<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

31/03/2022

L'accord de 1986 est inopposable aux salariés de l'encadrement d'Auchan

CFDT_CSE.jpg

2eme déclaration CFDT au CSE concernant l’augmentation des salaires de l’encadrement et l’accord de 1986

Le 24 mars 2022 

Suite à notre saisine de l’inspection du travail concernant l’accord de 1986 (voir notre précédente déclaration au CSE du 23 février) l’inspection du travail vous a écrit : « Vous voudrez donc bien informer les élus du personnel et les délégués syndicaux de la réelle portée de l’accord de 1986 pour les sociétés non signataires de cet accord et nous en justifier. » 

Vos réponses du 4 et du 7 mars indiquent que vous n’avez pas pris acte que cet accord ne peut pas être opposable aux salariés car il n’a jamais été négocié dans l’entreprise. Vous entretenez une confusion par un raisonnement biaisé, qui ne correspond pas à ce que vous a dit l’inspecteur du travail. 

Un engagement unilatéral (comme l’accord de 86) ne peut avoir pour effet de déroger, d’une manière défavorable, à une disposition prévue par un accord collectif négocié dans l’entreprise (comme l’augmentation collective).

Autrement dit, ne peuvent s’appliquer aux salariés que les mesures qui leur sont favorables. 

Comme nous l’a réaffirmé l’inspecteur du travail les 8 et 9 mars : « Votre employeur n'est pas signataire de l'accord de 1986. Il applique ce dernier en tant qu'engagement unilatéral. Comme indiqué précédemment, un engagement unilatéral ne lie que la partie qui s'en prévaut et ce jusqu'à la conclusion d'un accord portant sur le même objet.
Les clauses de cet accord ne sont pas opposables aux salariés.» 

Pour la CFDT, la première conséquence est que les salariés agents de maitrise et cadres d’ARS/ARA doivent avoir 2,2% d’augmentation minimale de salaire et non 1,8%.

La deuxième est qu’aucun salarié ne doit avoir 0. L’augmentation minimale collective de 2,2% doit s’appliquer. 

    La CFDT à vos côtés pour vous accompagner

et faire valoir vos droits. N’hésitez pas.

cfdt.auchan.cadres@free.fr

06 22 14 02 01



 N1_Cadres.jpg

FaireO.JPG

15/03/2022

L’encadrement Auchan France doit au moins avoir 2,2% d’augmentation et non 1,8% !

Au_moins_2-2_pour_l_encadrement.jpg

18:55 Publié dans Cadres, Infos générales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, augmentations, cadres, agent de maitrise, inspection du travail | |  Facebook | | | |

09/03/2022

La CFDT Auchan demande à la Direction une augmentation de salaire en URGENCE !

Devant la perte considérable de pouvoir d'achat que subissent les salariés d'Auchan, la CFDT demande à la Direction une augmentation de salaire en URGENCE !
Fabrique_de_pauvres.jpg

18:14 Publié dans Actions syndicales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : augmentations, salaires | |  Facebook | | | |

24/02/2022

L'encadrement d'ARS/ARA doit avoir 2,2% d'augmentation, et non 1,8% !

CFDT_CSE.jpgDéclaration CFDT au CSE concernant l’accord de 1986 sur les salaires de l’encadrement

Le 23 février 2022 

Lors du CSE du 16 décembre 2021 nous avons posé la question de l’application de l’accord de 1986 concernant les salaires de l’encadrement sur ARS/ARA sans qu’il y ait eu de négociation à ce sujet contrairement à ce qu’avait annoncé la DRH Auchan France le 17 octobre 2018 à l’époque de la mise en place de ces nouvelles entreprises. 

La réponse faite en séance sur l’application volontaire de cet accord et la situation qui en résulte n’étant pas conforme au droit, nous avons saisi l’inspection du travail. 

L’ensemble des membres du CSE, ainsi que les délégués syndicaux d’ARS/ARA et les DSR ont été en copie. 

Dans un courrier du 6 janvier 2022, dont l’inspection du travail a été en copie, la DRH ARS/ARA a complété sa réponse et communiqué la lettre d’intention du 29 juin 2017 concernant le statut social sur ARS/ARA.

A noter que dans cette lettre d’intention il n’est fait à aucun moment mention de l’accord de 1986, qui n’est ni nommé ni même évoqué par son objet, et qu’elle est antérieure de plus d’un an à la déclaration de la DRH Auchan France quant au fait que l’accord n’avait pas suivi le transfert, et qu’ARS/ARA aurait ça propre négociation. 

Suite à ces échanges, l’inspecteur du travail nous a fait la réponse suivante, que nous portons à la connaissance des membres du CSE ARS/ARA : 

« L'application volontaire d'un accord  ne lie que celui qui s’en prévaut.
A ce titre, et sous réserve de l’interprétation souveraine des juges du fond, les sociétés ARS et ARA ne semblent pas soumises aux stipulations de l’accord de 1986 précité. »

Pour la CFDT, la première conséquence est que les salariés agents de maitrise et cadres d’ARS/ARA doivent avoir 2,2% d’augmentation minimal de salaire et non 1,8%.

