<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="https://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

08/11/2010

Questions CFDT en réunion DP du 15/10/10

CFDT : Comment les agents de maîtrise en forfait horaire annualisé peuvent-ils suivre leur pointage et notamment le cumul ?

 

DRH : Comme rappelé lors de la réunion des Délégués du Personnel du 12 mars 2010 :

« Pour rappel, le bon à payer permet à l’Agent de Maîtrise de vérifier le cumul hebdomadaire et d’ajuster son volume de travail en fonction de ce qui est prévu et réalisé.

Le meilleur moyen de bien gérer son temps de travail est une planification de ses jours ouvrés et de repos et des pointages systématiques et fiables. »


Commentaire CFDT : Les agents de maitrise nous disent ne pas avoir connaissance de ce "bon à payer", ils ont uniquement connaissance d’un document intitulé « récapitulatif hebdomadaire » qui ne fait apparaitre aucun cumul (ni annuel, ni mensuel).

 

CFDT : Les personnels d'Auchan.fr qui sont rattachés encore actuellement à Auchan France et qui dépendent de notre établissement, vont être rattachés à la nouvelle entité qui vient d'être créée (e-commerce) avec Grosbill et Auchandirect.

Cela signifie qu'il pourrait y avoir changement de convention collective pour ces salariés.

Que les accords Auchan pourraient ne plus s'appliquer pour eux.

Que certaines dispositions unilatérales de l'employeur seront peut-être remises en cause (exemple : ristourne 10%, RVI,...).
 

·         Qu'en est-il précisément ?

·         A quelle date ce changement sera-t-il effectif ?

·         Qu’est-il prévu concernant le lieu de travail ?


DRH : Les réflexions sont toujours en cours, mais non encore abouties.

Dès que les choses se préciseront, les instances concernées en seront informées, conformément aux dispositions légales.

 

Commentaire CFDT : Cela fait des mois qu’on nous répond la même chose. La CFDT a adressé un courrier à la DRH Groupe Auchan pour demander une réunion au plus vite sur ce sujet. Pas question qu’il y ait de modifications de statut social sans négociation, et qu’on nous mette devant le fait accompli comme seul dialogue.

 

CFDT : A propos des baisses des grilles de salaires en DSIO (-160€), vous nous aviez répondu lors de la réunion DP du 1er avril : "c’est la direction qui décide des grilles de salaires indicatives de l’encadrement".

Nous avons reçu le 21 septembre une réponse de la DRH France concernant la rémunération de l'encadrement qui nous dit "les évolutions apportés à certaines grilles de salaires sont réalisée avec les partenaires sociaux en toute transparence".

Comment se fait-il que cela n'ait pas été le cas en DSIO ?

 

DRH : Le courrier du 21 septembre indique que les évolutions apportées sont réalisées « dans le cadre des règles définies par l’accord ». Or l’Accord sur les salaires de l’encadrement précise (article 6.1) : 

 « Pour chaque fonction, l'Entreprise détermine des fourchettes indicatives de salaire de base tenant compte

-      de la hiérarchisation interne des fonctions,

-      des différents niveaux de maîtrise de la fonction,

-      et du contexte extérieur.

Ces fourchettes ont un caractère indicatif et n'entraînent aucun droit automatique à une rémunération pré-établie du fait de l'exercice d'une fonction ou d'un niveau de maîtrise de la fonction. »

Dans le cadre de ce même accord, l’entreprise réalise chaque année un bilan des révisions de salaires avec les partenaires sociaux, dans lequel sont communiquées les évolutions de la rémunération de l'encadrement  au global, et pour les principales fonctions de l’entreprise une information des grilles et les éventuelles évolutions de grilles.

Les évolutions de grilles en DSIO ont été réalisées conformément à l’Accord d’entreprise.

 

Commentaire CFDT : La DRH écrit donc que les évolutions de salaire de l’encadrement sont faites en toute transparence avec les partenaires sociaux en conformité avec un accord qui lui dit le contraire !

Cet accord indique que c’est l’entreprise qui détermine seule les grilles de salaire de l’encadrement (il n’y a donc pas de négociation, ce qui est illégal). Et la DRH prêtant être transparente sur la base d’une réunion qui ne donne que des indications partielles. Les grilles de salaires des agents de maitrise et des cadres sont secrètes à Auchan. Même les partenaires sociaux ne les ont pas… Encore moins quand il y a des baisses !

