<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

07/04/2009

Salaire Auchan 2009 : Des gros bonus pour les dirigeants et un cadeau Bonux pour les salariés !?

L'affiche

Le 31 mars a eu lieu la négociation salariale.
L’année 2008 a été bonne pour Auchan avec un cash flow brut HYPERS de 934 millions d’euros, soit une progression de +4,07% ; 1,6 millions de plus que le plan prévu.

Nous sommes conscients que les difficultés vont être accrues du fait de la crise et de la LME. Le climat concurrentiel s'intensifie. Mais Auchan, par le travail de ses salariés, résiste mieux que ses concurrents.

Il y a suffisamment d’argent pour augmenter les salaires, mais…

Même rentables, des entreprises comme Auchan prennent prétexte de la crise pour chercher une réduction de leurs coûts salariaux (voir notre article : Les résultats d'Auchan sont-ils vraiment pénalisés par la France et les frais de personnel ?!) alors qu’en 2008 le ratio de productivité de la masse salariale sur le résultat net s'améliore de 2,5% ce qui est plutôt pas mal compte tenu de la conjoncture !

L'essentiel des réductions d'effectifs et de stagnation du pouvoir d'achat sont le résultat des politiques de directions. La période actuelle montre que cette stratégie, au final, fragilise l’économie.

Le problème n'est pas le coût du travail mais l'acceptation de ce coût par les entreprises…  

Auchan a proposé une augmentation collective pour 2009
 de 0,5% au 1er juillet !

Pour comparaison, Carrefour et Casino ont proposé une augmentation de 2 à 2,5 %.
Pour rappel, l’année dernière Casino avait proposé 3,1% et Carrefour 3,2%.
Auchan c’était 2,26 %. (voir notre article sur l’augmentation 2008)


La DRH déclare :
« L’augmentation cumulée des prix en 2008 (+1%) a été inférieure au niveau retenu. De ce fait, cette situation ne permet pas le déclenchement de la clause de réajustement. »

Sauf que les prix dans la grande distribution ont augmenté de 4,76% pas de 1% !
Et les salariés dépensent jusque 35% de leur revenu annuel dans l'entreprise (chiffre moyen à partir de la remise 10% reconstituée), l'appréciation à 1% n'est pas valable.

Lors de cette réunion du 31 mars, la CFDT a soulevé un problème :

Le 0,5% d’augmentation aux 50 000 salariés devrait s'estimer à +- 8M€ pour 2009. 
Cette année pour sécuriser les Stock-options des 13 plus gros salaires du groupe Auchan, la holding a provisionné 9,77M€ !

Une véritable iniquité sur la répartition surtout quand on sait que cette provision a plombé le résultat de la Participation pour 3,3M€ (1/3 résultat courant).

La CFDT dénonce cette pratique inacceptable et choquante en cette période.

L’entreprise doit participer à l’effort de relance économique en garantissant le pouvoir d’achat de ses salariés plus que la rente de ses plus hauts dirigeants.

La CFDT restera vigilante afin que ce ne soit pas les seuls employés qui supportent la crise.

Le pouvoir d'achat, cela passe d'abord par le maintien de l'emploi et l'évolution des salaires. Le pouvoir d'achat c'est un droit, celui d'être reconnu à sa juste valeur, surtout quand ce travail a permis à certains de s'enrichir jusqu'à un seuil jamais atteint auparavant.
(A savoir par exemple qu’un cousin ou petit neveu Mulliez lambda peut recevoir 1 Millions d'euros par an, rien qu’ « en dormant », juste parce qu’il est né là, sur la base du stock de richesse de plus de 40 M€ que possède en moyenne chacun des membres de l'AFM…)

Pour les cadres

Cette augmentation de 0,5% constituera l’augmentation de base des cadres l’année prochaine, selon les règles en vigueur :
- Les cadres qui ne tiennent pas suffisamment leur fonction auront 0.
- Ceux qui tiennent normalement leur fonction auront 0,5%.
- Ceux qui font mieux auront un pourcentage variable selon appréciation de leur responsable.

