<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

« 2009-09 | Page d'accueil | 2009-11 »

28/10/2009

Les « externes » chez Auchan

C’est en DSIO (Direction des Systèmes Informatiques et de l’Organisation Auchan) que nous trouvons principalement les externes chez Auchan.

En janvier 2009 les effectifs de la DSIO étaient de 907 (480 internes + 427 externes).
En septembre 2009 les effectifs sont de 755 (476 internes + 279 externes).
En quelques mois, la DSIO se retrouve avec un effectif en moins de près de 20% alors que les projets et les charges de travail n’ont jamais été aussi forts et importants…

Un prestataire, c'est un employé d'une société externe qui coûte à l'entreprise d'accueil entre 3 et 5 fois ce que coûte un CDI !
Si cela peut être justifié dans certains cas, dans beaucoup d'autres nous avons atteint le summum de l'incohérence : nombre d’entre eux sont là depuis une dizaine d’années. Autrement dit, ils auraient du être embauché par Auchan depuis longtemps au regard de leur activité pérenne (quelques uns ont eu des propositions d’embauche qu’ils ont refusé au regard de la baisse de rémunération que cela leur occasionnerait ! D’autres ont postulé et ont essuyé des refus mais sont toujours là plusieurs années après…).
L’incohérence, c’est également le faible niveau de recrutement alors que nous dépensons des sommes colossales pour employer des prestataires sur de longues durées.

Autre point : certains externes détiennent des connaissances et l’expérience sur des sujets qu’ils sont maintenant pratiquement les seuls à avoir.

Sur le plan social, il ne faut pas oublier que les externes ne sont pas juste un chiffre sur une ligne de compte, ce sont d’abord nos collègues et aussi légalement « des salariés intégrés de façon étroite et permanente à la communauté de travail ».
Ils partagent les mêmes conditions de travail et les mêmes moyens de productions que les internes. L’entreprise utilisatrice a de nombreux devoirs vis-à-vis de ces salariés, identiques aux siens.

Ce sujet reste d'actualité, et nous comptons demander des détails lors du prochain CE.

24/10/2009

Nouveau : La richesse des Mulliez Le Blog !

Benoit Boussemart, l’auteur du livre « La richesse des Mulliez » qui connait un certain succès, vient d’ouvrir, pour le 1er anniversaire du livre, un blog prolongeant l’ouvrage : http://richessem.eklablog.com.

Ce blog est également accessible depuis le site : http://larichessedesmulliez.com.

 

L’auteur se donne pour objectif d’informer, mais aussi de compléter les annonces et corriger au besoin les erreurs qui seraient présentes sur un autre blog concernant la famille Mulliez tenu par un journaliste qu’il estime « trop versé dans les aspects people » et comme étant un relai des communications émanant des Mulliez eux-mêmes !

 

Cet économiste et Maitre de conférence insiste sur le fait qu’il n’a aucun lien avec les membres de l’AFM (association familiale Mulliez) et qu’il travaille juste à partir des bilans et des comptes qu’il récupère notamment dans les greffes des différents tribunaux d’Europe.

 

Espérons que ce nouveau blog soit aussi intéressant et informatif que le livre. A suivre donc.

Nos articles précédents sur le sujet :
Les Mulliez échouent à faire interdire un livre sur leur immense richesse
Livre : « La richesse des Mulliez »
La Richesse des Mulliez : interview audio

Article sur le journal Alternatives Economiques :

http://www.alternatives-economiques.fr/la-richesse-des-mu...

15/10/2009

Auchan ne respecte pas non plus les minima conventionnels pour ses cadres !

Il y a l’affaire du non-respect du SMIC par Auchan de 2000 à 2007 (voir notre article), mais il y a aussi le non-respect du SMMG (salaire minimum mensuel garanti par la convention collective) envers de nombreux cadres.
Nous l'avons déjà plusieurs fois évoqué, dernièrement en mars.
Et cela est toujours d’actualité !

En septembre nous avons eu la réunion annuelle de bilan.

Bilan 2009 des révisions de salaires encadrement Auchan France

340 salariés agents de maitrise et cadres n'ont pas eu d'augmentation cette année.

68 d'entre eux pour la 2e année consécutive (ce chiffre a pratiquement doublé par rapport à l'an dernier !)

Le PPA (plan personnel d'accompagnement en cas de problème de tenue de fonction) est devenu un outil de sanction et de pression !

Nous réclamons la mise en place d'un droit de regard sur le contenu des PPA afin d’éviter tout dérapage. 

Autres problème récurrents :
- Des managers mal ou pas informés sur les points de l’accord.
- Les «fourchettes» de salaire non communiquées lors des entretiens
- Des grilles de salaires mal positionnées
- Le non-respect des minima de branche
- Des rétrogradations et des licenciements abusifs

  Des cadres en dessous du salaire minimum garanti par la convention collective !!!

Comment peut-il y avoir autant de cadres avec une rémunération (primes incluses) inférieures à 30 000 € par an, alors que le salaire fixe minimum (hors primes) garantie pour un cadre débutant est de 30 172 € par an !?! 

10% des cadres à Auchan sont dans cette situation
Ca fait un an que la DRH doit nous fournir une explication sur ce point... 

Et il y a environ 25% des cadres payés en dessous des minima d'avis de leur grille métier ! 

Nous avons fait depuis longtemps des propositions concernant l'accord sur les salaires de l'encadrement qui date de... 1986 !
Mais la DRH souhaite-t-elle vraiment l'amélioration de cet accord et le respect de la convention collective en la matière ?…

Agents de maitrise et cadres d'Auchan inscrivez-vous dans une démarche collective pour le respect et l'amélioration de vos droits adhérez à la CFDT. Pour nous contacter : cfdt.auchan.cadres@free.fr

Télécharger le tract + bulletin d'adhésion

12/10/2009

Procès Auchan pour non-respect du SMIC

Comme on pouvait s’en douter, la conciliation aux prud’hommes de Lannoy du 9 octobre n’a pas abouti. Les deux parties sont restées sur leur position initiale : L’entreprise dit « appliquer les accords signés » et La CFDT dénonce un détournement des accords et de la loi.