02/11/2010

Chantage sur les salaires dans la grande distribution

Le 20 octobre dernier devait se dérouler la négociation salariale dans la grande distribution.

 

L’organisation patronale FCD (MEDEF), dont Auchan fait partie, a annulé cette négociation qui sert de tremplin obligatoire à nos négociations d’entreprise, au prétexte d’un projet gouvernemental de modifier une niche fiscale dont ces employeurs bénéficient. Niche fiscale dont ils ont largement profité, et qui au passage a plutôt incité à pratiquer une politique de bas salaires !

 

Cette position est inadmissible et méprisante vis-à-vis des salariés de cette branche.

 

Alors même qu’il n’y a pas eu d’accord en 2010, les employeurs de la grande distribution pensent sans doute que le niveau des rémunérations de la branche avec 5 minima de la grille inférieurs au SMIC, les exonèrent de tout effort salarial !

 

Notre combat pour un  financement équitable des retraites nous amène à penser qu’effectivement ces recettes fiscales doivent être réorientées vers d’autres « cieux » (comptes sociaux, caisses de retraites…)

 

L’employeur Auchan membre de la FCD porte une responsabilité dans cette politique de la chaise vide qui impactera forcement nos négociations d’entreprise.

 

Nous interprétons ce blocage comme un chantage révoltant qui va pénaliser tous les salariés des enseignes de la branche. Faire diversion en renvoyant à la seule négociation d’entreprise n’est pas crédible au regard des enjeux et du contexte actuel.  

 

Nous réclamons sans délai l’ouverture des négociations.

19:11 Publié dans Infos dans la branche | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dirigeants, fiscalisme, salaires, négociation, fcd, convention collective, smic | |  Facebook | | | |

10/09/2010

Bilan des révisions de salaires en Centrale Auchan

Cette année encore les moyennes des augmentations des Agents de maitrise et des Cadres sont en baisse !

Télécharger le tract

Population Agents de maitrise et Cadres : 1520 personnes

- Augmentations moyennes par services   (hors comité de Direction Générale)

 

2008

2009

2010

Direction commerciale

3,50%

2,89%

2,10%

Direction ressources et développement

3,42%

2,75%

1,85%

DSIO

3,56%

3,09%

2,35%

Autres services : regroupe les RH France + serv centr + IFE, marketing, communication, DG

3,17%

3,17%

2,42%

TOTAL GENERAL

3,47%

2,95%

2,17%


- Augmentations moyennes par statut

 

2008

2009

2010

Agent de maitrises

3,56%

3,00%

1,99%

Cadres

3,46%

2,94%

2,20%

Les Employés avaient eu l’an dernier 0,5% ; cette année 1,20% (sur des bas salaires...).
La baisse du pouvoir d’achat touche toutes les catégories. Il est quand même clair que c’est sur les plus bas salaires que la direction a choisi de faire peser le plus les impacts de la crise.


- Augmentations moyennes par sexe

 

2008

2009

2010

Hommes

3,55%

2,96%

2,18%

Femmes

3,34%

2,93%

2,15%


- Pourcentages des AM et cadres ayant eu une augmentation supérieure ou égale à 7%

2008

2009

2010

5%

2,5%

1,5%


- Pourcentages des cadres payés en dessous de leur grille de salaire !!!

(Nous n’avons les infos que pour ces seules fonctions…)

 

2009

2010

Acheteur + manager de catégories + chef de produit

25%

20%

Chef de projet, expert, responsable d'activité

28%

19%

A noter « l’amélioration » de 9 points sur le pourcentage de chef de projet, expert et responsable d’activité, payés en dessous de leur niveau de tenue fonction !...

Mais cela est dû au fait que la DRH a baissé le premier niveau de la grille de 160 € !

Nous réclamons qu’il n’y ait plus aucun salarié payé en dessous de sa tenue de fonction.

Nous refusons que pour ce faire, il y ait une quelconque baisse des grilles de salaires !

Pour rappel, près de 10% des cadres ont un salaire mensuel en dessous du minimum garanti par la convention collective, EN TOUTE ILLEGALITE…
 

Bonnes nouvelles !

