<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

21/05/2013

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 09/04/13

CE CFDT

CFDT : Les prestataires travaillant chez Auchan vont devoir utiliser le compte de messagerie de leur propre société. Qu’en est-il de la politique de sécurité des informations Auchan ? Comment les salariés Auchan des magasins sauront-ils qu'un externe a quitté la conduite d'un projet et qu'ils ne doivent plus lui transmettre de documents ? Quid des partages d’agendas sous Google, de la gestion des listes de diffusion ? Etc.

DRH : Les sociétés en prestation pour Auchan signent avec l’entreprise des contrats incluant des clauses de respect de la confidentialité des informations. Par ailleurs, les prestataires présents dans nos locaux doivent respecter le règlement intérieur de l’établissement.
De fait, le passage de la formule partnerauchan.com à une adresse de la société de prestation ne change pas fondamentalement le problème de confidentialité.
Le management a également un rôle fondamental sur la relation avec les externes, en maîtrisant la relation avec eux que ce soit dans les missions qui leurs sont confiées ou dans l’organisation du travail au quotidien.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:

 Marcelino    Grégory  Fabien

Marcelino   Grégory   Fabien 

15/05/2013

Questions CFDT au CHSCT Auchan Centrale du 26/03/13

262732296.jpg

Télétravail :

CFDT : Comment vous assurez vous que le télétravail ne sera pas utilisé durant les arrêts de travail, maladie ou durant les congés maternité ?

 

DRH : Les collaborateurs en télétravail ont les mêmes droits et devoirs que les autres collaborateurs de l’entreprise. De fait, ils posent un arrêt maladie ou partent en maternité selon les mêmes règles. Le fait que des travailleurs travaillent chez eux en dehors du cadre légal du télétravail aujourd’hui ou demain est une autre problématique inhérente aux cadres de toutes les entreprises. La sensibilisation est le levier majeur pour l’éviter.

 

Commentaire CFDT : Il existe d’autres leviers : travailler sur les charges de travail, les priorisations des sujets, le traitement des alertes de surcharges…

Que propose l’entreprise pour traiter ce point (sans se défausser de sa responsabilité) ?

 

CFDT : Comment allez vous vous assurez que la journée de travail n’excédera pas 10h, par les télétravailleurs ?

 

DRH : Les employés et agents de maitrise en télétravail pointeront par téléphone. Les cadres qui eux, peuvent travailler plus de 10 heures, ne seront pas contrôlables sur ce point. Nous appliquerons les mêmes règles pour tous les collaborateurs, qu’ils soient ou pas en télétravail.

 

Commentaire CFDT : Pour les salariés en forfait jours, l’amplitude de repos obligatoire doit être au minimum de 12H.

 

CFDT : Comment allez vous gérer l’isolement des télétravailleurs, et l’alerte en cas de problème ?

 

DRH : L’isolement est relatif, puisque les collaborateurs en télétravail, ne le sont qu’une journée par semaine. La formation préalable sensibilise sur ce point. Par ailleurs, une période d’adaptation puis une règle de réversibilité permettent de mettre fin au télétravail dans des délais brefs.

 

Commentaire CFDT : La question visée d’avantage l’isolement en cas de problème physique et non l’isolement social (qui est effectivement très relatif). Le salarié en télétravail reste sous la responsabilité de l’entreprise et n’est pas dans la même situation que s’il était seul chez lui à titre privé. Y a-t-il un système de Protection Travailleur Isolé (PTI) ? Non reposerons la question plus précisément.

 

La présentation de la nouvelle nomenclature :

CFDT : Pourriez vous nous dire quand allez-vous consulter le CHSCT sur les modifications dans l’organisation du travail engendré par cette nouvelle nomenclature, ajouté au projet Négoce LS et la mise en place d’une nouvelle organisation de la Centrale d’Achats ?

Nous vous rappelons qu’une consultation éclairée ne peut être effectuée avec qu’avec les éléments minimum suivants :

-          La description des fiches de postes (acheteurs, des chefs de produits, des managers de catégories, des ingénieurs qualité,...) et les adaptations qui sont nécessaires pour réaliser les nouvelles tâches,

-          Une évaluation entre le travail prescrit et le travail réel,

-          Une comparaison entre les manières de travailler avant, pendant la période de transition et après le changement.

-          Une étude chiffrée de la charge de travail qu’induisent ces transformations avec l’impact sur les effectifs, comparaison chiffrée entre les effectifs actuels et futurs.

-          Les moyens prévus pour accompagner les collègues à leur nouveau contenu de travail.

o        comment sera géré le changement de périmètre des acheteurs, des chefs de produits, des managers de catégories, des ingénieurs qualité,...

o        quels sont les plans de formation pour accompagner ce changement?

o        quels sont les plans de transfert d'activités entre les différents acteurs?

o        avez vous définit des paliers, des jalons, pour arriver vers l'organisation finale? Quels sont-ils ?

o        qulles sont les indicateurs qui valideront le passage d'un palier vers un autre?

-          Les moyens de communication vers les collègues :

-          Une description des modifications des relations entre la Centrale et le magasin et comment est géré la transition ?