    La CFDT à vos côtés pour vous accompagner

et faire valoir vos droits. N’hésitez pas.

cfdt.auchan.cadres@free.fr

06 22 14 02 01



 N1_Cadres.jpg

FaireO.JPG

08/04/2013

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 22/03/13

1522386536.jpg

CFDT : En direction commerciale, il y a eu en 2012 28% de salariés de l'encadrement payés en dessous du minimum de leur tenue de fonction. Ces personnes ne tenaient-elles pas leur fonction ?

DRH : Non, ce n’est pas le cas. Parfois on va à la grille en plusieurs étapes. Par exemple, pour des salariés venant des magasins et prenant des fonctions en centrale, il peut y avoir un gros écart de salaire. La mise sur la grille peut se faire en plusieurs étapes. L’accord de 1986 précise que ce sont des fourchettes de salaires indicatives.

Commentaire CFDT : Cette manière de faire est illégale. Les salariés doivent être payé en fonction du travail qu’ils font.

CFDT : En DSI, il y a eu 3 fois plus de PPA et 3 fois plus de salariés sur l'augmentation minimum en 2012 que dans les autres directions. Les salariés de la DSI sont-ils si médiocres que cela ?

DRH : Il n’y a pas de collaborateurs médiocres en DSI. Le plan personnel d’amélioration est fixé aux collaborateurs qui ne tiennent pas leur fonction. Il n’y a  que 12 PPA en DSI pour 440 collaborateurs soit 2,7% de l’effectif.
Par ailleurs, la tenue de fonction est attribuée à tout membre de l'encadrement qui a atteint les résultats attendus ou dont l'entretien a permis de constater un niveau de tenue de fonction considéré comme normal.  Il nous semble que cette proportion soit cohérente.

Commentaire CFDT : Si cette proportion est cohérente en DSI qui a un taux 3 fois plus élevé de PPA (pas d'augmentation) et de salariés au minima de l’augmentation (31% soit 113 personnes !), cela veut-il dire que la proportion n’est pas cohérente dans les autres directions ? Voir plus de détails 


Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :
David  Jean-Luc    Marcelino   Grégory

   David     Jean-Luc   Marcelino   Grégory    

18:46 Publié dans Délégués du personnel (DP) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, augmentations, agent de maitrise, cadres, ppa | |  Facebook | | | |

04/03/2013

Bilan des révisions de salaires 2012 Agents de maitrise et Cadres des Services Centraux Auchan

Tract à télécharger


76 personnes en CDI de moins que l’an passé
(1531 en 2011 ; 1455 en 2012)

Taux d’augmentation moyen Cadre : 2,45% (2,46% en 2011)

Taux d’augmentation moyen AM : 2,30% (2,51% en 2011) soit -8%.

La DSI a le plus faible taux d’augmentation des Services Centraux, aussi bien pour les agents de maitrise (2,09%) que pour les cadres (2,30%). Elle a le plus grand  taux et le plus grand nombre de collaborateurs (113) sur l’augmentation minimum de 1,5%. Et aussi le plus grand taux de 0 et PPA (voir ci-dessous)...
 

Des salariés encore payés en dessous de leur tenue de fonction !!!

Exemple en Direction commerciale (Acheteur, Manager de catégorie, Chef de produit) 28% sont en dessous du salaire minimum de tenue de fonction !!! (alors même que les grilles n’ont pas augmentées par rapport à 2011 !)
Et cela se dégrade : 20% en 2010 ; 24% en 2011…

Pas d’augmentation de salaire et PPA (plan personnel d’accompagnement)
C’est en DSI qu’il y a eu le plus de 0 et PPA (3,3% de l’effectif) soit environ 3 fois plus que dans les autres Directions.
Au total 2 fois plus de 0 et PPA que l’an dernier, qui était lui même supérieure de 30% à l’année précédente…

Minimum de base (+1,5%)
Pourcentage de l’effectif ayant eu le minimum de base : 

Direction commerciale

9,8%

Direction ressources et développement

7,5%

DSI

30,8% !

Autres services*

11,2%

     * DRH, IFE, Marketing, Communication, DG, Nouveaux concepts, Organisation

Et rappelons que la plupart des grilles de salaires de l’encadrement n’ont pas été augmentées cette année…  

Nous avons fait depuis longtemps des propositions concernant l'accord sur les salaires de l'encadrement qui date de... 1986 !

L’accord sur les salaires des agents de maitrise et des cadres n’offre pas les garanties suffisantes sur les minima, et n’a pas suivi les évolutions législatives…

La direction a annoncé qu’il n’y aurait pas d’avenant sur l’accord salaires des agents de maitrise et des cadres car le SEGA-CFE-CGC s’y oppose !

