<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="http://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

08/09/2017

Questions et remarques CFDT sur le bilan social de la Centrale Auchan

795001983.jpg

CFDT : Les effectifs ont baissés de 266 personnes.

DRH : Effectivement entre l’année 2015 et 2016, les équipes AIT, Sodec, juridique ont quitté le périmètre des Services Centraux.

CFDT : Comment explique-t-on l’augmentation des démissions en 2016 ?

DRH : Il y a une reprise du marché du travail, et certains collaborateurs ne se sont peut-être pas retrouvés dans les projets de l’entreprise. Quand une entreprise est en phase de transformation, les salariés sont plus « débauchés » et sont amenés alors à partir vers d’autres projets professionnels.

CFDT : Le nombre d'heures d'absence est toujours en hausse (avec moins d'effectif), les heures d’absence maladie sont en hausse chez les employés et les agents de maitrise. Le % de salariés n'ayant eu aucun arrêt-maladie est encore en baisse !

Le nombre d'heures d'absence pour accident du travail est multiplié par 4 en 2 ans !
Ces indicateurs sont à croiser avec le versement du complément de salaire et le taux de gravité des accidents de travail en hausse ! 

DRH : On note une augmentation de la durée moyenne d’absence en jours. Nous allons faire une analyse détaillée des heures d’absences maladies par grands périmètres, en sachant que certains services ont connu des changements importants au cours de ces derniers mois. Cette étude par service permettra d’identifier les variations les plus importantes en absence maladie, pour pouvoir agir ensuite avec les managers (déterminer les services et l’accompagnement des managers à prévoir).

CFDT : Le nombre d'heures d'absence pour accident de trajet a été multiplié par 10 en 2 ans !

DRH : Effectivement les heures d’absence pour accident de trajet ont augmenté. A noter 5 accidents avec une durée calendaire supérieure à 100 jours (337 jours pour une personne avec une chute à la sortie d’un bus et une personne à 225 jours suite à un accident de la route). Ces 2 accidents représentent 32% des heures d’absence.

CFDT : Nbr d'heures pour absences diverses en forte hausse (surtout Employés et Cadres).


DRH : Pas d’explication.

CFDT : Le rapport entre la moyenne des 10 plus gros salaires et des 10 plus petits = 0 !
La donnée est incorrecte...

DRH : Oui effective. Le bon chiffre est 4,19.

Commentaire CFDT : Ce chiffre est également faussée car ne prenant pas en compte l’intégralité des éléments (comme les primes d’objectifs et les stock-options…).

CFDT : Nbr d'heure d'absence pour maternité en forte baisse...

DRH :
Nous ne sommes pas en capacité d’expliquer les raisons de la baisse des heures de maternité sur cette année. On peut mettre en corrélation une population agent de maitrise peu importante (268 personnes) avec une moyenne d’âge de 45,83 ans. L’analyse indique qu’il y a eu dans le passée des variations importantes (année 2013 avec 2012 pour les employés par ex).

CFDT : On voit la faiblesse des progressions de rémunération...
Qu'est-il pris en compte dedans (prime annuelle, RVI,…) ?
Vu le type de population en centrale, il faudrait une découpe plus fine de la dernière tranche.

DRH : Cet indicateur correspond aux rémunérations moyennes fixes brutes de base 35 heures au 31 décembre. L’ensemble des collaborateurs sont inclus dans ce calcul (en prenant leur rémunération ramenée au taux horaires et mise sur 35 heures - temps complet et partiel). Le calcul intègre le forfait (sal de base) + prime ancienneté (uniquement pour les employés) + le 13ème mois (prime annuelle). La RVI ou la GDI ne sont pas inclus dans le calcul. Pour rappel l’évolution des NAO pour les années 2015 et 2016 est de 0.5%. L’analyse présentée en séance montre une évolution de 2.35% (entre 2015 et 2014) et de 1.31% (entre 2016 et 2015) toutes annexes confondues.
 