 

DRH : Tant au CHSCT qu’au CE, nous avons fait des points d’étapes entre avril 2012 et maintenant, et nous sommes revenus vers vous régulièrement sur le sujet en toute transparence. La mise en place de la nouvelle nomenclature résulte d’une orientation politique de l’entreprise et de la direction générale. Nous ne sommes pas dans une réorganisation, une GPEC, mais sur des rattachements hiérarchiques différents. On ne va pas faire de pesées de postes, cela se fait à iso structure, sans suppression de postes. Des modifications, effectivement, il y en aura lors de la répartition entre l’offre et l’achat. Cela va consister en une professionnalisation des métiers. Pour cela l’université offre/achat a été mise en place et les modules de formation sont en cours. Le plan de formation relatif à la Direction Client est pris en compte de manière très sérieuse. Sur la description de la fiche de poste, on est en train d’écrire les définitions de fonction. Cette démarche est indépendante de la mise en place des nomenclatures car, en Centrale, vu le nombre de métiers exercés, très peu de fiches de poste avaient été écrites précédemment. Par le maillage entre les magasins et la Centrale, un groupe de travail s’est constitué.

 

Commentaire CFDT : Ce n’est pas une réorganisation, mais

1)       les métiers sont revus

2)       les méthodes de travail changent

3)       les relations entre salariés de la Centrale et des Magasins changent

4)       des nouveaux outils sont mis en place

Malgré tout ces changements impactant les 1000 salariés de la Centrale d’Achats et tous les salariés des magasins (des directeurs, aux employés), nous nous étonnons qu’une consultation du CHSCT soit écartée. La loi est pourtant claire et prévoit pour ce genre de transformations (puisqu’il ne faut surtout pas utiliser le mot « réorganisation ») une consultation.

Le CHSCT d’Auchan Centrale n’est pas respecté, avec l’accord passif de ses membres.

Concernant la non description des fiches métiers : nous nous étonnons et nous nous demandons sur quel base pouvaient être faits les entretiens d’activité ou de tenu de fonction ?!

Concernant le planning ambitieux de migration, (non approuvé par le CHSCT) : nous notons qu’il est extrêmement rapide. Au-delà de l’université offre/achat, quels sont les moyens mis en œuvre pour éviter les pressions sur les résultats que risquent de subir les salariés ? Quels sont les moyens mis en œuvre pour capter et résoudre les difficultés que vont rencontrer les salariés ? Comment est gérée la transition pour chaque métier de la Centrale ?

 

 

Divers

CFDT : Les dispositions de la surveillance médicale renforcée (SMR) pour les salariés en astreintes ne semble pas être respectées, pouvez-vous y remédier ?

 

DRH : L’astreinte n’est pas un motif de SMR. Un point sera fait sur le sujet avec le médecin du travail pour voir si la surveillance médicale renforcée est prévue pour les collaborateurs en astreintes.

 

CFDT : Nous constatons encore régulièrement, notamment dans le cadre de travaux exceptionnels et d'astreintes, que les amplitudes de repos ne sont pas respectés. Ajouté à la charge de travail que supportent certaines de ces personnes, cela entraîne des risques sur la santé. Nous vous demandons de veiller à ne pas surcharger les salariés (internes et externes), et à faire respecter la législation sur le respect des amplitudes de repos.

 

DRH : Nous faisons respecter la législation. En l’occurrence, le problème majeur est le contrôle des arrivées et des départs des collaborateurs, le badgeage n’étant pas mis en œuvre.

 

Commentaire CFDT : Le badgeage n’est pas forcément la bonne réponse car le problème vient surtout de la charge de travail, de la pression sur les délais et de la réduction des effectifs…

 

CFDT : Vous deviez vérifier la conformité réglementaire suite au réaménagement du bâtiment informatique pour y placer jusqu’à 517 personnes. Compte tenu de la répartition Hommes / Femmes du personnel informatique, comprenant beaucoup plus d’hommes que de femmes, pourriez vous vous assurer que l’article R232-2-5 du code du travail soit bien respecté ? Cet article spécifie qu’il faut au moins un urinoir et un cabinet pour 20 hommes, et d’après la configuration du bâtiment celui-ci semble insuffisamment adapté. Ou cela en est-il ?

 

DRH : Le code du travail indique qu’il doit y avoir au moins un cabinet et deux urinoirs pour vingt hommes et deux cabinets pour vingt femmes. L’effectif pris en compte est le nombre maximum de travailleurs présents simultanément dans l’établissement. Sur le bâtiment CIS, il y a seize sanitaires femmes et 26 sanitaires hommes (urinoirs et toilettes). Nous pouvons donc accueillir 420 personnes (160 femmes et 260 hommes). Or sur le bâtiment, il y a 41 femmes et 203 homes (plus 126 externes), soit un total de 380 personnes.

 

Commentaire CFDT : La DRH ne précise volontairement pas le nombre d’hommes chez les externes car le total hommes (internes + externes) dépasse en réalité la capacité légale.

 

CFDT : N'ayant toujours pas eu de réponse claire, nous reposons la question : 

Au CSP compta fournisseur, il existe une fonction de « coordinateur » tenue par des salariés au statut Employé. Ceux-ci reçoivent des employés en entretient individuel ou en doublon avec le manager, les réprimandent éventuellement sur la qualité de leur travail, leurs charges, leurs conversations ou leur temps de travail… Cette situation perdure et pose problème.

