<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="http://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

31/03/2017

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 24/03/17

1522386536.jpg

CFDT : Pour un salarié à temps partiel, agent de maîtrise, avec 25 ans d'ancienneté, sa prime d'ancienneté ayant été intégrée au brut lors de son passage à "agent de maîtrise" en 2004 : comment est réévaluée sa prime d’ancienneté ? Un rappel des règles de calcul a été donné en réunion de DP du 16/12/2016, mais peut-on avoir un exemple concret de calcul ?

DRH : Sa prime d’ancienneté a été intégrée lors de son changement de statut dans son salaire brut. Depuis ce passage au statut maîtrise le collaborateur ne bénéficie plus de la réévaluation de sa prime d’ancienneté qui n’existe plus. De plus, les réévaluations effectuées fin d’année 2016 ne remontaient que 3 ans en arrière. 

Commentaire CFDT : Les réévaluations n'ont été faites que sur 3 ans en arrière alors que les erreurs commises par Auchan remontent sur plus de 10 ans. Les salariés concernés en sont encore pour leur frais !

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
    David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

22/12/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 16/12/16

1522386536.jpg

CFDT : Quand aurons-nous la restitution du BES (Baromètre d'Engagement et de Satisfaction –ex BOI-) ?

DRH : Vraisemblablement il est prévu un retour courant Janvier 2017.

CFDT : Concernant la RVI, en octobre vous indiquiez : "un collaborateur ne peut être sanctionné sur des objectifs qui n’ont pas été fixés par sa hiérarchie. Dans ce cas la règle du paiement de l’enjeu à 100% s’applique."
En novembre, vous indiquez, suite à un changement de mission où les objectifs fixés ne sont plus en adéquation : "on reproduit le taux de perception n-1".
Ne devrait-il pas y avoir qu'une seule et même règle pour les salariés ne pouvant pas être évalués pour des raisons qui ne leur sont pas directement imputables ?
Pourquoi faire une différence, et sur quelle légitimité ?

DRH : Les 2 cas sont différents.

Commentaires CFDT : C’est un peu court comme réponse ! Ce manque d’argument souligne les lacunes. Chaque cas est toujours différent. Le point commun c’est quand même que dans ces deux cas la raison n’est pas directement imputable au salarié.
Il y a un manque de transparence dans ces règles et dans leur application.
La CFDT réclame un accord d’entreprise sur la RVI. Il est complètement anormal qu’il n’y ait pas un accord qui encadre cela !

CFDT : Un souci de basse température a été remonté sur plusieurs plateaux (RMC (1er étage en Centrale), CSP (4ème étage à Colibri)). Les salariés doivent travailler en manteau voire avec leurs gants. A priori il y a eu des interventions techniques récemment, mais rien n’y fait.
Pouvez-vous nous dire ce qui se passe et ce qui est prévu ?

DRH : Après échange avec la directrice des services généraux, elle me confirme :
- Aucune remontée de l’équipe RMC à date
- Pour le CSP : souci de thermostat qui a été résolu (température mise à 22°)

Concernant la PRIME D’ANCIENNETE (thème des questions suivantes) :

CFDT : Comment est calculé la prime d'ancienneté, car il y a des disparités entre salariés (des salariés avec plus d'ancienneté touchent moins que des salariés ayant moins d'ancienneté à contrat horaire identique et même niveau) ?

DRH : La prime d’ancienneté est calculée en fonction de l’ancienneté et du coefficient acquis au 1/07/2000, ce qui explique les écarts entre collaborateurs ayant à date le même niveau et échelon.

CFDT : Pourquoi y a-t-il eu une régularisation sur 3 ans alors que pour certains salariés le contrat horaire a changé depuis 10 ans ?

DRH : La prescription concernant les salaires est de 3 ans.

Commentaire CFDT : La prescription devant les juges est de 3 ans mais si l’entreprise se limite à cela, les salariés en sont de leur poche pour les autres années alors que c'est Auchan qui a fait l'erreur
La CFDT réclame que la direction régularise ses erreurs au réel !

