<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

10/09/2021

La négociation télétravail à Auchan a repris le 8 septembre - point à date -

Nego_teletravail_cfdt.jpg

Demande CFDT : Arrêter avec les jours de télétravail fixes (il faut de la souplesse). Et avoir la possibilité de faire des demi-journées de télétravail. 

Obtenu : Possibilité de demi-journées de télétravail, et de modifier les journées de télétravail posées sous un délai de prévenance de 48h. 

Demande CFDT : Mettre le plafond de télétravail à 3 jours par semaine au lieu de 2, et le forfait annuel à 135 jours au lieu de 90j. 

La DRH souhaite mettre en place un forfait de 90 « séquences » (une séquence est déduite du forfait, que le salarié prenne une demi-journée ou une journée de travail). Le principe est de garantir la possibilité de 2 jours de télétravail, et de garantir 2 jours en présentiel. Le 5e jour pourrait être pris en télétravail avec l’accord du manager (en exception), et déduit des 90 séquences. 

Pour la CFDT, ce mécanisme de séquence manque de simplicité, et le nombre de 90 jours est trop bas.

Nous sommes toujours en discussion sur ce point. 

Demande CFDT : Possibilité de déroger au plafond hebdo pour les travailleurs handicapés, femmes enceintes, salariés proches aidant, parents enfant handicapé et salariés ayant plus d’1H de trajet. 

Obtenu : Pour les travailleurs handicapés possibilité de déroger au plafond hebdo (avec poste aménagé au domicile). Idem pour les femmes enceintes, salariés proches aidant et parents d’enfant handicapé.

Refusé pour les salariés ayant plus d’1H de trajet.
 

Demande CFDT : Ne pas limiter le télétravail qu’aux salariés en CDI. Les CDD, intérimaires et prestataires doivent pouvoir télétravailler s’ils répondent aux autres critères (autonomie, activités télétravaillables…). 

Obtenu : Éligibles (si l’activité le permet et si le salarié est autonome dans sa fonction) : Tous les salariés en cdi (sans conditions d’ancienneté), en cdd de plus de 6 mois, en alternance d’une durée du travail supérieur ou égale à 17h30.

Les stagiaires sont exclus (l’alternant est considéré comme un salarié, au contraire d'un stagiaire, et les stages sont de 6 mois max). 

Les intérimaires et prestataires de service sont traités dans le cadre des accords de leur entreprise respective. 

Demande CFDT : Pas de prorata pour les temps partiel travaillant sur 5 jours/semaine ou à plus de 50%. 

Obtenu : Pour les temps partiel pas de proratisassions du nombre de jour de télétravail si la durée du travail est supérieur ou égale à 50%. 

Demande CFDT : Pouvoir télétravailler depuis plusieurs lieux. 

Obtenu : Possibilité de déclarer 2 lieux de télétravail. 

Demande CFDT : Ne pas imposer le contrôle de conformité aux dernières normes électriques comme prérequis incontournable au télétravail. 

Obtenu : Le salarié pourra faire une attestation sur l’honneur sur la conformité électrique de son logement. 

Demande CFDT : Assurance prise en charge par Auchan 

Obtenu : En cas de surcoût de l’assurance, Auchan prendra en charge sous réserve de justificatif. 

Demande CFDT : Fournir tout le matériel adapté (ordi, tel, casque micro, imprimante, mobilier, accès internet et prise en charge si besoin d'upgrader l'accès ou autre). Voir pour définir une liste de base. 

L’entreprise s’engage à fournir un ordinateur et un téléphone (mais refus sur le mobilier).

Nous sommes toujours en discussion pour faire augmenter la liste du matériel (écran supplémentaire, clavier externe pour les portables,…). 

Demande CFDT : Planifier bien à l’avance les jours en présentiel avec toute l'équipe (maintien de cohésion). 

Les jours de télétravail seront fixés dans un planning prévisionnel annuel en concertation entre l’équipe et le manager. 

Demande CFDT : Mettre en place l’allocation forfaitaire de télétravail (URSSAF) pour compenser les surcoûts d'électricité/chauffage/eau (Auchan fait aussi des économies, comme l’eau par exemple). 

