<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="http://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

10/04/2013

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 22/03/13

CFDT : Suite à la mise en place de l’organisation en mode marché, les fiches de fonction en Centrale d’achats seront-elles modifiées ?


DRH : En dehors de la mise en place de la Direction Client, il était nécessaire d’écrire un certain nombre de définitions de fonction. En effet, pour certains métiers présents sur les services centraux, il n’y avait pas de définition de fonction écrite.  Ainsi, depuis la fin de l’année 2012 et jusqu’à fin 2013, la Direction Ressources Humaines des Services Centraux va écrire ou réécrire les définitions de fonction des métiers des services centraux. Elles seront de plus, à terme, toutes consultables et publiées dans Phare.

 

CFDT : La DSI a fait un nouveau découpage de ses métiers (passage de 19 à 32 métiers). Pouvez-vous nous communiquer ces nouvelles fiches de fonction ?


DRH : Il y en a environ 10 dans Phare. Les fonctions indiquées ci-dessous sont écrites à ce jour :

Administrateur d'actifs

Technicien support

Responsable d'activité contrat

Chargé d'étude

Chef de projet

Chef de Projet Sénior

Directeur de projet

Administrateur d'application

Administrateur support

Administrateur technique

Responsable d'activité

Responsable d'activité technique

Responsable de service

Responsable de département

Directeur de service DSI

Directeur SI

Architecte Technique

Gestionnaire d'application métier


Certaines fonctions doivent encore être validées par la DRH France comme :

RIR

RIMM

Ingénieur Système et réseaux

Analyste

Chef de projet intégration

Chef de projet qualification

 

Enfin, quelques fonctions restent « à écrire » comme :

 

Concepteur système et réseaux

Responsable de Pôle

Expert Technique

Expert Fonctionnel

Expert sénior

Architecte

Chargé d'étude qualification

Chargé de relations pays

 

Pour fin mars, il y aura plus de 20 définitions dans Phare.

Bien entendu, tous ces travaux sont à votre disposition dans leur état actuel.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:

 Marcelino    Grégory  Fabien
Marcelino   Grégory   Fabien

01/03/2013

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 12/02/13

CFDT : Pouvez-vous nous indiquer le montant total enregistré sous le compte 641 pour les années 2010, 2011 et 2012 ?

DRH : Nous avons bien noté votre demande, qui est également évoqué sur d’autres sites magasins. C’est la raison pour laquelle la DRH France travaille sur ce sujet actuellement pour pouvoir répondre aux demandes faites par les partenaires sociaux sur les sites Auchan. Comme cela a été indiqué en CCE, la cotisation du CE est bien calculée selon les règles en vigueur soit sur le compte comptable 641.100 (compte de rémunération) qui est dans le 641. Le détail chiffré sera transmis prochainement dès finalisation du dossier par le national.
Actuellement, les montants ont été calculés sur la base déplafonnée. Une régularisation sera faite par la DRH France entre le 641.100 et la base déplafonnée.

Commentaire CFDT : Comme nous l’avions déjà souligné depuis de nombreuses années, le compte n’y était pas (et ni le SEGA ni la CFTC n’ont jamais rien dit, pire ils se sont toujours opposé à une expertise) ! Il y a d’ailleurs toujours le problème concernant le budget de fonctionnement…

CFDT : Lors de la réunion du CE d’août 2012, nous avions demandé de prévoir « information et consultation annuelle sur les recours aux conventions de forfait ainsi que les modalités de suivi de la charge de travail des salariés concernés » (article L2323-29 du Code du travail). Vous nous aviez indiqué que cela serait tenu dans les 2 ou 3 mois suivants. Pouvez-vous la faire ?           

DRH : Effectivement, la question a été posée précédemment. Nous allons organiser sur le 2ème trimestre 2013, la commission « temps de travail de l’encadrement » issue de l’accord du 17 juillet 2003 et nous reviendrons vers cette instance pour présenter le bilan et les conclusions de cette commission. Nous vous rappelons les organisations syndicales signataires de cet accord sont la CFTC et SEGA CFE-CGC.

Commentaire CFDT : Le code du travail précise que c’est le CE qui doit être consulté et non une commission réservée aux signataires d’un accord déclaré contraire au droit et aux intérêts des salariés par le tribunal de grande instance de Lille.

CFDT : Dans le cadre du test concernant le télétravail, pourrions-nous avoir une présentation des modalités de mise en œuvre de cette expérimentation ?

DRH : A ce jour, les réunions de travail ne sont pas finalisées et le dossier est toujours en cours. Une présentation du dossier sera faite au CE et au CHSCT de mars prochain par le DRH de la DSI.