CFDT : Baisse importante sur les versements à des sociétés externes pour des mises à disposition. 

DRH : Les informations sont issues de la comptabilité. Cet indicateur inclut les montants versés au titre du marchandisage, intérims, gardiennage et nettoyage. Le périmètre a évolué (intérims pour la sodec, gardiennage et nettoyage pour la centrale avec une partie refacturée AIT + SODEC). 

CFDT : Pourquoi le taux et le montant des cotisations SS pour les AT est-il en baisse alors que le nombre est en augmentation ?

DRH :
La fixation du taux des cotisations dues au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles (AT/MP) fait l'objet d'une réglementation propre. Ces taux de cotisation varient en fonction de la taille de 7 l’entreprise. La tarification individuelle s'applique aux entreprises qui emploient 150 salariés et plus au plan national. C'est une tarification qui dépend directement de la sinistralité et des résultats propres à chaque établissement. Cette individualisation a pour vocation d'inciter les entreprises à se préoccuper de l'impact économique interne de la sécurité et de la santé au travail. Le taux de 2014 découle des sinistres et des imputations AT/MP survenus sur les années 2010-2011-2012. Pour 2015, ce sont les années 2011-2012-2013. Pour 2016, ce sont les années 2012-2013 et 2014. De ce fait les accidents survenus en 2016, impacteront le compte employeur des années 2018 / 2019 / 2020, soit sur un glissant de 3 années. Les sinistres AT et MP font l’objet d’une imputation au forfait en fonction du nombre de jours d’arrêts et non plus en fonction de la gravité des lésions déclarées. A noter que le taux AT est limité à un taux incompressible est de 0.90%. Le taux appliqué pour l’accident de trajet est fixe, et ce quelques soient les accidents survenus (0.22% pour l’année 2017). Enfin, pour compléter la réponse, si le nombre de sinistres est en augmentation sur l’année 2016, ceux-ci auront un impact sur le taux AT en 2018, les sinistres survenus cette année en cours auront un impact sur l’année 2019. 

CFDT : Effectif formé à la sécurité passe de 62 en 2014 et 33 en 2015 à 434 en 2016 !?

DRH : Cet indicateur est alimenté en automatique avec les codes formations. Les chiffres 2014 et 2015 n’intègrent pas tous les éléments, le chiffre de 2016 a été corrigé manuellement cette année. Année 2014 : 334 personnes (SST recyclage 12 personnes + 47 SST initiales + 7 pers en session de formateur +230 « SECURITE DES BIENS ET DES PERSONNES » + 30 personnes guide et serres files + 8 personnes « équipier 1er intervention incendie ») Année 2015 : 306 personnes (216 personnes « SECURITE DES BIENS ET DES PERSONNES » + direction technique EPI 2 personnes + 63 personnes SST + 25 personnes guide et serres files). Année 2016 : 434 personnes (54 personnes pour équipiers 1ère intervention + 15 personnes pour guides et serres files + 244 personnes pour acteurs de ma sécurité + 2 personnes en habilitation électrique (services techniques) + 8 personnes sur les EPI + 66 personnes pour SST initial + 45 personnes pour SST recyclage).
 

CFDT : Le nombre de salariés ayant un horaire sur 5j, continu de baisser. Le nombre de salariés ayant 2j consécutif de repos, continu de baisser. Ca nous semble à vu de nez plus fort que la baisse d'effectif global. 

DRH : pas de réponse. 

Commentaire CFDT : Pour faire court, voilà un bilan social qui continue de se détériorer (le précédent était déjà dégradé) et notamment sur les aspects « santé ». Il faut que la direction prenne la pleine mesure de ces indicateurs qui viennent corroborer les mauvais résultats du baromètre d’engagement et de satisfaction… 

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE :
Francis  Fabien
  
Francis     Fabien

28/11/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 18/11/16

1522386536.jpg

CFDT :  Le nouvel outil de gestion des temps SELF iTempo Encadrement nous donne les RTT en fonction du nombre de jours travaillés en prenant en compte les CP. C'est à dire que le salarié qui a travaillé plus de jours du temps de TTsurf, et qui a eu le même nombre de RTT qu'un salarié ayant posé tous ses CP, semble être pénalisé cette année à cause de ses CP antérieurs, donc moins de RTT.
Comment cela est-il géré pour ne pas léser les salariés concernés ?

