<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

29/07/2011

Questions CFDT en réunion DP Auchan Réaumur

CFDT : Questions concernant les travaux :

-          Radiateurs : Quand seront-ils enlevés ?

-          Moquette : Est-ce qu’elle sera changée dans tous les bureaux du site ?Si oui, quelle en est l’échéance ?

-          Fenêtres : Un changement éventuel est-il prévu ? Si oui, en double vitrage ? Pourrons-nous les ouvrir ?

-          Climatisations : Grosses inquiétudes par rapport au fait que la climatisation soit coupée cet été en pleine chaleur et ne re-fonctionne pas avant cet hiver en plein froid. Que pouvez-vous dire pour rassurer les collaborateurs inquiets ?

-          Remarque : Attention au placement des climatisations qui se trouvent souvent « sur » 1 personne et pas sur les autres, d’où des différences notables de température d’un bureau à un autre dans une même pièce.

 

DIRECTION : Les travaux sur le site ont commencé. Nous n’avons pas encore de rétroplanning précis sur les différentes interventions. L’objectif est que tous les travaux de chauffage et de clim se fassent cet été.

Les clims dans les bureaux vont être adaptées et transformées en Clim réversibles. Ces travaux auront lieu en août/septembre et dureront environ 15 jours. Les autres clims dans les salles seront coupées dés la semaine 25 et ce pour tout l’été.

Certaines clims seront déplacées dans certains bureaux pour une meilleure répartition de la chaleur (déplacement défini par le prestataire). Les clims ne seront pas déplacées pour des critères personnels.


Commentaire CFDT : le déplacement d’une clim coûte 1300 €.

L’info devrait être envoyée pour prévenir tout le monde de la date d’enlèvement des clim actuelles.

 

DIRECTION : Les moquettes claires uniquement seront changées dés que les radiateurs seront enlevés et les travaux de clim terminés.

 

Les nouvelles moquettes seront foncées, à priori, bleues.

 

DIRECTION : Pas de changement de fenêtres prévu pour le moment, mais possibilité de faire réparer les vasistas pour ceux qui le souhaitent.

 

CFDT :

-          Inquiétudes nettes concernant les émanations de poussière dues aux travaux. Ne sont-elles pas dangereuses ?

-          Problème avec ascenseurs côté rue St Denis : est-il possible de demander à la propriétaire (ou à l’entreprise des travaux) de laisser 1 ascenseur libre et propre …

-          Les bâches glissantes sur les escaliers sont extrêmement dangereuses. Les collaborateurs empruntant l’entrée côté rue St Denis risquent à tout moment de glisser et chuter.

-          Des fissures sont apparues sur les murs dans le bureau de Patricia, et sa porte (donnant sur la petite salle de réunion) ne ferme plus : ne faut-il pas prévenir et faire venir l’architecte à ce sujet ?

 

DIRECTION : Selon la propriétaire qui a fait réaliser des analyses, les émanations de poussière dues aux travaux ne sont pas dangereuses.

 

Pas d’amiante dans l’immeuble.

 

DIRECTION : Les bâches ont été enlevées côté rue St Denis. Il y a bien un ascenseur (celui de gauche) réservé pour le personnel de l’immeuble.


Malheureusement l’ascenseur n’est pas disponible en permanence : ce midi par exemple, l’ascenseur de droite est bloqué au 1er et celui de gauche est utilisé pour descendre les gravats du 2ème étage !

 

DIRECTION : Le responsable des travaux est passé mardi 14 juin pour constater les dégâts et va faire le nécessaire pour réparer les 2 portes.

 

CFDT :

-          Néons qui tombent du plafond  

-          Jets de vapeurs qui jaillissent des radiateurs 

-          Fils électriques en pagaille au sol… 

N’y a-t-il aucune réglementation concernant tous ces points ?

Qui est responsable de la surveillance de la sécurité du site ?

 

DIRECTION : Un contrôle a lieu annuellement de toutes les installations électriques par la société Véritas. Des contrôles annuels sont également effectués sur les extincteurs, les issues de secours et les alarmes. Tous ces contrôles sont consignés dans le registre de sécurité disponible à l’accueil.

A la suite des différents rapports, des travaux sont effectués sur le site pour le remettre aux normes.

Des gaines sont mises à la disposition des collaborateurs pour pouvoir passer les câbles de leur bureau (pour éviter les fils électriques en pagaille sur le sol)

Pour les néons, le problème a été résolu il y a plusieurs mois.

Pour la vapeur, la chaudière a été supprimée, le problème ne se reproduira plus.

La responsable de la sécurité du site est Marianne.

 

Commentaire CFDT : La maintenance du site est complexe… Nous devons faire au mieux chacun de notre côté. Ne pas hésiter à remonter les doléances à Marianne pour les problèmes sérieux, ainsi qu'à nous.

 

CFDT : Les salariés du site demandent à l’unanimité l’aménagement d’une VRAIE salle de détente comme dans tous les magasins et comme en Centrale :

Avec LUMIERE DU JOUR, fauteuils, tables plus nombreuses, voire TV, stepper, vélo d’appartement…

Et aménagement en parallèle d’une ou deux kitchenettes avec four, four micro-onde, point d’eau, frigo et distributeurs de boissons (une dans l’actuelle kitchenette + 1 côté Communication Institutionnelle, éventuellement à l’emplacement de l’actuelle salle de pause).

A qui s’adresser pour un tel projet et quels budgets - de quels services - pourraient être débloqués ?

 

DIRECTION : La salle 1 sera transformée en salle de déjeuner (devis à faire) réservée aux collaborateurs permanents sur le site. Cette salle pourra servir aux autres heures en salle de réunion d'appoint. Les travaux seront réalisés une fois l’issue de secours réalisée et après déplacement du système de visio dans une salle adaptée.

Maintien de la salle de pause actuelle pour tous les visiteurs du site.

 

L’aménagement de la salle 1 en salle de déjeuner peut faire l’objet de concertation auprès de tous les salariés permanents du site : si vous avez des idées, suggestions, astuces, meubles, etc .. vous êtes invités à participer à l’aménagement, lequel se fera cependant de façon simple et fonctionnelle (pas de TV, pas de stepper, pas de vélo), au mieux nous espérons pouvoir récupérer des fauteuils…

Attention : cette salle ne sera disponible qu’aux heures de déjeuner (12h - 14h).