Auchan France

En février, la DRH nous parlait d’un « contexte de résultats économiques 2010 tout à fait satisfaisants pour Auchan France ». Ce qui semble se confirmer pour ce premier trimestre :

Le chiffre d’affaires HT consolidé est en hausse de 2,2 % à 7,1 milliards d’euros.

Groupe Auchan

CA HT +6,8% au global

Progression de l’EBITDA de +9,8%

La barre des 20 milliards d’euros de CA franchit en 6 mois

Diminution du niveau d’endettement de -10%.

 Plus de détails sur Planet, rubrique Actualité :
« Premier semestre 2010 : Progression du CA et des résultats »

Point sur la contribution de la direction sur la carte cadeau de fin d’année

Rappel : Lors du CE d’octobre 2009, la direction avait annonçait sa décision de  baisser sa contribution de 7,5€ sur la carte cadeau adulte, au vu de la situation économique difficile.

Vu la somme concernée (7,5€ par salarié à dépenser dans nos magasins), on se demandait (et on se demande toujours) quel effet économique cette décision pouvait-elle bien avoir sur l’entreprise ?!...

L’ensemble des représentants du personnel avaient manifesté leur désaccord sur cette mesure.

Lors du CE suivant (novembre 2009) l
a direction a rajouté que si les résultats de l’entreprise étaient atteints en 2009, les 7,50 euros seraient ajoutés à la participation de l’année suivante (2010).

Nous y sommes. La direction a reconfirmé quelle tiendrait cet engagement.  Les 7,5€ non perçus en 2009 seront rajoutés sur la carte cadeau 2010. Merci !...


Comme disait l’autre, « tout augmente, sauf les salaires »…

15:02 Publié dans Cadres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, agent de maitrise, smmg | |  Facebook | | | |

22/07/2010

Questions CFDT en réunion DP du 01/07/10 (Grilles des salaires encadrement)

CFDT : L’accord de 1986 article 6.2 prévoit que la fourchette de la grille soit donnée par chaque manager aux collaborateurs concernés (Cadres et Agents de Maîtrise).

Force est de constater que c’est rarement le cas. Il arrive parfois qu’à la demande du salarié celui-ci l’obtienne ! Vous nous aviez à maintes reprises indiqué que les managers devaient les donner systématiquement. Pouvez-vous une nouvelle fois veiller à ce que chacun ait connaissance de sa fourchette ?

DRH : Nous sensibiliserons de nouveau chaque Manager pour que la fourchette mini Débute et mini Domine de la fonction exercée par le collaborateur lui soit effectivement communiquée.

Chaque collaborateur peut également s’adresser directement à son Manager afin d’obtenir l’information.

 

CFDT : Lors des derniers entretiens, certains managers ont annoncé sciemment des fourchettes erronées. Cela concerne particulièrement les grilles chefs de projet-expert-ingénieur-responsables (annoncé 2760€ au lieu de 2600€). Pouvez-vous nous en expliquer les raisons ? Bizarrement, c’est la grille qui avait été diminuée de 160 € !? Désinformation ??

DRH : Le mini Débute de la grille Chef de Projet–Responsable d’activité–Responsable de pôle-Expert- Ingénieur Système et Réseau est bien de 2 600 €uros.
Il n’existe aucune volonté de diffuser une fausse ou mauvaise information.

 

Pour toutes questions ou remarques, contacter :
David
 David ou Marcelino Marcelino

11:11 Publié dans Cadres, Délégués du personnel (DP) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires | |  Facebook | | | |

25/05/2010

Accord égalité professionnelle à Auchan: la CFDT ne signera pas en l’état !

La CFDT réclamait un accord sur l'égalité professionnelle depuis de nombreuses années, et a été particulièrement moteur sur ce sujet.

A Auchan les inégalités sont patentes, et des dispositions discriminatoires existent depuis très longtemps. Les rapports de situations comparées en attestent, ainsi que l’enquête sur l’égalité professionnelle que nous avions menée en Centrale d’octobre 2007 à mars 2008.

Il est particulièrement rare dans les entreprises que la CFDT ne signe pas l’accord sur l’égalité professionnelle. Mais la négociation à Auchan s’est terminée avec beaucoup trop de lacunes. De belles phrases, de bonnes intentions, mais pas grand chose sur le « comment faire » !