Cela relève-t-il bien de la fonction ?

Si oui, ne devraient-ils pas passer agent de maîtrise ?

Si non, pourquoi cette part de management a-t-elle été mise en place ?

 

DRH : Suite à votre courrier du 19/02, une première réponse avait été apportée le 27 février qui précisait que nous travaillions sur le contenu de fonctions des coordinatrices. Nous avons effectivement travaillé avec les managers du CSP sur le rôle de coordinatrice/coordinateur. Ensemble, ils ont posé un cadre de fonctionnement : les managers ont pour mission de fixer le cap, d’accompagner les collaborateurs dans leur projet, de les faire progresser, de les motiver, de les évaluer et c’est bien eux qui réalisent les entretiens quels qu’ils soient. Les coordinatrices répartissent les charges de travail, forment, compilent des résultats, des indicateurs et sont un soutient métier pour les équipes. Elles n’assurent aucun rôle hiérarchique sur les équipes.

Cette démarche, qui a permis de clarifier le rôle de chacun, a été partagée avec les coordinatrices afin que chacun puisse remplir la mission attendue.

Si des entretiens individuels ont pu se produire, il s’agissait d’un dysfonctionnement, car cela ne fait pas partie de la mission confiée aux coordinatrices.

 

Commentaire CFDT : Il était nécessaire que les choses soient précisées,    au vu des dérives que nous avions constatées.

Pour toutes questions ou remarques, contacter Christophe ou cfdt.auchan.centrale@free.fr 
christophe.jpg

09/10/2012

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 14/09/12

(En CSP Compta)
CFDT : Est-il normal que des salariés soient mis en demeure de relater les conversations qu’ils ont avec un collègue se trouvant dans le collimateur de sa hiérarchie ?
Y-a-t-il des personnes « black-listées » ?


DRH : Les collaborateurs sont évalués sur leur professionnalisme. Il n’y aurait aucun intérêt à pratiquer autrement. Il n’y a pas de listes noires. La situation à laquelle vous faites référence a été évoquée lors de la réunion confirme cette réponse.

Commentaire CFDT : Réponse totalement à côté de la plaque, et pour cause… Les techniques de pressions faites sur des salariés pour les contraindre à rapporter leur conversation sont inadmissibles.

CFDT : Il semble que la méthode consistant à placer des salariés devant un tribunal composé de plusieurs responsables (méthode que nous avions déjà signalé en novembre dernier) soit toujours en vigueur. Qu’est-ce qui justifie cela ?

DRH : Aucun tribunal n’est organisé dans l’entreprise. Nous rappelons régulièrement aux managers de recevoir leurs collaborateurs seul. Une situation a été évoquée en réunion des délégués du personnel. Elle ne reflète pas la question posée.

Commentaire CFDT : Des salariés se retrouvent sous le feu nourri et croisé de plusieurs encadrants, mais tout va bien…
Nous y reviendrons.


(En DSI)

CFDT : Formation « bien être au travail » : Tous les collaborateurs de la DSI doivent s’inscrire obligatoirement à cette formation (de 4h) qui est en fait une formation de gestion de stress.
Est-ce là votre réponse à la situation catastrophique révélée par le BOI en DSI ?
Pensez-vous que renvoyer la problématique sur les salariés en leur expliquant que c’est à eux à apprendre à gérer le stress, plutôt que vous remettiez en cause l’organisation du travail qui produit cette situation, soit une solution efficace ?
Pourquoi la fiche de présentation de cette formation n’est-elle pas transmise aux salariés ?
Nous rappelons que ce type de formation ne peut être éventuellement profitable que si le salarié en est partie prenante. L’obligation est déjà de trop !


DRH : Cette formation concerne tous les collaborateurs. C’est en ce sens que l’on exprime qu’elle est « obligatoire », comme l’était la formation « handicap : idées reçues » l’an dernier. En fait, elle doit être suivie par tous les collaborateurs. Elle évoque un peu le stress mais parle essentiellement
  de tabac, d’alcool et de sommeil.
Cette formation n’a donc pas de lien direct avec la DSI. Le fiche de formation est en ligne sur le site formation.

Les problématiques exprimées par les collaborateurs de la DSI lors du BOI et lors de journées Vision (notamment celle du 8 décembre), sont traités par des plans d’actions qui sont présentés aux équipes en septembre et octobre.

Commentaire CFDT : Contrairement à ce que répond la DRH, ce n’est pas pour tous les collaborateurs mais seulement les agents de maitrise et cadres. Les employés ne sont pas concernés !..
Nous nous sommes procuré la fiche de cette formation (qui n'était pas en ligne), elle ne parle que de gestion du stress !


CFDT : Evacuation du bâtiment informatique : Avec la mise en place des cloisons le long des couloirs dans le bâtiment informatique, sans point de passage aux extrémités des plateaux, n’y aurait-il pas un manque d’efficacité au niveau des flux de personnes en cas d’évacuation rapide ? Est-il prévu de re-sensibiliser les managers, les salariés et les serres files ?