DRH : Il est important de préciser que la situation individuelle de chaque collaborateur est différente mais est reprise dans le nouvel outil. En effet les congés payés antérieurs et d’ancienneté viennent modifier le nombre de jour à planifier. Si des écarts paraissent anormaux après la planification de la période, se rapprocher de son RRH et / ou service du personnel directement.
Pour la période du 1 juin 2016  au 31 mai 2017 :
Se placer au 1er juin 2016 pour connaitre le nombre de jours à prester (239 jours – 25 jours de CP soit 214 jours)
365 jours - 52 repos hebdomadaires - 52 dimanches - 25 jours de congés payés - 8 jours fériés (1er novembre, 1er mai et 8 mai déjà déduit en dimanche) = 228 jours - 214 jours à prester = 14 jours de non travail (JRTT)
Les 3 fériés tombant le dimanche sont bien récupérés sous forme de jours de non travail.
Rappel : les CP ne sont pas des jours prestés.

CFDT : Le télétravail est refusé à une personne au motif qu'elle fait ses 35 heures sur 4 jours (3 jours pleins et deux demi-journées).
L'accord indique que le télétravail est ouvert pour les salariés à temps plein ou à temps partiel d'au moins 80%.
Il n'y a donc pas à la faire passer sur 5 jours comme on lui demande de le faire pour obtenir le télétravail.
Comment faire pour que l'accord soit respecté ?

DRH : Il est important de rappeler que le télétravail fait l’objet d’un accord d’entreprise et qu’il s’impose à tous. Si des blocages non légitimes à la mise en place du télétravail persistent, il faut se rapprocher du RRH du périmètre pour prise en compte de la situation.

CFDT : Plusieurs salariés n’ont toujours pas reçus leur BSI. Que doivent-ils faire pour l’avoir ?

DRH : Le message va être repassé aux managers pour distribuer en mains propres (sauf exception) les BSI en attente.

CFDT : Quel est le délai de prévenance pour un départ en retraite ?

DRH : 2 mois à partir de 2 ans d’ancienneté pour les employés et agents de maîtrise.
6 mois pour les cadres.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
    David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

26/08/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion CE Auchan Centrale du 01/07/16

795001983.jpg

CFDT : On note une baisse des effectifs sur les agents de maitrise et une augmentation des employés. Y a-t-il un lien de cause à effet ?

DRH : Il s’agit de la répartition des effectifs entre les 3 statuts (employés, agents de maitrise et cadre). Avec la mise en place des CSP compta et CSRH, effectivement le nombre de salariés « employés » a augmenté et donc cela a impacté la répartition entre les 3 catégories.

CFDT : Les investissements pour les conditions de travail sont en baisse, quelles en sont les explications ?

DRH : en 2013 le montant de 538 265 euros incluait les sommes investies dans l’amélioration des locaux sur la centrale (146 000 euros de moquette et 67 000 euros de rénovation des murs et revêtements de sol).

CFDT : En 2016, la Direction Générale ARF a pris la décision d’allouer une enveloppe spécifique à l’amélioration des conditions de travail. On attend toujours les chiffres et le bilan pour les Services Centraux.

DRH : Effectivement, je prends note de la remarque et la présentation sera prévue lors du prochain CHSCT ordinaire. 

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE :
Francis  Fabien
  
Francis     Fabien

04/08/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 01/07/16

1522386536.jpg

CFDT : Certains salariés n’ont toujours pas reçu leur BSI (bilan social individuel). Quelle en est la raison ?

DRH : Tous les services n’ont pas retiré les BSI au service du personnel, un rappel va être fait par les RH.