C’est une bonne chose que la direction reconnaisse aujourd’hui en partie ce qu’elle niait il y a encore peu, mais cela ne fait pas un accord !

Nous sommes satisfaits qu’il y ait le programme mixité pour quelques femmes cadres à haut potentiel -nous avons suffisamment dénoncé ce fameux plafond de verre pour cela- mais cette action pour laquelle la direction fait beaucoup de pub ressemble à l’arbre qui cache la forêt des inégalités touchant de nombreux salarié(e)s.

Beaucoup de points mentionnés dans cet accord ne sont en fait que de simples reprises de la loi, de l'accord national interprofessionnel, de la convention collective de branche, ou sont déjà présent dans d’autres accords Auchan…

Pas grand chose de nouveau et aucun ciblage, aucun chiffrage, aucun moyen...

Plus grave :
- Absence totale de garantie et de respect des minima de tenues de fonctions alors que c'est LE moyen de garantir un minimum d'égalité salariale.
- Refus de respecter les planchers salariaux encadrement pourtant garantis par l'accord de branche.
- Bien que nous ayons obtenu l’arrêt de la proratisation de la RVI pour les congés maternité à partir de la RVI 2009, la DRH refuse d'inscrire la non-proratisation des primes au retour d’un congé maternité ou d’adoption, et refuse de restituer aux salariées concernées les sommes indument proratisées depuis mars 2006 !

La direction refuse aussi de signer la charte de la parentalité et de postuler au label « Egalité » délivré par l’AFAQ (ce qui est normal vu le risque qu’Auchan soit recalé…)

La 1ère loi sur l'égalité professionnelle date de 1983, et l’obligation de négocier un accord sur l’égalité date de 2001. La direction aura aussi mis 18 ans pour mettre fin à une disposition discriminatoire sur la prise des congés enfants malades alors que nous avions interpelé la HALDE qui confirmait l’aspect illégal de cette disposition. On voit bien qu’Auchan est très loin d’être en pointe sur ce sujet et a mis très longtemps à répondre à notre demande d’ouvrir des négociations. Le résultat de cette négo est dans cette droite ligne…

Nous serons donc plus efficaces en ne signant pas cet accord-alibi, et nous continuerons nos missions d'analyse, d’information des salariés, et à faire des propositions.

Cet accord pour lequel nous nous sommes battus est un rendez-vous manqué par la direction, mais la CFDT continuera son combat pour faire progresser ce sujet pour tous les salarié(e)s.

Un accord avec de véritables engagements reste à construire !

Téléchargez le tract

Retrouvez tous nos articles sur ce sujet

20:01 Publié dans Actions syndicales, Egalité - Diversité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : négociation, accords, égalité, femmes, hommes, salaires, rvi, congés | |  Facebook | | | |

17/05/2010

Questions CFDT en réunion DP du 07/05/10

CFDT : Lorsqu'un agent de maîtrise en forfait horaire précis passe sur un forfait horaire annualisé sa rémunération doit-elle être automatiquement augmentée de ce fait ?
Si oui, de quelle proportion ?

DRH : Le forfait associé aux agents de maîtrise est par principe un forfait horaire annualisé. Exceptionnellement et parce que le poste le justifie, la hiérarchie peut positionner un collaborateur en forfait horaire précis. Dans ce cas aucune baisse de salaire n’est faite. Donc lorsqu’un agent de maîtrise en horaire précis revient au forfait usuel d’horaire annualisé, il n’est pas augmenté.

CFDT : Y a-t-il pour chacun des métiers "annexe 2" une grille de salaire en fonction du type de forfait ?

DRH : Non, il y a des grilles indicatives par fonction et non par type de forfait.

Commentaire CFDT : Passer un salarié d’un forfait horaire précis qui compte 1575h TTE dans l’année à un forfait horaire annualisé de 1705h TTE sans bouger son salaire, revient à lui abaisser son taux horaire (il s’agit bien là de deux types de forfait horaire), ce qui ne peut être fait qu’à la condition que le salarié soit clairement informé de cette baisse, ce qui n’est pas le cas. Les avenants ne sont pas conformes. Les 130h supp obligatoires demandées aux agents de maitrise en forfait horaire annualisé ne sont en réalité pas payées et encore moins majorées…

A lire : le compte rendu de la précédente réunion DP

CFDT : Depuis quelques semaines les entretiens d'activité ont lieu. Lors de ceux-ci il y a pour consigne de ne pas aborder la question des salaires.
Pourquoi une telle "Omerta" sur ce sujet ?
A quel moment un salarié peut-il aborder la question de son salaire avec son manager ?