Commentaire CFDT : Expérimentation intéressante, à suivre.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:

  Marcelino    Grégory  Fabien

Marcelino   Grégory   Fabien   

22/01/2013

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 20/12/12

CFDT : Qu’en est-il des reclassements pour les salariés de la compta de nos sites distants ?

DRH : Nous  n’avons pas la réponse pour chacune des personnes. Des démarches actives sont menées, nous devons faire un point pour répondre à la question.

CFDT : Des salariés concernés indiquent ne pas avoir suffisamment d’information.

DRH : Je suis au courant de certaines situations. Les personnes concernées ont été toutes reçues, les informations ont été passées. Je note votre remarque. On fera un zoom sur les reclassements mobilité de ces personnes. Si une personne se sent mal informée ou en difficulté, je vous invite à nous remettre son nom et on fera le nécessaire pour répondre à ses attentes.

Commentaire CFDT : Nous ne donnerons aucun nom sans l’accord des salariés.

CFDT : Sous quel n° du plan comptable est enregistrée la prime de progrès ?

DRH : La provision est passée sur le compte 681.545. Le réel payé est versé sur le 641.300 pour les chèques et le 641.315 pour Valprime.

Réorganisation Centrale d’Achats :
CFDT : Le projet de Management de l’Offre en Magasin au travers de deux chantiers Négoce LS et le changement de nomenclature impacte fortement les métiers d’Achats, d’Approvisionnement et de Vente :
-    Passage de 55 rayons à 96 marchés,
-    L’ensemble des secteurs sont dans l’obligation de repenser leurs processus métiers et leurs organisations afin de s’adapter aux outils informatiques (seules des modifications mineures, simples et peu couteuses, seront effectuées).
-    Planning de mise en œuvre intensif : les secteurs M&L, MBA, VE, HBB doivent être terminés en 2013.
Est-il prévu que le CHSCT et le CE soient consultés (et pas seulement informés) sur ce plan qui a déjà commencé ?
Quelle est votre évaluation des impacts sur les manières de travailler (contenu du travail, nombre de postes, organisation entre les différentes entités, cohabitation entre les différentes phases de migration du fonctionnement …) ?
Comment l'évolution des métiers et des postes en Centrale est-elle menée ?
Quel est votre plan d’accompagnement des personnes (formation aux nouveaux outils, formations aux nouveaux processus, …) ?

DRH : Les nouvelles nomenclatures ne sont pas encore finalisées et seront opérationnelles en magasin en 2014. Ce projet fera l’objet d’une présentation en CCE en son temps.
La mise en place de cette nouvelle direction client résulte d’une politique d’entreprise. Il s’agit de retrouver une relation avec le client et plus largement avec l’habitant. En effet depuis 3 ans, Auchan perd des clients.
Elle se met en place à iso structure, il n’y a aucune suppression de poste, aucun changement de contenu de métier.
Elle sera mise en place progressivement  sur l’année 2013 (après la fin des négociations fournisseurs).
Nous avons depuis le début informé régulièrement  le CE et le CHSCT du projet de la mise en place de la direction client.
Il y a eu au cours de ces derniers mois, auprès des diverses instantes représentatives du personnels, de nombreuses informations, échanges  et séances de questions/réponses.

Je vous en rappelle les différentes étapes :
- A compter d’avril 2012, mise en place de groupe de travail et écoute de tous les salariés de l’ancienne « Direction Produits » soit 1038 personnes en 3 phases.

·     La première réunion expliqua le sens de la démarche et de la méthode.

·     La seconde réunion a permis de travailler sur la fondation de l’organisation. Nous avons posé les bases du fonctionnement de demain.

·     La troisième réunion orientée sur le métier. Nous avons traité les relations entre les métiers.

·     Nous avons réfléchi ensemble sur les interactions les uns entre les autres.

·     L’ensemble des collaborateurs a eu un entretien et un accompagnement adapté avec pour objectif de mettre en adéquation son envie avec son niveau de professionnalisme. Tous les comptes rendus de ces réunions ont été publiées sur EUREKA.

- Présentation du projet « management de l’offre en magasin » lors de la commission grand projet du 21 juin 2012.

- Au CE du 22 juin 2012 : point « mise en place de la nouvelle direction clients » à l’ordre du jour avec présentation du support présentant les fondations, les principes directeurs, les synthèses des phases 0-1-2, la méthodologie et enfin le planning. Lors de cette présentation
nous avons réaffirmé qu’aucun poste ne serait supprimé et que cela serait plutôt l’inverse, que tous les collaborateurs concernés seraient écoutés et leurs demandes prises en compte.


- Les équipes ont été intégrées dans la phase de réflexion et de construction du projet. Une réunion générale d’information a été faite en septembre à destination des Directeurs de Magasin et des équipes services centraux ex DP (le 13/09/2012)

- Lors du CHSCT du 6 septembre 2012 : le dossier « point sur la mise en place de la direction clients » a été présenté et une présentation détaillée a été faite.