La salle de pause, quant à elle, ne changeant pas, là aussi, vos idées sont les bienvenues pour l’aménager - dans la mesure du possible - en salle « accueillante » (ou ce qui s’en rapproche le plus !!).

 

CFDT : Demande de tickets restaurant :

Là encore, les salariés du site ont l’impression d’être « laissés pour compte » : En Centrale et en magasin, les collaborateurs ont des restaurants d’entreprise.

A nous ne s’offrent que les possibilités suivantes :

- Sodexo et Flunch Rambuteau : trop loin (30 minutes aller-retour sur 1 heure de pause déjeuner) et cantines « industrielles » (on est loin du Bio !)

- Restaurants du quartier : trop chers ! Compter minimum 15 euros pour un repas.

- Amener son propre déjeuner sur place : Les collaborateurs mangent dans leurs bureaux d’où problèmes d’odeurs. Cf. salle de pause réclamée ci-dessus.

 

DIRECTION : Problème réglé par la salle de déjeuner

 

Encore une fois, un refus de la solution des tickets restaurant, alors que cela aurait tout de même bien arrangé la plupart d’entre nous. Cette demande fait parti des revendications de la CFDT au niveau national dans les négociations annuelles obligatoires, et nous avons bon espoir de la faire aboutir d’ici quelques temps.


CFDT : De nombreuses doléances sont faites au sujet du ménage… D’autant qu’avec les travaux et l’impossibilité d’aérer les bureaux, la poussière s’accumule !

-          L’aspirateur ne serait pas passé dans les bureaux ou alors très rarement

-          Les bureaux (meubles) ne sont pas nettoyés

-          Les toilettes : les rouleaux d’essuie-mains ne sont pas changés tous les jours. Certaines fois, ce sont les vieux rouleaux qui sont remis en place !

Ces rouleaux de tissu sont-ils hygiéniques ? Ne faudrait-il pas les remplacer par des séchoirs automatiques ?

-          Les odeurs sont très désagréables en particulier, dans les toilettes hommes, à côté du local photocopie et du côté de la Communication Institutionnelle

 

DIRECTION : Devis en cours pour désodorisants.

L’aspirateur et le nettoyage des bureaux ne sont réalisés qu’1 fois par semaine. Si le bureau est encombré le jour de ménage, celui-ci ne peut pas être fait. La date de passage sera rappelée à tous pour que les bureaux soient bien dégagés

Concernant la propreté des sanitaires, le problème a été de nombreuses fois remonté. La mission de la dame de ménage actuelle terminera à la fin du mois. Une nouvelle personne plus rigoureuse interviendra sur notre site.


En attendant le planning de ménage (qui a déjà été envoyé il y a qqs mois de cela à l’ensemble du site), attention à dégager au mieux vos bureaux, pour que la dame de ménage puisse passer le chiffon.

Pour les poubelles : si vous souhaitez qu’elles soient vidées en dehors de « votre » jour de ménage : les sortir dans le couloir.

Problème des rouleaux de tissu essuie-mains : Nous espérons que les rouleaux seront changés tous les jours.

Question hygiène : les rouleaux sont nettoyés à plus de 100°C, donc pas de risque de contamination.

Pour les poubelles « hygiéniques » chez les femmes : elles ne sont vidées que tous les 40 jours. Là encore, si cela pose un problème d’odeur, remonter l’info.

 

CFDT :

1/ A l’entrée de l’immeuble, les collaborateurs fument, en obstruant l’entrée de l’immeuble et sans fermer les portes de l’immeuble : les odeurs de fumée remontent par les escaliers. Peut-on demander à Euripar des portes avec rappel qui se fermeraient automatiquement ?

Et éventuellement, faire un communiqué pour sensibiliser les fumeurs afin qu’ils ne gênent pas le passage ?…

2/ Cela fait longtemps qu’il n’y a plus d’exercices d’évacuation de l’immeuble. A quoi cela est-il dû ?

 

DIRECTION : Nous allons resensibiliser le gardien mais il est difficile de faire respecter des consignes par plus de 10 000 personnes qui fréquentent le site Auchan ponctuellement chaque année !


La propriétaire refuse de coller des notes sur les portes d’entrée de l’immeuble.

 

DIRECTION : Les exercices d’évacuation de l’immeuble relèvent du propriétaire. En revanche, un exercice incendie sur le site sera planifié au 2nd semestre.

 

CFDT : Les formations « Prime de progrès & compte d’exploitation » et « Handicap et idées reçues » sont-elles prévues sur le site en rattrapage ? Si oui, quand ?

 

DIRECTION : « Compte d’Exploitation et Prime de Progrès » : Un futur formateur sera opérationnel fin juin qui animera la formation lors de déplacements sur Réaumur. Le déploiement d’« Handicap et idées reçues » est terminé, donc plus de session de formation en région parisienne.

 

CFDT : Pour les collaborateurs qui vivent en banlieue, à 1h30 de la gare du Nord et qui doivent se rendre en Formation à Lille, peut-on demander à ce que ces sessions débutent à 9h30 ?

 

DIRECTION : Changer l’horaire de début nécessiterait de reporter l’heure de fin, ce qui gênerait encore plus de personnes, et le nombre de formation par personne par an ne nécessite pas ce type de changement. Dans la mesure du possible il est préférable de suivre ces formations en région parisienne.

 

Cette demande doit être effectuée par les gens concernés, directement à leur direction.

 

CFDT : Serait-il possible d’envisager, sur le site, un labo de langue (anglais par exemple) avec professeur, comme en Centrale ? (et non pas en e-learning)

 

DIRECTION : Nous n’avons pas de labo de langue en centrale, les cours de langue sont une réponse à un besoin en anglais identifié et donc la réponse apportée sera faite en fonction de ce besoin.

 

Et nous ne sommes malheureusement pas assez nombreux sur le site pour pouvoir monter un « labo de langue ».

 

CFDT :

-          Pour les heures de DIF : comment avons-nous connaissance de notre « compteur » ?

-          Pour une personne qui quitte la société, qu’advient-il des heures de DIF non utilisées ?