DRH : Les entretiens annuels n’ont pas pour objectif de présenter la révision de salaire annuelle aux collaborateurs. Par contre s’il le souhaite, le collaborateur peut exprimer son opinion ou ses attentes sur ce sujet à son manager, lors de l’entretien annuel ou d’un autre rv.

Commentaire CFDT : Lors de la réunion DP la DRH était plus précise. Elle a déclaré qu’à Auchan on ne négociait pas son salaire même dans l’encadrement. Donc dans les négociations collectives la DRH soustrait la négociation des grilles salariales de l’encadrement en prétextant l’individualisation, et au niveau individuel la DRH souligne qu’un salarié ne peut négocier ni son salaire, si sa tenue de fonction, ni son statut (ce sont des consignes données aux managers). Tout cela ne relève que d’une décision unilatérale de l’employeur qui laisse toute la place à l'arbitraire en commençant par ne pas respecter les minima pour 25% de l'encadrement !

CFDT : Des salariés ont été bloqués à l'issu de leurs vacances à l'étranger suite à l’éruption volcanique en Island.L'entreprise propose à ceux-ci de poser des jours de congés ou de RTT pour les jours d'absences.
Ces personnes ont pour la plupart déjà supporté le surcoût de cet événement. Même si ce n'est pas du fait de l'entreprise et que vous n’êtes pas dans une obligation, pourriez-vous prendre en charge une partie de ces jours ?

DRH : La situation vécue par des collaborateurs de l’entreprise est le fait de circonstances naturelles exceptionnelles et il n’est pas prévu que les jours d’absence soient pris en charge par l’entreprise.

Commentaire CFDT : Pour info, si vous avez été bloqué suite à un déplacement professionnel, dans ce cas votre rémunération doit être versée (sans qu’on vous impute des RTT ou des CP).

CFDT : Trouvez-vous normal qu'un représentant du personnel se fasse reprocher son mandat au service des salariés comme "incompatible avec son travail" ?

DRH : Non, ce n’est pas une situation normale.

Commentaire CFDT : C’est un peu court. Et que compte faire la DRH face à cela ?

Pour toutes questions ou remarques, contacter :
David
 David ou Marcelino Marcelino

10/05/2010

Questions CFDT au CE du 26/03/10 (spéciales salaires Cadres)

CFDT : Des grilles de salaires Cadres en DSIO ont été abaissées jusqu’à -160€. Y a-t-il eu des baisses sur d’autres grilles en Centrale ?

DRH : Non

CFDT : Comment se fait-il que des grilles de salaires puissent être ainsi abaissées sans que les partenaires sociaux soient informés ?

DRH : L’accord d’individualisation des salaires de base de l’encadrement précise bien : « Pour chaque fonction, l’Entreprise détermine des fourchettes indicatives de salaire de base tenant compte de la hiérarchisation interne des fonctions, des différents niveaux de maîtrise de la fonction et du contexte extérieur ».
« Ces fourchettes ont un caractère indicatif et n’entraînent aucun droit automatique à une rémunération pré-établie du fait de l’exercice d’une fonction ou d’un niveau de maîtrise de la fonction ».

Commentaire CFDT : L’entreprise s’est arrangée pour confisquer la négociation collective salariale des cadres. Néanmoins les partenaires sociaux doivent être en mesure de négocier les minima en dessous duquel il n’est pas possible de descendre. La CFDT a réclamé la réactualisation de l’accord de 1986.
Les « fourchettes ont un caractère indicatif… », effectivement elles indiquent que l’entreprise sous-paye certains de ses salariés à qui elle reconnait pourtant la bonne tenue de leur niveau de fonction !

CFDT : Pourquoi les minima garantis fixés par la convention collective ne sont-ils toujours pas respectés sur toutes les grilles de salaires dès le niveau « Débute » comme cela doit légalement être le cas ?