Refusé 

Demandes CFDT : Formation pour les télétravailleurs. Et formation pour les managers pour manager des télétravailleurs (méthodes et outils).
Mettre en place un guide du télétravail pour les salariés et pour les manager.
Dans les formations et le guide il faut rappeler le principe de droit et du DEVOIR de déconnexion (donner le sens).
- Rappel régulier sur les dangers de trop de temps connecté (responsabilité de l'employeur sur la santé au travail (attention au burn-out et workaholisme).
- Faire attention aux journées à rallonge (rappel des amplitudes de repos), pas de réunions tôt le matin, le midi, et tard le soir (hors-jeu)...
- Il faut définir les plages durant lesquelles le manager peut contacter le salarié
- Édicter des règles, comme : pas de report des téléphones pro sur les perso... 

Obtenu : Les formations obligatoires pour télétravailler seront renforcées avec un chapitre sur le droit à la déconnexion. Une charte sera mise en place, à signer par les télétravailleurs. 

Demandes CFDT : Mettre en place un outil de suivi de la charge de travail. Mesurer l’impact du télétravail sur l’équilibre vie pro / vie perso (indicateurs de bien-être au travail...) 

Pour la DRH ce point est intégré dans l'entretien annuel. La DRH indique écrire une sorte de cahier des charges qu’elle partagera avec les organisations syndicales. 

Demande CFDT : Préciser les modalités de recours en cas de désaccord sur l’octroi du télétravail. 

Toujours à préciser 

Demande CFDT : Voir la possibilité de commencer le travail chez soi, puis venir après les bouchons ou partir plutôt et terminer chez soi en télétravail. 

Pour la direction, ça n’entre pas dans le cadre d’un accord « télétravail » mais plutôt dans un accord « mobilité » qui n’est pas à l’ordre du jour.

 

    La CFDT à vos côtés pour vous accompagner

et faire valoir vos droits. N’hésitez pas.

cfdt.auchan.centrale@free.fr

06 22 14 02 01
06 61 62 40 11

27/08/2021

Avez-vous fait votre demande de jours de travail à distance ?

A compter du 1er septembre le travail reprend selon les règles d'organisation habituelles. Il vous faut faire une demande à votre manager pour continuer à bénéficier jusqu'à deux jours de travail à distance par semaine, selon la nouvelle charte.
A votre disposition si besoin d'info complémentaire.

cfdt.auchan.centrale@free.fr

06 22 14 02 01
06 61 62 40 11

15:06 Publié dans Infos générales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : télétravail, organisation du travail | |  Facebook | | | |

01/07/2021

Pour un droit et devoir de déconnexion à Auchan

LE TELETRAVAIL EST DEVENU LE QUOTIDIEN DE LA PLUPART DES SALARIES. QUEL EST LE RISQUE A NE JAMAIS SE DECONNECTER ?

Les technologies de communication percutent le travail et les libertés des salariés. Si tout est possible, tout n’est pas permis. Plus le travail est intellectuel et abstrait, plus les règles de contrôle sont difficiles à établir.

Connecté partout…tout le temps

Deconnexion.jpg Les salariés à qui on demande toujours plus d’autonomie et de prise de responsabilité ne comprennent pas la surveillance anonyme. Ils attendent en retour transparence, reconnaissance et loyauté. La logique de prévention doit l’emporter. Le respect de la vie privée est fondamental, y compris lorsqu’on utilise un smartphone professionnel ou une messagerie électronique. Toute mise en place d’un nouvel outil ou réseau échappe peu ou prou aux responsables RH et aux managers de proximité. Les mesures prises face aux excès sont visibles mais ne changent rien de fondamental. Toute démarche unilatérale de l’employeur, sans concertation des salariés et de leurs représentants, constitue un échec programmé.