Rappelons que les grilles de salaires des cadres ont été tirées vers le bas jusqu’à démarrer largement en dessus du minimum garanti par l’accord de branche.

Pour les employés, pendant des années Auchan n’a pas respecté le SMIC, et nous craignons que cela recommence.

Concernant les autres mesures proposées par la DRH, ce n’est guère mieux.

Le nettoyage des tenues est une obligation pour l’employeur, qui a été rappelée plusieurs fois par la jurisprudence, mais qu’Auchan a toujours refusé d’appliquer complètement. Et ça continu puisque la direction propose une remise de 20% sur le baril de lessive !

Idem concernant la prise en charge du transport public domicile - travail. C’est une obligation légale, même pour les salariés à temps partiel à partir de la moitié du temps plein. Auchan ne rajoute qu’une prise en charge complète que pour les temps partiel en dessous de 17,5 h. Le contrat minimum à Auchan est de 30H. Cette mesure ne concerne que peu de monde.

Nous réclamons toujours une véritable négociation sur les transports (publics + perso) et les temps de déplacement professionnel.

Nous avons fait plusieurs propositions concernant le contrat salarial 2009.
Nous attendons de la DRH, un retour à la table des négociations.

Vous pouvez participer aux 2 sondages :

06/01/2009

Livre : "Travailler plus pour gagner moins - La menace Wal-Mart"

Parti d’un petit magasin dans les années 1960, en 40 ans Wal-Mart est devenu la plus grosse entreprise du monde. Champion des « prix bas tous les jours », ouvert 24h/24, 7j/7, 365 jours par an, ce modèle ne peut fonctionner que sur des contreparties perverses : salaires très bas, flexibilité à outrance, couverture santé minimum, syndicats étouffés, salariés surveillés de près et discriminés, fournisseurs étranglés…

Wal-Mart écrase tout : les prix, le personnel, les concurrents, les fournisseurs…
On peut se demander jusqu’où cet exemple est suivi à voir ce salarié de l’enseigne mort piétiné lors des soldes !?

Le modèle social de Wal-Mart repose sur un protestantisme évangélique. Une croisade destructrice pour la défense du pouvoir d’achat. Des salariés payés de mots : peu respectés par l’employeur mais appelés « associés » …

Maintenant ce rouleau compresseur se grime en défenseur du citoyen et se lance dans la politique.

Et Wal-Mart cherche toujours à exporter sa guerre des prix et ses victimes collatérales.
En 1999 Wal-Mart avait fait des propositions à presque tous les distributeurs installés en Europe. Il avait proposé 100 milliards de francs aux Mulliez pour avoir Auchan.

Dans un livre intitulé « Travailler plus pour gagner moins - La menace Wal-Mart » les auteurs Lysiane J. Baudu et Gilles Biassette présente dans sa globalité le système Wal-Mart.

 
A voir : Entretien vidéo en six questions avec les deux auteurs du livre sur le site du journal La Croix :

  1. Quel est le modèle qui a fait le succès de Wal-Mart ?
  2. En quoi le modèle de Wal-Mart est-il lié au protestantisme évangélique ?
  3. Qu’appelle-t-on walmartisation de l’économie ?
  4. Wal-Mart joue-t-il un rôle dans l’élection présidentielle américaine ?
  5. La crise financière profite-t-elle à Wal-Mart ?
  6. Wal-Mart peut-il s’installer en France ?

gddistrib.jpg

24/12/2008

La Richesse des Mulliez : interview audio

Extraits de l'interview sur radio Campus de Benoit Boussemart auteur du livre "La Richesse des Mulliez".