CFDT : La salle de repos qui a été créée (salle « créativité ») est une bonne avancée pour ceux qui ont besoin de se reposer le midi. Par contre cette salle est victime de son succès, et se trouve parfois remplie.
Une deuxième salle pourrait-elle être ouverte ?

DRH : Actuellement  nous n'avons pas de place disponible pour une seconde salle de repos mais si des m2 venaient à se libérer nous pourrons en faire une autre.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
    David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

07/04/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 25/03/16

1522386536.jpg

CFDT : Existe-t-il une enveloppe dédiée aux augmentations salariales par région, par service ?
Peut-il y avoir des rallonges exceptionnelles ?
Exemple : un manager avait refusé sa propre augmentation, et avait demandé d'en faire bénéficier ses assistantes. Mais les assistantes n'avaient rien eu de plus.

DRH : Il n’y a pas d’enveloppe à proprement parlé mais une allocation de budget est faite. Des efforts sont faits sur certaines populations du front office (manager et responsable commerce).
Un budget est à respecter (hors cas de promotion) de 1,3%.
La revalorisation de salaire est individuelle.

CFDT : Dans le BSI (bilan social individuel), concernant l'évolution de salaire, des salariés n'ont pas le mini et le maxi de leur grille d'indiqués alors que d'autres ont bien ces infos. Pourquoi cette différence de communication ?

DRH : Ce n’est pas une différence de communication mais il existe effectivement pour un même métier des grilles différentes alors que le code fonction est identique (exemple : chargé d’études).
La DRH s’occupe de l’harmonisation des grilles et métiers, des ajustements sont en cours et les différences s’amenuisent.

CFDT : On oblige des salariés à récupérer leurs heures supplémentaires au lieu de les payer. On leur met aussi à la place de leurs congés sans leur en parler. Est-ce normal ? Nous avions cru comprendre que c'était au choix du salarié !

DRH : Dans le cadre de l’annualisation du temps de travail, les périodes fortes et faibles sont planifiées pour arriver à 0 en fin de période au 31 mai.
En tout état de cause cela doit se faire en concertation.

CFDT : Il y a des fonctions d'assistantes de niveau 5 et de niveau 7. Y a-t-il une fonction assistante de niveau 6 ?

DRH : Il n’existe pas de fonction d’assistante de niveau 6.

CFDT : Il y a une prime d'ancienneté (6 % maximum) pour les employés (annexe 1) qui la touchaient avant sa suppression aux alentours de 1999. Existe-t-elle pour les agents de maîtrise et cadres placés dans la même situation ? Si non, pourquoi ?

DRH : Effectivement la prime d’ancienneté qui ne concernait que la population employé a disparu avec le passage aux 35 heures.

CFDT : Le document concernant la mutuelle indique un remboursement plafonné par an (exemple implants dentaires 700€/an/bénéficiaire). S'agit-il d'une année glissante ou d'année civile ? (un salarié s'est vu refuser un remboursement pour dépassement, alors que sa précédente dépense datait de 2015).

DRH : Le montant des prises en charge est fonction du niveau de protection choisi par le collaborateur.
S’agissant du cas présent, le montant de 700 euros est lié à l’acte en tant que tel et non pas par année (3 phases pour les implants dentaires à cheval sur fin d’année 2015 et début d’année 2016).

CFDT : Un salarié a postulé sur Ph@re à deux offres, le 28/02 et n'a toujours pas de réponse. Que se passe-t-il ? Que faire ?

DRH : Le délai même s’il peut paraitre long pour le collaborateur reset raisonnable.
De plus le travail sur l’ensemble des organigrammes pour s’assurer que tous les collaborateurs soient rattachés prend du temps.
Enfin, eu égard aux différents mouvements et messages sur le recrutement, tous les postes sont systématiquement remis en cause à date.

