative et quantitative des actions à mener à ce titre ainsi que l'évaluation de leur coût"

(C. trav. art L. 2323-57).

 

- Les données du rapport sont partielles et ne sont pas présentées correctement !

 

- Il manque notamment tous les indicateurs concernant l'articulation entre activité professionnelle et exercice de la responsabilité familiale ! 

 

Ces remarques, nous les faisons tous les ans.
Il ne s’agit donc pas d’oublis…


Pourquoi les obligations légales ne sont-elles pas respectées ???

 

Pendant ce temps les écarts se creusent !

 

Pour les annexes 3, plus de 30% d'écart entre la moyenne des rémunérations Homme/Femme.

 

Cet écart s’est encore creusé entre 2006 et 2007 :

 

 +2% au niveau 7

             +1% au niveau 8

 +5% au niveau 9

 

Les  contrats les plus précaires et les moins rémunérés sont majoritairement occupés par des femmes. 71% des CCD, 83% de la modulation. Moins de 0,5% d’hommes à temps partiel, alors qu’au moins 10% souhaiterait l’être…

 

La répartition H/F par catégorie est particulièrement disproportionnée malgré une population globale sensiblement équilibrée :

 

-   88% des  annexes 1 (employé) sont des femmes

-   80% des  annexes 2 (agent de maitrise) sont des femmes

-   et seulement 32% des annexes 3 (cadre) sont des femmes 

 

Le "plafond de verre" est flagrant.
Ce déséquilibre augmente.

 

La CFDT réclame toujours un vrai plan pour l’égalité pro.

 

Bientôt : les résultats de notre enquête

menée d’Octobre 2007 à Mars 2008

sur l’égalité professionnelle en Centrale.

 

19/09/2008

Licenciement abusif : Norbert au bureau de jugement

Auchan a refusé toute conciliation devant le conseil des Prud’Hommes.

L’affaire a donc été renvoyée devant le bureau de jugement qui statuera le 29 janvier prochain.

 

Norbert qui n’a rien à se reprocher et qui ne demandait qu’à continuer de travailler, est toujours sans emploi malgré ses recherches alors qu’il y a des postes qu’il pourrait occuper en Centrale.


Auchan n'a pas respecté son obligation de reclassement. 


Et de surcroît Auchan n’a pas respecté sa signature dans deux accords d’entreprise, alors que l'accord dérogatoire sur l'emploi des travailleurs handicapés (à 4,5% au lieu des 6%) a permis à l'entreprise de faire quelques économies...

La DRH ne devait pas licencier Norbert

03/09/2008

Licenciement abusif : Norbert en tentative de conciliation aux Prud’hommes

Norbert sera en audience de tentative de conciliation devant le conseil des Prud’hommes le 11 septembre prochain.

 

Cette audience, qui est une phase obligatoire, aura deux buts :

- trouver un terrain d'entente même partiel entre les parties
- mettre le dossier en état d'être jugé pour ce qui n'aura pas pu faire l'objet d'une conciliation.


Pour rappel, voir notre article : La DRH ne devait pas licencier Norbert

12/08/2008

Branche : la CFDT signe un accord sur le temps partiel choisi

La CFDT a signé un accord de branche sur le « temps partiel choisi » dans la grande distribution.

Cet accord tend à valoriser "le temps partiel choisi" en opposition au "temps partiel contraint" et donc de permettre aux femmes qui le souhaitent d'accéder plus facilement à un temps complet. 






Il est le fruit de négociations, entamées en mars, entre syndicats et patronat. Il reste soumis à la signature des autres syndicats.

L’accord prévoit un passage du temps minimum hebdomadaire de 22 h à 25 et que l’employeur accepte d’aménager les horaires d’un salarié à temps partiel par demi-journée s’il a trouvé un deuxième emploi. Le temps partiel touche plus de 60 % des caissiers et caissières du secteur d'après la FCD.
L'accord permet de définir les voies d'amélioration de la qualité du travail à temps partiel en réduisant la précarité.

L'action du 1er février, historique dans le secteur aura été, de toute évidence, un élément déclencheur pour la tenue de cette négociation -Référence à la journée de mobilisation où, pour la première fois, 4,5% des quelque 630.000 salariés de la branche s'étaient mis en grève pour le pouvoir d'achat et les conditions de travail-.

Voir communiqué de presse

29/07/2008

Discrimination à l’embauche : Casino joue la transparence

Alors que la Halde a suscité la polémique en révélant les résultats d’un testing surprise parmi des entreprises du CAC 40, Casino a choisi de publier les résultats de son « auto-testing », lancé il y a un an.
Les 1600 tests réalisés montrent une importante différence de traitement entre les candidats d’origine « hexagonale » et ceux évoquant une origine « extra-européenne ».

Le groupe Casino avait confié, en juin 2007, un « testing sollicité » au centre de recherche ISM Corum afin d'évaluer les pratiques discriminatoires de ses établissements en matière de recrutement.
1600 tests réalisés entre 2007 et 2008 auprès d'environ 700 établissements et services en charge du recrutement.

Bilan
50% des établissements testés ont appelé uniquement le candidat évoquant une origine "hexagonale", 31% ont contacté les deux candidats et 19% n'ont contacté que le candidat évoquant une origine "extra-européenne".
Ceux qui n’ont contacté qu'un seul candidat ont donc choisi près de 3 fois sur 4 celui évoquant une origine "hexagonale".

Les écarts discriminatoires les plus importants ont été observés pour les postes de niveau débutant, le candidat évoquant une origine non hexagonale étant appelé quasiment deux fois moins que  le candidat "majoritaire".
Les tests montrent que les écarts discriminatoires sont plus importants dans les établissements ayant une population salariée avec une forte ancienneté.

Contrairement aux idées reçues, des écarts importants ont été constatés quelle que soit l'origine "extra-européenne" du candidat "minoritaire", y compris donc les origines asiatiques, habituellement considérées comme épargnées par la discrimination.
Autre préjugé battu en brèche, les pratiques discriminatoires constatées ne sont "ni plus ni moins fréquentes en milieu rural qu'en milieu urbain, et elles ne sont pas non plus l'apanage d'une région en particulier. Aucune tendance ni clivage d'ordre socio-géographique n'a ainsi pu être mis au jour", observe ISM Corum.

Les résultats, qui ont été détaillés pour chacun des types d'emploi testés, révèlent que les discriminations significatives concernent  aussi bien les postes d'employé commercial en supermarché ou en hypermarché, que les postes d'employé en cafétéria, de cariste ou de préparateur de commandes en entrepôt.

En revanche, les écarts de traitement épargnent davantage les hypermarchés sur les postes de vendeur spécialisé en électroménager, hi-fi et informatique….

Surtout, les écarts diminuent significativement sur des postes d'encadrement (manager, chef de rayon, contrôleur de gestion...). Sans doutes "rassurés" par l’expérience du candidat, les recruteurs montrent plus d’ouverture. "Les stéréotypes ont perdu en vigueur lorsque les deux candidats affichaient un niveau confirmé", confirme ISM Corum.

Et après ?
Vu l’ampleur des différences de traitement que ce testing a mis au jour, la direction et les organisations syndicales de Casino ont tenu "à affirmer ne pas pouvoir se satisfaire de ce constat". Ils ont souhaité que les résultats du testing soient communiqués à l'ensemble des services RH et que des actions soient mises en place à partir de cet état des lieux.

http://www.novethic.fr/novethic/v3/article.jsp?id=117076