CFDT : idem pour des salariés qui avaient signalé des problèmes sur leur prime il y a plusieurs années. Il leur avait été répondu que tout était correct, et maintenant ils touchent une régule uniquement sur 3 ans !

DRH : Comme dit en préambule, il s‘agit d’une mauvaise interprétation des règles de proratisation. Quand l'horaire prévu au contrat augmentait aucune hausse n’avait été faite alors que l'entreprise abaissait la prime quand l'horaire diminuait.

Commentaire CFDT : Oui, donc il s’agit d’une erreur "d’interprétation" faite par l’employeur au détriment des salariés, que l’entreprise serait malvenue de faire supporter à ses salariés.

CFDT : Quels ont été les critères de cette régularisation ? Et comment vérifier le bon calcul selon les cas ?

DRH : LE CONTEXTE
Avant 1999 les salariés d’Auchan France bénéficiaient d’une prime d’ancienneté. Cette prime correspondait à un % de la rémunération brute allant de 2 à 6% en fonction de l’ancienneté. Un accord d’entreprise du 28 mai 1999 portant sur la réduction et l’organisation du temps de travail a prévu que « la prime d’ancienneté a cessé de produire ses effets et que les salariés qui percevaient cette prime bénéficiaient, à compter du 1er juillet 2000, d’une indemnité compensatrice d’ancienneté mensuelle d’un montant équivalent à celui atteint par ladite prime. »
 Il y a donc une population fermée de 14754 salariés actuellement qui bénéficient d’une indemnité compensatrice d’ancienneté.
LA PROBLEMATIQUE
Lors d’une diminution de l’horaire prévue au contrat, cette indemnité était proratisée à la baisse automatiquement. Par contre, suite à une mauvaise interprétation des règles de proratisation, quand l'horaire prévu au contrat augmentait aucune hausse n’a été faite.
Ainsi les salariés ayant baissé puis augmenté leur horaire contractuel ont subi une perte de rémunération.
A ce jour, ce sont 4275 salariés concernés.
REGULARISATION
Lors de la réunion du Comité Central d’Entreprise du 29 septembre 2016, le Directeur des Ressources Humaines AUCHAN RETAIL France hyper, s’est engagé à régulariser les salariés ayant subi une perte de rémunération.
MODALITES
Cette régularisation se fera sur la paie de novembre 2016.
Ainsi, sur le bulletin de paie des salariés concernés, il y aura une rubrique « Régul. Ind. Anc. » à laquelle sera rattachée une somme correspondant au montant de la régularisation. 

CFDT : Cette régule sera imposable sur les revenus 2016. Cela peut produire un effet sur la tranche d'imposition qui ne se produirait pas si les montants avaient été versés chaque année (idem pour droits CAF, etc...).
Est-il prévu de neutraliser ces effets pour les personnes concernées ? 

DRH : Rien n’est prévu à date.

Commentaire CFDT : Il serait bien que l’entreprise prenne en charge ce point. Nous avons interpellé la DRH France sur tout cela.

CFDT : Pourquoi n'y a-t-il pas eu d'information avant le virement de la régule, pour pouvoir placer les primes pour ne pas passer de tranche aux impôts ?

DRH : Suite à la présentation en CCE, aucune demande n’a été faite par les partenaires à ce sujet.

Commentaire CFDT : C’est un peu facile de faire porter cela sur les partenaires ! L’entreprise a-t-elle besoin qu’on lui demande de faire l’information due aux salariés pour qu’elle le fasse ?!
Petite précision au passage : la date de ce CCE avait été décalée et mise sur les mêmes dates que l’assemblée générale annuelle de la CFDT Auchan. Les membres CFDT n’étaient donc pas présents à ce CCE…

CFDT : Pouvait-on baisser de moitié la prime d'ancienneté lors d'un congé semi-parental ? 

DRH : Oui, L’horaire contractuel est pris en compte dans le calcul.

CFDT : L'ancienneté des salariés à temps partiel était-elle proratisée ou calculée sur la base d'un temps plein ?

DRH : L’ancienneté  est calculée sur la base d’un temps complet mais l’indemnité est calculée selon la formule suivante : (horaire contrat mensuel ou horaire moyen des 12 derniers mois si plus favorable) X (taux horaire de la grille de salaire en vigueur) X (taux d’ancienneté).