CFDT : L’application itempo permet aux salariés de suivre leurs horaires de manière autonome. Est-il prévu de remplacer cet outil ? Si oui, quand ? Et surtout est ce que les salariés seront toujours autonomes dans la consultation de leurs horaires ?

DRH : Pas de remplacement à date.
Evolution à venir sur le deuxième semestre 2016.
Evolution à partir du 4 Avril pour le manager, info sera faite par le csrh.
Les salariés seront toujours autonomes sur la consultation.

CFDT : Les agents de maîtrise en forfait horaire annualisé n'ont plus accès à TTsurf depuis l'accord de 2013 sur le temp de travail. Par contre aucun outil ne l'a remplacé pour leur permettre de déclarer et gérer leurs CP ou leur récup éventuelles, ce qui est gênant.
De plus dans le formulaire d'entretien d'activité sur Ph@re, il leur est demandé de déclarer leurs jours travaillés pour 2015 (renseignement qu'ils ont sur la fiche de paie) et également leurs jours de repos : infos qu'ils n'ont pas (Ph@re renvoie vers des infos erronées qui viennent peut-être de TTsurf).
Comment faire pour améliorer cela ?

DRH : Le collaborateur a la possibilité de consulter dans son SELF-RH les CP qu’il a pris et le solde, ainsi que la JDS.
Pour les CP, Il en fait la demande à son manager qui valide et l’information est transmise au service du personnel
A date effectivement pour avoir son nombre de jours travaillés, il doit consulter sa fiche de paie du mois de Février.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 Marcelino   David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
Marcelino      David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

25/09/2012

Questions CFDT en réunion CE du 31/08/12

CFDT : Nous avions posé cette question en mars, vous deviez vous renseigner : Pouvez-vous prévoir « information et consultation annuelle sur les recours aux conventions de forfait ainsi que les modalités de suivi de la charge de travail des salariés concernés » (article L2323-29 du Code du travail) ?

DRH : Nous ferons le maximum pour tenir  cette  réunion « d’information et de consultation » dans les 2 ou 3 mois.

CFDT : Le bilan social (indicateur 213) fait apparaitre plusieurs cadres (à temps plein et présent tout au long de l'année) payés en dessous du salaire minimum annuel garanti par la convention collective. Quel est l'explication ?

DRH : Le salaire minimum annuel garanti pour 216 jours de travail par an incluant la journée de solidarité prévue à l’article L212-16 du code du Travail est fixé comme suit :

Pour une personne de  niveau 7 : 30 937.00
Pour une personne de niveau 8 : 41 600.00

Pour les cadres à temps complet dont le travail est décompté dans le cadre d’un forfait annuel en jours, et lorsque le nombre de jours travaillés est inférieur à 216 en application d’un accord collectif d’entreprise ou d’établissement, le salaire minimum mensuel garanti ne peut être inférieur à celui figurant au tableau ci-dessous pour le niveau correspondant.

Le barème des salaires minimaux garantis applicable à compter du 01/04/2011 fixe (Avenant n°38 du 8 décembre 2010 étendu par arrêté du 28/02/11 publié au JO du 08/03/2011) le Salaire Minimum Mensuel Garanti (SMMG) pour un temps de travail effectif de 151h67 et un temps de pause de 7h58 à :

- 2291.61pour une personne de niveau 7
- 3081.49 pour une personne de niveau 8

Chez Auchan, nous sommes sur un forfait à 214 jours (JDS comprise), nous ne sommes pas liés par le salaire minimum annuel garanti de 216 jours, comme cela est indiqué dans la CCN mais par le salaire minimum mensuel garanti (SMMG).

Certains cas de figure peuvent expliquer que des salariés aient une rémunération brute en dessous des minimas :
- un apprenti  jusqu’au 30/09/2011, embauché CDI Cadre au 01/10/2011
- un CDD A2 jusqu’au 31/03/2011, embauché CDI Cadre au 01/04/2011
- un contrat de pro jusqu’au 30/09/2011, embauché CDI Cadre au 01/10/2011


CFDT : Le personnel sur Réaumur sort tout juste de travaux n’ayant pas été agréables à vivre. Comment les nouveaux travaux pour accueillir 75 personnes supplémentaires seront-ils gérés pour le personnel déjà en place ?