- Quatre directions sont créées

·     Direction des achats

·     Direction de l’offre permanente et saisonnière

·     Direction de l’animation commerciale

·     Direction des données des études

- Au CE du 18 septembre 2012 : « Point à date de la nouvelle direction clients » est à l’ordre du jour. Information du passage de 52 rayons à 93 marchés répartis selon 4 besoins : se nourrir – s’occuper de son habitat – s’occuper de soi – s’occuper de son temps et ce, dans 4 métiers : le négoce LS, l’artisan, la confection et la vente assistée.

- Depuis début décembre, une réflexion est en cours sur les éventuels déménagements découlant du projet. Pour cela l’équipe organisation est missionné pour faire des propositions. Un groupe de travail est constitué pour travailler sur le dossier avec lui.

Nous prévoyons une consultation du CHSCT (éventuellement extraordinaire) pour les éventuels déménagements des équipes. Cette consultation fera ensuite l’objet d’une information au CE dans la foulée.

Forfaitisation en DSI :
CFDT : Quelle est votre estimation de l'autonomie de la société Steria début janvier et son plan de prise d'autonomie ?

DRH : Un tableau de bord  mesurant « l’exploitabilité » est commenté par domaine et avec les référents (Auchan et Stéria) tous les jeudis (comité de transition) et publié ensuite.
A ce jour, nous sommes à 69 % au niveau global, ce pourcentage pouvant varier suivant les domaines, l’objectif étant 95% au 2 janvier
La prise en charge par Stéria d’un domaine reste conditionnée à notre validation et nous avons anticipé d’éventuelles difficultés par le maintien d’externes en régie sur les premiers mois de l’année.

CFDT : Les collègues impactés par le plan de transformation de la DSI devront travailler avec une composante « projet » plus importante et  par conséquent avec une insistance sur le suivi des charges et des actions, la capacité à anticiper et déléguer les travaux. Comment ces aspects sont ils gérés ?

DRH : Il n’y a pas de composante projet plus importante qui apparaîtra. Chaque besoin en formation est géré individuellement.

CFDT : Pour quelles raisons les travaux de forfaitisation des pôles Opérations et Projet, n’ont pas été intégrés dans le plan de transformation de la DTI ?
De telles transformations prises indépendamment et le manque de synchronisation entre elles peuvent être sources d’oubli de prise en charge des interactions entre ces activités et par la suite des tensions entre les services. Que prévoyez-vous pour vous en prémunir ?
Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le projet ESOP ?

DRH : Il n’y a pas de travaux de forfaitisation des pôles opérations et projets qui soient lancés. Le projet Esope est une analyse du sujet qui n’a pas encore abouti. Si la décision de forfaitisation était prise, elle ferait l’objet d’une démarche séparée. Bien entendu, il y aurait nécessité de faire un travail de cohérence avec la DTI.
Ce risque a d'ailleurs été identifié dès le début du projet. Pour y faire face, le CODIR a souhaité modifier le planning ESOPE pour qu'aucune décision structurante ne soit prise tant que le projet "forfaitisation de l'exploitation" n'aura pas abouti à la mise en place d'une structure maîtrisée.
A noter également que le responsable du département « production informatique » est membre du COPIL ESOPE.

ESOPE : Engagement de Service pour les Opérations et les Projets des Etudes.
Le projet consiste en la mise en place d’un ou plusieurs centres de services permettant la sous-traitance en mode engagement de résultat de certaines activités de support et de développement en phase avec la politique de sous-traitance d'Auchan.

Ce changement est principalement motivé par une volonté de la DSI Auchan de :
-  Limiter / réduire les coûts tout en garantissant la qualité des composants.
-  Garantir les niveaux de service de la DSI.
-  Assurer la réactivité et les variations de charge.

Un RFI (Request For Information) a été lancé le 30/11/2012. Ce dernier a pour but d'interroger le marché afin, notamment, de :
-  Vérifier la capacité du marché à prendre les engagements attendus par Auchan.
-  Mesurer la capacité des acteurs à couvrir tout ou partie du périmètre.
-  Obtenir des éléments de coûts pour confirmer l’intérêt économique du projet.
-  Maintenir la compétence technique et applicative.
Les réponses sont attendues le 18/01/2013. Suivra une étape de "réorientation" du projet (04/2013) qui débouchera ou non sur une phase de RFP.

CFDT : Quelle est la valeur ajoutée escomptée de la mise en place du wifi sur l’organisation du travail ? Nous rappelons à ce sujet que suite à une précédente expérimentation, le précédent DSI n’avait pas validé cette implantation car elle ne présentait pas une amélioration significative de la productivité.