La CFDT revendique…

…que toute négociation dans l’entreprise prenne en compte, en lien avec le sujet traité, l’usage des technologies de l’information. Cela permettrait notamment de négocier au plus proche du terrain l’usage des messageries et des intranets d’entreprise, les limites à respecter dans les échanges hors horaires normaux de travail - particulièrement pour les messages provenant de la hiérarchie - prévenir des dangers de l’infobésité et de l’urgence à traiter les informations.

Cette négociation doit permettre une régulation individuelle dans l’usage des TIC (droit à la déconnexion mais aussi devoir de déconnexion) et de gérer la surcharge des informations à traiter (hiérarchisation, qualité des décisions…).

Télécharger le tract

17:35 Publié dans Négociations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : télétravail, santé, organisation du travail | |  Facebook | | | |

29/06/2021

Déclaration CFDT concernant le retour en présentiel et le non-respect du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés face au COVID-19

Dialogue_social.jpgCSE ARS/ARA Le 23 juin 2021

Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l'épidémie de COVID-19, indique en son article 1 : "A cet égard, le dialogue social est un élément essentiel pour la mise en œuvre des mesures prévues par ce protocole. L’association des représentants du personnel et des représentants syndicaux facilite la déclinaison de ces mesures dans l’entreprise en tenant compte de la réalité de son activité, de sa situation géographique et de la situation épidémiologique, et des missions confiées à chacun. Elle permet également d’anticiper les difficultés concrètes liées à leur mise en œuvre. 

Mais la DRH a décidé de ne pratiquer le dialogue social qu’avec certains. Ainsi, FO et la CFDT n'ont donc pas été associées à cette concertation.

Il y a ici clairement un défaut dans la méthode et le respect du protocole national. 

Beaucoup de salariés ne sont pas satisfait des conditions de retour, des conditions d'accueil et de travail, et de se voir imposer des jours de présence alors que les conditions de travail sur place ne sont pas correctes et que le télétravail est très efficace sur nos fonctions, sans parler du risque supplémentaire de contamination avec autant de salariés sur place. 

Le CSE aurait dû être informé et consulté préalablement à la mise en œuvre de ces mesures.  

Les dispositions légales prévoient que le comité est informé sur les questions relevant de « l’organisation, la gestion et la marche générale de l’entreprise, notamment sur : les conditions d’emploi, de travail […] tout aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail» (L2312-8).  

La modification de la mise en œuvre du travail à distance constitue un projet entrant dans le champ de ces dispositions devant justifier d’une information consultation du CSE quand bien même il s’agit de mesure temporaire. Et surtout si les répercussions sur la situation des salariés sont importantes, comme c’est le cas ici.

Le rapport au président de la république relatif à l’ordonnance du 22 avril 2020 a clairement été dans ce sens, concernant les modalités de reprise de l’activité (même si cela concernait l’année dernière).  

Enfin, quant au fait que seule la C2SCT ait été sollicitée, celle-ci ne peut pas valoir pour la consultation du CSE, la C2SCT ne pouvant pas être consultée puisqu’elle ne dispose pas de la personnalité morale. Le seul pouvant être consulté est bien le CSE. 

Donc bien que vous ne fassiez pas cette consultation et que vous commettiez ainsi un délit d’entrave, nous rendons un avis très défavorable quant à votre gestion du retour des salariés en présentiel.

cfdt.auchan.centrale@free.fr

06 22 14 02 01
06 61 62 40 11

19/03/2020

Plan de départ volontaire Auchan : pour vous la CFDT revendique

Tract à télécharger

Tract_PDV_2.png

 

10/02/2020

Plan de départ volontaire Auchan -Balbutiement-

Reorga.jpgPlusieurs points nous ont interpellé à l'issu du CSE du 28 janvier, notamment :

  • le périmètre Auchan Retail Logistique n'est pas concerné par le PDV présenté, pourtant il sera forcément impacté. Pourquoi ne pas avoir poussé plus loin l'étude permettant d'estimer la situation au même titre que ce qui a été fait pour les autres entités (avoir une réorganisation globale, en cohérence d'un projet global et construit, et non des réorganisations morcelées) ?
  • des inquiétudes tout de suite remontées par certaines équipes, sur l'impact dans leur périmètre (ex. : pour la Relation Clients E-Commerce) : il semble y avoir des « nuances » entre les fiches de postes et la réalité du terrain, donc la réorganisation envisagée se pose-t-elle sur une bonne analyse ?
  • le projet Renaissance doit porter ses fruits en 2020, c'est important dans le cadre du renouveau de l'entreprise et la vision Auchan 2022 : mais comment peut-on envisager une performance des équipes et donc le résultat attendu dans le contexte compliqué de cette réorganisation et de PDV ?