DRH : Les règles de circulation sont conformes à la législation et ne provoqueront pas de problèmes supplémentaires en cas d’évaluation. Des guides serres files vont être nommés est formés prochainement. Des réunions d’information suivront pour tous les collaborateurs.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :
David Achin  Jean-Luc Viseur    Marcelino Llinas-Comas   Grégory Guerin

   David     Jean-Luc   Marcelino   Grégory 

29/07/2011

Questions CFDT en réunion DP Auchan Réaumur

CFDT : Questions concernant les travaux :

-          Radiateurs : Quand seront-ils enlevés ?

-          Moquette : Est-ce qu’elle sera changée dans tous les bureaux du site ?Si oui, quelle en est l’échéance ?

-          Fenêtres : Un changement éventuel est-il prévu ? Si oui, en double vitrage ? Pourrons-nous les ouvrir ?

-          Climatisations : Grosses inquiétudes par rapport au fait que la climatisation soit coupée cet été en pleine chaleur et ne re-fonctionne pas avant cet hiver en plein froid. Que pouvez-vous dire pour rassurer les collaborateurs inquiets ?

-          Remarque : Attention au placement des climatisations qui se trouvent souvent « sur » 1 personne et pas sur les autres, d’où des différences notables de température d’un bureau à un autre dans une même pièce.

 

DIRECTION : Les travaux sur le site ont commencé. Nous n’avons pas encore de rétroplanning précis sur les différentes interventions. L’objectif est que tous les travaux de chauffage et de clim se fassent cet été.

Les clims dans les bureaux vont être adaptées et transformées en Clim réversibles. Ces travaux auront lieu en août/septembre et dureront environ 15 jours. Les autres clims dans les salles seront coupées dés la semaine 25 et ce pour tout l’été.

Certaines clims seront déplacées dans certains bureaux pour une meilleure répartition de la chaleur (déplacement défini par le prestataire). Les clims ne seront pas déplacées pour des critères personnels.


Commentaire CFDT : le déplacement d’une clim coûte 1300 €.

L’info devrait être envoyée pour prévenir tout le monde de la date d’enlèvement des clim actuelles.

 

DIRECTION : Les moquettes claires uniquement seront changées dés que les radiateurs seront enlevés et les travaux de clim terminés.

 

Les nouvelles moquettes seront foncées, à priori, bleues.

 

DIRECTION : Pas de changement de fenêtres prévu pour le moment, mais possibilité de faire réparer les vasistas pour ceux qui le souhaitent.

 

CFDT :

-          Inquiétudes nettes concernant les émanations de poussière dues aux travaux. Ne sont-elles pas dangereuses ?

-          Problème avec ascenseurs côté rue St Denis : est-il possible de demander à la propriétaire (ou à l’entreprise des travaux) de laisser 1 ascenseur libre et propre …

-          Les bâches glissantes sur les escaliers sont extrêmement dangereuses. Les collaborateurs empruntant l’entrée côté rue St Denis risquent à tout moment de glisser et chuter.

-          Des fissures sont apparues sur les murs dans le bureau de Patricia, et sa porte (donnant sur la petite salle de réunion) ne ferme plus : ne faut-il pas prévenir et faire venir l’architecte à ce sujet ?

 

DIRECTION : Selon la propriétaire qui a fait réaliser des analyses, les émanations de poussière dues aux travaux ne sont pas dangereuses.

 

Pas d’amiante dans l’immeuble.

 

DIRECTION : Les bâches ont été enlevées côté rue St Denis. Il y a bien un ascenseur (celui de gauche) réservé pour le personnel de l’immeuble.


Malheureusement l’ascenseur n’est pas disponible en permanence : ce midi par exemple, l’ascenseur de droite est bloqué au 1er et celui de gauche est utilisé pour descendre les gravats du 2ème étage !

 

DIRECTION : Le responsable des travaux est passé mardi 14 juin pour constater les dégâts et va faire le nécessaire pour réparer les 2 portes.

 

CFDT :

-          Néons qui tombent du plafond  

-          Jets de vapeurs qui jaillissent des radiateurs 

-          Fils électriques en pagaille au sol… 

N’y a-t-il aucune réglementation concernant tous ces points ?

Qui est responsable de la surveillance de la sécurité du site ?

 

DIRECTION : Un contrôle a lieu annuellement de toutes les installations électriques par la société Véritas. Des contrôles annuels sont également effectués sur les extincteurs, les issues de secours et les alarmes. Tous ces contrôles sont consignés dans le registre de sécurité disponible à l’accueil.

A la suite des différents rapports, des travaux sont effectués sur le site pour le remettre aux normes.

Des gaines sont mises à la disposition des collaborateurs pour pouvoir passer les câbles de leur bureau (pour éviter les fils électriques en pagaille sur le sol)

Pour les néons, le problème a été résolu il y a plusieurs mois.

Pour la vapeur, la chaudière a été supprimée, le problème ne se reproduira plus.

La responsable de la sécurité du site est Marianne.

 

Commentaire CFDT : La maintenance du site est complexe… Nous devons faire au mieux chacun de notre côté. Ne pas hésiter à remonter les doléances à Marianne pour les problèmes sérieux, ainsi qu'à nous.