DRH : La mise en place du wifi a été demandée par les collaborateurs de la DSI lors des journées Vision et à d’autres occasions. Elle rend plus pratique le travail en réunion pour les collaborateurs et leur facilite la vie au travail. Il n’y a pas de gain de productivité attendu.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:

  Marcelino    Grégory  Fabien

Marcelino   Grégory   Fabien  

21/12/2012

Déclaration CFDT au CE Auchan Centrale sur les salaires et l'emploi

CE du 20 décembre 2012

 
Salaires :

 
Suite au jugement de la cour de cassation sur l’affaire des temps de pause et du non-respect du SMIC et des minima salariaux, la CFDT revendique le versement d’une prime de compensation pour tous les salariés ayant été impactés.

 

La CFDT, en syndicat responsable, réclame une négociation pour définir des modalités de remboursements de ce dû, sans pour autant déstabiliser l’entreprise qui pourrait être tentée de répercuter ce dédommagement en impactant l’emploi. Nous sommes ouverts à des mesures pluriannuelles visant à étaler la dette.

 

Que les choses soient claires, en aucun cas cette compensation ne devra minorer ce qui est dû à chaque salarié ayant eu le courage d’assigné Auchan devant les tribunaux.

 

De nombreux employés dans toute la France ont manifesté leur soutient à cette exigence, près de 5000 signatures ont déjà été remises à la direction.

 

Emploi :

 

Le gouvernement envisage un allègement du coût du travail par un crédit d’impôt de 20 milliards  d’euros par an avec une montée progressive sur 3 ans, dont la moitié, soit 10 milliards d’euros, dès la 1ère année.

 

Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) sera calculé en proportion de la masse salariale brute des entreprises pour les salaires allant jusqu’à 2,5 fois le SMIC. Pour un hyper Auchan, c’est l’ensemble de la masse salariale hormis la direction et les chefs de secteur, ou a l’échelle de l’entreprise environ 95% des effectifs. Les entreprises en bénéficieront dés 2014 au titre de l’année 2013.

 

Cette mesure va permettre d’économiser jusque 6% de la masse salariale soit pour une entreprise comme Auchan un gain fiscal évalué à 80 millions d’euros.

 

Fort de ce constat la CFDT exige :

- l’arrêt de toutes mesures visant a supprimé des postes donc des emplois à pourvoir

- la dé-précarisation d’une frange importante des salariés (CDD et temps partiels imposés).


Le plan social et ses conséquences sur l’emploi (soit la suppression de 1700 postes dont 600 en public sensible) doit être stoppé.

17/12/2012

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 22/11/12

CFDT : Il existe dans certains services une fonction de « coordinateur » tenue par des salariés au statut Employé. Ceux-ci reçoivent des employés en entretient individuel, les réprimandent éventuellement  sur la qualité de leur travail, leurs charges, leurs conversations ou leur temps de travail…
Cela relève-t-il bien de la fonction ? Si oui, ne devraient-ils pas passer agent de maitrise ?

DRH : Nous avons bien noté la question. Cependant pour la traiter il nous est nécessaire d’avoir plus d’information, quel service est concerné ? Si effectivement de telles pratiques se mettent en place, nous ferons un rappel aux managers concernés, une fois identifiés, qu’il est de leur responsabilité de manager, d’accompagner, de sanctionner, de faire les remarques nécessaires éventuelles. Cette responsabilité ne peut se déléguer.

Commentaire CFDT : La DRH sait très bien que cela se fait notamment au CSP Compta fournisseurs puisque nous le lui avons signalé en octobre…

Egalité professionnelle

CFDT : Les entretiens de recrutement sont-ils mené autant par des hommes que par des femmes ?
Quelle est la répartition précise ?

DRH : A Auchan, tout responsable peut-être amené à recruter, et ce en plus des équipes ressources humaines et recrutement dont c’est une partie de la mission. Aucune étude, ni statistique n’est menée en terme de nombre d’entretiens, et du sexe des responsables ayant participé au circuit de recrutement.

Commentaire CFDT : Auchan écrit dans l’accord égalité professionnelle que les entretiens seront menés autant par des hommes que par des femmes « dans la mesure du possible » (ce qui n’est déjà pas un très fort engagement) mais de plus n’a aucun moyen de suivre cela ! Un bel exemple de poudre aux yeux qui confirme ce que l’on disait de cet accord. Celui-ci venant à expiration, la renégociation est ouverte. Espérons que le prochain contiendra de vrais engagements.

CFDT : Quelle est la moyenne en temps de promotions des hommes et des femmes dans chaque catégorie de l’entreprise (sur 5, 10, 15 ans et plus) ?