- Officiellement il n'y a pas de Groupe Mulliez, mais...
StructureGroupeMulliez.mp3 
(C'est la société Aumarché, holding intermédiaire de l'AFM, qui contrôle principalement le Groupe Auchan)


- La famille Mulliez et le catholicisme appliqué dans le Groupe :
ReligionMulliez.mp3


- Réaction des Mulliez à l'annonce de la sortie du livre :
ReactionMulliez.mp3


- La famille Mulliez en Belgique et les impôts :
BelgiqueMulliezImpots.mp3 


Voir notre article précédent Livre : La richesse des Mulliez

23/10/2008

Livre : « La richesse des Mulliez »

« La richesse des Mulliez », Benoit Boussemart, Editions Estaimpuis.

http://larichessedesmulliez.com

 

Le livre que la famille Mulliez a échoué à faire interdire (voir notre article), est maintenant disponible sur Internet.

 

Le site web est ouvert depuis quelques jours, et le ton est donné :

« Vous avez dans cet ouvrage des idées, des notions qui peuvent paraître difficiles à comprendre ; ce n’est qu’une apparence. Le « dire d’expert », notamment en économie, est l’arbre fictif qui cache la forêt de l’exploitation des salariés.

Les mécanismes de l’économie sont en fait très simples.

Ce que le patron ne paie pas en salaires, il le met dans sa poche.»

 

Benoît BOUSSEMART l’auteur de ce livre (docteur d’Etat ès sciences économiques, Maître de conférences à l’Université de Paris X-Nanterre) souligne que depuis 30 ans la fortune des Mulliez double environ tous les 5 ans.

Ce spécialiste de la galaxie Mulliez met en évidence le contenu financier et les discours de la première fortune professionnelle de France (et 9e mondiale).

 

Le travail des salariés a enrichi la famille Mulliez encore plus qu’on ne le croit. Et pendant ce temps la direction d’Auchan pointe du doigt le coût soit disant « pénalisant » des salariés d’Auchan France

 

La DRH Auchan confond plusieurs choses et en profite pour ne pas respecter les salariés. Elle pense par exemple que le principe d’individualisation des salaires permet d'enfreindre le principe d’égalité salariale à situation identique…

 

Auchan est aussi en infraction en payant de nombreux cadres en dessous du minimum mensuel garanti par la convention collective (jusqu'à -300€ mensuel).

 

Nous gardons également en mémoire le tour de passe-passe sur le temps de pause qui a permis à Auchan de payer pendant plusieurs années des employés en dessous du SMIC (voir l’explication détaillée d’un inspecteur du travail). A savoir que cela peut se reproduire puisque la DRH a refusé de séparer le temps de pause du calcul de l’assiette du SMIC, ce qui est également illégale…

 
Elle pretexte et profite de la journée de solidarité pour obliger les salariés à travailler un jour férié sans rémunération en leur faisant perdre la majoration et la récupération, alors que la loi réclame 7h pas plus, au titre de cette journée dites de « solidarité »…


Faire du chiffre d’affaire et de la marge, d’accord. Mais pas question de fermer les yeux sur des pratiques salariales irrespectueuses et illégales, surtout quand on travaille dans le fleuron des entreprises de la plus importante fortune de France.  

 

Voir également l’article de Capital 

22:28 Publié dans Infos générales | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mulliez, fortune, livres |  Facebook | | | |

04/10/2008

Les Mulliez échouent à faire interdire un livre sur leur immense richesse

La famille Mulliez cherchait une nouvelle foi à empêcher la sortie d’un livre. Elle vient d’être déboutée par le juge des référés du tribunal de grande instance de Douai.


« La Richesse des Mulliez », aux éditions Estaimpuis (dont le magazine Capital de septembre a publié des extraits) détaille l’immensité de la fortune du clan (25 milliards d’euros en 2008) et explique comment elle a pratiquement doublé tous les cinq ans depuis trente ans, pour devenir la 1er fortune de France et la 9e fortune mondiale.


Ce livre de 500 pages est rédigé par Benoît Boussemart, économiste, maître de conférence à l’université Paris-X Nanterre, également Expert chez Syndex et déjà auteur entre autres du « Dossier Agache-Willot – Un capitalisme à contre-courant ».