Sur ces points et sur l'ensemble de ce PDV, nous restons donc d'autant plus vigilants !

Par ailleurs :

  • les conditions de départ posées par la Direction ne sont bien qu'une base, les négociations ayant débuté le 5 février doivent retravailler ces conditions pour trouver le meilleur contexte de départ
  • et rappel très important : ce PDV est bien construit sur le VOLONTARIAT, en rien vous ne devez être contraints !

  • en l'état nous n'avons pas de vue sur le taux de prestations et de CDD dans l'ensemble des services touchés ==> il faudra l'avoir pour pouvoir estimer l'impact en charge de travail pour les équipes concernées. 
  • exemple sur la relation client eCommerce avec le constat manifeste de nuances entre les fiches de postes, la réalité du terrain, ce qui est fait et le besoin : (sentiment en prise de hauteur suite à ce constat : comment l'analyse a été faite pour cette réorganisation, sur la réalité ?)   ==>  la DG en prend note comme une alerte. 
  • les conditions générales du PDV tel que présentées ("mesures de base") rentre dans la négo' donc peuvent bouger (que les salariés qui auraient vent de ce contenu ne le prennent pas pour acté et définitif).

Déclaration CFDT :

La CFDT sera à l'écoute et vigilante sur plusieurs points :

  • 1- la motivation de chaque suppression de postes.
  • 2- la description des postes créés ainsi que les compétences et connaissances nécessaires à leur réalisation.
  • 3- lorsque des mouvements d'équipes vont être opérés, le plan d'actions pour opérer les rapprochements d'équipe (attention notamment aux différences de statut social qui pourraient générer des tensions)
  • 4- sur le coût global de ce projet, le retour sur investissement et la création de richesses escomptés.

La direction n’a pas suffisamment donné d’infos aux salariés (notamment quels sont les postes supprimés par service), cela entraîne des inquiétudes dans certaines équipes.

En parallèle des mesures d'accompagnement en cours de négociation et de l’expertise externe pour estimer le bien fondé et le contenu de ce PDV, nous sommes disponibles directement, n'hésitez surtout pas à nous contacter si vous souhaitez des détails.


  Fabien      Christophe        Hugues
       
  Fabien             Christophe       Hugues      
   ARS/ARA      ARI/AIT(OIA)    ARS/ARA 

cfdt.auchan.centrale@free.fr

06-22-14-02-01

06-09-09-10-29

06-61-62-40-11

3329076062.JPG

14:53 Publié dans ARI-AIT, ARS-ARA, OIA | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emploi, plan social, effectifs, organisation du travail, transformation, restructuration | |  Facebook | | | |

18/01/2020

Suppression de 677 postes à Auchan services d'appui : une coupe sombre !

Télécharger le tract

Suppression_postes.JPGLe projet de plan de départs volontaires a été expliqué ce 14/01/2020, confirmant le périmètre des services d’appuis France et Corporate précisant, au regard de la nouvelle stratégie commerciale, la quantité des suppressions de poste par entité.

677 postes supprimés !

Les prochaines étapes: 28 janvier : présentation détaillée des postes supprimés et des réorganisations sur chacun des 3 CSE, suivront des travaux de négociations des mesures d’accompagnement et une étude approfondie du projet, enfin une consultation finale des CSE devrait être faite courant mai. Le plan sera alors mis en oeuvre.

