<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

23/02/2018

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 16/02/2018

1522386536.jpg

CFDT : La convention de transfert ne fait aucune référence à la RVI. Il est indiqué que les accords Auchan sont maintenus, mais comme il n'y a pas d'accord RVI...
Quelle est la garantie concernant la RVI et son montant d'enjeu dans ARS et ARA ?

DRH : L’enjeu de RVI n’est pas contractuel donc en ce sens il n’est pas repris en tant que tel dans la convention. Par contre l’enjeu de RVI est bien conservé par les collaborateurs.

Commentaire CFDT : Effectivement la RVI n’est pas contractuelle, l’entreprise peut y mettre fin à tout moment.
La CFDT réclame depuis des années que la RVI soit couverte par un accord d’entreprise.

CFDT : Le numéro de sécurité sociale sur les conventions de transfert est faux pour les personnes nées de janvier à septembre (problème d'un caractère).
Doivent-il signer en l'état, surcharger pour corriger ou demander une bonne version à l'entreprise ?

DRH : Effectivement des anomalies nous ont été signalées dans le numéro de SS reporté dans la convention de transfert (le 0 en quatrième position manquait pour les mois de naissance de janvier à septembre).
Cela ne remet évidemment pas en cause le numéro de SS connu et complet dans nos fichiers paie, ni la convention de transfert elle-même.
D’ailleurs, le collaborateur pourra lui-même rectifier à la main ce numéro s’il le souhaite.

CFDT : Dans Auchan France les salariés pouvaient garder leurs anciens Valauchan.
En est-il de même dans ARS ?

DRH : Oui, c’est le même plan d’épargne donc les mêmes règles. Les collaborateurs peuvent garder du Valauchan et du Valfrance.

CFDT : Dans le cadre du PSE, un salarié a eu un entretien le 09/10, et théoriquement aurait dû avoir un avis favorable ou défavorable dans les 15 jours.
Ne recevant rien, il a envoyé un mail au DRH le 09 novembre 2017, réponse reçue le 10/11.
Tout juste après ce retour, la task force l'a contacté sur son téléphone personnel en dehors de ses jours de présence.
Ensuite, alors qu'il était en formation, la task force lui a envoyé par email une convocation à une formation sur son intégration (convocation dont le salarié n'a pas pris connaissance tout de suite, car ne consultant pas sa messagerie professionnelle en dehors des heures de travail).
Quand la task force s'est aperçu de son absence, il a encore été appelé par la personne chargé du recrutement, cela le lundi 29 Janvier 2018 pour convocation le 30 Janvier à 9 heures.
Au cours de l'entretien, il a appris que sa candidature avait été acceptée et qu'il devait se présenter le lendemain à l'IFE.
Avant d'aller à la formation, il a été convoqué à un entretien avec sa directrice, qui était elle aussi surprise de ne pas avoir été prévenue avant.
En résumé : sentiment que selon l'action, le procédé peut être ou peut ne pas être bien maîtrisé, ni respectueux du salarié (rapidité des retours, planification de rendez-vous, communication à toutes les personnes légitimes, respect des absences).
Le salarié ici concerné ne se sent pas respecté en tant que salarié désigné par le PSE.
Question : comment se fait-il que les délais d'information au salarié ayant postulé ne sont pas respectés, que le process ne semble pas bien maîtrisé ?

DRH :  Le collaborateur a postulé dans Eolia le 26 septembre 2017. Il est reçu le 9 octobre (le délai de 15 jours est respecté).
Réponse reçue le 10 novembre (délai dépassé de 15 jours).
Remise du courrier d’attente le 15 novembre.
Il y a eu une confusion de rôle entre futur manager et task force pour informer de la suite des événements (validation et date de démarrage de la formation).
Refus du collaborateur le 31 janvier par mail après avoir démarré la formation.
Son numéro de téléphone personnel et son adresse mail figurait sur le dossier de candidature.