Dans ce nouvel ouvrage Benoît Boussemart épluche notamment les bilans déposés par les enseignes Mulliez. De quoi en faire un outil indispensable pour les représentants du personnel et pour tous les salariés-actionnaires de ces enseignes.

14/07/2008

Première fortune de France

Il y a quelques années le géant américain Wal-Mart avait proposé 100 milliards de francs pour racheter Auchan. Gérard Mulliez avait alors dit à ses associés : « si on vaut 100 milliards de francs aujourd'hui, dans sept ans on vaudra le double, alors on va attendre. »

Avec une fortune estimée à 21 milliards d'euros, La famille Mulliez bénéficie de la progression de 30%, à près d'un milliard d'euros, du résultat global d'Auchan, la principale marque de son « groupe ».

« Groupe » entre guillemets car le groupe Mulliez n’existe pas à proprement parler. La famille évite de se constituer en groupe, et aucune consolidation de chiffre d’affaires et de bénéfices n’est faite à ce niveau. Cela permet aussi d’éviter la consolidation de revendications syndicales.

L’ensemble familial est néanmoins estimé à près de 60 milliards de chiffre d’affaires.

Avec maintenant 21 milliards € en 2008, l’augmentation de la fortune des Mulliez a donc été de 110% en 3 ans.
Ils ne sont d’ailleurs pas très contents de se retrouver en tête de ce classement.
La famille Mulliez n’aime pas faire parler d’elle, et n’aime pas trop le fisc non plus.

Les Mulliez s’étaient déjà quelque peu fâchés avec Jacques Chirac, qui avait toujours refusé de revenir sur l'ISF. La famille a d’ailleurs déménagé à Néchin en Belgique où la rue Reine Astrid a même été rebaptisée la rue Mulliez à cause du nombre de maisons qu’elle a fait aménager ou construire là près de la frontière à deux pas du siège.

En tous cas nous espérerons que ce nouveau bond de fortune permettra aussi de développer l’emploi et le pouvoir d’achat des salariés du groupe et des français en général.

22/04/2008

Les résultats d'Auchan sont-ils vraiment pénalisés par la France et les frais de personnel ?!

La direction du groupe attribue l'érosion du cash flow à une conjonction de facteurs au niveau France dont la hausse des frais de personnel.

En répétant régulièrement que les deux tiers des coûts de fonctionnement sont constitués par les frais de Personnel, on voit très bien où la direction cherche à en venir, et le but à atteindre.

A contrario, l'expert comptable du CCE (depuis 1993) fait dans son dernier rapport : « une analyse beaucoup plus nuancée que le simple constat éculé et réducteur des poids des frais de Personnel dans le compte de résultat d'Auchan France. D'autant que ce poids des 2/3 des coûts de fonctionnement vient alimenter la notion de services mis en avant par Auchan. »

Et de continuer :
« Il est très exagéré de mettre en avant les frais de Personnel au travers des salariés d'Auchan France qui ont été les banquiers du développement à l'international et dans un même temps de se féliciter des résultats à l'étranger sachant qu'Auchan France représente toujours un poids important dans la contribution des résultats du Groupe (plus de 50%). »

Le personnel coûte : Certes, mais n'est-il pas la véritable ressource de notre enseigne ?

Nous savons pertinemment que tous les leviers sont dans les mains de l'Actionnaire principal à travers sa Société elle-même Holding de la société mère d'Auchan France : la SAS Auchan Hyper, et la société de tête ouverte : SA Groupe Auchan.

A partir de là, tous les résultats ont été impactés par des considérations de rentabilité financière de notre Actionnaire principal et de son désir de développement et de ses règles d'endettement.

Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas réagir à une baisse du résultat d'Auchan France, mais il est plus que maladroit d'en imputer la responsabilité à la charge salariale.