-          Et pour une personne qui part en retraite ?

 

DIRECTION : Sur la fiche de paie de juin, le compteur DIF est mis à jour annuellement. Les heures DIF non utilisées font l’objet d’un transfert vers l’entreprise recruteuse, via un document rédigé par le service de formation Auchan. La « portabilité » des heures se fait entre 2 entreprises, mais il n’y a pas de dispositif particulier pour les départs en retraite.

 

Tous les futurs retraités ont donc intérêt à profiter de leurs heures avant leur départ !

 

CFDT : La formation « Secouriste » n’ayant jamais été validée par une mise à jour annuelle, nous n’avons à ce jour aucune personne compétente en la matière. N’est-ce pas un problème ? Pourrait-on avoir une nouvelle formation sur le site « Utilisation et usage des extincteurs » ?

 

DIRECTION : La formation secouriste est sur la base de volontariat, elle peut être organisée en collaboration avec la région Ile de France ou un magasin parisien. Il serait intéressant d’avoir au moins une personne secouriste, mais pas d’obligation. Qui souhaite le faire ? Attention obligation de renouvellement annuel. Ces heures de formation sont déduites du DIF.

Concernant la formation EPI, celle-ci aura lieu en magasin (La défense ou Bagnolet) en septembre/octobre. 4 sessions seront prévues pour que toutes les personnes du site soient formées.

 

CFDT : Les collaborateurs d’Auchan sont-ils concernés par la « prime Sarkozy » ?

 

DIRECTION : La loi n’est pas encore votée, il est donc trop tôt pour apprécier ses conséquences.

 

CFDT : Pourrait-on avoir un rappel des modalités de l’obtention de la prime de départ en retraite : Après 25 ans d’ancienneté ? Après 30 ans ? Après 35 ans ?

 

DIRECTION : La prime de départ en retraite est calculée selon un barème qui varie en fonction du statut du salarié et de son ancienneté dans l’entreprise.

Pour les employés et Agents de Maîtrise:

o        Le salarié, qui prend sa retraite et qui a au moins 10 ans d’ancienneté dans l’entreprise, recevra une allocation de départ en retraite calculée comme suit, en salaire « plein tarif » (pour un temps plein)

§         2/20ème de mois par année de présence pour la tranche jusqu’à 10 ans

§         3/20ème de mois par année de présence pour la tranche après 10 ans

o        Le montant de l’indemnité ne peut dépasser un maximum de 4 mois de salaire

Pour les cadres :

o        Le salarié, qui prend sa retraite et qui a au moins 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise, recevra une allocation de départ en retraite calculée comme suit, en salaire « plein tarif » (pour un temps plein)

- 2/20ème de mois par année de présence pour la tranche jusqu’à 10 ans ;

- 3/20ème de mois par année de présence pour la tranche de plus de 10 ans à 20 ans ;

- 5/20ème de mois par année de présence pour la tranche au-delà de 20 ans.

o        Le montant de l’indemnité ne peut dépasser un maximum de 6 mois de salaire

 

CFDT : Les grilles de salaire sont toujours aussi difficiles à obtenir. Si cela est dû au fait que les fonctions des collaborateurs du site de Réaumur n’existent pas forcément ailleurs, sur quelles bases les salaires sont-ils décidés ?

 

DIRECTION : Les rémunérations sont établies sur la base de grilles repères, de la compétence et du potentiel de chacun, de sa valeur ajoutée, de l’effort effectué l’année précédente et du marché.

 

Chacun peut demander le mini « débute » et le mini « domine » de sa grille à son manager, qui est censé la lui communiquer (accord d’entreprise).

 

CFDT : Comment expliquer que des collaborateurs qui remplissent leur mission correctement chaque année, qui atteignent les objectifs fixés, n’aient pas eu l’augmentation minimale cette année ? (1,20 % pour les agents de maîtrise et cadres dont une partie de la RVI a été intégrée au salaire ; 1,50 % pour les autres cadres).

 

DIRECTION : L'augmentation minimale de salaire de 2011 a été de 1,20% pour tous les collaborateurs (employés, agents de maitrise et cadres). De nombreux cas peuvent justifier des non augmentations : collaborateurs en longue maladie, nouvellement embauchés, récemment promus…

 

CFDT : Suite à l’article paru dans le Figaro le 7/06 concernant le forfait « JOUR » pour les cadres : Peut-on considérer que les heures effectuées par les cadres, au-delà de 48h par semaine, passent en heures supplémentaires ?

 

DIRECTION : Non, les cadres sont rémunérés sur une base forfaitaire de 214 jours par an. Il doit s’écouler au moins 12 H entre l’arrêt et la reprise de leur travail et 35 H de repos hebdomadaire.

 

Pour info, voir un article WK-RH du 29/06 à ce sujet.

CFDT : Est-il normal que dans le cas d’une mutation, aucun avenant au contrat de travail n’ait été signé avant le déménagement du collaborateur ?

 

DIRECTION : Le  jour de l’arrivée du salarié sur son nouveau lieu de travail, un avis de mutation sera signé par le collaborateur et la DRH.

 

CFDT : Congé maternité et congé paternité : Auchan verse-t-il un complément au salaire de la Sécurité sociale ? Si oui, à combien s’élève cette participation ?

 

DIRECTION : Dans le cadre d’un congé maternité,  la rémunération du salarié est maintenue, sous déduction des indemnités versées par la sécurité sociale, si le salarié à au moins un an d’ancienneté :

o        12 semaines, de 1 à 3 ans

o        Pendant la totalité du congé si ancienneté supérieure à 3 ans

 Pour le congé paternité, même principe à condition d’avoir au minimum un an d’ancienneté.

 

CFDT : Absences enfant malade : Pour la maman : apparemment, il suffit d’un certificat médical attestant de la nécessaire présence de la maman. Mais pour le papa, il en va autrement puisque celui-ci doit non seulement présenter ce même certificat médical mais devrait en plus justifier du fait que la maman ne peut pas être auprès de l’enfant : quid de l’égalité homme-femme ? Quelle est la politique d’Auchan en la matière ?