 

CFDT : Les salariés du site demandent à l’unanimité l’aménagement d’une VRAIE salle de détente comme dans tous les magasins et comme en Centrale :

Avec LUMIERE DU JOUR, fauteuils, tables plus nombreuses, voire TV, stepper, vélo d’appartement…

Et aménagement en parallèle d’une ou deux kitchenettes avec four, four micro-onde, point d’eau, frigo et distributeurs de boissons (une dans l’actuelle kitchenette + 1 côté Communication Institutionnelle, éventuellement à l’emplacement de l’actuelle salle de pause).

A qui s’adresser pour un tel projet et quels budgets - de quels services - pourraient être débloqués ?

 

DIRECTION : La salle 1 sera transformée en salle de déjeuner (devis à faire) réservée aux collaborateurs permanents sur le site. Cette salle pourra servir aux autres heures en salle de réunion d'appoint. Les travaux seront réalisés une fois l’issue de secours réalisée et après déplacement du système de visio dans une salle adaptée.

Maintien de la salle de pause actuelle pour tous les visiteurs du site.

 

L’aménagement de la salle 1 en salle de déjeuner peut faire l’objet de concertation auprès de tous les salariés permanents du site : si vous avez des idées, suggestions, astuces, meubles, etc .. vous êtes invités à participer à l’aménagement, lequel se fera cependant de façon simple et fonctionnelle (pas de TV, pas de stepper, pas de vélo), au mieux nous espérons pouvoir récupérer des fauteuils…

Attention : cette salle ne sera disponible qu’aux heures de déjeuner (12h - 14h).

La salle de pause, quant à elle, ne changeant pas, là aussi, vos idées sont les bienvenues pour l’aménager - dans la mesure du possible - en salle « accueillante » (ou ce qui s’en rapproche le plus !!).

 

CFDT : Demande de tickets restaurant :

Là encore, les salariés du site ont l’impression d’être « laissés pour compte » : En Centrale et en magasin, les collaborateurs ont des restaurants d’entreprise.

A nous ne s’offrent que les possibilités suivantes :

- Sodexo et Flunch Rambuteau : trop loin (30 minutes aller-retour sur 1 heure de pause déjeuner) et cantines « industrielles » (on est loin du Bio !)

- Restaurants du quartier : trop chers ! Compter minimum 15 euros pour un repas.

- Amener son propre déjeuner sur place : Les collaborateurs mangent dans leurs bureaux d’où problèmes d’odeurs. Cf. salle de pause réclamée ci-dessus.

 

DIRECTION : Problème réglé par la salle de déjeuner

 

Encore une fois, un refus de la solution des tickets restaurant, alors que cela aurait tout de même bien arrangé la plupart d’entre nous. Cette demande fait parti des revendications de la CFDT au niveau national dans les négociations annuelles obligatoires, et nous avons bon espoir de la faire aboutir d’ici quelques temps.


CFDT : De nombreuses doléances sont faites au sujet du ménage… D’autant qu’avec les travaux et l’impossibilité d’aérer les bureaux, la poussière s’accumule !

-          L’aspirateur ne serait pas passé dans les bureaux ou alors très rarement

-          Les bureaux (meubles) ne sont pas nettoyés

-          Les toilettes : les rouleaux d’essuie-mains ne sont pas changés tous les jours. Certaines fois, ce sont les vieux rouleaux qui sont remis en place !

Ces rouleaux de tissu sont-ils hygiéniques ? Ne faudrait-il pas les remplacer par des séchoirs automatiques ?

-          Les odeurs sont très désagréables en particulier, dans les toilettes hommes, à côté du local photocopie et du côté de la Communication Institutionnelle

 

DIRECTION : Devis en cours pour désodorisants.

L’aspirateur et le nettoyage des bureaux ne sont réalisés qu’1 fois par semaine. Si le bureau est encombré le jour de ménage, celui-ci ne peut pas être fait. La date de passage sera rappelée à tous pour que les bureaux soient bien dégagés

Concernant la propreté des sanitaires, le problème a été de nombreuses fois remonté. La mission de la dame de ménage actuelle terminera à la fin du mois. Une nouvelle personne plus rigoureuse interviendra sur notre site.


En attendant le planning de ménage (qui a déjà été envoyé il y a qqs mois de cela à l’ensemble du site), attention à dégager au mieux vos bureaux, pour que la dame de ménage puisse passer le chiffon.

Pour les poubelles : si vous souhaitez qu’elles soient vidées en dehors de « votre » jour de ménage : les sortir dans le couloir.

Problème des rouleaux de tissu essuie-mains : Nous espérons que les rouleaux seront changés tous les jours.

Question hygiène : les rouleaux sont nettoyés à plus de 100°C, donc pas de risque de contamination.

Pour les poubelles « hygiéniques » chez les femmes : elles ne sont vidées que tous les 40 jours. Là encore, si cela pose un problème d’odeur, remonter l’info.

 

CFDT :

1/ A l’entrée de l’immeuble, les collaborateurs fument, en obstruant l’entrée de l’immeuble et sans fermer les portes de l’immeuble : les odeurs de fumée remontent par les escaliers. Peut-on demander à Euripar des portes avec rappel qui se fermeraient automatiquement ?