Auchan France fait toujours des résultats positifs. Et ce sont ces résultats qui ont financé et financent toujours le développement du Groupe, et cela sans en percevoir les produits financiers.
Idem pour les divers frais et charges supportés par Auchan France, et non refacturés.

Les comptes d’exploitation et de finance de notre société en sont impactés et influencés négativement.

En positif, il ne faudrait pas oublier l’ensemble des services et travaux de hautes qualités fournis par Auchan France, donc par ses salariés, au Groupe et à l’international.

A ce constat, il nous est répondu que le développement à l'international est indispensable, et qu'Auchan France serait en plus grande difficulté si celui-ci n'avait pas été effectué.
Nous sommes en partie d’accord.
Mais pour finir de citer l’expert :
« Il semble qu'un équilibre financier plus grand entre la France et l'international pourrait être respecté, en renvoyant par exemple dans notre résultat financier les retombées financières positives du développement à l'international que nous avons financé. »

L’Actionnaire principal a eu une augmentation de 70% de sa fortune professionnelle en 2 ans.
C’est très bien.
Mais nous aussi, défendons notre travail et notre pouvoir d’achat !

02/04/2008

Augmentation de quoi !?

A Auchan en 2007, les employés et plusieurs cadres et agents de maîtrise avaient perdu du pouvoir d’achat, la hausse des prix ayant été de : 2,6% pour une augmentation réelle des salaires de 1,9%.
Sans parler du SMIC horaire non respecté depuis 2003…

La PP distribuée a baissé de 10% et la participation a baissé de 15%.

Cette année la direction propose comme augmentation des salaires :

1,25% au 01/03/08
1% au 01/09/08
Soit 2,26% au titre du contrat salarial 2008
Ce qui représente un gain réel de 1,7% sur l’année

C'est nettement insuffisant et c’est la plus faible augmentation du secteur : Carrefour +3,2% en 2 fois ; Casino +3,1% en une fois…

Pour info sur l’entreprise :
Nous progressons par rapport à nos concurrents en CA, en clients et en caddy.
Au cumul à fin février, le CA (hors essence) progresse de +6% et à +7,9% avec essence.
Tous les formats de magasin progressent.
Avec une hausse de + 2,2% du caddy moyen (contre 2,1% pour la concurrence).
Sur les 45 hypers d’Auchan du panel Top100, 41 affichent un CA en progression (2,4% en moyenne contre 1,2% pour Carrefour. Soit le double pour Auchan).
Auchan vient aussi de doubler son parc de magasin en Russie.
199 millions d’€ de dividende ont été versés à l'actionnaire majoritaire (AFM) en 2007.
La fortune des Mulliez a augmenté de 70% depuis 2005 pour atteindre 17 milliards en 2007 :
http://www.challenges.fr/classements/fortune.php?cible=441

Mais pour les salariés :
La part de distribution Salarié actionnaire diminue en 2007. En  2006 il a été redistribué 46% contre 45% de marge nette en 2007. Nous avons perdu 1% de rémunération avec une hausse des prix à 2,6%.
La prime de progrès a diminué de 10% et la participation de 15%. Ce sont les chiffres de la direction.
A partir de ce constat et en connaissant les perspectives (rapport Attali) il est clair qu’il faut recadrer sur les salaires de référence, et moins tabler sur les variables.
Avec la modulation imposée, ce sont les heures complémentaires et supplémentaires qui disparaissent...

Si on fait le calcul en masse sur cette proposition, les employés n’auront réellement que 1,7% de plus dans leur poche à la fin de l'année, ça ne risque pas de les pousser à consommer, et ça ne va certainement pas les ré enchanter.
Mais les prix à la consommation eux augmentent et impactent le budget des ménages.
L'augmentation proposée n'est très clairement pas suffisante.
Pour les salariés aux fins de mois difficiles, expliquer que le compte d’exploitation n’est pas bon, en sachant que son patron est 2eme fortune de France, c’est difficile à avaler.
Ce sont les salariés les plus modestes qui sont touchés de plein fouet par les hausses de prix sur les matières 1ere. Ce sont les petits prix qui augmentent le plus.