 

DIRECTION : L’accord sur l’égalité professionnelle signé le 12 mai 2010 apporte la réponse suivante : « Il y a égalité de droits pour le père et la mère, sans cumul, en cas de soin pour enfants malades ou hospitalisés ».

 

Ce sont d'anciennes pratiques illégales qu’Auchan avait instaurée, mais à laquelle la CFDT a mis fin. Il faut veiller à ce que ces anciennes méthodes ne réapparaissent pas.

CFDT : Les 50 ans d’Auchan : y a-t-il une (ou des) animation(s) prévue(s) sur le site de Réaumur ?

 

DIRECTION : Un déjeuner sera prévu sur le site.

 

CFDT : En écho à cette demande, un constat : les personnes du site ne se connaissent pas malgré le fait que nous soyons peu nombreux.

Pourrait-on envisager la création d’un Comité d’Animation du Site ? Quel budget pourrait-on utiliser ?

 

DIRECTION : Cette question ne relève pas des DP. La création d’un Comité d’Animation n’est pas envisagée.

Pour toute questions ou remarques, contactez vos déléguées du personnel sur Réaumur :
Gaëlle  Sabine

 Gaëlle     Sabine

08/06/2011

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 13/05/11

CFDT : Un agent de maitrise en temps partiel souhaite passer en temps plein. L'entreprise s'est engagée dans le temps complet choisi, il peut donc obtenir ce temps plein, or il lui est aussi imposé de passer du forfait horaire précis au forfait horaire annualisé. Est-ce systématiquement le cas ?

DRH : L’entreprise a pris un engagement sur le temps complet choisi avec la poly activité corrélée à l’augmentation du contrat horaire hebdo. En effet, si la charge de travail initiale n’est pas suffisante, le collaborateur absorbe une tâche de travail supplémentaire correspondant à l’accroissement de son contrat (dans un autre service par exemple).  Par ailleurs, pour le passage du statut employé au statut agent de maîtrise, on passe du forfait horaire précis au forfait annualisé.


CFDT : Une information orale circule concernant le fait que la perte du badge serait facturée aux salariés concernés. Cela est-il exact ?

DRH : Nous n’avons pas connaissance de cette information et n’en sommes pas à l’origine. Ce n’est bien entendu pas le cas. La refacturation se fait sur le compte du service du collaborateur concerné.

CFDT : Il a été demandé à des agents de maitrise de faire 3 jours en magasin.
- Pourquoi est-il demandé cela uniquement à ces agents de maitrise, alors qu’ils ont en moyenne 10 ans d’ancienneté et qu’ils ont déjà fait des stages en magasins ?
- Cela est-il imposé ou est-ce du volontariat ?
- Cela sera-t-il imputé sur leur DIF ?


DRH : Cette démarche a pour but de permettre aux collaborateurs concernés de découvrir ou de redécouvrir les contextes des compatibilités magasins, et les difficultés auxquelles les collaborateurs sont confrontés.
- Il a été demandé à chacun d’entre eux de prendre contact avec le service comptabilité de son choix.
- Cette immersion n’est pas imputée dans le DIF

Commentaire CFDT : Il ne s’agissait pas d’aller en comptabilité mais de faire de la mise en rayon. Par ailleurs c’est maintenant acté sur du volontariat.

CFDT : Nous ne comprenons toujours pas pourquoi les salariés en statut Employé n'ont pas accès à Planet.
- Merci de nous donner les raisons précises justifiant cette différence de traitement.
Les délégués du personnel en statut Employé de ce fait n'ont pas accès à Planet, là où sont publiées la convention collective et de nombreuses infos sociales importantes, créant ainsi des délégués du personnel à « 2 vitesses ».
- Pouvez-vous veiller à ce qu’il n’y ait pas d’inégalité de traitement lié au contrat de travail et au statut devant l’information qui concerne l’ensemble des salariés ?


DRH : L’accès à Planet est un outil de travail pour l’encadrement. L’encadrement a accès à des informations qui l’aident dans sa fonction. Les employés en magasin, comme en Centrale, n’y ont pas accès, sauf exception liée au métier.
La convention collective et les accords sont consultables au service du personnel pour tout collaborateur.


Commentaire CFDT : L’explication nous semble légère. Nous demandons que l’ensemble des salariés puisse avoir un accès à Planet.


Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :

David  Jean-Luc    Marcelino   Grégory

   David     Jean-Luc   Marcelino   Grégory

29/03/2011

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 18/03/11

CFDT : Depuis le 1er octobre 2007, les employés et les agents de maîtrise bénéficient, au titre des heures supplémentaires et complémentaires, d’une réduction de cotisation sociales et d’une exonération d’impôt sur le revenu.

Pour les agents de maîtrise en forfait horaire annualisé, cela s’applique sur les heures au-delà de 1607h par an.

A Auchan ils font 1705h de base par an. C’est donc 98H qui devraient être concernés.

Comment cela s’applique-t-il à Auchan ?


DRH : Le contingent d'heures supplémentaires auquel vous faites allusion est inclus dans le forfait. Il n’y a donc pas de défiscalisation ni de désocialisation des heures concernées par ce contingent.

 

Commentaire CFDT : Nous avons adressé un courrier à l’inspection du travail afin de vérifier si c’est une application correcte du droit.

Pour toute questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel :
David  Jean-Luc    Marcelino   Grégory

   David     Jean-Luc   Marcelino   Grégory

21/02/2011

NON-RESPECT DU SMIC : LA GRANDE DISTRIBUTION CONDAMNÉE PAR LA PLUS HAUTE INSTANCE !

Avocats-SMIC.jpg

La Cour de cassation confirme la position de la CFDT dans trois arrêts du 15 février 2011 (dont deux sur Carrefour) concernant l’illégalité d’intégrer le paiement de la pause pour atteindre le SMIC.

C’est une victoire et non des moindres qui vient d’être obtenue devant la plus haute juridiction Française. Car la décision fera jurisprudence, s’imposant dès lors à tous les tribunaux.

En incluant le « forfait pause » dans le calcul du salaire de base des salariés, la grande distribution et en premier lieu Auchan et Carrefour, avait trouvé la combine pour ignorer la loi sur le salaire minimum et grignoter du salaire aux employés au plus bas de la grille.