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
    David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

07/04/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 25/03/16

1522386536.jpg

CFDT : Existe-t-il une enveloppe dédiée aux augmentations salariales par région, par service ?
Peut-il y avoir des rallonges exceptionnelles ?
Exemple : un manager avait refusé sa propre augmentation, et avait demandé d'en faire bénéficier ses assistantes. Mais les assistantes n'avaient rien eu de plus.

DRH : Il n’y a pas d’enveloppe à proprement parlé mais une allocation de budget est faite. Des efforts sont faits sur certaines populations du front office (manager et responsable commerce).
Un budget est à respecter (hors cas de promotion) de 1,3%.
La revalorisation de salaire est individuelle.

CFDT : Dans le BSI (bilan social individuel), concernant l'évolution de salaire, des salariés n'ont pas le mini et le maxi de leur grille d'indiqués alors que d'autres ont bien ces infos. Pourquoi cette différence de communication ?

DRH : Ce n’est pas une différence de communication mais il existe effectivement pour un même métier des grilles différentes alors que le code fonction est identique (exemple : chargé d’études).
La DRH s’occupe de l’harmonisation des grilles et métiers, des ajustements sont en cours et les différences s’amenuisent.

CFDT : On oblige des salariés à récupérer leurs heures supplémentaires au lieu de les payer. On leur met aussi à la place de leurs congés sans leur en parler. Est-ce normal ? Nous avions cru comprendre que c'était au choix du salarié !

DRH : Dans le cadre de l’annualisation du temps de travail, les périodes fortes et faibles sont planifiées pour arriver à 0 en fin de période au 31 mai.
En tout état de cause cela doit se faire en concertation.

CFDT : Il y a des fonctions d'assistantes de niveau 5 et de niveau 7. Y a-t-il une fonction assistante de niveau 6 ?

DRH : Il n’existe pas de fonction d’assistante de niveau 6.

CFDT : Il y a une prime d'ancienneté (6 % maximum) pour les employés (annexe 1) qui la touchaient avant sa suppression aux alentours de 1999. Existe-t-elle pour les agents de maîtrise et cadres placés dans la même situation ? Si non, pourquoi ?

DRH : Effectivement la prime d’ancienneté qui ne concernait que la population employé a disparu avec le passage aux 35 heures.

CFDT : Le document concernant la mutuelle indique un remboursement plafonné par an (exemple implants dentaires 700€/an/bénéficiaire). S'agit-il d'une année glissante ou d'année civile ? (un salarié s'est vu refuser un remboursement pour dépassement, alors que sa précédente dépense datait de 2015).

DRH : Le montant des prises en charge est fonction du niveau de protection choisi par le collaborateur.
S’agissant du cas présent, le montant de 700 euros est lié à l’acte en tant que tel et non pas par année (3 phases pour les implants dentaires à cheval sur fin d’année 2015 et début d’année 2016).

CFDT : Un salarié a postulé sur Ph@re à deux offres, le 28/02 et n'a toujours pas de réponse. Que se passe-t-il ? Que faire ?

DRH : Le délai même s’il peut paraitre long pour le collaborateur reset raisonnable.
De plus le travail sur l’ensemble des organigrammes pour s’assurer que tous les collaborateurs soient rattachés prend du temps.
Enfin, eu égard aux différents mouvements et messages sur le recrutement, tous les postes sont systématiquement remis en cause à date.

CFDT : L’application itempo permet aux salariés de suivre leurs horaires de manière autonome. Est-il prévu de remplacer cet outil ? Si oui, quand ? Et surtout est ce que les salariés seront toujours autonomes dans la consultation de leurs horaires ?

DRH : Pas de remplacement à date.
Evolution à venir sur le deuxième semestre 2016.
Evolution à partir du 4 Avril pour le manager, info sera faite par le csrh.
Les salariés seront toujours autonomes sur la consultation.