L'expérience vécue sur les autres plans sociaux nous laisse sceptique quant à la réalité des créations de postes annoncées…

Nous demandons une expertise à la fois économique et sur les conditions de mise en oeuvre des nouvelles organisations sur la globalité du projet (pour les 3 périmètres). Ces expertises doivent nous permettre de nous aider à négocier et proposer des mesures destinées à protéger les salariés restant, notamment ceux qui devront prendre en charge des nouveaux périmètres avec des pertes de connaissances dus aux départs volontaires.

A ce jour, les périmètres Corporate ne disposent pas d’accord pour anticiper les changements de métiers ! 

Nous demandons également que des passerelles entre les entreprises de l’AFM soient mises en œuvre pour favoriser la mobilité entre enseignes.

Nous veillerons à ce que 

  • les départs restent volontaires et non contraints
  • des mesures permettant de gérer la charge de travail suite aux départs soient réelles et fonctionnelles
  • que les suppressions de poste soient vraiment cohérentes

Notre ligne de conduite: s’assurer de la garantie de l’emploi pour tous dans de bonnes conditions.

 Alertez nous si des pressions sont faites pour partir.


  Fabien    Christophe     Hugues
       
  Fabien        Christophe    Hugues      
   ARS/ARA  ARI/AIT(OIA)  ARS/ARA 

La CFDT à vos côtés pour vous accompagner et faire valoir vos droits. N’hésitez pas.

cfdt.auchan.centrale@free.fr

06-22-14-02-01

06-09-09-10-29

06-61-62-40-11

3329076062.JPG

16:29 Publié dans ARI-AIT, ARS-ARA, OIA | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : emploi, plan social, effectifs, organisation du travail, transformation, restructuration | |  Facebook | | | |

29/05/2017

Réponses aux questions CFDT en réunion DP Auchan Centrale du 19/05/2017

1522386536.jpg

CFDT : Comment s’organisent les hackathons ? (en terme d’heures de travail d’affilée, de récupération, …)  Un « mode d’emploi » sur ce qui est organisé à Auchan est-il disponible ?

DRH : Le HACKATHON se déroulera du 28/06 à 9H au 29/06 à 16H.
La présence à ce type de manifestation se fait sur la base du volontariat
Pour encourager l'esprit d'entreprendre, pour cette première édition,  l'entreprise octroie 2 jours de repos en plus qui seront posés lors de ces journées.
Les collaborateurs qui participent à cette manifestation de développement ne sont nullement contraints de rester pendant les 30 heures consécutivement.
Sur les aspects pratiques de la chose, nous fournissons la restauration pour l'ensemble des participants et organisateurs. Une camionnette réfrigérée sera mise à disposition pour s'assurer de la non rupture de la chaîne du froid.
Nous installerons une " aire de repos" sur le site, 2 salles sont prévues à cet effet.
La présence d'un pompier est prévue pour l'ensemble de la période.
Enfin la manifestation prendra fin à 16h afin de permettre un retour plus tôt. 
Le pompier présent s'assurera de l'état de vigilance de chaque participant et le cas échéant nous appellerons  un taxi pour reconduire le collaborateur chez lui. Taxi pris en charge par l'entreprise.

Commentaire CFDT : A date 64 personnes sont inscrites, et c’est ouvert aux externes.

CFDT : Plusieurs personnes nous remontent des incertitudes sur leur solde de compte au restaurant d’entreprise : un montant de solde qui les surprend (nous n’avons pas reçu le résultat de leur vérification), ou aussi clairement des erreurs (vues à temps, dès le passage en caisse) dans le montant facturé en regard de ce qu’elles avaient dans leur plateau.
Quoi qu’il en soit, la caisse à l’entrée du restaurant d’entreprise permet la consultation de l’historique du compte : mais est-il envisageable que chacun puisse consulter son historique via une application sur l’Intranet d’entreprise ? (la caisse à l’entrée ne permet pas l’impression, et l’impression aux caisses en fin de chaine du restaurant n’est pas forcément faisable selon l’affluence et l’attente des clients suivants).