Ce syndicat ne voit pas ce qui pourrait améliorer cet accord datant de 1986 et qui n’a jamais été revu depuis, alors que notamment :

des agents de maitrise ont un taux horaire inférieur à la convention collective ; que la majoration des heures supp du contingent n’est pas payée ; que les heures au-delà des 1705h annuelles ne sont ni payées ni récupérées !

- 10% des cadres étaient payés en dessous du salaire minimum garanti par la convention collective (ce qui serait encore le cas sans les multiples interventions de la CFDT, et qui pourrait se reproduire de nouveau si on ne fixe pas les choses par écrit !) ; de nombreux cadres payés en dessous du minimum de leur tenue de fonction…

Et curieusement la CFTC vient de signer cet accord, 26 ans après, sans aucune modification…

Pour info : Nos actions concernant le temps de travail et la rémunération des agents de maitrise sont toujours en cours. A suivre.

 

Nous réclamons toujours un avenant pour fixer, entre autres :

- Qu’il n’y ait plus aucun salarié en dessous du minima de sa tenue de fonction ;

- Que le taux de l’augmentation collective soit appliqué sur les minima des grilles de salaire, le barème RVI et les forfaits astreinte (soit 1,5% cette année) ;

- Que chaque salarié ait connaissance de sa grille de salaire.

Pour toutes questions ou remarques, contacter-nous :

06-22-14-02-01
cfdt.auchan.cadres@free.fr
 

10:11 Publié dans Actions syndicales, Cadres, Négociations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaires, augmentations, agent de maitrise, cadres, ppa | |  Facebook | | | |

29/06/2012

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 15/06/12

CFDT : Pour le calcul de la prime de progrès trimestrielle, est-il normal que des absences sur le mois antérieur au trimestre concerné soient prises en compte ?

DRH : La prime de progrès s’applique sur la rémunération du collaborateur. Les éléments de paye tels que les absences impactent la rémunération et donc la prime de progrès du collaborateur. (Article 27 de l’accord d’intéressement prime de progrès).

Commentaire CFDT : Ces jours de maladie ont été décomptés sur décembre alors qu’ils ont été pris sur novembre, c'est-à-dire hors période de référence (décembre-janvier-février) de la prime de progrès tel que défini dans l’accord. Ces jours auraient du être neutralisés pour le calcul de la prime. Nous interpellerons la DRH France sur l’application de cet accord dont nous sommes signataire.

CFDT : Pouvez-vous nous préciser les besoins en direction financière nécessitant que 15 jours de CP soient impérativement posés entre le 14 juillet et le 15 aout ?

DRH : Nous avons déjà répondu à cette question l’année dernière à la même époque. L’activité de la Direction financière est faible sur la période du 14 juillet au 15 août. Les collaborateurs sont donc invités à prendre deux semaines de congés payés sur cette période. Notons que la loi prévoit que sur la période d’été (1er mai – 31 octobre) la prise de congé est au minimum de 12 jours.

Commentaire : CFDT : Un peu plus de souplesse pourrait aussi fort bien faire l’affaire.

CFDT : Comment se fait-il cette année que les grilles de salaire de l'encadrement soient identiques à celles de l'an dernier ?

DRH : Les grilles de salaires de l’encadrement ne sont pas toutes revues au même rythme sur l’entreprise. Certaines grilles ont donc été revues cette année. Par exemple en DSI une grille a été revue, et un pricing sera fait en fin d’année pour vérifier la cohérence des grilles actuelles.

Commentaire CFDT : Cette grille évoquée (une exception) n’a en fait été revue que sur deux niveaux (débute et occupe), et les managers n’avaient pas reçu l’info... A lire : Encadrement Auchan pas d’augmentation des grilles de salaire cette année.

CFDT : Vous nous aviez indiqué que les promotions font l'objet d'une revue séparée des augmentations.
Toutefois il s'avère que certains collaborateurs ont obtenu une promotion (changement de fonction) en même temps que leur augmentation. Alors que d'autres sont toujours en attente de retour.
Pouvez-vous clarifier la situation ? Avez-vous un calendrier établi ? Pouvez-vous clairement communiquer aux collaborateurs ?

DRH : Sur l’entreprise, les promotions sont décolérées des révisions de salaires. Lors de ces dernières, la tenue de fonction du collaborateur est évaluée et parfois révisée.
La promotion d’un collaborateur se fait en fonction d’un potentiel validé en people review, et en présence d’un poste correspondant au potentiel identifié.
Les promotions qui ont eu lieu lors des révisions de salaires sont soit des situations de synchronisation de poste à pourvoir et de promotions, soit le cas, plus rare, où l’on constate que le périmètre de responsabilité du collaborateur a évolué et nécessite un ajustement de sa fonction.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :
David  Jean-Luc    Marcelino   Grégory

   David     Jean-Luc   Marcelino   Grégory

19/06/2012

Encadrement Auchan : pas d'augmentation des grilles de salaires cette année !

salaires,cadres,agent de maitrise,augmentations,rvi

Tract à télécharger

La plupart des grilles de salaire des agents de maîtrise et des cadres sont identiques à celles de l’an dernier. La « digestion » de l’intégration de la RVI dans les grilles est donc déjà en route !
A ce rythme elles repasseront sous le minimum de la convention collective dans peu d’années…

Nous avons aussi procédé à l’analyse de nombreux cas de salariés payés en dessous des minima de tenue de fonction de leur grille : Beaucoup d’écarts excessifs et sans justification objective ! 