CFDT : Constat d'écarts des taux sur la fiche de paye entre décembre et janvier :
Décembre :
Sécu 1.15
Assurance chômage 2.4
Retraite supp tA 0.6
Retr sup tbtc 3.25
Csg deduct 5.1

Janvier : 
Sécu 0.4
Assurance chômage 0.95
Retraite supp tA 0.7
Retr sup tbtc 3.75
Csg deduct 6.8
Pourquoi ces différences ?

DRH : La loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2018, publiée au journal officiel du 31 décembre 2017, apporte des nouveautés pour tous les salariés : suppression de la cotisation salariale d’assurance maladie, suppression progressive de la cotisation chômage salarié et hausse de la CSG.

Commentaire CFDT : Une communication de la DRH en amont aurait été bienvenue.

CFDT : Concernant les relevés de remises personnelles :
a) peut-on avoir ces relevés sur plus de trois mois, et comment faire ?
b) ces relevés ont été transformés en format numérique, au même titre que les fiches de salaires : vont-ils être aussi déposés dans le coffre ? (rien n'a été demandé aux salariés pour la numérisation des relevés, contrairement à la numérisation des fiches de salaires).

DRH : Les relevés d'achats sont disponibles 3 mois en glissant, ce qui veut dire qu'un relevé est disponible 5 mois mais on ne met que les trois derniers en ligne. Pour des raisons de coûts, ceux -ci ne seront pas déposés dans le coffre-fort car ceux ne sont pas des documents officiels (coût du dépôt 0.20 Ct par document, par collaborateur).

CFDT : Nouveaux embauchés : constat d'embauches à un niveau salarial au-dessus de la grille actuellement en cours à AUCHAN.
Exemple : Responsable d'Activité, à 3600 euros brut mensuel, et RVI à 2100 euros
A-t-on bien confirmation que les salaires des « anciens embauchés » vont être revus courant 2018, pour mise en cohérence sur l'ensemble d'une même fonction ?

DRH : Les personnes présentes à date dans les effectifs ont un salaire en phase avec la grille applicable actuellement.
Les embauches extérieures peuvent être au-dessus de la grille de référence car il est tenu compte de l’expérience, de la compétence et de la valeur ajoutée apportée à l’entreprise.
Les salaires des personnes présentes seront revus si et seulement si la future pesée de poste fait évoluer les grilles existantes.

CFDT : Actuellement la DAC fait appel à des intérims, et vu le manque de personnes sur le marché, nous les payons au statut Agent de Maîtrise.
Comment voulez-vous que les équipes réagissent face à cette inégalité de traitement ? (Et voyez la difficulté pour les managers à motiver leurs équipes).

DRH : Effectivement pour effectuer la transformation de la direction comptable, le recours à des sociétés d’intérim a été enclenché eu égard aux besoins.
Effectivement ces intérims peuvent être rémunérés au-delà des grilles Auchan pour certains.
Ce qu’il faut intégrer :
- ce ne sont que des missions de quelques mois
- certaines entreprises rémunèrent effectivement mieux qu’Auchan.

Commentaire CFDT : Concernant ces deux dernières questions, Auchan a toujours mal payé ses salariés sur le forfait mensuel (souvenez-vous des milliers d'employés payaient sous le smic pendant 7 ans, et des cadres payaient largement en dessous des minima de la convention collective, idem pour les agents de maîtrise)  mais cela était compensé par les primes. Aujourd'hui il n'y a plus de prime, reste les salaires au rabais et les inégalités de traitement...

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
    David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

12/10/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 23/09/16

1522386536.jpg

CFDT : Quelles sont les règles en matière de RVI, quand un salarié quitte la société en cours d'année ? Notamment :
1/ quand les objectifs ont été fixés
2/ quand les objectifs n'ont pas été fixés
3/ si la personne a changé de manager lors de la période où les RVI s'identifient, et que l'ancien manager a dit que les objectifs seraient fixés par le nouveau manager mais que ça n'a pas été fait.