DRH : L'impression du ticket en caisse se fait à la demande et n'a rien à voir avec l'affluence du restaurant.
C’est une mesure RSE à la demande d'Auchan.
Chaque personne peut demander à API son historique en caisse qui se fait de façon instantanée.
API n'a aucun retour de personne ayant eu de problème et ce type de problème est à remonter à la directrice des services généraux.
Pour info les caisses appartiennent à API et pas à Auchan

Commentaire CFDT : Concernant notre demande d’avoir un accès sur une appli de l’intranet pour consulter son solde, cela n’est pas envisagé par la direction (en tout cas à date).

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués du personnel : 

 David    Hugues   Jean-Luc   Saïda
    David        Hugues   Jean-Luc    Saïda

14/01/2015

Appel des médecins du travail pour la reconnaissance du burn-out

corde.jpg« Entre le constat d’une dépression et le constat d’un épuisement professionnel il y a un monde! Le burn-out n’est pas lié à un tempérament prédisposé, c’est le résultat d’une certaine organisation du travail. » Tel est le constat de Jean-Frédéric Poisson, député UMP des Yvelines et ancien DRH de l’industrie.

Pourtant ce fléau est encore loin d'être reconnu comme il se doit !

La reconnaissance comme maladie professionnelle serait autant une mesure de justice à l’égard des salariés touchés, qu’une aide indispensable à leur prise en charge curative, à leur suivi professionnel et à la prévention du burn-out dans leur entreprise.

Pour la CFDT il est aussi urgent de repérer, en amont, les organisations du travail susceptibles d’engendrer des situations de burn-out et de pouvoir débattre de l’organisation du travail.

La CFDT soutient l’appel des médecins du travail pour faire reconnaitre le burn-out comme maladie professionnelle.

Signez et faites signer :
www.appelmedecins-burnout.fr

cfdt.auchan.centrale@free.fr

06 22 14 02 01

06 09 09 10 29 

02/12/2014

La CFDT signe l’accord de télétravail à Auchan

TeleW.JPGteletravail.pngEvolution des conditions de travail : le télétravail est maintenant une réalité à Auchan (à compter du 1er janvier 2015)


 Et pas n’importe comment !


Télécharger l'affiche

Issu d’une demande des salariés de la direction informatique
, nous avons suivi les deux phases de l'expérimentation.
Nous avons obtenu que cette expérimentation soit prolongée le temps de négocier l'accord.

LE TELETRAVAIL EST DONC MAINTENANT ETENDU A TOUTE L'ENTREPRISE

Lors de cette négociation que nous avons eu plaisir a mener, nous avons veillé :
- à la simplicité et la lisibilité de l'accord
- au respect de l'équité entre les salariés
- la protection du salarié au regard de sa vie privé et des conditions de réalisation de ce mode de travail
- au respect de l'équilibre entre les engagements du salarié et de l'entreprise.

Nous avons été entendus par la direction sur :
- distinction entre télétravail et les autres formes de travail à distance ou nomade
- respect de la vie privée
- l'activité partielle et régulière dans les critères d’éligibilité
- motivation objective du refus et liée aux critères d'éligibilité
- réversibilité : sans préavis pour le salarié ; avec préavis d'un mois pour l'entreprise
- managers et collègues directs recevront une formation sur cette forme d'organisation
- entretien bilan inclus dans les entretiens individuels normaux (notamment sur les conditions et la charge de travail)
- droit à la déconnexion et respect des durées légales et conventionnelles du travail
- prises en compte des temps de pause dans les périodes de joignabilité
- l'employeur ne peut pas imposer l'utilisation de matériel personnel
- information du médecin du travail
- possibilité du salarié de désigner la personne de son choix pour la visite du domicile.

Cette belle réussite vous appartient

Tout est possible lorsque nous unissons nos efforts !

A vous maintenant de vous approprier cette nouvelle forme d'organisation du travail.
-> Le télétravail est à l’initiative du salarié.

Nous restons à vos côtés pour vous accompagner et faire valoir vos droits :

cfdt.auchan.centrale@free.fr

06 22 14 02 01

06 09 09 10 29 

10:21 Publié dans Négociations | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : télétravail, conditions de travail, organisation du travail | |  Facebook | | | |