Nous réclamons :

- Que le taux de l’augmentation collective soit appliqué sur les grilles de salaire, le barème RVI et les forfaits astreinte (soit 1,5% cette année)

- Que les minima de tenue de fonction soient respectés

- La transparence sur les grilles de salaires 


A lire : Les agents de maitrise sous payés à Auchan

Pour toutes questions ou remarques, contacter-nous :

06-22-14-02-01
cfdt.auchan.cadres@free.fr 
 

19:47 Publié dans Actions syndicales, Cadres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, cadres, agent de maitrise, augmentations, rvi | |  Facebook | | | |

09/08/2011

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 27/05/11

CFDT : Lors du CE de février vous nous aviez répondu que les grilles de salaires seraient revues pour caler les minima de la convention collective dès le niveau débute. Nous constatons des grilles qui débutent toujours en dessous du minimum garanti par la convention collective.

-          Combien en reste-t-il ?

-          Pouvez-vous corriger cela ?


DRH : Toutes les grilles ont été revues.


Commentaire CDFT : Suite à notre intervention la dernière grille de salaire cadre qui posait problème a été corrigée.

 

CFDT : Les grilles ont été revues cette année mais très peu de manager annonce le mini débute et le mini domine aux salariés comme cela devrait normalement être le cas selon l’accord sur les salaires de l’encadrement.

-          Pourquoi n’est-ce toujours pas appliqué correctement malgré nos remarques récurrentes ? 

-          Avez-vous fait les rappels de consignes nécessaires ?


DRH : Les rappels ont bien été faits auprès des Managers.

 

Commentaire CFDT : La direction ne met pas beaucoup de zèle à faire respecter ses engagements en la matière…


CFDT : Lors des annonces d’augmentation de salaires aux salariés de l’encadrement, certains managers annoncent aussi un taux d’augmentation incluant la part de RVI qui a été transféré dans le forfait. Nous contestons que cette part puisse être considérée comme une augmentation. Cette manière de présenter les choses est-elle officielle ?


DRH : Par souci de transparence et de meilleure compréhension, l’intégration des 40% de RVI dans le forfait a été réalisée sur la paie de février. L’augmentation du forfait suite aux entretiens d’activité a quant à elle été passée sur la paie de Mars. Il n’y a donc pas de confusion possible.

L’augmentation de forfait entre Mars 2010 et Mars 2011 intègre bien les 2 éléments.

 

CFDT : Il a été annoncé un changement dans la gestion des objectifs RVI : il n’y aurait plus d’échelonnement dans l’atteinte de chaque objectif fixé, soit il est atteint soit il ne l’est pas, et donc le paiement de chaque part d'enjeu ne pourra plus être partiel.

-      Est-ce bien le cas ?

-      Si oui qu’est-ce qui justifie ce changement ?

-      Cela est-il général à toute l’entreprise ?


DRH : Dans le cadre de la RVI, chaque Manager fixe les objectifs à atteindre et la manière d’évaluer leur réalisation. Différentes méthodes ont toujours existé et existent toujours.


Commentaire CFDT : Ce système à géométrie variable ne garantit pas l’égalité de traitement entre les salariés, mais c’est visiblement le but recherché…

 

CFDT : Il a été annoncé comme orientation en DSIO, que les internes ne devraient assurer que des postes à valeur ajoutée, induisant que les postes de production (Administration / Exploitation) ne rentraient pas dans cette définition.

- Le fait de considérer ces postes qui nécessitent de la réflexion et une vraie culture du magasin comme n'ayant pas de valeur ajoutée et ainsi les faire assurer en prestation externe, ne risque-t-il pas d'aboutir à se couper d'une vraie culture du progrès (commencer exploitant, continuer intégrateur, puis ingénieur, ...) ?

- Actuellement les niveaux minimum du recrutement sont Chargé d'étude et Concepteur. Quelle est la stratégie de l’entreprise sur le recrutement ?


DRH : - Ces postes ne nécessitent pas de culture magasin particulière, mais un vrai niveau de réflexion. La réorganisation DTI2.0 commençée depuis 15 mois a bien exprimé une vraie volonté de culture du Progrès. Les deux ne sont pas antinomiques.

- Pour la DSIO, nous recrutons des Chefs de projets et des Responsables d'activités. Par exception, nous recrutons quelques chargés d'études. (niveau d'études : Bac+5 ou Bac+2 avec expérience).

 

Commentaire CFDT : Les postes de production informatiques qui impactent directement le fonctionnement de tout le magasin, ne néccessitent pas de culture magasin particulière !?

Voilà qui est pour le moins très étonnant !...