 

La décision de la Cour de cassation ouvre la voie à réparation pour les salariés d’Auchan qui ont saisi la justice et doivent passer prochainement devant la Cour d’appel de Douai.

 

Nous avons toujours refusé de signer les grilles de salaires Auchan qui démarraient sous le SMIC à cause de ce système. La direction devra bien reconnaitre que nous avions raison depuis le début.

 

Signataires de cette mécanique illégale (avec la CGC) nos collègues de la CFTC, en désaccord avec nous, avaient voulu le faire savoir il y a quelques semaines dans un tract très éclairant dans lequel ils qualifiaient notre action de « sectarisme » et de « ridicule » :

http://ns26104.ovh.net/cms/fileadmin/fichiers/Temps%20de%...

 

A lire :

L’article d'un inspecteur du travail retraçant l'historique de la bataille du SMIC dans la grande distribution.
Très bien documenté.

10/02/2011

Enquête CFDT Cadres : Où et quand travaillez-vous ?

temps-cadres.jpg

Comment parler du temps sans parler du travail ?! Place à la parole des cadres !

Questionnaire travail et temps

Pour beaucoup de cadres, la frontière entre vie privée et professionnelle apparaît comme de moins en moins marquée" sous l'effet du recours à des outils de travail à distance. Ce n’est pas nouveau mais en avons-nous vraiment conscience : nos comportements dans la sphère professionnelle comme dans la sphère personnelle sont de plus en plus marqués par l’urgence, l’impatience, la surcharge informationnelle. On communique plus vite, mais y a t-il vraiment gain de temps ? Comment penser le travail à l'heure des ces puissantes technologies de l'information et de l'hyper communication ?

La question de la référence horaire du temps hebdomadaire de travail n’est pas une question paramétrique malmenée par des politiques.  Le débat subitement rouvert doit être enrichi par la réalité du travail et les réactions des cadres.

Pour les cadres, la réduction du temps de travail s’est traduite pour tous ceux qui ont été considérés comme « cadres au forfait » par l’attribution de jours de compensation sous forme de RTT. Toutes nos enquêtes, tous les témoignages recueillis au quotidien tant dans l’entreprise privée que dans les fonctions publiques et toutes les entreprises de service, quelle que soit leur forme juridique, le montrent : les RTT sont devenues les soupapes indispensables à des conditions de travail qui se sont intensifiées. La charge quotidienne mais surtout les tensions et pressions intellectuelles n’ont d’autres exutoires que ces jours de repos, de décompensation que tous reconnaissent indispensables. Comment peut-on imaginer demain des cadres qui travaillent plus ?! Supprimer toute référence horaire ou revenir aux 39 heures ? Renégocier tous les accords de branche et d’entreprises ? Supprimer les heures supplémentaires ? Augmenter les salaires en conséquence ?... N’est ce pas construire mécaniquement du chômage ?

Quand et où travaillez-vous ? Que pensez-vous de vos temps professionnels ? De votre charge de travail ? De vos temps de repos ? Quel est votre équilibre de vie ?

> Accédez au questionnaire travail et temps

07/02/2011

Questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 14/01/11

CFDT : Concernant le forfait horaire annualisé des agents de maîtrise, le fait de prendre un JRTT dans la semaine entraine-t-il un écart d’1H à rattraper sur le cumul comme cela est le cas pour les CP et les jours d’arrêt maladie ?

DRH : On ne peut pas le déduire en raisonnant à la semaine. Enmoyenne sur l’année un agent de maîtrise doit prester 1705 heures sur 214 jours. De manière concrète, les agents de maîtrise sont tenus de réaliser une moyenne de 35h semaine en temps de travail effectif, plus un contingent de 130 heures supplémentaires sur l’année (répartis sur 214 jours). La journée de RTT fait baisser la moyenne des heures effectuées. C’est le principe de la récupération.

Commentaire CFDT : D’où le besoin d’avoir l’info du cumul mensuel et annuel comme nous le réclamons.
Voir nos précédentes questions sur le sujet

CFDT : Est-il normal que des pointages soient modifiés sans en aviser le salarié concerné ?

DRH : Non. Un pointage ne peut être modifié sans en aviser le salarié.

Commentaire CFDT : Nous sommes bien d’accord. Il faut que la DRH fasse un rappel en interne.

CFDT : Nous constatons que beaucoup de collègues des sociétés de services en DSIO sont remplacés.
- Comment sont gérées ces sorties (continuité de service, transfert de compétences, etc…) ?

DRH : C’est  le manager qui gère les sorties et s’assure de la continuité de service et du transfert de compétences.

Cela ne nous donne pas de réponse quand à la bonne réalisation. Si nous posons la question c’est qu’il y a des problèmes à ce niveau.

- Quelles cohérences y a-t-il à passer plusieurs mois à faire du transfert de compétences (exemple DTI2.0) sur des personnels externes pour au final les remplacer 3 mois après parce qu’ils ont trop d’ancienneté ?

La décision d’effectuer un remplacement revient au manager. De fait, il doit tout mettre en œuvre pour s’assurer du maintien du professionnalisme.

Les managers sont aussi mis devant le fait accompli de cette curieuse décision de remplacement et doivent se débrouiller avec…

- Nous tirons l’alarme sur la manière et la précipitation dans lesquels ces remplacements se passent. Il y a là un risque important de désorganisation.
Nous signalons que le fait de remplacer les personnels des sociétés de services par d’autres personnels de sociétés de services ne fait qu’essayer de masquer l’aberrante politique qui consiste à ne pas embaucher en interne sur ces postes qui ont largement montrés leur pérennité.
Nous demandons que soit privilégiée l’embauche pour à la fois une meilleure organisation et une question de coût : un personnel externe coûtant entre 3 et 5 fois ce que coûte un CDI !

Les informations que vous détenez ne sont pas justes. Un collaborateur DSIO a un taux journalier moyen tout à fait comparable à celui d’un prestataire (1,07 fois moins important).