DRH : Les travaux  précédents qui ont été effectués ont été faits à l'initiative du propriétaire sans nous concerter et nous communiquer de planning. Les travaux actuels sont gérés en interne donc il y aura une meilleure information des équipes.

CFDT : Le site de Réaumur est soumis à un problème de bruit. Les nouveaux travaux pourront-ils être l’occasion de procéder aux travaux d’isolation des fenêtres ?

DRH : les travaux d'aménagement des locaux sont à la charge du locataire. Les travaux d'isolation des fenêtres sont à la charge du propriétaire. Les nouveaux travaux n'incluent donc pas les travaux d'isolation des fenêtres. Plusieurs demandes en ce sens ont déjà été faites auprès du propriétaire et nous étudions avec le service juridique une solution pour imposer au propriétaire ces travaux.


CFDT : Il semble que l'installation des équipements informatiques pour Auchan Voyages sur Réaumur viendra en doublon des moyens déjà en place (accès informatiques, accès de téléphonie, serveurs informatiques). Ne serait-il pas plus intéressant de mutualiser pour optimiser les coûts ?


DRH : Il a été décidé de reprendre l’infrastructure existante d’Auchan Voyages et de la déménager à Réaumur. Cela apporte une sécurité pour le système : si l’infrastructure de l’un tombe en panne, l’autre peut continuer à travailler. En termes de réseau, Auchan Voyages a des pics élevés que ne peut pas supporter la liaison actuelle de Réaumur. Néanmoins, les infrastructures téléphonies de Réaumur comportent 30 lignes utilisées à 50 % maximum, et idem pour Auchan Voyages. Une réflexion est en cours pour mutualiser. Une étude est également en cours pour la mutualisation des serveurs pour éviter le changement du serveur vieillissant de Réaumur.

CFDT : Le déménagement de différentes équipes vers Réaumur ne semble pas avoir été suffisamment anticipé. En conséquence les équipes informatiques travaillant sur ce sujet se retrouvent avec une pression accrue pour mettre en service l’infrastructure dans des délais très courts. Pouvez-vous en tenir compte ?
Ce type de situation « tout pour tout de suite » est récurrente à Auchan, entrainant un stress inutile. Pourrions-nous à l’avenir avoir une meilleure anticipation ?


DRH : Le déménagement prévu fin novembre a été avancé au 28 septembre pour permettre à l’entreprise d’économiser des loyers. Les équipes ont été prévenues fin juillet. Le chef de projet a estimé le délai « raisonnable ». Les opérationnels ne sont pas stressés par la situation.

CFDT : Le comité élargi de la diversité ne s’est plus réuni depuis novembre 2009. Pouvez-vous y remédier ?

DRH : Oui, nous allons y remédier. Nous ferons le maximum pour réunir le comité élargi de la diversité avant la fin d’année.

Commentaire CFDT : Nous notons avec satisfaction la qualité de l’ensemble des réponses.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:
  Marcelino Llinas-Comas    Grégory Guerin  Fabien Alliata
Marcelino   Grégory   Fabien
  

28/07/2009

Question CFDT au CE du 26/06/09

CFDT : Sur le bilan social nous constatons une baisse des effectifs. Nous constatons également une augmentation des heures travaillées et du nombre de temps partiels pour les employés. A quoi cela est-il dû ?

DRH : Il y a eu d'une part, le changement d’organisation en 2008 : l’équipe Auchan Production est maintenant rattachée à l'OIA et une stabilisation des équipes CSP.
Et d'autre part, les heures travaillées au cours de l'année des personnes qui ne sont plus comptées dans les effectifs en fin d’année sont prises en compte. Concernant les temps partiels, il s'agit le plus souvent de congés parentaux, 11 personnes de plus sont concernées par rapport au 31/12/2007.