Pour toute questions ou remarques, contacter vos délégués au CE :
  Marcelino    Grégory  Fabien
Marcelino   Grégory   Fabien

11:09 Publié dans Cadres, Comité d'Etablissement (CE) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, smmg, rvi, augmentations, dsio | |  Facebook | | | |

29/07/2011

Questions CFDT en réunion DP Auchan Réaumur

CFDT : Questions concernant les travaux :

-          Radiateurs : Quand seront-ils enlevés ?

-          Moquette : Est-ce qu’elle sera changée dans tous les bureaux du site ?Si oui, quelle en est l’échéance ?

-          Fenêtres : Un changement éventuel est-il prévu ? Si oui, en double vitrage ? Pourrons-nous les ouvrir ?

-          Climatisations : Grosses inquiétudes par rapport au fait que la climatisation soit coupée cet été en pleine chaleur et ne re-fonctionne pas avant cet hiver en plein froid. Que pouvez-vous dire pour rassurer les collaborateurs inquiets ?

-          Remarque : Attention au placement des climatisations qui se trouvent souvent « sur » 1 personne et pas sur les autres, d’où des différences notables de température d’un bureau à un autre dans une même pièce.

 

DIRECTION : Les travaux sur le site ont commencé. Nous n’avons pas encore de rétroplanning précis sur les différentes interventions. L’objectif est que tous les travaux de chauffage et de clim se fassent cet été.

Les clims dans les bureaux vont être adaptées et transformées en Clim réversibles. Ces travaux auront lieu en août/septembre et dureront environ 15 jours. Les autres clims dans les salles seront coupées dés la semaine 25 et ce pour tout l’été.

Certaines clims seront déplacées dans certains bureaux pour une meilleure répartition de la chaleur (déplacement défini par le prestataire). Les clims ne seront pas déplacées pour des critères personnels.


Commentaire CFDT : le déplacement d’une clim coûte 1300 €.

L’info devrait être envoyée pour prévenir tout le monde de la date d’enlèvement des clim actuelles.

 

DIRECTION : Les moquettes claires uniquement seront changées dés que les radiateurs seront enlevés et les travaux de clim terminés.

 

Les nouvelles moquettes seront foncées, à priori, bleues.

 

DIRECTION : Pas de changement de fenêtres prévu pour le moment, mais possibilité de faire réparer les vasistas pour ceux qui le souhaitent.

 

CFDT :

-          Inquiétudes nettes concernant les émanations de poussière dues aux travaux. Ne sont-elles pas dangereuses ?

-          Problème avec ascenseurs côté rue St Denis : est-il possible de demander à la propriétaire (ou à l’entreprise des travaux) de laisser 1 ascenseur libre et propre …

-          Les bâches glissantes sur les escaliers sont extrêmement dangereuses. Les collaborateurs empruntant l’entrée côté rue St Denis risquent à tout moment de glisser et chuter.

-          Des fissures sont apparues sur les murs dans le bureau de Patricia, et sa porte (donnant sur la petite salle de réunion) ne ferme plus : ne faut-il pas prévenir et faire venir l’architecte à ce sujet ?

 

DIRECTION : Selon la propriétaire qui a fait réaliser des analyses, les émanations de poussière dues aux travaux ne sont pas dangereuses.

 

Pas d’amiante dans l’immeuble.

 

DIRECTION : Les bâches ont été enlevées côté rue St Denis. Il y a bien un ascenseur (celui de gauche) réservé pour le personnel de l’immeuble.


Malheureusement l’ascenseur n’est pas disponible en permanence : ce midi par exemple, l’ascenseur de droite est bloqué au 1er et celui de gauche est utilisé pour descendre les gravats du 2ème étage !

 

DIRECTION : Le responsable des travaux est passé mardi 14 juin pour constater les dégâts et va faire le nécessaire pour réparer les 2 portes.

 

CFDT :

-          Néons qui tombent du plafond  

-          Jets de vapeurs qui jaillissent des radiateurs 

-          Fils électriques en pagaille au sol… 

N’y a-t-il aucune réglementation concernant tous ces points ?

Qui est responsable de la surveillance de la sécurité du site ?

 

DIRECTION : Un contrôle a lieu annuellement de toutes les installations électriques par la société Véritas. Des contrôles annuels sont également effectués sur les extincteurs, les issues de secours et les alarmes. Tous ces contrôles sont consignés dans le registre de sécurité disponible à l’accueil.

A la suite des différents rapports, des travaux sont effectués sur le site pour le remettre aux normes.

Des gaines sont mises à la disposition des collaborateurs pour pouvoir passer les câbles de leur bureau (pour éviter les fils électriques en pagaille sur le sol)

Pour les néons, le problème a été résolu il y a plusieurs mois.

Pour la vapeur, la chaudière a été supprimée, le problème ne se reproduira plus.

La responsable de la sécurité du site est Marianne.

 

Commentaire CFDT : La maintenance du site est complexe… Nous devons faire au mieux chacun de notre côté. Ne pas hésiter à remonter les doléances à Marianne pour les problèmes sérieux, ainsi qu'à nous.