Cette comparaison de TJM est un trompe-l’œil. Les externes ont une rémunération équivalente ou supérieure aux internes Auchan. La SSII a aussi des frais de fonctionnement et des charges à payer qui ne sont pas spécialement inférieurs sur l’équivalent à ceux d’Auchan… Sur quoi alors ces sociétés de prestation dégagent-elles du bénéfice ?!?
Nous maintenons que le coût du personnel externe est bien plus important qu’en interne…

-  Auchan n’hésite pas à faire des économies en supprimant des postes, mais ici on pourrait faire des économies en embauchant.
Pourquoi cela n’est-il pas fait ? Le bénéfice de la flexibilité et donc de la précarité est-elle si importante pour Auchan en DSIO ?

La flexibilité est essentielle, mais ne génère pas de précarité car les collaborateurs externes sont en CDI chez les prestataires.

Ces salariés peuvent se faire sortir du jour au lendemain d’Auchan (comme c’est le cas actuellement après de nombreuses années de présence) et envoyés dans une autre mission à l’autre bout de la région par exemple. Nombre d’entre eux (même si ce n’est pas généralisable) n’ont eu le choix que de signer avec une SSII car les entreprises embauchent difficilement et préfèrent passer par ce type de sociétés. Ils peuvent donc se retrouver dans des situations instables même s’ils restent salariés de leur SSII.

CFDT : Cela fait 1 an que nous signalons la disparition de la convention collective sur Planet.
- Pourquoi est-ce si long à rétablir ?
- Quand va-t-elle de nouveau être accessible comme le stipule la loi ?

DRH : Elle est accessible dans « Sites Equipes »/ M « Ressources Humaines ». C’est le deuxième document.

Commentaire CFDT : La CCN a été remise en ligne le 12 janvier ;-)


Pour toutes questions ou remarques, contacter :
David
 David ou MarcelinoMarcelino

18/01/2011

Questions CFDT au CHSCT du 03/12/10


CFDT : Il semblerait que l’accord sur le temps de travail de juillet 2003, notamment concernant le forfait annuel pour les agents de maitrise, leur imposant un temps de présence de 42 heures par semaine, soit source de stress et contre productif. En effet :

 

-          Il provoque un déséquilibre entre vie privé et vie professionnelle. Les 8,34 heures de présence obligatoire laissent peu de souplesse pour organiser une vie privé. Ce sentiment est augmenté notamment pour les parents. 

-          Source discriminante pour les jeunes femmes et hommes désirant être parents : aucune souplesse ne leur permet d’assumer leur désir de parentalité et de carrière.

-          Sentiment de dégradation des conditions de travail au regard de l’ancienne loi sur les 39 heures.

-          Absence d’outil présentant un cumul annuel régulier des horaires faits ou restant à faire.

Cette exigence de quantité nuit à la productivité et engendre du mal être, qu’est-il donc prévu pour adapter l’organisation du travail à cette souffrance quotidienne ?

 

DRH : L’accord sur le temps de travail prévoit que les agents de maîtrise prestent 1705h répartis sur 214 jours. Ils bénéficient donc à ce titre de journées de non travail qu’ils peuvent planifier sur l’année et profiter ainsi de leurs loisirs, famille…

 

Commentaire CFDT : On constate là un déni de réalité de la part de la DRH.

 

CFDT : Quel est l’avis du médecin du travail sur la problématique de la santé dans les services centraux ? Quels sont ses projets et axes de travail à venir ?

 

Médecin du travail :

- Ambiance sonore sur certains plateaux

- Le froid

- Problèmes d’ergonomie au poste de travail et notamment les postures et les problèmes de siège

 

Remarques :

- Peu de plaintes de fatigue visuelle

- Froid : attention à ne pas mettre d’armoire devant les radiateurs

 

Il y a un problème lié au nombre de vacations par rapport aux effectifs. La fusion avec Lille qui dispose de moins d’effectifs par médecin devrait apporter en partie une réponse grâce à une meilleure répartition. Je disposerais ainsi de plus de disponibilité pour réaliser des études sur les postes de travail.

Commentaire CFDT : Le médecin du travail assure à lui seul le suivi d'environ 5300 salariés alors que la Loi en prévoit jusqu'à 3200 max. Il est donc pour lui impossible d'assurer complétement sa mission (en Centrale et ailleurs), et accumule les retards dans le suivi du personnel. A suivre...


Pour toutes questions ou remarques, contacter Christophe  christophe.jpg 

04/01/2011

Questions CFDT en réunion DP du 10/12/10

CFDT : N'ayant pas eu de réponse précise nous reposons la question concernant le forfait annuel des agents de maîtrise : Comment sont pris en compte les jours de fractionnement et les CP d’ancienneté sur le total annuel demandé ? Comment le salarié peut-il vérifier cela ?

Nous souhaitons connaître les mécanismes exacts, ainsi que la façon dont les managers peuvent suivre les différences d'heures TTE annuelles demandées selon les différences du nombre de droit à CP.

 

DRH : Tous les jours de Congés Payés sont comptabilisés de la même manière, à savoir 1/5ème du temps de travail.

Comme évoqué à de nombreuses réunions Délégué du Personnel, dont celle de novembre dernier, un suivi régulier du temps hebdomadaire presté -via les récapitulatifs hebdomadaires- et de la planification en cours d’année des jours de repos au titre de la RTT permet au manager comme au collaborateur de suivre le temps de travail et les éventuels écarts.

 

Commentaire CFDT : Le forfait « horaire annualisé » des agents de maitrise est source de nombreux problèmes.

Il est demandé aux salariés sur ce forfait de faire environ 42H TTP par semaine. Lorsqu’ils prennent une semaine de CP ou s’ils sont absents une semaine pour maladie, cette semaine leur est décomptée pour 35H. Cela engendre un écart de 5H TTE qu’on leur demande de rattraper les semaines suivantes !  

Cela est lié au contingent de 130H TTE supplémentaires (soit 136,5H TTP) que la direction oblige les agents de maitrise à prester dans sa totalité. Il est à noter que pour eux avoir droit à 84H de JRTT (12 X 7H) ils doivent faire 130H de plus que les salariés en forfait horaire précis. Ca n’est pas très équitable !

De plus, il est incroyable qu’une entreprise comme Auchan ne soient pas en mesure de fournir un suivi des heures sur l’année pour ce type de forfait, indiquant le cumul des heures effectuées et le reste à faire sur l’année.