DRH : En reprenant les éléments présentés lors des précédentes commissions en termes de promotions internes, on note :

·  Passage Employés à Agent de maîtrise en 2006 : 81.6% de femmes / en 2010 : 68.8% de femmes  / en 2011 : 87.5% de femmes

·  Passage employés et agents de maîtrise à Cadres en 2006 : 44.3% de femmes / en 2010 : 73.33% de femmes / en 2011 : 52.63% de femmes

·  Au global sur l’ensemble des promotions on a en 2006 : 63.2% de femmes / en 2010 : 71.0% de femmes /  en 2011 : 72.1% de femmes

En parallèle, le taux d’embauche en CDI des femmes sur les 3 années représente :
Pour les employés en 2006 : 83.3% /  en 2010 : 90.5% / en 2011 : 93.1%
Pour les agents de maîtrise en 2006 : 20% / en 2010 : 66.7% / en 2011 : 63.6%
Pour les cadres en 2006 : 40.8% / en 2010 : 47.8% / en 2011 : 53.1%

Commentaire CFDT : Cela ne répond pas à la question. Nous n’avons pas demandé le taux de promotion par sexe mais combien de temps en moyenne passe-t-on d’une catégorie à une autre selon le sexe.

CFDT : Existe-t-il une marge de négociation pour les salaires lors d’un recrutement ?

DRH : Oui, pour les postes d’encadrement il existe une petite marge de négociation en fonction de l’expérience professionnelle du candidat. Pour les postes d’employés, il y a application de la grille définie au national.

CFDT : Existe-t-il dans l’entreprise des plans de carrière visant à résorber les inégalités structurelles dans l’emploi et les carrières hommes/femmes ?

DRH : Il n’existe pas de plan de carrière à proprement parlé mais des démarches comme par exemple « Mixité » mise en place à Auchan qui vise 3 objectifs :

  • Permettre aux femmes de se développer et de définir leur projet professionnel au regard de leur projet de vie,
  • Faire réfléchir les femmes sur ce que l’entreprise doit mettre en œuvre pour développer le nombre de femmes à des postes de direction,
  • Rencontrer des personnalités en interne et en externe pour échanger avec elles sur leur regard concernant l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

CFDT : Le nombre de femmes recrutées est-il au moins proportionnel avec celui des diplômées et qualifiées dans la filière ?

DRH : On a bien noté la question, cependant nous n’avons aucun élément nous permettant d’apporter un quelconque éclairage la dessus.

CFDT : Pourquoi ne pas mettre en place une politique de rémunération claire et lisible donnant l'accès aux grilles de salaires (employé, agent de maitrise, cadre) à tous ?

DRH : Ce n’est pas une question du ressort du CE des services centraux. C’est une question à poser au national.

Commentaire CFDT : Rien n’empêche de répondre au CE des services centraux.

CFDT : Appliquez-vous le rattrapage du salaire suite à un congé maternité (neutralisation) ? (Augmentations générales et individuelles perçues par les salariées de la même catégorie professionnelle)

DRH : Pour les employés, les augmentations collectives ou de grilles s’appliquent également aux salariées en congés maternité, et pour les membres de l’encadrement l’augmentation de salaires est au minima celle prévue pour l’année considérée. De plus, nous rappelons que l’absence maternité n’entraîne plus de minoration de la RVI (4 mois).

Commentaire CFDT : La loi de 2006 
neutralise l’impact du congé maternité sur la rémunération. Ce congé est considéré comme du temps de travail effectif à ce niveau. Il ne doit avoir aucun effet négatif sur la rémunération. Nous avons soumis à la DRH des cas dont le congé maternité avait impacté la rémunération, nous attendons de voir comment cela sera traité.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:

  Marcelino    Grégory  Fabien

Marcelino   Grégory   Fabien     

05/12/2012

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 26/10/12

795001983.jpg

CFDT : L’accord national interprofessionnel sur la portabilité des droits s'applique depuis le 1er juillet 2009. Celui-ci prévoit qu'un salarié quittant l'entreprise peut bénéficier, dans certain cas, de la portabilité de la mutuelle pendant 9 mois à coût identique, avec participation identique de l'employeur. A ce jour combien de salariés des Services Centraux en ont-ils bénéficié ?


DRH : Depuis juillet 2009, 1150 personnes ont bénéficié de cette portabilité (mutuelle et prévoyance).

 

Commentaire CFDT : 1150 salariés des services centraux ont donc quittés l’entreprise depuis juillet 2009, c’est impressionnant !

 

CFDT : Mercredi dernier, et après le TGI l'an dernier, la Cour de cassation (plus haute juridiction en France) a condamné Auchan pour non-respect du SMIC et des minima salariaux. Auchan va-t-il enfin reconnaître sa faute ?