25/08/2008

Questions CFDT au CE du 11/07/08

CFDT : Dans l'indicateur 316 du dernier bilan social, intitulé "nombre d'accidents dont est victime le personnel temporaire ou de prestations de services", y a-t-il bien la prise en compte du personnel en prestation de service ?


DRH : Oui

 

Commentaire CFDT : Cela devrait être pareil sur l’indicateur 121 « nombre de salariés appartenant à une entreprise extérieure » (« travailleurs extérieurs dont l’entreprise connait le nombre » comme le précise le décret). La direction devrait nous donner aussi dans cet indicateur le nombre de personnel en prestation de service présents dans les locaux, et pas uniquement les personnels intérimaires.

Selon la loi, le personnel des sous-traitants et des prestataires de services, parce qu'il est intégré de façon étroite et permanente à la communauté de travail de l'entreprise où il intervient, entre dans le calcul des effectifs. Le personnel des sociétés prestataires partage les mêmes conditions de travail et les mêmes moyens de production que les salariés de la société utilisatrice.

 

CFDT : Dans l'indicateur 242 « Montant des versements effectués à des entreprises extérieures pour la mise à disposition de personnel », le montant annoncé (qui parait étrangement faible vu le nombre de personnel externe) contient-il les sommes pour le personnel en prestation de service ?

 

DRH : Dans le cadre du périmètre enregistré, oui. Le personnel de SSII n’entre pas dans cette rubrique, puisqu’il s’agit de contrats de prestations sans mise à disposition de personnel.

 

Commentaire CFDT : Sans mise à disposition de personnel ?! La subtilité est impressionnante. Des centaines de salariés de SSII travaillent dans les locaux depuis des années sans que le cout de ce personnel n’apparaisse en tant que tel.

 

CFDT : Sur l’indicateur 621 (nombre d'heure consacrées aux différentes formes de réunions du personnel) nous constatons une forte augmentation. Cela nous semble intéressant. Y a-t-il eu une orientation managériale ou est-ce lié à des événements particuliers ?

DRH : Cette année une attention toute particulière a été portée à cette information et des calculs ont été faits pour avoir une idée plus précise du temps imparti. Cela ne traduit pas d’évènements particuliers qui se seraient produits en 2007.

 

A lire : Communiqué CFDT concernant le bilan social 2007

29/09/2007

Questions CFDT au CE du 31/08/07

CFDT : Pourrions-nous avoir prochainement le bilan annuel et sa présentation au CE concernant le travail à temps partiel (art. L. 212-4-9 du CdT) ?
Ce bilan doit porter sur :
  • le nombre, le sexe, la qualification des salariés concernés
  • les horaires de travail à temps partiel pratiqués
  • le nombre d'heures complémentaires et supplémentaires effectuées par les salariés à temps partiel
  • les raisons pour lesquelles l'attribution d'un temps partiel ou la reprise d'un temps plein a été refusée.

DRH : Oui, la présentation sera faite au cours d’un prochain CE.

CFDT : Dans le cadre de l'accord interprofessionnel sur la diversité signé en 2006 et de la charte Auchan, nous souhaiterions la mise en place du comité élargi de la diversité (DP, CE, DS).

DRH : Cette mise en place concerne le Comité Central d’Entreprise.

Commentaire CFDT : Ce n'est pas l'esprit de l'accord, nous reviendrons sur cette demande lors du prochain CE.

CFDT : Le dernier bilan social fait apparaître une augmentation importante des départs des cadres :

  • 47 en 2004
  • 79 en 2005
  • 105 en 2006

notamment dû a l'augmentation des démissions :

  • 23 en 2004
  • 41 en 2005
  • 59 en 2006

des licenciements :

  • 12 en 2004
  • 25 en 2005
  • 24 en 2006

Que se passe-t-il ?