Nous demandons la mise en place d’un outil de suivi spécifique pour ces salariés, et la possibilité pour eux de ne pas prester dans sa totalité le contingent d’heures supplémentaires, sans perte de salaire ni de JRTT. 

 

CFDT : Un agent de maîtrise a été en arrêt maladie 5 semaines. Du fait de votre mécanisme sur le forfait horaire annualisé, il doit rattraper 25heures alors qu'il doit déjà faire 42H par semaine. Comment peut-on faire un tel rattrapage avant la fin d'année ?! Cela engendre de la fatigue et du stress, et donc peut avoir des répercussions sur l'état de santé des salariés. On risque d'entrer là dans un cercle vicieux. Que comptez-vous faire pour cela ?

 

DRH : Comme évoqué lors de la réunion Délégués du Personnel du 13 novembre 2009 : « Le contingent d’heures complémentaires doit être presté dans l’année et donc le total de 1705h doit être respecté. En cas d’absence prolongée, le manager pourra tenir compte de cette situation exceptionnelle. »

 

Commentaire CFDT : « pourra » !...  Le problème c’est que ça ne se passe pas comme ça. La direction donne comme consigne aux managers de faire prester le contingent de 130h supplémentaires dans sa totalité (ce qui abouti aux 42H par semaine) sans aucunes restrictions, alors que ce contingent ne devrait pas être utilisé comme cela.


CFDT : Des salariés réclament leur récapitulatif d'heures annuel au service du personnel sans jamais avoir de réponse. Est-ce normal ? Quand pourront-ils avoir les informations qu’ils demandent ?

 

DRH : Comme évoqué lors de nombreuses réunions DP,

-         il n’existe pas d’outil récapitulant les heures prestées dans l’année + les jours pris au titre de la RTT, qui sont les 2 informations impératives pour bien évaluer la situation,

-         les points doivent se faire en cours d’année au fil des semaines, entre le collaborateur et le manager

-         le point des heures réalisées est transmis par les Ressources Humaines pour alerte aux managers en cas de situation particulière.

 

Commentaire CFDT : Il est consternant qu’une entreprise comme Auchan ne soit pas capable de fournir ces informations, mais peut-être est-ce volontaire…


CFDT : Si l'entreprise n'est pas en capacité de donner un récapitulatif précis sur les heures effectuées, n'est-ce pas légalement le pointage des salariés et leurs tableaux de suivi qui fait foi ?

 

DRH : Ce sont les récapitulatifs hebdomadaires qui sont la base formelle du suivi du temps presté.

 

Commentaire CFDT : Alors comment se fait-il que l'entreprise ne soit pas capable de fournir un récapitulatif des heures effectuées dans le mois et sur l'année ?!

 

CFDT : Des bornes de suivi de pointage, qui devraient prochainement être installées en Centrale, sont-elles également prévues pour les sites distants ?

 

DRH : Il n’est pas prévu d’en installer dans les sites distants.

 

Commentaire CFDT : Une foi de plus les sites distants sont les parents pauvres des services centraux.

 

CFDT : Nouvelle société AECF : Plusieurs salariés actuellement à Auchan.fr souhaitent rester à Auchan France. Ceux qui seraient prêt à accepter le transfert, souhaiteraient ne pas perdre leurs avantages actuels. Dans ces 2 cas, quels sont les possibilités ?

 

DRH : Le dispositif juridique et social d’AECF a été présenté en CCE, en CE Services centraux, ainsi qu’aux collaborateurs concernés, collectivement et individuellement.

Les salariés d'Auchan.fr sont, de fait, transférés chez AECF. Il est convenu d'ores et déjà que ceux qui ne souhaiteraient pas rester chez AECF, pourront dès janvier 2011 ou dans les mois qui suivent envisager de revenir chez AUCHAN France. Leur mobilité sera alors traitée prioritairement en fonction des postes à pourvoir.

Les salariés transférés garderont le statut Auchan France pendant 15 mois, avant de passer sous statut AECF. Des mesures d’accompagnement transitoires sont prévues.


Commentaire CFDT : Il n’y a là aucun engagement réel, juste une déclaration de regarder au cas par cas…

Nous continuons d’appuyer pour obtenir des avancées et l’application des modalités de la GPEC.

 

CFDT : Quelles règles devez-vous, en tant qu'employeur, suivre pour modifier la date de prise des JRTT déjà planifiées par les salariés ?

 

DRH : Le jour de repos au titre de la  RTT fait partie de la planification du temps de travail du collaborateur. Un délai de prévenance minimum de 15 jours est à respecter pour tout changement de planification à la demande du manager. En cas de demande de changement moins de 15 jours avant la date planifiée, l’accord du collaborateur est demandé.

En cas d’engagement particulier du collaborateur, il est bien sûr demandé au manager qui souhaite changer la planification de le faire avec discernement, même si la demande se fait plus de 15 jours avant le jour de repos planifié.

 

Commentaire CFDT : A communiquer largement pour qu’il n’y ait plus de salariés à qui l’ont impose de faire sauter sa journée de RTT au dernier moment au prétexte de « nécessité de service ».

 

CFDT : En ce moment, en DTI, de plus en plus de travaux conséquents sont passés sur l'astreinte. Les travaux exceptionnels ne sont pas planifiés et l'on profite de l'astreinte pour leur faire faire le travail en les prévenant 2 jours avant. Outre prendre le salarié d’astreinte comme bon à tout faire, cela engendre un risque de saturation si au même moment un incident survient et sollicite l'astreinte. Ne pourrait-il pas être mis en travaux réellement planifiés, du personnel distinct de celui déjà d'astreinte ? 

 

DRH : L’astreinte est un dispositif permettant à l’entreprise de solliciter un collaborateur sous astreinte pour gérer une situation ou un évènement imprévu.

Ce dispositif n’est en aucun cas prévu pour réaliser des travaux exceptionnels, qui doivent être planifiés.

 

Commentaire CFDT : On est bien d’accord. Il faudrait maintenant qu’on le voit appliqué…


Pour toutes questions ou remarques, contacter :
David
 David ou MarcelinoMarcelino

27/11/2010

Les cadres et leur travail

La publication d'une étude Apec sur les mutations du travail des cadres conforte l'approche fonctionnelle de la CFDT Cadres, qui par ailleurs propose une prospective... à 20 ans.