DRH : L’accord d’entreprise relatif à la classification des fonctions précise :« Pour les fonctions Agents de Maîtrise et Cadres, la période d’accueil correspond à la période pendant laquelle le titulaire est considéré comme « débutant » dans sa fonction et prend fin à l’obtention de l’avis de tenue de fonction «Occupe ».
Lorsque l’encadrement est « Débute », il se trouve en période d’accueil. Il est en autonomie sur sa fonction à partir du niveau « Occupe ».

Commentaire CFDT : Ceci est une interprétation abusive de l’accord de classification. La CCN fixe un salaire minimum mensuel garanti qui prend déjà en compte le caractère « débutant ». Aucun cadre à temps plein de niveau 7 ne devrait être payé en dessous de 2235 € chaque mois ; et aucun cadre à temps plein de niveau 8 ne devrait être payé en dessous de 3004 € chaque mois. C’est pourtant le cas pour 10% d’entre eux, et sur des écarts pouvant aller jusqu’à -300 voir -400 euros par mois !

CFDT : Pourquoi les barèmes RVI n’ont-ils pas été revus depuis au moins 2 ans ?

DRH : Les barèmes RVI ne sont pas indexés sur l’inflation, ni sur les revalorisations de salaires.
Ils relèvent d’une décision unilatérale de l’entreprise.

Commentaire CFDT : Cela fait même plus de 2 ans que les barèmes RVI n’ont pas été réévalués. La RVI est un élément de la rémunération et il n’y a aucune raison pour que le barème général soit soustrait à la négociation collective. La CFDT réclame l’ouverture de négociation concernant la RVI et a adressé un courrier en ce sens à la direction des affaires sociales d’Auchan France.

CFDT : Pourquoi le principe de droit « A travail égal, salaire égal » n’est-il toujours pas respecté à Auchan ?

DRH : Les salaires de l’encadrement sont individualisés et tiennent compte de l’expérience, du parcours professionnel, du potentiel et bien entendu du niveau de professionnalisme de chacun.

Commentaire CFDT : Quand des collaborateurs sont payés en dessous du minimum de leur tenue de fonction alors qu'ils sont reconnus pour leur professionnalisme, leur expérience et ont une charge de travail particulièrement conséquente, c’est qu’il y a de gros manquement de la part de l’employeur dépassant largement ce qui est admissible dans le cadre de l’individualisation. Hors si le législateur reconnaît l'individualisation, et donc la perception d'une rémunération différente entre personnes occupant les mêmes fonctions (si cela est objectivement justifiable), il n'en reste pas moins que rémunérer des salariés en dessous de leur minimum de tenue de fonction défini par l'employeur lui même, est totalement inégalitaire.

CFDT : Pourquoi les grilles de salaires ne sont-elles pas communiquées aux partenaires sociaux comme c’est le cas dans nombres d’entreprises ?

DRH : Un Bilan annuel est réalisé chaque année avec les partenaires sociaux signataires de l’accord sur l’individualisation des salaires Encadrement, bilan au cours duquel un point est réalisé sur les grilles de salaires.

Commentaire CFDT : Ce bilan est loin de donner l’ensemble des grilles complètes (avec les 4 niveaux). Si Auchan n’est pas transparent sur ses grilles de salaires c’est bien qu’il a quelque chose à cacher…

CFDT : Pourquoi les salariés n’ont-ils pas automatiquement communication de leur grille de salaire complète ?

DRH : L’accord d’individualisation des salaires de base de l’encadrement prévoit que : « Chaque membre de l’encadrement aura connaissance de la fourchette de salaire indicative concernant sa fonction ».
Chaque collaborateur est donc informé par son supérieur hiérarchique du mini débute et mini domine de sa fonction.

Commentaire CFDT : Ceci est rarement le cas. Le collaborateur peut l’avoir s’il le demande (et encore !) mais comme il ne sait même pas qu’il peut le demander...
La question était bien : pourquoi cela n’est-il pas communiqué automatiquement et complètement (avec les 4 niveaux et non uniquement le 1er et le dernier niveau). Là encore un problème de transparence…

Pour toutes questions ou remarques, contacter Fabien
Fabien

A lire aussi :
- Auchan ne respecte pas les minima conventionnels pour ses cadres !
- Les inégalités salariales au cœur du système de rémunération à Auchan

13:33 Publié dans Cadres, Comité d'Etablissement (CE) | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, rvi | |  Facebook | | | |

24/04/2010

Le mystère des actions Auchan enfin résolu

Tout d’abord ne boudons pas notre plaisir et celui des milliers de salariés d’Auchan. Mais +7,28% de revalorisation de la part Valauchan ça a quand même été une surprise comme l’avait été (dans le mauvais sens) les -1,13% de l’an passé.
Les salariés, aussi satisfaits soient-ils, se posent des questions. Avec une baisse du résultat net de -9,1% et une année 2010 que notre direction annonce plus difficile que 2009, nous avons le FCP Valauchan qui fait un bond en avant alors que l’an dernier il avait reculé pour la première fois de son histoire malgré de bons résultats !