CFDT : Les agents de maîtrise en forfait horaire annualisé n'ont plus accès à TTsurf depuis l'accord de 2013 sur le temp de travail. Par contre aucun outil ne l'a remplacé pour leur permettre de déclarer et gérer leurs CP ou leur récup éventuelles, ce qui est gênant.
De plus dans le formulaire d'entretien d'activité sur Ph@re, il leur est demandé de déclarer leurs jours travaillés pour 2015 (renseignement qu'ils ont sur la fiche de paie) et également leurs jours de repos : infos qu'ils n'ont pas (Ph@re renvoie vers des infos erronées qui viennent peut-être de TTsurf).
Comment faire pour améliorer cela ?

DRH : Le collaborateur a la possibilité de consulter dans son SELF-RH les CP qu’il a pris et le solde, ainsi que la JDS.
Pour les CP, Il en fait la demande à son manager qui valide et l’information est transmise au service du personnel
A date effectivement pour avoir son nombre de jours travaillés, il doit consulter sa fiche de paie du mois de Février.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 Marcelino   David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
Marcelino      David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

11/04/2012

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 16/03/12

CFDT : Des agents de maitrise en forfait horaire annualisé ont eu leur cumul annuel pour 2012. Certains ont des heures dépassant les 1705H annuelles. Ces heures n'ont toujours pas été payées. Pouvez-vous faire le nécessaire ?

DRH : Elles sont à récupérer, nous allons vérifier qu’elles le soient.

Commentaire CFDT : Quand il y a plusieurs dizaines d’heures à récupérer, cela vient pénaliser l’année en cours et fait augmenter la semaine à + de 42H pour garder la moyenne hebdo que demande la direction !

CFDT : Dans son entretien d’activité, un cadre en forfait jours se voit indiquer qu’il doit faire 39h70 TTE hebdo. Pour rappel, les salariés en forfait jours ne sont pas payés pour un horaire mais pour une mission. Le décompte doit se faire en nombre de jours et non en nombre d’heures. Les cadres en forfait jours sont autonomes et responsables de leur gestion de temps.
Pourquoi indiquer un nombre d’heures aussi précis qui ne correspond pas au contrat de travail ?

DRH : Ce n’est en effet pas normal. C’est bien le nombre de jour qui est observé. Cette remarque n’a pas lieu d’être.

CFDT : Le 31 mai une grande réunion « Vision » est organisée de 14h à 22H. Le lendemain, se déroule la suite de 9H à 18H. Présence impérative des salariés de la DSI. Pourtant dans un accord, « L'entreprise réaffirme sa détermination à faire respecter la législation sur le temps de travail. En conséquence, les cadres concernés par le forfait jours doivent organiser l'exercice de leur mission dans le respect des règles en la matière : amplitude entre deux journées de travail : 12 heures »
L'amplitude de repos minimum n'est là pas respectée. Que comptez-vous faire ?
Les salariés sont-ils tenu de venir travailler le matin du 31 mai, alors qu'ils ont 8H de réunion « Vision » à faire dans l'après midi ?
Terminer à 22H signifie qu'on est hors temps de travail habituel et sur du travail de nuit (à partir de 21H), donc sur du travail exceptionnel. Cela sera-t-il rémunéré en conséquence ?


DRH : La journée du 31 mai est une journée normale de travail. Les collaborateurs de la DSI travaillent en DSI la matinée, l’après-midi ils travaillent ensemble sur la construction collective de la Vision. Nous réfléchissons à l’organisation d’un repas dans la foulée. Aucun collaborateur ne sera contraint d’y participer.


CFDT : CP d'ancienneté : Les infos ont été contradictoires dans les dernières réunions DP. Au final vous nous dites qu'il faut être présent à la fin de l'année d'acquisition pour avoir droit à ces CP d'ancienneté. Il serait quand même plus logique qu'il y ait au moins une proratisation. Pourquoi des salariés quittant l'entreprise bénéficient-ils de cette proratisation et d'autres non ?


DRH : Nous sommes sur une acquisition au 31 mai. C’est en fin d’année d’acquisition qu’on a le droit. Ils ont été donnés à tord à certains collaborateurs.

Commentaire CFDT : Nous demandons que ces jours soient acquis dès le début de l’année de référence et non à la fin, ou qu’il y ait au moins proratisation. Cette situation entraine des inégalités de traitement récurrentes entre salariés !