DRH : Une étude précise des départs des cadres ne fait pas apparaître d’anomalie particulière : pas de concentration dans un service, les motifs de départ sont divers et variés. Compte tenu de l’effectif cadres en Services Centraux, les démissions représentent un turn over de 4%, les licenciements 1,65%.

CFDT : Suspension de contrat : Alors qu'ils sont en baisse chez les employés, ceux-ci sont en hausse chez les cadres :

  • 6 en 2004
  • 5 en 2005
  • 14 en 2006

A quoi cela est-il dû ?

DRH : Les 14 suspensions de contrats se décomposent en :

  • 1 congé sabbatique
  • 3 congés création d’entreprise
  • 10 congés parentaux

Activités culturelles et sociales

CFDT : Pourquoi les pass Asterix 4 personnes ont-ils été arrêté ? Il n'y a plus de pass Astérix 4 personnes à 75 euros. Ils n'apparaissent plus sur le site web du CE, et cet arrêt n'avait pas été discuté en CE.
2 tickets adultes et 2 tickets enfants reviennent à 88 euros aux salariés, donc surcoût de 13 euros.
4 tickets pour les plus de 12 ans = 102,40 euros donc surcoût de 27,40 euros pour les salariés.

Réponse du CE : La question va être réétudiée pour 2008.

04/08/2007

Déclaration CFDT concernant le bilan social

Nous sommes particulièrement satisfait de l'ajout cette année, de 13 indicateurs qui manquaient. Nous remercierons la direction d'avoir pris en compte en partie nos réclamations pour avoir l'ensemble des indicateurs légaux dans le bilan social.

Voici nos remarques et nos demandes sur ce bilan social :
L'indicateur 121 recensant les différentes catégories de travailleurs appartenant à une entreprise extérieur dont l'entreprise utilisatrice connaît le nombre, doit indiquer le nombre de personnel en prestation de service présents dans nos locaux, et pas uniquement les personnels intérimaires.

Concernant l'indicateur 213 : Grille des rémunérations. Celle-ci doit avoir au moins 6 tranches, ce qui n'est pas tout à fait le cas. Nous souhaiterions avoir les 6 tranches, voir plus pour affiner d'avantage la répartition.

L'indicateur 241 concernant les avantages sociaux devrait être présenté par catégorie professionnelle. Il manque entre autre, les préavis et indemnités de licenciement + préavis de démission…

Les indicateurs du programme sécurité (352 et 353) devraient indiquer la politique menée dans ce sens.
352 : Evaluation budgétaire (au sens de l'article R231 du CdT)
353 : Taux de réalisation du programme présenté l'année précédente

Idem pour les indicateurs du programme d'amélioration des conditions de travail.
451 : Evaluation budgétaire (L.437-2)
452 : Taux de réalisation du programme présenté l'année précédente

Pour les indicateurs 461, 462, 463, il faut la répartition entre travailleurs soumis à surveillance médicale et les autres (et le total).

L'indicateur 512 concernant le montant consacré à la formation continue doit distinguer : Formation interne, Formation effectuée en application de convention, Versement à des fonds assurance formation, Versement auprès d'organisme agréés, Trésor et Autres (et le total).

Sur les indicateurs des œuvres sociales 711 et 712, ajouter Restauration, Loisirs, Vacances.

Il manque toujours les indicateurs suivants :
222 : Montant global des 10 rémunérations les plus élevées.
231 : Pourcentage des salariés dont le salaire dépend en tout ou partie, du rendement (distinguer prime individuelles et primes collectives).
332 : Nombre de salariés atteints par des affections pathologiques à caractère professionnel et caractérisation de celles-ci.
411 : Horaire hebdo moyen ou la somme des heures travaillées dans l'année.
441 : Expérience de transformation de l'organisation du travail améliorant son contenu.
622 : Procédure d'accueil.
623 : Procédure d'information ascendante ou descendante et niveau.
624 : Système d'entretiens individuels (préciser leur périodicité).
631 : Nombre de recours à des modes de solution non judiciaires engagés dans l'année.