Les explications de la direction semblent laisser sceptique nombre de salariés.

D’après Benoit Boussemart l’économiste spécialiste de la richesse des Mulliez, les explications seraient d’un tout autre niveau.

Sur quelles bases repose l’évaluation qui a été faite ? D’où peut bien venir cette hausse, en l’espace de quelques mois ?

Pour M. Boussemart, 3 éléments principaux sont à retenir :

- Le taux de Valauchan est un "taux" politique, destiné à maintenir la "paix sociale" ;

- Le partage "intéressement/participation/valorisation du FCP" est un leurre pour les salariés ; ceux qui gagnent le plus sont les actionnaires, et les salariés privilégiés, notamment via les stock-options ;

- Les mécanismes "intéressement/participation" ont des effets pervers à court terme (la carotte pour faire travailler de plus en plus les salariés avec des salaires de base très faibles) et à long terme (c'est sur le salaire brut que se calcule la future retraite, hors intéressement et participation). En outre, ceci permet au groupe Mulliez d'échapper au versement de cotisations sociales : manque à gagner pour la France en 2008 : plus de 200 millions d'euros. Et on parle de déficit du régime des retraites !! Qui creuse ce déficite si ce ne sont ces mécanismes, et les multiples aides permettant d'évacuer une partie des cotisations sociales, notamment sur les bas salaires ?

En effet, à Auchan les salaires mensuels sont particulièrement bas. De nombreux employés ont été payés sous le smic horaire de 2000 à 2007. Ce serait encore le cas si la CFDT et la CGT n’étaient pas montées au créneau.
Pour les cadres c’est pareil, 10% d’entre eux sont payés en dessous des minima garantis par la convention collective nationale, et 25% d’entre eux sont payés en dessous du minimum de leur tenue de fonction. Ca n’est pas parce qu’ils ne sont pas « bon », bien au contraire la plupart sont reconnus pour leurs compétences et leur professionnalisme par leur N+1, leur N+2. Le problème vient de la politique RH telle qu’elle a été instituée.

21:28 Publié dans Infos générales | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : valauchan, stock-options, salaires | |  Facebook | | | |

18/04/2010

Grilles des salaires Auchan DSIO (Suite)

Personne n’est dupe de la manœuvre
Tout reste à faire !

Télécharger le nouveau tract

Suite à notre précédent tract sur les nouvelles grilles de salaires et aux réactions que cela a suscité parmi les collaborateurs, la DRH a quelque peu modifié une des grilles. Voici la nouvelle « nouvelle grille » complète des Chargé d’étude, Concepteur et Administrateur (cadres de niveau 7).

MAIS TOUJOURS NON-CONFORME …
:

MINI "DOMINE"

3015 €

MINI " MAITRISE"

2595 €

MINI "OCCUPE"

2250 €

MINI "DEBUTE"

2000 €


Alors que la convention collective fixe un minimum mensuel garanti pour un niveau 7 "débutant" à 2235 € !

DE PLUS, contrairement à ce qui a pu être dit :

- La baisse de 160€ sur le minimum « Débute » des fonctions Chef de projet, Expert, Ingénieur, Responsable d’activité et Responsable de pôle, est toujours effective !

Il n’y a qu’une grille, la même rabaissée pour les collaborateurs déjà présents et les prochains arrivants. Cette baisse aura forcement un impact à plus ou moins loin terme sur les collaborateurs déjà présents ainsi que sur les passages de tenue de fonction

- Certains s’octroient l’évolution de la grille Administrateur alors que cet alignement sur la grille Concepteur/Chargéd’étude était déjà effectif (nous vous l’avions indiqué comme seul point d’amélioration dans notre tract vous informant des nouvelles grilles…).
Il est amusant de les voir s’approprier quelque chose pour lequel ils ne sont pour rien.