DRH : 1/ l faut faire le point des objectifs qualitatifs au prorata des mois de présence et le paiement se fait dans le solde de tout compte, pour la partie économique le paiement sera fait en Février de l’année qui suit en fonction des résultats
2/ paiement de l’enjeu initial au prorata du temps de présence
3/ paiement de l’enjeu initial au prorata du temps de présence.

CFDT : Dans le cas d'un salarié ayant quitté la société, et n'étant pas d'accord avec le solde de tout compte perçu : qui doit-il contacter ?

DRH : le collaborateur doit se mettre en relation avec la SODEC pour avoir le détail exact de son solde de tout compte. Pour contacter la SODEC :  centreadminpaie@sodec-rh.fr ou  03.20.18.57.82  (85782 en interne).

CFDT : La circulation routière ne s’arrange pas, et induit certains jours (en particulier les mardis et jeudis) une arrivée plus tardive des salariés, bien malgré eux.
Est-il envisageable de garder ouverte plus longtemps (jusque 9h20-9h30 ?) la 2ème grille d’accès au parking du CIS ? (le parcours de la rue de la Recherche, depuis le restaurant « La forge » jusqu’à l’entrée du parking Colibri, peut à lui seul parfois prendre 20mn car contention au niveau de cette entrée Colibri).

DRH : C’est opérationnel depuis jeudi 22/09 avec fermeture à 9h20.

CFDT : Qu’en est-il des investissements formulés par la DSI durant le 1er trimestre pour améliorer les conditions de travail ?
Le déblocage et l’information des périmètres concernés sont-ils en attente de la réorganisation dont l’annonce a été décalée à octobre-novembre, et donc la communication est-elle prévue en fin de cette année ?

DRH : Les investissements pour l'aménagement des bureaux pour la DSI ne sont pas oubliés. Ils sont amenés à être décalés sur 2017 pour des notions de résultats que tout le monde comprendra. Ces investissements ne sont pas liés à la réorganisation.

CFDT : Télétravail : les conditions de travail sont différentes qu’en étant localisé au bureau, il a déjà été évoqué comme normal de ne pas avoir accès à tout l’environnement Auchan. Néanmoins un espace de partage commun pour les fichiers (comme avec la solution Google Drive, à défaut d’un accès aux lecteurs partagés sur chaque poste de travail) demeure  un manque ; même pour un travail de fond, il peut être nécessaire de partager des documents volumineux.
Il avait été indiqué lors de la réunion de DP du 23/10/15 que le dossier « accès au disque réseau fait partie des chantiers 2016. ». Or toutes les équipes (notamment hors DSI) n’ont pas même d’habilitation à Google Drive pour suppléer à l’accès du réseau d’entreprise.
Qu’en est-il ?

DRH : Le besoin d'un disque partagé pour tous a été embarqué par le Corporate.
Une solution définitive est prévue pour 2017. A date nous n'avons pas connaissance du planning défini.
Le disque P restera néanmoins indispensable pour l'utilisation de certaines applications et ne peut être accessible hors de nos locaux.

CFDT : Une rumeur circule sur la remise perso de 10% qui serait supprimée sur les achats effectuées avec la cagnotte. Qu'en est-il réellement ?

DRH : Aucune information à ce sujet à date.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
    David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

10/02/2016

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 29/01/16

1522386536.jpgCFDT : Pourquoi une personne en détachement n'est pas évaluée en GDI par le manager qui l'accueille en centrale ? En conséquence, rien n’est donné car il n'y a aucune évaluation faite.

DRH : La décision a été prise de garantir au collaborateur en détachement aux Services Centraux la perception de sa précédente GDI. Il est toujours rattaché au magasin. De fait, dans les outils il reste également géré par le magasin.
Nous veillerons à ce que ces informations soient communiquées de nouveau aux managers.

CFDT :
Avec les différents regroupements et filiations d’enseignes (ATAC, AECF, …), comment vont évoluer les différentes remises personnelles ?

DRH : Il n’y a pas de décisions prises sur ce sujet pour l’instant. Nous reviendrons vers vous quand nous aurons des informations.