À l’exception des hauts potentiels, qui bénéficient d’un management spécifique, les cadres ne sont plus gérés pour eux-mêmes : ils sont désormais salariés à part entière. L’atomisation croissante des tâches et les évolutions des conditions d’exercice des métiers vont aussi dans ce sens.
 
Les derniers travaux et enquêtes qualitatives confirment la distance entre travail prescrit et travail réel. Cette distance, les cadres eux-mêmes la construisent, afin de préserver des espaces de créativité, de résistance constructive, parfois de repli. Car s’ils ont la capacité de gérer les « injonctions paradoxales » des entreprises, ils refusent de les subir. Comment concilier zéro défaut et zéro délai ? Les cadres y parviennent en jonglant avec le temps et l’espace, parfois au détriment de la vie personnelle, de leur santé mentale et physique. Ils réclament de nouveaux équilibres : une plus grande visibilité des stratégies, une gestion des ressources humaines efficiente, la reconnaissance du travail et du respect de la personne.
 
Cela impose de prendre en compte des identités professionnelles multiples, à l’image de la diversité des fonctions et des métiers exercés. Dans le contexte d’un monde du travail qui bouge, d’un travail qui change et où les espaces de temps et de lieux de travail ont des contours de plus en plus flous, il est urgent de questionner les outils de management et les critères de mesure de la performance au travail. Le choix des temps tout au long de la vie, la sécurisation des parcours professionnels restent des chantiers à peine entamés et pourtant décisifs pour répondre aux tensions qui affectent le travail des cadres. L’ensemble de ces évolutions, leurs interactions, ainsi que les impacts des changements du marché et des entreprises, des contextes économiques, sociétaux, environnementaux conduisent à la recomposition de l’identité cadre.
 
Et dans 20 ans ? La CFDT Cadres a mené avec Futuribles une étude prospective sur le travail des cadres, à partir des éléments structurants (globalisation des marchés, mondialisation financière, marché du travail, modes de gouvernance, de management, place du travail...), des scénarios (Le modèle régulé, Le modèle dérégulé, Le modèle décentralisé) permettent de décrypter les évolutions et les tendances lourdes (catégorie cadres, niveau des compétences, TIC, tensions sur le travail...). Les scénarios dessinent dans le champ des possibles des lignes de lisibilité. L’intérêt de cette approche est notamment de mettre en évidence des incertitudes majeures pour l’avenir et de définir des points de vigilance et des leviers d’action.

22/11/2010

Questions CFDT en réunion DP du 05/11/10 (temps de travail des agents de maitrise à Auchan)

CFDT : Lors de la réunion DP de mars 2009 vous nous aviez annoncé qu'il y aurait une évolution de l'outil de pointage permettant aux agents de maîtrise et aux employés d'avoir le cumul de leurs heures en lecture directe. Comment se fait-il que ce système ne soit pas utilisable par les agents de maîtrise alors que c'est avec leur type de forfait qu'il y a le plus de problème ?

 

DRH : Les bornes qui seront installées prochainement aux services centraux permettront aux employés et agents de maîtrise de consulter le cumul de leur badgeage de la semaine précédente et de la semaine en cours à J-1.

 

Commentaire CFDT : Pour des salariés en forfait horaire annualisé, le besoin est d’avoir un suivi du cumul bien au-delà de la seule quinzaine !


CFDT : Lors de la dernière réunion DP vous nous avez répondu que c'est le "bon à payer" qui permet à l’agent de maîtrise de vérifier son cumul hebdomadaire. Les agents de maîtrise nous disent ne pas avoir connaissance de ce "bon à payer", ils ont uniquement connaissance d’un document intitulé «récapitulatif hebdomadaire» qui ne fait apparaître aucun cumul (ni annuel, ni mensuel). Comment les agents de maîtrise peuvent-ils suivre leur cumul mensuel et annuel tel qu’enregistré par vous, au vu des mécanismes générant des écarts (exemple dans les questions suivantes) ?

 

DRH : Le « bon à payer » est l’appellation historique de l’actuel « récapitulatif hebdomadaire », qui permet de vérifier le cumul hebdomadaire des agents de maîtrise.

Comme évoqué à plusieurs reprises dans les réunions Délégué du Personnel, « le meilleur moyen de bien gérer son temps de travail est une planification de ses jours ouvrés et des pointages systématiques et fiables ».


Commentaire CFDT : Cela n’est absolument pas suffisant, surtout au vu des problèmes générés par ce forfait horaire annualisé !


CFDT : Lorsque un agent de maîtrise est absent (maladie, CP), la journée est décomptée 7H. Cela créé un écart par rapport au 39h70 TTE hebdo. On leur demande de rattraper cet écart. Est-ce bien ce qui est prévu dans ce cas ?

 

DRH : Comme évoqué à plusieurs reprises, le contingent annuel de 130H complémentaires des agents de maîtrise en forfait horaire annualisé, est à prester.

 

Commentaire CFDT : Là encore la DRH ne répond pas clairement à la question. En séance nous avons insisté pour avoir confirmation de cette mécanique de « rattrapage » lié au décalage entre ce qui est décompté pour une journée : 7h, et ce qui est demandé : 8h. Nous avions insisté pour que la réponse soit écrite clairement dans le compte rendu, ça n’est pas le cas ! Y aurait-il un problème, pour que la DRH n’écrive pas clairement ce qu’elle fait ?

Exemple : Si un agent de maitrise en forfait horaire annualisé prend une semaine de CP ou est absent pour maladie, il devra rattraper se décalage de 5h.


CFDT : Comment sont pris en compte les jours de fractionnement et les CP d’ancienneté sur le total annuel demandé ? Comment le salarié peut-il vérifier cela ?

 

DRH : Des règles de gestion nationales, ont été définies, en application des lois et des accords d’entreprise en matière de temps de travail. Elles sont appliquées automatiquement dans l’entreprise par les outils de gestion du temps dédiés.

 

Commentaire CFDT : Et encore une réponse qui n’en est pas une ! En gros c’est « circulez y a rien à voir ».
Il semble que nous ayant mis le doigt sur de gros problèmes dans la gestion du temps de travail des forfaits horaire annualisé…