Par ailleurs, nous avons découvert des changements concernant la RVI impactant directement les forfaits mensuels de certains cadres avec le risque qu’il se produise la même chose qu’avec la rémunération du temps de pause chez les employés…
Cela pourrait être généralisé partout !

La CFDT a adressé un courrier à la direction des affaires sociales d’Auchan France pour réclamer l’ouverture d’une négociation des salaires Agents de maîtrise - Cadres et de la RVI avec tous les partenaires sociaux.

Avec la CFDT refusons les faux-semblants,
et demandons de vraies avancées

Nous réclamons toujours :

- Pas de baisse sur les grilles de salaires

- L’application des 0,5% d’augmentation cette année sur toutes les grilles et barèmes RVI

- Plus aucune grille en dessous des minima garantis par la Convention Collective

- Plus aucun collaborateur en dessous des minima de sa grille et de sa tenue de fonction

- La communication automatique, pour chacun, de sa grille de salaire complète

Télécharger le nouveau tract

21:02 Publié dans Actions syndicales, Cadres | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : salaires, smmg, convention collective | |  Facebook | | | |

22/03/2010

Auchan DSIO : Jusqu'à 160 euros de réduction sur les grilles de salaires !

En DSIO (Direction des Systèmes d'Information et d'Organisation) les grilles de salaire des cadres ont été de nouveau abaissées.
Cela s'ajoute au fait que plusieurs fonctions ont des grilles déjà inférieures de 235€ par rapport au minimum garanti par la convention collective !

Voici les grilles que vous n'êtes pas censés voir :

CHARGE D’ETUDE - CONCEPTEUR S/R (7) :

 

2009

2010

Ecart

MINI "DOMINE"

3015 €

2945 €

-70 €

MINI " MAITRISE"

2595 €

2570 €

-25 €

MINI "OCCUPE"

2235 €

2250 €

+15 €

MINI "DEBUTE"

1940 €

2000 €

+60 €

 

 


Salaire minimum garanti par la convention collective = 2235 € au niveau 7. Il manque 235€ !


CHEF DE PROJET – INGENIEUR – EXPERT – RESPONSABLE (7) :

 

2009

2010

Ecart

MINI "DOMINE"

3785 €

3785 €

0

MINI " MAITRISE"

3345 €

3345 €

0

MINI "OCCUPE"

3015 €

3015 €

0

MINI "DEBUTE"

2760 €

2600 €

-160 €

Un nouvel embauché débutant cet année sur ces fonctions touchera 160 € de moins que celui qui aura été embauché juste avant l’application de cette nouvelle grille…

Voilà comment se créent les inégalités salariales !

Le barème des RVI n’a pas augmenté depuis plusieurs années !

Les forfaits astreintes n’ont pas été augmentés, mais ont été arrondis au chiffre inférieur !

Seul point d’amélioration, la grille ADMINISTRATEUR a été alignée sur la grille Chargé d’étude/Concepteur. MAIS IL LUI MANQUE 235 € AU NIVEAU « DEBUTE » !

Nous réclamons :

- Le respect du minimum garanti par l’accord de branche dès le niveau « Débute »

- Le respect du principe de droit : « A travail égal, salaire égal »

- Que le taux de l’augmentation collective soit appliqué sur les grilles 2009, le barème RVI et les forfaits Astreinte (Soit 0,5% cette année, ça n’est quand même pas démesuré !).

- Que les grilles de salaires soient négociées paritairement.

- La transparence sur l’ensemble des grilles de salaire.

Pour soutenir nos demandes, adhérez à la CFDT

Tract et bulletin d'adhésion à télécharger

Et pour les autres métiers que se passe-t-il ?
Si vous avez des infos sur les grilles de salaires Agent de maitrise et Cadres dans les Achats, magasins, logistiques, SAV etc...
envoyez-les nous :
cfdt.auchan.cadres@free.fr

Toujours d'actualité :
- Auchan ne respecte pas les minima conventionnels pour ses cadres !
- Les inégalités salariales au cœur du système de rémunération à Auchan
- Auchan DTI 2.0, mais des grilles de salaire toujours non-conformes !

08:48 Publié dans Actions syndicales, Cadres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salaires, smmg, convention collective | |  Facebook | | | |