 

CFDT : Les salariés du site demandent à l’unanimité l’aménagement d’une VRAIE salle de détente comme dans tous les magasins et comme en Centrale :

Avec LUMIERE DU JOUR, fauteuils, tables plus nombreuses, voire TV, stepper, vélo d’appartement…

Et aménagement en parallèle d’une ou deux kitchenettes avec four, four micro-onde, point d’eau, frigo et distributeurs de boissons (une dans l’actuelle kitchenette + 1 côté Communication Institutionnelle, éventuellement à l’emplacement de l’actuelle salle de pause).

A qui s’adresser pour un tel projet et quels budgets - de quels services - pourraient être débloqués ?

 

DIRECTION : La salle 1 sera transformée en salle de déjeuner (devis à faire) réservée aux collaborateurs permanents sur le site. Cette salle pourra servir aux autres heures en salle de réunion d'appoint. Les travaux seront réalisés une fois l’issue de secours réalisée et après déplacement du système de visio dans une salle adaptée.

Maintien de la salle de pause actuelle pour tous les visiteurs du site.

 

L’aménagement de la salle 1 en salle de déjeuner peut faire l’objet de concertation auprès de tous les salariés permanents du site : si vous avez des idées, suggestions, astuces, meubles, etc .. vous êtes invités à participer à l’aménagement, lequel se fera cependant de façon simple et fonctionnelle (pas de TV, pas de stepper, pas de vélo), au mieux nous espérons pouvoir récupérer des fauteuils…

Attention : cette salle ne sera disponible qu’aux heures de déjeuner (12h - 14h).

La salle de pause, quant à elle, ne changeant pas, là aussi, vos idées sont les bienvenues pour l’aménager - dans la mesure du possible - en salle « accueillante » (ou ce qui s’en rapproche le plus !!).

 

CFDT : Demande de tickets restaurant :

Là encore, les salariés du site ont l’impression d’être « laissés pour compte » : En Centrale et en magasin, les collaborateurs ont des restaurants d’entreprise.

A nous ne s’offrent que les possibilités suivantes :

- Sodexo et Flunch Rambuteau : trop loin (30 minutes aller-retour sur 1 heure de pause déjeuner) et cantines « industrielles » (on est loin du Bio !)

- Restaurants du quartier : trop chers ! Compter minimum 15 euros pour un repas.

- Amener son propre déjeuner sur place : Les collaborateurs mangent dans leurs bureaux d’où problèmes d’odeurs. Cf. salle de pause réclamée ci-dessus.

 

DIRECTION : Problème réglé par la salle de déjeuner

 

Encore une fois, un refus de la solution des tickets restaurant, alors que cela aurait tout de même bien arrangé la plupart d’entre nous. Cette demande fait parti des revendications de la CFDT au niveau national dans les négociations annuelles obligatoires, et nous avons bon espoir de la faire aboutir d’ici quelques temps.


CFDT : De nombreuses doléances sont faites au sujet du ménage… D’autant qu’avec les travaux et l’impossibilité d’aérer les bureaux, la poussière s’accumule !

-          L’aspirateur ne serait pas passé dans les bureaux ou alors très rarement

-          Les bureaux (meubles) ne sont pas nettoyés

-          Les toilettes : les rouleaux d’essuie-mains ne sont pas changés tous les jours. Certaines fois, ce sont les vieux rouleaux qui sont remis en place !

Ces rouleaux de tissu sont-ils hygiéniques ? Ne faudrait-il pas les remplacer par des séchoirs automatiques ?

-          Les odeurs sont très désagréables en particulier, dans les toilettes hommes, à côté du local photocopie et du côté de la Communication Institutionnelle

 

DIRECTION : Devis en cours pour désodorisants.

L’aspirateur et le nettoyage des bureaux ne sont réalisés qu’1 fois par semaine. Si le bureau est encombré le jour de ménage, celui-ci ne peut pas être fait. La date de passage sera rappelée à tous pour que les bureaux soient bien dégagés

Concernant la propreté des sanitaires, le problème a été de nombreuses fois remonté. La mission de la dame de ménage actuelle terminera à la fin du mois. Une nouvelle personne plus rigoureuse interviendra sur notre site.


En attendant le planning de ménage (qui a déjà été envoyé il y a qqs mois de cela à l’ensemble du site), attention à dégager au mieux vos bureaux, pour que la dame de ménage puisse passer le chiffon.

Pour les poubelles : si vous souhaitez qu’elles soient vidées en dehors de « votre » jour de ménage : les sortir dans le couloir.

Problème des rouleaux de tissu essuie-mains : Nous espérons que les rouleaux seront changés tous les jours.

Question hygiène : les rouleaux sont nettoyés à plus de 100°C, donc pas de risque de contamination.

Pour les poubelles « hygiéniques » chez les femmes : elles ne sont vidées que tous les 40 jours. Là encore, si cela pose un problème d’odeur, remonter l’info.