CFDT : Accès Planet pour les salariés en statut employé. Pourquoi certains l'ont et pas d'autres ?
Nous réclamons un accès à Planet pour tous les salariés.


DRH : L’accès Planet est prévu uniquement pour les cadres et collaborateurs employés dont la fonction le nécessite.

Commentaire CFDT : Nous constatons que des employés l’ont alors que leur fonction ne le nécessite pas. Nous constatons aussi que des stagiaires ont l’accès. Quand l’entreprise arrêtera-t-elle de faire des différences injustifiées ?

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :
David  Jean-Luc    Marcelino   Grégory

    David     Jean-Luc   Marcelino   Grégory

14/03/2012

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 17/02/12

CFDT : Lors de la réunion DP du 16/09/11, vous nous aviez indiqué que les jours d’ancienneté sont acquis à compter du 1er juin. Nous constatons cependant des traitements disparates à ce sujet lors de départ de l’entreprise.
Pour éviter toute ambiguïté, prenons un exemple : Un salarié a soldé, à fin décembre 2011, ses congés payés acquis du 1er juin 2010 au 31 mai 2011, soit 30 jours + ses 3 jours d’ancienneté.
Il doit partir à fin février 2012. Il a donc acquis 2.5 j x 9 mois soit 22,5 jours qu’il n’a pas pris par anticipation.
A son départ à fin février 2012 quels seront les jours de congés à lui payer :
ses CP normaux : 22.5 jours ?
ou ses CP normaux : 23 jours en application de la règle de l’arrondi sur les congés payés
+
ses 3 CP d’ancienneté acquis depuis le 1er juin 2011 ?
ou ses 3 CP d’ancienneté proratisés à son temps de présence (soit 9 mois) donc 2.25 jours ?
ou ses 3 CP d’ancienneté proratisés mais arrondis à 3 ?


DRH : Il lui sera payé 23 jours de CP. Il a déjà pris ses congés d’ancienneté acquis au 1er mai 2011 (et non 1er juin). Les 3 CP d’ancienneté ne seront acquis qu’au 1er juin 2012. Il n’en bénéficiera donc pas puisqu’il part fin février 2012.

Commentaire CFDT : Les versions continuent de varier. Maintenant il faut être présent jusqu’à la fin de l’année d’acquisition pour avoir droit à ses CP d’ancienneté. Pour nous, il serait plus logique et équitable qu’il y ait au moins proratisation. C’est fait pour certains salariés et pas pour d’autres !


CFDT :
Cette année en direction financière, les agents de maîtrise et employés se voient imposer leurs congés annuels. Notamment  sur la période la plus onéreuse (15 Juillet 15 Août). Les années précédentes les congés n'avaient pas été imposés et les salariés s'organisaient afin de couvrir la période d'été.
Bien que les congés soient soumis à accord de l'employeur, pourquoi ce manque de souplesse cette année ?


DRH : Cette année, comme l’année dernière, la direction financière a demandé à ses collaborateurs de prendre au moins deux semaines de congés payés dans la période du 15 juillet au 15 août, car c’est une période de très faible activité sur les services centraux.

Commentaire CFDT : En séance il avait été indiqué que ça ne serait pas imposé mais géré avec souplesse. C’est curieux que cela n’apparaisse pas dans la réponse écrite !

CFDT : Suite à votre réponse lors de la réunion DP du 13/01/12 à propos de salariés à qui l’on impose des formations de type « développement personnel », nous précisons que ce type de formation ne rentre pas dans le champ de la formation professionnelle comme stipulé par la circulaire DGEFP n° 2006-35 du 14 novembre 2006. L’employeur ne peut donc pas les imposer aux salariés, et ceux-ci sont en droit de les refuser. Merci d’en tenir compte.