 

DRH : la réponse est  non

La cour de cassation n’a pas condamné Auchan. Elle a cassé le jugement du conseil de Prud’homme qui déboutait les 258 salariés estimant que ces premiers juges n’avaient pas rendu une décision reposant essentiellement sur le droit. Elle a donc renvoyé  l’affaire devant le conseil de Prud’homme de Lille.


Commentaire CFDT : La mauvaise foi d’Auchan n’a décidemment pas de limite. Le jugement initial des prud'hommes avait donné abusivement raison à Auchan, il a donc été cassé par la plus haute juridiction. Cela confirme bien qu'Auchan était en FAUTE et dans l'ILLEGALITE ! 
A lire : un article d’un cabinet d’avocat qui confirme la condamnation d’Auchan.
Quelle confiance peut-on accorder à un employeur qui trompe à ce point ses salariés ?

CFDT : Pour faire suite à la présentation au CE des réaménagements sur Réaumur, serai-il possible de débloquer les fenêtres et d'autoriser leur ouverture de temps en temps ?

 

DRH : Les fenêtres sont fermées pour des raisons de sécurité. Nous sommes en train de réessayer de faire changer les fenêtres avec le propriétaire de l’immeuble.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:

  Marcelino Llinas-Comas    Grégory Guerin  Fabien Alliata

Marcelino   Grégory   Fabien    

12/11/2012

Bonne nouvelle pour le budget (ASC) du CE Auchan Centrale

budget.jpg

C’est une bonne nouvelle qui a été annoncée : un solde de plus de 225 000 euros qui seront versé en plus chaque année sur le budget des activités sociales et culturelles (ASC) pour les services centraux ! (+30% environ)

Nous avons toujours été bien seul avec FO depuis des années à pointer les manquements sur les budgets du CE… (exemples : voir CE d’octobre, novembre et décembre 2011).

La direction a annoncé vouloir se mettre en conformité avec la jurisprudence suite à un arrêt de la Cour de cassation du 30/03/11 concernant IBM.

En réalité, l’arrêt ne sera que partiellement respecté, mais ne boudons pas notre plaisir, c’est déjà une belle avancée !

Reste que le minimum légal du budget de fonctionnement n’est toujours pas entièrement versé, loin de là, et il reste sous la gestion de la direction en lieu et place du CE !
Cela pose de gros problème d’indépendance et de fonctionnement à la hauteur d’un CE de 2 500 salariés…
Certains font croire que le versement du budget du CE ferait baisser celui des ASC, mais c’est totalement FAUX. Il y a une stricte séparation des budgets. Légalement aucune somme ne peut sortir de l’un pour aller vers l’autre. 

Mais mauvaise nouvelle pour les employés

dans l’affaire du SMIC et des temps de pause

La direction ne veut toujours pas reconnaitre sa faute dans l’affaire du SMIC et des temps de pauses !

Un arrêt de la Cour de cassation (plus haute juridiction en France) a pourtant signifié qu’Auchan n’avait pas respecté le SMIC et les minima salariaux entre 2000 et 2007. Cette affaire n’a que trop duré, Auchan doit accepter sa responsabilité vis-à-vis de tous les salariés qui ont été touchés.

Curieusement l’entreprise annonce vouloir respecter (partiellement) pour le CE un arrêt de la Cour de cassation dans une affaire qui concerne IBM, mais refuse de dédommager ses salariés dans une affaire qui la concerne directement !

Dans cette même affaire, le tribunal de grande instance avait déjà condamné Auchan et pointé plusieurs accords comportant des dispositions défavorables aux salariés et contraires au droit ! (tous signés par la CFTC et le SEGA alors que l’inspection du travail l’avait signalé…)

La grogne monte dans les magasins. L’attitude fermée de la direction risque d’entrainer des mouvements sociaux à l’approche de la fin de l’année. Tout cela n’est pas très responsable.

Auchan n’a pas à se considérer au dessus des lois en choisissant celles qu’elle a envie de respecter ou pas !

Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche !...

31/10/2012

Questions CFDT au CE Auchan Centrale du 18/09/12

CFDT : Suite à la nouvelle loi sur le harcèlement sexuel et moral, le code du travail donnent de nouvelles définitions, et les peines encourues sont alourdies. Le règlement intérieur doit donc être actualisé et de nouveaux affichages doivent également être mis en évidence dans certains lieux de l’entreprise. Comment comptez-vous traiter ces points ?

DRH : Sur un plan strictement juridique, nous avons effectivement des obligations d'affichage sur les lieux de travail et aux lieux d'embauche du personnel des textes de cet été. Cette information va passer en CCE (c'est prévu à l'ordre du jour du CCE du 2/10/2012) car cela a une incidence sur notre nouveau règlement intérieur, qui devra ensuite intégrer ces nouveaux textes. Tout le process a été prévu.
Pour autant, si vous souhaitez qu'en sus, et dans l'attente, ce soit affiché, nous pouvons le faire.