 21/02 : « Nous ne sommes qu'au début de la répercussion de la hausse des prix des matières premières. Cela va continuer », prédit Jean-Denis Deweine, directeur de la centrale d'achat d'Auchan. Nielsen prévoit en effet un pic au mois d'avril avec une hausse moyenne de 4 %. Début janvier, Jérôme Bédier, président de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) avait lui annoncé une augmentation globale des prix de 3 % sur l'ensemble de 2008.

De plus le SMIC doit augmenter en mai selon François Fillon (AFP). On peut s’attendre à ce qu’il suive la hausse des prix ( +3,2% en février ) dans ce cas on revient a la case départ 1A 2A 3A 1B  seront en dessous du SMIC TTP !

Cette année la DRH a décidé de séparer  le côté salarial des autres propositions qui se traiteront sur des paritaires techniques.
La DRH rajoute qu'en fait, elle n'a aucune autre mesure sociale à nous proposer et que c'est pour cela qu'il n'y aura pas de package englobant salaire + mesures sociales.
Il n’y a rien d’autre à négocier !?

20/02/2008

La réponse au courrier de Norbert est arrivée...

Norbert avait adressé un courrier à Arnaud Mulliez le 22 janvier (voir ici).
Il vient de recevoir, ce jour même, la réponse (publiée ici).

Cette réponse ne concerne pas du tout la requête initiale de Norbert.
Mais ce qui est le plus navrant c’est que ce courrier, qui est en fait une fin de non recevoir, se retranche derrière des éléments que la direction était dans l’obligation légale de lui attribuer alors qu’elle avait « omis » de l’en informer, et que nous avons dû réclamer ! (voir compte rendu DP ici et l’autre courrier de Norbert là)

Encore une fois nous constatons tout le talent de la direction Auchan pour faire passer certaines de leurs obligations envers les salariés, pour des efforts généreusement consentis. Les autres étant purement et simplement passées par « pertes et profits » comme on dit...

En effet, la liste des infractions aux droits du salarié (code du travail + accords d’entreprise) est tristement chargée dans ce dossier.

Dernier détail, lors de son entretient avec la DRH de la Centrale, Norbert a essayé d’évoquer les possibilités de postes qui existent en Centrale. La réponse de la DRH a été : « On n’en parlera plus, on en a déjà assez parlé ».

Malheureusement on reparlera encore, ce sera devant les Prud’hommes.

18/02/2008

Courrier de Norbert à Arnaud Mulliez

Norbert a adressé le courrier ci-dessous à Arnaud Mulliez (LR/AR) le 22 janvier pour évoquer sa situation.
Il a également envoyé le courrier à Jean André Laffitte le 5 février.
Il n’a eu aucune réponse à ce jour.

Objet : Licenciement dû à un handicap de naissance

              Monsieur,

Je suis salarié d’Auchan depuis 16 ans sans arrêt ni faute. Néanmoins, il est prévu qu’on me licencie de la Centrale d’Achats de Villeneuve d’Ascq fin février, pour un handicap de naissance (inaptitude de 20 %).

Mon poste a été redéfini et je n’ai eu aucune proposition de reclassement sérieuse depuis (notamment, en désaccord avec les recommandations médicales). J’ai été mis en congés payés forcés, privé d’un mois de salaire, privé d’emploi depuis six mois et subi une dépression réactionnelle. Ma femme est mère au foyer et nous avons un enfant en bas âge.

Je souhaiterai obtenir un entretien avec vous, afin de pouvoir évoquer d’éventuelles solutions qui existent en Centrale. C’est en effet, mon plus gand désir de pouvoir y retravailler, bienqu’on tente à présent de faire douter de ma volonté. Je m’adresse donc à vous, pour éviter d’en arriver là et mettre à jour toute la réalité des faits.

Dans cette attente, veuillez, Monsieur, croire en ma plus haute considération.