 

CFDT :

1/ A l’entrée de l’immeuble, les collaborateurs fument, en obstruant l’entrée de l’immeuble et sans fermer les portes de l’immeuble : les odeurs de fumée remontent par les escaliers. Peut-on demander à Euripar des portes avec rappel qui se fermeraient automatiquement ?

Et éventuellement, faire un communiqué pour sensibiliser les fumeurs afin qu’ils ne gênent pas le passage ?…

2/ Cela fait longtemps qu’il n’y a plus d’exercices d’évacuation de l’immeuble. A quoi cela est-il dû ?

 

DIRECTION : Nous allons resensibiliser le gardien mais il est difficile de faire respecter des consignes par plus de 10 000 personnes qui fréquentent le site Auchan ponctuellement chaque année !


La propriétaire refuse de coller des notes sur les portes d’entrée de l’immeuble.

 

DIRECTION : Les exercices d’évacuation de l’immeuble relèvent du propriétaire. En revanche, un exercice incendie sur le site sera planifié au 2nd semestre.

 

CFDT : Les formations « Prime de progrès & compte d’exploitation » et « Handicap et idées reçues » sont-elles prévues sur le site en rattrapage ? Si oui, quand ?

 

DIRECTION : « Compte d’Exploitation et Prime de Progrès » : Un futur formateur sera opérationnel fin juin qui animera la formation lors de déplacements sur Réaumur. Le déploiement d’« Handicap et idées reçues » est terminé, donc plus de session de formation en région parisienne.

 

CFDT : Pour les collaborateurs qui vivent en banlieue, à 1h30 de la gare du Nord et qui doivent se rendre en Formation à Lille, peut-on demander à ce que ces sessions débutent à 9h30 ?

 

DIRECTION : Changer l’horaire de début nécessiterait de reporter l’heure de fin, ce qui gênerait encore plus de personnes, et le nombre de formation par personne par an ne nécessite pas ce type de changement. Dans la mesure du possible il est préférable de suivre ces formations en région parisienne.

 

Cette demande doit être effectuée par les gens concernés, directement à leur direction.

 

CFDT : Serait-il possible d’envisager, sur le site, un labo de langue (anglais par exemple) avec professeur, comme en Centrale ? (et non pas en e-learning)

 

DIRECTION : Nous n’avons pas de labo de langue en centrale, les cours de langue sont une réponse à un besoin en anglais identifié et donc la réponse apportée sera faite en fonction de ce besoin.

 

Et nous ne sommes malheureusement pas assez nombreux sur le site pour pouvoir monter un « labo de langue ».

 

CFDT :

-          Pour les heures de DIF : comment avons-nous connaissance de notre « compteur » ?

-          Pour une personne qui quitte la société, qu’advient-il des heures de DIF non utilisées ?

-          Et pour une personne qui part en retraite ?

 

DIRECTION : Sur la fiche de paie de juin, le compteur DIF est mis à jour annuellement. Les heures DIF non utilisées font l’objet d’un transfert vers l’entreprise recruteuse, via un document rédigé par le service de formation Auchan. La « portabilité » des heures se fait entre 2 entreprises, mais il n’y a pas de dispositif particulier pour les départs en retraite.

 

Tous les futurs retraités ont donc intérêt à profiter de leurs heures avant leur départ !

 

CFDT : La formation « Secouriste » n’ayant jamais été validée par une mise à jour annuelle, nous n’avons à ce jour aucune personne compétente en la matière. N’est-ce pas un problème ? Pourrait-on avoir une nouvelle formation sur le site « Utilisation et usage des extincteurs » ?

 

DIRECTION : La formation secouriste est sur la base de volontariat, elle peut être organisée en collaboration avec la région Ile de France ou un magasin parisien. Il serait intéressant d’avoir au moins une personne secouriste, mais pas d’obligation. Qui souhaite le faire ? Attention obligation de renouvellement annuel. Ces heures de formation sont déduites du DIF.

Concernant la formation EPI, celle-ci aura lieu en magasin (La défense ou Bagnolet) en septembre/octobre. 4 sessions seront prévues pour que toutes les personnes du site soient formées.

 

CFDT : Les collaborateurs d’Auchan sont-ils concernés par la « prime Sarkozy » ?

 

DIRECTION : La loi n’est pas encore votée, il est donc trop tôt pour apprécier ses conséquences.

 

CFDT : Pourrait-on avoir un rappel des modalités de l’obtention de la prime de départ en retraite : Après 25 ans d’ancienneté ? Après 30 ans ? Après 35 ans ?

 

DIRECTION : La prime de départ en retraite est calculée selon un barème qui varie en fonction du statut du salarié et de son ancienneté dans l’entreprise.