Commentaire CFDT : Oui, il faut afficher.


CFDT : Sur l’ensemble des formations aux services centraux, quel pourcentage correspond aux 3 types suivants ? :
- Type 1 : Les formations d’adaptation au poste de travail (celles qui ont pour objectif d'apporter au salarié des compétences qui sont directement utilisables dans le cadre des fonctions qu'il occupe)
- Type 2 : Les formations liées à l’évolution des emplois ou au maintien dans l’emploi des salariés (celles qui visent à apporter des compétences qui ne sont pas directement utilisables dans le cadre des fonctions du salarié au moment où il suit la formation, mais qui correspondent soit à une évolution prévue du poste de travail, soit à une modification des fonctions du salarié, dans le cadre de son contrat de travail)
- Type 3 : celles qui correspondent au développement des compétences des salariés (nouvelles compétences dans le but d’acquérir une qualification supérieure).

DRH : Depuis 2010, les types sont au nombre de 2:
1- Les formations d'adaptation et de maintien à l'emploi : toutes les formations déclarables et non déclarables du plan - soit 95%.
2- Les formations qui correspondent au développement des compétences = aux parcours professionnalisant (Période pro) - Ecole des acheteurs - soit 5% en 2011, et 2012

Commentaire CFDT : Donc un gros déséquilibre entre les 2 types. Très faible pourcentage sur les formations de développement des compétences (pour acquérir une qualification supérieure) !

CFDT : Combien de personnes n'ont-elles pas eu de formation depuis plus de 3 ans ?

DRH : 18 personnes (2 employés, 9 agents de maîtrise, 7 cadres).

Commentaire CFDT : Soit un taux de :
0,68% pour les employés
3,73% pour les agents de maitrise
0,49% pour les cadres.
Un petit déséquilibre sur les agents de maitrise.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:

  Marcelino Llinas-Comas    Grégory Guerin  Fabien Alliata
Marcelino   Grégory   Fabien
   

25/09/2012

Questions CFDT en réunion CE du 31/08/12

CFDT : Nous avions posé cette question en mars, vous deviez vous renseigner : Pouvez-vous prévoir « information et consultation annuelle sur les recours aux conventions de forfait ainsi que les modalités de suivi de la charge de travail des salariés concernés » (article L2323-29 du Code du travail) ?

DRH : Nous ferons le maximum pour tenir  cette  réunion « d’information et de consultation » dans les 2 ou 3 mois.

CFDT : Le bilan social (indicateur 213) fait apparaitre plusieurs cadres (à temps plein et présent tout au long de l'année) payés en dessous du salaire minimum annuel garanti par la convention collective. Quel est l'explication ?

DRH : Le salaire minimum annuel garanti pour 216 jours de travail par an incluant la journée de solidarité prévue à l’article L212-16 du code du Travail est fixé comme suit :

Pour une personne de  niveau 7 : 30 937.00
Pour une personne de niveau 8 : 41 600.00

Pour les cadres à temps complet dont le travail est décompté dans le cadre d’un forfait annuel en jours, et lorsque le nombre de jours travaillés est inférieur à 216 en application d’un accord collectif d’entreprise ou d’établissement, le salaire minimum mensuel garanti ne peut être inférieur à celui figurant au tableau ci-dessous pour le niveau correspondant.

Le barème des salaires minimaux garantis applicable à compter du 01/04/2011 fixe (Avenant n°38 du 8 décembre 2010 étendu par arrêté du 28/02/11 publié au JO du 08/03/2011) le Salaire Minimum Mensuel Garanti (SMMG) pour un temps de travail effectif de 151h67 et un temps de pause de 7h58 à :

- 2291.61pour une personne de niveau 7
- 3081.49 pour une personne de niveau 8

Chez Auchan, nous sommes sur un forfait à 214 jours (JDS comprise), nous ne sommes pas liés par le salaire minimum annuel garanti de 216 jours, comme cela est indiqué dans la CCN mais par le salaire minimum mensuel garanti (SMMG).

Certains cas de figure peuvent expliquer que des salariés aient une rémunération brute en dessous des minimas :
- un apprenti  jusqu’au 30/09/2011, embauché CDI Cadre au 01/10/2011
- un CDD A2 jusqu’au 31/03/2011, embauché CDI Cadre au 01/04/2011
- un contrat de pro jusqu’au 30/09/2011, embauché CDI Cadre au 01/10/2011


CFDT : Le personnel sur Réaumur sort tout juste de travaux n’ayant pas été agréables à vivre. Comment les nouveaux travaux pour accueillir 75 personnes supplémentaires seront-ils gérés pour le personnel déjà en place ?