CFDT :
Y a-t-il des problèmes pour faire le transfert de Valauchan vers ValFrance ?
Apparemment il y aurait un « régulateur » qui bloquerait.

DRH : Pour l’instant ValFrance n’existe pas. Nous n’avons toujours pas l’agrément du fonds ValFrance.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 Marcelino   David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
Marcelino      David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

11/04/2011

Auchan privilégie toujours largement ses dirigeants au détriment de ses salariés

Malgré tous les beaux discours de façade et le camouflage de certaines informations, quelques faits révélateurs apparaissent au détour de comptes plus ou moins complets…

 

Ainsi, en plus de stock-options distribuées régulièrement aux dirigeants, ce sont 90 585 actions gratuites qui ont été données à des VIP sans plus de précision, sur des critères d’attribution complètement flous.

Cela coûte plus de 32 Millions d’€uros sans compter les stock-options !

De véritables « pousse au crime social » selon Benoit Boussemart, économiste auteur de « La richesse des Mulliez ».


Dans une analyse des comptes du Groupe Auchan, cet expert indique notamment :
Que Groupe Auchan se porte toujours très bien avec des taux de rentabilité très élevés. Un taux moyen de profit de 11,7% par an sur les 7 dernières années ; et un taux de rentabilité de 27,1%

 

On apprend aussi que les fonds propres auraient pu être encore plus élevés, une partie des résultats ayant été remontés vers le groupe Mulliez…

 

Mais pour les employés Auchan France, la direction propose des petits bouts d’augmentation :

0,3% retroactif au 1er janvier (rattrapage 2010) ;

0,4% au 1er Mai ;

0,5% au 1er septembre,

en prétendant que cela fait une augmentation de 1,20% sur l’année !

 

A titre de comparaison, Carrefour avait proposé comme augmentation il y a quelques semaines :

1% rétroactif au 1er mars ;

et 1% au 1er octobre.

 

Auchan a pourtant été bien plus rentable que Carrefour sur 2010…

 

Par ailleurs, concernant la ristourne sur achat de 10% pour le personnel, Auchan était dans l’illégalité depuis des années vis-à-vis des salariés en CDD. En effet ceux-ci ne pouvaient bénéficier de la ristourne qu’au bout de 3 mois de présence (contre 1 mois pour les CDI). Nous avons signalé à la direction qu’il était interdit de faire une discrimination entre contrat de travail, et demandé l’alignement sur les conditions des CDI (soit 1 mois d’ancienneté pour tous).

Plutôt que de faire cela, la DRH a décidé que ça serait 2 mois pour les CDD et CDI !

Consternant.

A lire : Stock-options et actions gratuites : Comment les salariés-« actionnaires » perdent de l’argent ?

25/02/2011

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 11/02/11

CFDT : De nombreux salariés en statut Employé n'ont pas accès à Planet (même en ayant un PC et une adresse email professionnelle). Pourriez-vous faire le nécessaire afin de donner à chacun un accès à Planet comme l’ont les agents de maîtrise et les cadres ?

DRH : Il n’y a pas d’accès à Planet prévu pour les collaborateurs employés. Les accès ne sont prévus que pour les cadres et agents de maîtrise. Certains autres outils collaboratifs mis en place par l’entreprise prévoit un accès à tous les collaborateurs.

Commentaire CFDT : Cette situation n’est pas normale. Tous les salariés quelque soit leur statut devraient avoir un accès à Planet, là où se trouve notamment publié la convention collective, les postes à pourvoir, les infos sur la formation, les infos métiers, etc…

CFDT : La ristourne sur achat est attribuée par la direction aux salariés après 1 mois de présence pour les CDI et 3 mois de présence pour les CDD. La loi a plusieurs fois réaffirmé le principe d'égalité de traitement entre salarié en CDD et ceux en CDI. Ne devrait-il pas y avoir là un réalignement des conditions pour les CDD sur les CDI ? Nous attendons une réponse de la direction depuis le 17 décembre...