DRH : Dans notre réponse nous n’évoquions pas la possibilité d’imposer une formation, mais bien, pour le manager de prendre l’initiative de ce type de formation pour son collaborateur. D’une manière générale, on ne peut imposer à quelqu’un de s’approprier un savoir. On peut l’inciter. Pour la formation, c’est bien de cela dont il s’agit. Le manager doit inciter et convaincre s’il pense que la formation qu’il propose aura un véritable retour sur investissement pour le collaborateur.
En ce qui concerne le développement personnel, il y a deux points de vigilance : l’état de fragilité éventuel du collaborateur, et la qualité de l’organisme de formation. Au demeurant, ce sont souvent des formations qui ont un véritable retour sur investissement pour les collaborateurs.
Pour ce qui est de la législation, une circulaire ne fait pas loi. Si l’on se réfère à la loi (L 621-7), les cas de refus de formation par un collaborateur concernent les formations hors temps de travail, les bilans de compétences, les VAE, et le développement des compétences en dehors de celles requises pour le poste tenu. Il s’agirait donc d’apprécier ces décisions au cas le cas.


Commentaire CFDT : Une circulaire ne fait pas la loi mais est en phase avec elle et la précise. La loi citée par la DRH concerne les formations professionnelles. Les formations psychologisante appelée « développement personnel » ne sont pas des formations professionnelles comme précisé par la circulaire.  Le manager qui saurait ce qui est bon pour la personnalité du salarié, mieux que le salarié lui-même, est aussi une vision « infantilisante ».
A lire sur les formations « développement personnels »

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :
David  Jean-Luc    Marcelino   Grégory

  David     Jean-Luc   Marcelino   Grégory

26/09/2011

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 26/08/11 (+ questions spéciales DSIO)

CFDT : Pouvez-vous nous donner le nombre de salariés des services centraux ayant eu 20, 30, 35 et 40 ans d’ancienneté en 2010 mais n’ayant pas fait les démarches pour obtenir la carte cadeau aux médaillés du travail ?

DRH :

Tranche d’ancienneté

potentiel

Cartes cadeaux distribuées

20 - 30

569

114

30 - 35

131

52

35 - 40

73

36

40 et plus

9

9

Commentaire CFDT : C’est donc environ 75% des salariés qui pourraient en bénéficier mais qui soit ne sont pas informés que ça existe, soit ne souhaitent pas faire la démarche. Voir les montants attribués.

CFDT : Depuis plusieurs mois maintenant la DSIO travaille en fonction de nouveaux processus (exemple DTI2.0). Bien que ceux-ci doivent participer à l’amélioration du travail et à la professionnalisation, il s’avère qu’un malaise s’installe au sein de la DSIO et plus précisément à la DTI.
Beaucoup de collaborateurs ne comprennent plus le sens de la marche. Nous assistons à la mise en place d’un système taylorisé des tâches informatiques, et de plus en plus de projets notamment techniques sont confiés à des sociétés extérieures (exemple CHEOPS).
Nous perdons non seulement la maîtrise mais aussi la connaissance.
- Quel est l’objectif de tout cela ?
- Quid de l’externalisation des fonctions informatiques de l’entreprise ?


DRH : A) L’objectif de DTI 2.0 est triple : la professionnalisation des équipes, l’augmentation de la qualité de service, la baisse des coûts. Pour cela, nous avons défini les métiers. Les collaborateurs sont désormais centrés sur  leur métier, moins large, mais avec un périmètre technologique plus profond.
B) Les métiers internes et externes ont été définis. Par exemple, aux études, le développement est confié à des prestataires externes, les chefs de projets sont des internes. Chéops a travaillé sur un projet de virtualisation, environ 80 autres projets ont été traités en interne.


Commentaire CFDT : Les réponses sont un peu trop générales. Il avait été annoncé l’externalisation de l’exploitation. Où cela en est-il, qu’elles sont les échéances ???

CFDT : On demande de plus en plus à nos collègues de comparer leur travail avec celui des sociétés externes, or il existe un vice de forme : Le travail de la DSIO et le travail d'une société externe ne sont pas soumis aux mêmes objectifs. La DSIO travaille pour la rentabilité d'Auchan, l'entreprise extérieure travaille pour sa propre rentabilité (quitte à sous estimer au départ sa prestation, puis à faire payer au prix fort les demandes supplémentaires).
- Quel est le sens de cette comparaison ?