Pour les employés et Agents de Maîtrise:

o        Le salarié, qui prend sa retraite et qui a au moins 10 ans d’ancienneté dans l’entreprise, recevra une allocation de départ en retraite calculée comme suit, en salaire « plein tarif » (pour un temps plein)

§         2/20ème de mois par année de présence pour la tranche jusqu’à 10 ans

§         3/20ème de mois par année de présence pour la tranche après 10 ans

o        Le montant de l’indemnité ne peut dépasser un maximum de 4 mois de salaire

Pour les cadres :

o        Le salarié, qui prend sa retraite et qui a au moins 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise, recevra une allocation de départ en retraite calculée comme suit, en salaire « plein tarif » (pour un temps plein)

- 2/20ème de mois par année de présence pour la tranche jusqu’à 10 ans ;

- 3/20ème de mois par année de présence pour la tranche de plus de 10 ans à 20 ans ;

- 5/20ème de mois par année de présence pour la tranche au-delà de 20 ans.

o        Le montant de l’indemnité ne peut dépasser un maximum de 6 mois de salaire

 

CFDT : Les grilles de salaire sont toujours aussi difficiles à obtenir. Si cela est dû au fait que les fonctions des collaborateurs du site de Réaumur n’existent pas forcément ailleurs, sur quelles bases les salaires sont-ils décidés ?

 

DIRECTION : Les rémunérations sont établies sur la base de grilles repères, de la compétence et du potentiel de chacun, de sa valeur ajoutée, de l’effort effectué l’année précédente et du marché.

 

Chacun peut demander le mini « débute » et le mini « domine » de sa grille à son manager, qui est censé la lui communiquer (accord d’entreprise).

 

CFDT : Comment expliquer que des collaborateurs qui remplissent leur mission correctement chaque année, qui atteignent les objectifs fixés, n’aient pas eu l’augmentation minimale cette année ? (1,20 % pour les agents de maîtrise et cadres dont une partie de la RVI a été intégrée au salaire ; 1,50 % pour les autres cadres).

 

DIRECTION : L'augmentation minimale de salaire de 2011 a été de 1,20% pour tous les collaborateurs (employés, agents de maitrise et cadres). De nombreux cas peuvent justifier des non augmentations : collaborateurs en longue maladie, nouvellement embauchés, récemment promus…

 

CFDT : Suite à l’article paru dans le Figaro le 7/06 concernant le forfait « JOUR » pour les cadres : Peut-on considérer que les heures effectuées par les cadres, au-delà de 48h par semaine, passent en heures supplémentaires ?

 

DIRECTION : Non, les cadres sont rémunérés sur une base forfaitaire de 214 jours par an. Il doit s’écouler au moins 12 H entre l’arrêt et la reprise de leur travail et 35 H de repos hebdomadaire.

 

Pour info, voir un article WK-RH du 29/06 à ce sujet.

CFDT : Est-il normal que dans le cas d’une mutation, aucun avenant au contrat de travail n’ait été signé avant le déménagement du collaborateur ?

 

DIRECTION : Le  jour de l’arrivée du salarié sur son nouveau lieu de travail, un avis de mutation sera signé par le collaborateur et la DRH.

 

CFDT : Congé maternité et congé paternité : Auchan verse-t-il un complément au salaire de la Sécurité sociale ? Si oui, à combien s’élève cette participation ?

 

DIRECTION : Dans le cadre d’un congé maternité,  la rémunération du salarié est maintenue, sous déduction des indemnités versées par la sécurité sociale, si le salarié à au moins un an d’ancienneté :

o        12 semaines, de 1 à 3 ans

o        Pendant la totalité du congé si ancienneté supérieure à 3 ans

 Pour le congé paternité, même principe à condition d’avoir au minimum un an d’ancienneté.

 

CFDT : Absences enfant malade : Pour la maman : apparemment, il suffit d’un certificat médical attestant de la nécessaire présence de la maman. Mais pour le papa, il en va autrement puisque celui-ci doit non seulement présenter ce même certificat médical mais devrait en plus justifier du fait que la maman ne peut pas être auprès de l’enfant : quid de l’égalité homme-femme ? Quelle est la politique d’Auchan en la matière ?

 

DIRECTION : L’accord sur l’égalité professionnelle signé le 12 mai 2010 apporte la réponse suivante : « Il y a égalité de droits pour le père et la mère, sans cumul, en cas de soin pour enfants malades ou hospitalisés ».

 

Ce sont d'anciennes pratiques illégales qu’Auchan avait instaurée, mais à laquelle la CFDT a mis fin. Il faut veiller à ce que ces anciennes méthodes ne réapparaissent pas.

CFDT : Les 50 ans d’Auchan : y a-t-il une (ou des) animation(s) prévue(s) sur le site de Réaumur ?

 

DIRECTION : Un déjeuner sera prévu sur le site.

 

CFDT : En écho à cette demande, un constat : les personnes du site ne se connaissent pas malgré le fait que nous soyons peu nombreux.

Pourrait-on envisager la création d’un Comité d’Animation du Site ? Quel budget pourrait-on utiliser ?

 

DIRECTION : Cette question ne relève pas des DP. La création d’un Comité d’Animation n’est pas envisagée.

Pour toute questions ou remarques, contactez vos déléguées du personnel sur Réaumur :
Gaëlle  Sabine

 Gaëlle     Sabine