DRH : Ce point ne relève pas de notre instance. Nous remontons l’information au national.

Commentaire CFDT : Le rôle des délégués du personnel est de faire part à la direction de toute réclamation individuelle ou collective en matière de respect du droit du travail. Ici nous sommes bien face à une infraction au droit du travail…

CFDT : Quelques salariés ont vu récemment leur intitulé de fonction modifié sans en avoir été informé. Comment cela se fait-il ?

DRH : Nous n’avons pas fait de changements récents. Le cas que vous évoquez est plus ancien. Le collaborateur sera reçu d’ici la fin du mois par sa hiérarchie pour traiter cette difficulté.

Commentaire CFDT : Il y a eu plusieurs cas il y a quelques mois. Quoiqu’il en soit, il ne doit pas y avoir de modification de la fonction sans que le collaborateur en soit informé et ait donné son accord !

Pour toutes questions ou remarques, contacter :
David  David ou Marcelino Marcelino

24/01/2011

Question CFDT au CE Auchan Centrale du 17/12/10

CFDT : De la même manière que l'URSSAFF a pointé le CE dans les modalités d'octroi inégalitaire entre salariés en CDI et en CDD, la ristourne sur achat est attribuée par la direction aux salariés après 1 mois de présence pour les CDI et 3 mois de présence pour les CDD. La loi a plusieurs fois réaffirmé le principe d'égalité de traitement entre salarié en CDD et ceux en CDI. Ne devrait-il pas y avoir là un réalignement des conditions pour les CDD sur les CDI ?

 

DRH : La question sera remontée au national.

 

Commentaire CFDT : Nous avons aussi envoyé un courrier pour interpeler la DRH France à ce propos.

04/03/2010

NAO Auchan : Pétition nationale pour la mise en place de tickets resto

ticket-resto-auchan.JPG

Négociation Annuelle Obligatoire

En plus de l’augmentation de salaire annuelle, la CFDT Auchan demande la mise en place de tickets resto pour les salariés des sociétés (tout sites) GROUPE AUCHAN, AUCHANHYPER, AUCHAN France, IMMOCHAN, OIA…
Cela ne doit pas se faire au détriment de la ristourne personnelle.
La remise perso à 10% + les « tickets resto » doivent devenir des acquis. Il faut les garantir dans un accord d’entreprise.

chèque resto Auchan

Les revendications CFDT Auchan NAO 2010

18/01/2007

Salariés consommateurs ? Consommateurs salariés ?

Les négociations avec la direction pour remettre prochainement la remise Personnel à 10% sont en très bonne voie d'aboutir.

Auchan y gagne autant que les salariés.
Ce "cadeau", Auchan est sûr de le voir revenir dans ses poches, et les salariés seront moins tentés de faire leurs achats ailleurs. 

Pour la CFDT
le principal reste une politique salariale équitable

- C'est sur les salaires que se fait la solidarité sociale (retraite, sécurité sociale, chômage,...).
- C'est la référence salaire qui sert pour calculer votre PP et votre  participation.
- Aucun syndicat n'a signé l'accord salarial Employé Auchan 2007 car inacceptable au regard des profits enregistrés par l'entreprise.
- Plusieurs grilles métiers ont été baissées de près de 300 euros et sont pour certaines en dessous des minima garantis de la convention collective.
- Des salariés sont payés en dessous du minimum auquel ils ont droit.
- Des disparités incompréhensibles entre salariés, sans justifications objectives et qui enfreignent le principe du code du travail : "à travail égal, salaire égal".

Pour cela nous demandons une vraie négociation salariale pour les employés et nous demandons une nouvelle négociation de l'accord de 1986 sur les salaires de l'encadrement.

Lors  de la premiere rencontre annuelle Salaire, la  CFDT a réclamé haut et fort le maintien de la remise Personnel à 10%. Nous adhérons aux actions pour son retour mais cela ne suffit pas.
Attention aux faux semblants : enfoncer des portes ouvertes sur une revendication pratiquement aquise et oublier le véritable enjeu, les salaires.