DRH : On compare le coût global. On travaille sur l’engagement de résultat. Le sens de la démarche est :
- La maîtrise des budgets
- La surcharge éventuelle de travail des collaborateurs (on ne dispose pas toujours des ressources internes)
- La volonté de s’améliorer en permanence (il faut être de plus en plus compétitif pour éviter le recours à la prestation de service)
Ces pratiques sont en place aux études depuis 15 ans. C’est une démarche plus récente en DTI.

Commentaire CFDT : S’il s’agit de cela, pourquoi y a-t-il des externes sans travail ? Pire : pourquoi prend-t-on des externes alors que des internes sont sans travail ?!

CFDT : Les principes proposés par la DSIO sont bons, par contre les moyens et les méthodes mis en place pour mettre en œuvre ces principes ne sont pas au rendez vous (aucune priorisation de projets, aucune priorisation d'objectifs Coût/Qualité, asynchronismes entre les processus/méthode media -CMMI- / Méthode de gestion des changements - ITIL)…
- Avez-vous connaissance de ces faits qui occasionnent des dysfonctionnements entre les équipes ?
- Que comptez-vous faire afin de redonner du sens au travail de nos collègues ?


DRH : A) Les dysfonctionnements tiennent plus des derniers réglages à opérer.
- Sur le process
- Sur la communication entre les équipes (interne DTI et interne DSIO)
- Quelques collaborateurs à centrer encore sur leur nouveau métier
B) Nous n’avons pas relevé un problème de sens au travail de chacun, plus un sens général de la démarche à redonner. Il reste aussi à accompagner des collaborateurs qui ne se retrouvent pas dans leurs nouveaux métiers, malgré les précautions prises initialement.

Commentaire CFDT : Il y a un ras-le-bol un peu plus important que cela…

CFDT : - Quelle est la stratégie de la DSIO et la cohérence avec le cap « être au cœur du commerce » ?
- Quelle est la stratégie d'Auchan vis à vis de son informatique ?


DRH : La stratégie de la DSIO est toujours la même
A) - Etre acteur de la stratégie et de la vision du groupe
- Etre des collaborateurs professionnels apporteurs d’une véritable différenciation pourAuchan
- Etre apporteur d’un haut niveau de service
- Faire mieux et moins cher
- Etre force de proposition
B) Auchan n’a pas de stratégie vis-à-vis de l’informatique. L’informatique doit être au cœur du commerce. Tous les grands projets de l’entreprise s’appuient sur les systèmes d’information.

Pour toute questions ou remarques, contacter vos délégués au CE :
  Marcelino    Grégory  Fabien
Marcelino   Grégory   Fabien

16/08/2011

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 24/06/11

CFDT : Concernant la carte cadeau aux médaillés du travail, pouvez-vous nous donner le pourcentage de salariés des services centraux en ayant bénéficié pour chaque tranche éligible (20, 30, 35, 40 ans) ?

DRH : La répartition des collaborateurs ayant bénéficié de la carte cadeau médaille du travail est la suivante :
  - 20 ans d’ancienneté :              114 personnes
  - 30 ans d’ancienneté :                52 personnes
  - 35 ans d’ancienneté :                36 personnes
  - 40 ans d’ancienneté :                  9 personnes 
Total :                                        211 personnes

Commentaire CFDT : Cela ne répond pas vraiment à la question qui était de connaitre le pourcentage, et donc le rapport vis-à-vis de ceux qui pouvaient l’avoir mais qui ne l’ont pas eu !
Le nombre de personne en ayant bénéficié est très largement inférieur à ce qu’il devrait être.
Cela est dû à un manque d’information des salariés de la part de la direction. Beaucoup de salariés ne sont pas au courant de ce droit obtenu par la CFDT :
Une carte cadeau est attribuée aux médaillés du travail en fonction de leur ancienneté à Auchan :
·          20 ans :     un bon d’achat de 75 €,
·          30 ans :     un bon d’achat de 100 €,
·          35 ans :     un bon d’achat de 200 €,
·          40 ans :     un bon d’achat de 300 €,

Pour toute questions ou remarques, contacter vos délégués au CE :
  Marcelino    Grégory  Fabien
Marcelino   Grégory   Fabien