Et éventuellement, faire un communiqué pour sensibiliser les fumeurs afin qu’ils ne gênent pas le passage ?…

2/ Cela fait longtemps qu’il n’y a plus d’exercices d’évacuation de l’immeuble. A quoi cela est-il dû ?

 

DIRECTION : Nous allons resensibiliser le gardien mais il est difficile de faire respecter des consignes par plus de 10 000 personnes qui fréquentent le site Auchan ponctuellement chaque année !


La propriétaire refuse de coller des notes sur les portes d’entrée de l’immeuble.

 

DIRECTION : Les exercices d’évacuation de l’immeuble relèvent du propriétaire. En revanche, un exercice incendie sur le site sera planifié au 2nd semestre.

 

CFDT : Les formations « Prime de progrès & compte d’exploitation » et « Handicap et idées reçues » sont-elles prévues sur le site en rattrapage ? Si oui, quand ?

 

DIRECTION : « Compte d’Exploitation et Prime de Progrès » : Un futur formateur sera opérationnel fin juin qui animera la formation lors de déplacements sur Réaumur. Le déploiement d’« Handicap et idées reçues » est terminé, donc plus de session de formation en région parisienne.

 

CFDT : Pour les collaborateurs qui vivent en banlieue, à 1h30 de la gare du Nord et qui doivent se rendre en Formation à Lille, peut-on demander à ce que ces sessions débutent à 9h30 ?

 

DIRECTION : Changer l’horaire de début nécessiterait de reporter l’heure de fin, ce qui gênerait encore plus de personnes, et le nombre de formation par personne par an ne nécessite pas ce type de changement. Dans la mesure du possible il est préférable de suivre ces formations en région parisienne.

 

Cette demande doit être effectuée par les gens concernés, directement à leur direction.

 

CFDT : Serait-il possible d’envisager, sur le site, un labo de langue (anglais par exemple) avec professeur, comme en Centrale ? (et non pas en e-learning)

 

DIRECTION : Nous n’avons pas de labo de langue en centrale, les cours de langue sont une réponse à un besoin en anglais identifié et donc la réponse apportée sera faite en fonction de ce besoin.

 

Et nous ne sommes malheureusement pas assez nombreux sur le site pour pouvoir monter un « labo de langue ».

 

CFDT :

-          Pour les heures de DIF : comment avons-nous connaissance de notre « compteur » ?

-          Pour une personne qui quitte la société, qu’advient-il des heures de DIF non utilisées ?

-          Et pour une personne qui part en retraite ?

 

DIRECTION : Sur la fiche de paie de juin, le compteur DIF est mis à jour annuellement. Les heures DIF non utilisées font l’objet d’un transfert vers l’entreprise recruteuse, via un document rédigé par le service de formation Auchan. La « portabilité » des heures se fait entre 2 entreprises, mais il n’y a pas de dispositif particulier pour les départs en retraite.

 

Tous les futurs retraités ont donc intérêt à profiter de leurs heures avant leur départ !

 

CFDT : La formation « Secouriste » n’ayant jamais été validée par une mise à jour annuelle, nous n’avons à ce jour aucune personne compétente en la matière. N’est-ce pas un problème ? Pourrait-on avoir une nouvelle formation sur le site « Utilisation et usage des extincteurs » ?

 

DIRECTION : La formation secouriste est sur la base de volontariat, elle peut être organisée en collaboration avec la région Ile de France ou un magasin parisien. Il serait intéressant d’avoir au moins une personne secouriste, mais pas d’obligation. Qui souhaite le faire ? Attention obligation de renouvellement annuel. Ces heures de formation sont déduites du DIF.

Concernant la formation EPI, celle-ci aura lieu en magasin (La défense ou Bagnolet) en septembre/octobre. 4 sessions seront prévues pour que toutes les personnes du site soient formées.

 

CFDT : Les collaborateurs d’Auchan sont-ils concernés par la « prime Sarkozy » ?

 

DIRECTION : La loi n’est pas encore votée, il est donc trop tôt pour apprécier ses conséquences.

 

CFDT : Pourrait-on avoir un rappel des modalités de l’obtention de la prime de départ en retraite : Après 25 ans d’ancienneté ? Après 30 ans ? Après 35 ans ?

 

DIRECTION : La prime de départ en retraite est calculée selon un barème qui varie en fonction du statut du salarié et de son ancienneté dans l’entreprise.

Pour les employés et Agents de Maîtrise:

o        Le salarié, qui prend sa retraite et qui a au moins 10 ans d’ancienneté dans l’entreprise, recevra une allocation de départ en retraite calculée comme suit, en salaire « plein tarif » (pour un temps plein)

§         2/20ème de mois par année de présence pour la tranche jusqu’à 10 ans

§         3/20ème de mois par année de présence pour la tranche après 10 ans

o        Le montant de l’indemnité ne peut dépasser un maximum de 4 mois de salaire

Pour les cadres :

o        Le salarié, qui prend sa retraite et qui a au moins 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise, recevra une allocation de départ en retraite calculée comme suit, en salaire « plein tarif » (pour un temps plein)

- 2/20ème de mois par année de présence pour la tranche jusqu’à 10 ans ;

- 3/20ème de mois par année de présence pour la tranche de plus de 10 ans à 20 ans ;

- 5/20ème de mois par année de présence pour la tranche au-delà de 20 ans.

o        Le montant de l’indemnité ne peut dépasser un maximum de 6 mois de salaire

 

CFDT : Les grilles de salaire sont toujours aussi difficiles à obtenir. Si cela est dû au fait que les fonctions des collaborateurs du site de Réaumur n’existent pas forcément ailleurs, sur quelles bases les salaires sont-ils décidés ?