DRH : Les travaux  précédents qui ont été effectués ont été faits à l'initiative du propriétaire sans nous concerter et nous communiquer de planning. Les travaux actuels sont gérés en interne donc il y aura une meilleure information des équipes.

CFDT : Le site de Réaumur est soumis à un problème de bruit. Les nouveaux travaux pourront-ils être l’occasion de procéder aux travaux d’isolation des fenêtres ?

DRH : les travaux d'aménagement des locaux sont à la charge du locataire. Les travaux d'isolation des fenêtres sont à la charge du propriétaire. Les nouveaux travaux n'incluent donc pas les travaux d'isolation des fenêtres. Plusieurs demandes en ce sens ont déjà été faites auprès du propriétaire et nous étudions avec le service juridique une solution pour imposer au propriétaire ces travaux.


CFDT : Il semble que l'installation des équipements informatiques pour Auchan Voyages sur Réaumur viendra en doublon des moyens déjà en place (accès informatiques, accès de téléphonie, serveurs informatiques). Ne serait-il pas plus intéressant de mutualiser pour optimiser les coûts ?


DRH : Il a été décidé de reprendre l’infrastructure existante d’Auchan Voyages et de la déménager à Réaumur. Cela apporte une sécurité pour le système : si l’infrastructure de l’un tombe en panne, l’autre peut continuer à travailler. En termes de réseau, Auchan Voyages a des pics élevés que ne peut pas supporter la liaison actuelle de Réaumur. Néanmoins, les infrastructures téléphonies de Réaumur comportent 30 lignes utilisées à 50 % maximum, et idem pour Auchan Voyages. Une réflexion est en cours pour mutualiser. Une étude est également en cours pour la mutualisation des serveurs pour éviter le changement du serveur vieillissant de Réaumur.

CFDT : Le déménagement de différentes équipes vers Réaumur ne semble pas avoir été suffisamment anticipé. En conséquence les équipes informatiques travaillant sur ce sujet se retrouvent avec une pression accrue pour mettre en service l’infrastructure dans des délais très courts. Pouvez-vous en tenir compte ?
Ce type de situation « tout pour tout de suite » est récurrente à Auchan, entrainant un stress inutile. Pourrions-nous à l’avenir avoir une meilleure anticipation ?


DRH : Le déménagement prévu fin novembre a été avancé au 28 septembre pour permettre à l’entreprise d’économiser des loyers. Les équipes ont été prévenues fin juillet. Le chef de projet a estimé le délai « raisonnable ». Les opérationnels ne sont pas stressés par la situation.

CFDT : Le comité élargi de la diversité ne s’est plus réuni depuis novembre 2009. Pouvez-vous y remédier ?

DRH : Oui, nous allons y remédier. Nous ferons le maximum pour réunir le comité élargi de la diversité avant la fin d’année.

Commentaire CFDT : Nous notons avec satisfaction la qualité de l’ensemble des réponses.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:
  Marcelino Llinas-Comas    Grégory Guerin  Fabien Alliata
Marcelino   Grégory   Fabien
  

20/08/2012

Questions CFDT en réunion CE extraordinaire du 03/07/12

Information et consultation des membres du Comité d’Etablissement sur la reprise par la comptabilité d’Auchan France de l’activité des services comptabilité de Grosbill, Auchan.fr et Auchan Direct situés à Thiais (94).


CFDT : Cette activité n’a-t-elle pas déjà été officieusement reprise ?


Direction : L’activité est partie sur le site de Thiais en 2011, et c’est en 2012 que sont apparus les premiers signes de dégradation. C’est à la demande des équipes de Thiais que les équipes comptables d’Auchan ont proposé leur aide. Certaines entités sollicitent le CSP comptable car il y a un réel savoir faire qui est reconnu. Ces prestations sont bien évidemment refacturés (avec des forfaits jour incluant les frais de personnel et les coûts annexes comme l’informatique).

CFDT : Y-a-t-il déjà eu des mouvements de personnel suite à cette reprise ?

Direction : A ce jour, seule la responsable comptable des comptabilités E-Commerce a décidé de quitter son entreprise. Ceci même si comme pour l'ensemble des personnels de Thiais un poste au sein du CSP d'Auchan France lui était destiné.

Commentaire CFDT : Les avis rendus par les CE de Grosbill et d’AECF n’ayant pas été communiqués, et les propositions faites aux personnels de ces sociétés n’étant pas connues, notre CE n’a pas rendu d’avis lors de cette séance.

Pour toutes questions ou remarques, contacter vos délégués au CE:
  Marcelino Llinas-Comas    Grégory Guerin  Fabien Alliata
Marcelino   Grégory   Fabien