Rendez- vous donc le 2 avril 2010 !

 

Nous ne doutons pas,

compte tenu des éléments irréfutables présentés,

que justice soit rendue aux salariés !

 

En 2000, compte tenu de la complexité des règles du passage aux 35h, Auchan s’était engouffré dans une sorte de vide juridique, et s’était permis de minorer la grille de salaires de 5%. L’entreprise a intégré le temps de pause dans le Temps de Travail Effectif. Soit : 35h X (garantie smic 35h) pour un pointage obligatoire à 36h45. Résultat 1h45 hebdo non payée pour tous les salariés, jusqu'à faire passer les plus bas salaires sous le SMIC !

A noter que ces accords de salaires « douteux » ont été signés de façon récurrente par les syndicats CFTC et SEGA-CGC (et FO qui s’est rétracté depuis). La CFDT Auchan avait interpelé l'inspection du travail.

Aujourd’hui, plus de 1600 salariés ont déposé leur dossier. Le nombre de plaintes augmente et montre combien ce combat est important pour les salariés parmi les plus modestes de l’entreprise.

Pendant des années la direction s’est entêtée et a refusé d’entendre quoique se soit, malgré les PV de l’inspection du travail.

(A lire, les courriers de l’inspection du travail adressés à la direction, pour se faire une idée de la qualité du dialogue social à Auchan: courrier aout 2004 et surtout courrier mars 2005).

 

Chez Auchan, il semble qu’il soit plus facile de se distribuer des actions gratuites et des stock-options entre hauts dirigeants que de respecter le paiement du SMIC.

 

Aujourd’hui les contentieux sont très nombreux et les salariés ne lâcheront pas ! La CFDT continuera à activer tous les leviers juridiques (Prud’hommes, TGI…).

La CFDT appelle tous les salariés concernés à prendre contact avec elle pour continuer à instruire les dossiers.

08/10/2009

Notes sur le rapport financier de Groupe Auchan au 1er semestre 2009

Lors du comité de groupe du 30 septembre, le rapport financier nous a été présenté.

Voici les constats que nous faisons sur la situation économique de Groupe Auchan au 1er semestre 2009 :

 

La croissance du groupe se poursuit avec l’augmentation du parc des hypers (+11) et des supers (+9).

A souligner sur la ventilation de l’activité, l’augmentation des produits des activités ordinaires des hypers (+1,4%) par rapport à la diminution des supers (-5,1%).

 

L’internationalisation est de plus en plus forte : cf Ukraine, Roumanie et l’investissement aux Emirats…

Au premier semestre 2008, on a en % du CA :

- France = 50%

- Europe Occidentale = 29%

- Autres pays = 21%

En 2009, l’évolution est importante :

- la France passe à 47%

- l’Europe Occidentale est stable à 29%

- les autres pays augmentent à 24%.

 

A noter la distribution d’un dividende de 100,163 M€ sur les 221,343 M€ de résultat net de Groupe Auchan (attention : ce sont les données holding et non pas consolidées).

Groupe Auchan a obtenu sans problème un emprunt obligataire de 1 milliard d’euros, et complété à hauteur de 800 M€ des facilités de crédit à 5 ans. Le groupe dispose d’un matelas de lignes de crédit non utilisées de 3,7 milliards d’euros.

Ce tableau montre que les performances du groupe sont bien orientées :

- le chiffre d’affaires progresse de 0,4% ;

- la marge commerciale augmente de près de 5% ;

- les autres charges externes sont maîtrisée (la hausse est du même niveau que la marge commerciale) ; par contre, les autres produits et charges sont en diminution. Il en résulte une hausse de la valeur ajoutée estimée de 4,4% ; soit beaucoup plus que la hausse du CA. Excellente performance.

- le coût du personnel n’augmente que de 2,4% ; il faut également tenir compte de la hausse (mais sur des sommes beaucoup moins significatives) de la participation et de l’intéressement et du personnel extérieur. Au total, le coût de l’emploi passe de 2 151 M€ à 2 207 M€, soit une hausse de 2,6% ; soit beaucoup moins que la valeur ajoutée. Donc, l’excédent brut d’exploitation est en hausse de 8,8%.

- le coût de l’endettement est contenu (+ 4,3%), au même niveau que la valeur ajoutée (+ 4,4%).

 

Par contre, le bénéfice net du groupe (155 M€) au premier semestre 2009 diminue de 30 M€ par rapport à 2008 (185 M€) pour deux raisons :

-          le résultat des sociétés mises en équivalence se dégrade fortement. Sur les 44 M€ de perte constatées sur les sociétés en équivalence, 37 M€ concernent la dépréciation du « goodwill » de la filiale ukrainienne. Rien à voir donc avec l’activité d’Auchan en France !!!

Et malgré cela, la capacité d’autofinancement passe de 588 M€ à 646 M€, soit + 9,9%.

- l’autre source de perte se situe au niveau des provisions. Sur les 90 M€ de provisions nettes, il y a 57 M€ de dépréciation sur les opérations de crédit. C’est l’impact très clair de la crise mondiale.

 

Sans ces deux éléments, le résultat du premier semestre 2009 aurait été de 155 + 37 + 57 = 249 M€ ; soit bien plus que le résultat du premier semestre 2008, à savoir 185 M€.

 

En définitive ; pas de soucis majeurs sur les résultats du premier semestre pour le groupe.