 

DIRECTION : Les rémunérations sont établies sur la base de grilles repères, de la compétence et du potentiel de chacun, de sa valeur ajoutée, de l’effort effectué l’année précédente et du marché.

 

Chacun peut demander le mini « débute » et le mini « domine » de sa grille à son manager, qui est censé la lui communiquer (accord d’entreprise).

 

CFDT : Comment expliquer que des collaborateurs qui remplissent leur mission correctement chaque année, qui atteignent les objectifs fixés, n’aient pas eu l’augmentation minimale cette année ? (1,20 % pour les agents de maîtrise et cadres dont une partie de la RVI a été intégrée au salaire ; 1,50 % pour les autres cadres).

 

DIRECTION : L'augmentation minimale de salaire de 2011 a été de 1,20% pour tous les collaborateurs (employés, agents de maitrise et cadres). De nombreux cas peuvent justifier des non augmentations : collaborateurs en longue maladie, nouvellement embauchés, récemment promus…

 

CFDT : Suite à l’article paru dans le Figaro le 7/06 concernant le forfait « JOUR » pour les cadres : Peut-on considérer que les heures effectuées par les cadres, au-delà de 48h par semaine, passent en heures supplémentaires ?

 

DIRECTION : Non, les cadres sont rémunérés sur une base forfaitaire de 214 jours par an. Il doit s’écouler au moins 12 H entre l’arrêt et la reprise de leur travail et 35 H de repos hebdomadaire.

 

Pour info, voir un article WK-RH du 29/06 à ce sujet.

CFDT : Est-il normal que dans le cas d’une mutation, aucun avenant au contrat de travail n’ait été signé avant le déménagement du collaborateur ?

 

DIRECTION : Le  jour de l’arrivée du salarié sur son nouveau lieu de travail, un avis de mutation sera signé par le collaborateur et la DRH.

 

CFDT : Congé maternité et congé paternité : Auchan verse-t-il un complément au salaire de la Sécurité sociale ? Si oui, à combien s’élève cette participation ?

 

DIRECTION : Dans le cadre d’un congé maternité,  la rémunération du salarié est maintenue, sous déduction des indemnités versées par la sécurité sociale, si le salarié à au moins un an d’ancienneté :

o        12 semaines, de 1 à 3 ans

o        Pendant la totalité du congé si ancienneté supérieure à 3 ans

 Pour le congé paternité, même principe à condition d’avoir au minimum un an d’ancienneté.

 

CFDT : Absences enfant malade : Pour la maman : apparemment, il suffit d’un certificat médical attestant de la nécessaire présence de la maman. Mais pour le papa, il en va autrement puisque celui-ci doit non seulement présenter ce même certificat médical mais devrait en plus justifier du fait que la maman ne peut pas être auprès de l’enfant : quid de l’égalité homme-femme ? Quelle est la politique d’Auchan en la matière ?

 

DIRECTION : L’accord sur l’égalité professionnelle signé le 12 mai 2010 apporte la réponse suivante : « Il y a égalité de droits pour le père et la mère, sans cumul, en cas de soin pour enfants malades ou hospitalisés ».

 

Ce sont d'anciennes pratiques illégales qu’Auchan avait instaurée, mais à laquelle la CFDT a mis fin. Il faut veiller à ce que ces anciennes méthodes ne réapparaissent pas.

CFDT : Les 50 ans d’Auchan : y a-t-il une (ou des) animation(s) prévue(s) sur le site de Réaumur ?

 

DIRECTION : Un déjeuner sera prévu sur le site.

 

CFDT : En écho à cette demande, un constat : les personnes du site ne se connaissent pas malgré le fait que nous soyons peu nombreux.

Pourrait-on envisager la création d’un Comité d’Animation du Site ? Quel budget pourrait-on utiliser ?

 

DIRECTION : Cette question ne relève pas des DP. La création d’un Comité d’Animation n’est pas envisagée.

Pour toute questions ou remarques, contactez vos déléguées du personnel sur Réaumur :
Gaëlle  Sabine

 Gaëlle     Sabine

28/10/2008

Questions CFDT au CHSCT du 05/09/08

CFDT : Dans les toilettes, il pourrait être mis en place du gel nettoyant sans eau à la place du savon. Plus écologique, plus propre : Economie d’eau et de papier essuie main (qui déborde souvent des poubelles). Qu’en pensez-vous ?

Services Généraux : des essuie-mains textiles seront mis en service sur l’ensemble des sites. Cela répond à un souci de développement durable et à un souci d’économie. Le gel nettoyant sans eau n’est utilisé à ce jour que dans les établissements hospitaliers et a un coût très onéreux.

CFDT : Les cloisons antibruit n'ont pas été retenues, et des problèmes dans certains open-spaces continuent (fatigue induite par un environnement particulièrement bruyant avec effet sur la qualité du travail produit...).
Qu’est-il prévu d’autre pour remédier à cela ?

Services Généraux : Des tests antibruit ont été effectués, lesquels n'ont pas été concluants. Néanmoins, il convient d'attendre l'installation définitive de toutes les équipes, certains collaborateurs devant rejoindre Colibri ou La Cimaise.

CFDT : Concernant le nombre de salariés par m2. Il y a bien une norme, bien qu’elle ne soit pas dans le code du travail. C’est la norme AFNOR X 35-102. Elle préconise notamment de diviser la surface totale des zones de bureaux et annexes (salle de repos, etc..) par le nombre de salariés sédentaires affectés dans ces bureaux.
Si le résultat se situe entre 8 et 10 m2, cela semble une moyenne acceptable.

Tableau de la norme :
10 m2 pour une personne ;
12 m2 pour deux personnes ;
21 m2 pour trois personnes ;
32 m2 pour quatre personnes ;
45 m2 pour cinq personnes ;
10 m2  par personne pour 6 et plus.

Cette norme est-elle bien respectée partout ?

Services Généraux : Après étude, les normes sont respectées. Selon les services, le nombre de m2 varie de 8,6 m2 à 13,70 m2 par personne. Les normes qui ne seraient pas respectées seraient dues au non-respect des plans établis.

CFDT : Bâtiment Colibri : Les conditions de sécurité des salariés sont-elles correctes ?
- entrées-sorties
- conditions d’évacuation
- y a-t-il eu consultation d’organismes extérieurs (pompiers…) dès l’installation des premiers salariés ?

Service Généraux : Le bâtiment Colibri est un bâtiment ne recevant pas du public. A ce titre, son exploitation n’est pas soumise à l’autorisation d’une commission de Sécurité.
Lors du dépôt de permis de construire, le bâtiment a reçu un avis favorable de la commission des pompiers.
Un exercice d’évacuation incendie est prévu soit en septembre, soit en octobre.
Les détecteurs d’incendie fonctionnent, les issues de secours sont signalées.

CFDT : (Relance) Le service support client en DSIO a de nombreux sièges défectueux (environ une trentaine).
4 à 5 personnes souffrent de problèmes de dos, et sont vues par un kiné.
Il y a également des problèmes avec les écrans qui sont très anciens et qui provoqueraient des problèmes oculaires.
Pouvez-vous faire renouveler le matériel qui doit l’être et vérifier les bonnes conditions de travail ?
(Pas d’avancée depuis le signalement en CHSCT du 6 juin)

DRH : Nous nous sommes rapprochés du manager afin de savoir si des demandes concernant l'achat de sièges ou d'écrans ont été faites. Il n'y a eu aucune demande.
Il est préconisé de faire un inventaire.

Commentaire CFDT : L’inventaire a déjà été fait en Mai par les personnes concernées…

07/09/2008

Questions des élus CFDT réunions DP juillet aout

CFDT : Des salariés travaillant parfois à l’étranger lors de jours fériés en France, nous ont signalé qu’ils ne seraient pas rémunérés avec majoration et récupération. Cela nous semble anormal car ils devraient toujours bénéficier des dispositions de la convention collective et des accords d’entreprise Auchan France.
Pouvez-vous nous faire un point complet sur ce sujet ?

DRH : Les salariés basés en France travaillant à l’étranger un jour férié ou un dimanche sont rémunérés dans les mêmes conditions qu’en France, à savoir majorations payées dans le mois de la déclaration, puis récupération ou paiement selon le dispositif habituel.

CFDT : En conformité avec l'article R2262-1 du code du travail, et suite à notre demande du 8 juin 2007 relancée le 18 janvier 2008, quand les salariés auront-ils accès aux accords d'entreprise sur l'Intranet ?

DRH : Le projet a été initié. Un contact a été pris avec une société prestataire de service. Les accords sont en train d’être répertoriés et seront scannés en vue de leur mise en ligne qui devrait intervenir pour la fin de l’année.

CFDT : Des salariés ont été installés dans le bâtiment Colibri alors que celui-ci est encore en chantier n’offrant pas les conditions de sécurité requises.
Nous avons constaté plusieurs zones accidentogènes notamment à l’entrée/sortie, et il semble que les conditions d’évacuation ne soient pas correctes. La situation s’améliore (forcément) mais reste encore problématique.
Est-il normal que des salariés soient installés dans un bâtiment inachevé et encore en travaux ?
Les organismes compétents ont-ils été consultés et ont-ils donné leur avis ?

DRH : Afin de perturber le moins possible l’activité des collaborateurs, il a été décidé de longue date, d’organiser les déménagements pendant le courant de l’été. Le bâtiment a été livré dans les temps (1 semaine de retard). Certes, les toutes premières installations ont été réalisées alors que les derniers travaux se finissaient. A ce jour, les conditions de sécurité sont réunies pour que les équipes s’installent dans de bonnes conditions.