<body> <div data-cookie="off"><p data-close><a href="#" title="J'ai lu ce message"><span class="ui-icon ui-icon-check">Ok</span></a></p><p data-text>En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. <a href="http://www.hautetfort.com/cookies.html" title="En savoir plus sur les cookies" target="_blank">En savoir plus</a>.</p></div><style>[data-cookie]{display:none;position:fixed;backface-visibility:hidden;bottom:0;left:0;width:100%;background:black;background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAYAAAAfFcSJAAAADUlEQVQIW2NkYGDYDAAAvQC1UcyxoAAAAABJRU5ErkJggg==);color:white;padding:.5em 0;text-align:center;z-index:9999;} [data-cookie~="on"]{display:block;} [data-cookie] p{color:white;font-size:12px;margin:0;padding:0 .5em;line-height:1.3em;text-shadow:1px 0 3px rgba(0,0,0,1);} [data-cookie] a{color:white;} [data-cookie] [data-text]{margin:1px auto 0;text-align:left;max-width:980px;} [data-cookie] [data-close]{float:right;margin:0 .5em;} [data-cookie] .ui-icon{background-image: url(//download.jqueryui.com/themeroller/images/ui-icons_ffffff_256x240.png);} .ui-icon-check {background-position: -64px -144px;} .ui-icon {height: 16px;width: 16px;} .ui-icon {background-repeat: no-repeat;display: block;overflow: hidden;text-indent: -99999px;} @media print {[data-cookie]{display:none;}} </style> <div class="ads_criteo_right"> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44699");document.write("&amp;nodis=1"); document.write ('&amp;cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&amp;exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&amp;charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&amp;charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&amp;loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&amp;referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&amp;ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&amp;mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script> </div> <script type='text/javascript'> document.MAX_ct0 =''; var m3_u = (location.protocol=='https:'?'https://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?':'http://cas.criteo.com/delivery/ajs.php?'); var m3_r = Math.floor(Math.random()*99999999999); document.write ("<scr"+"ipt type='text/javascript' src='"+m3_u); document.write ("zoneid=44691");document.write("&nodis=1"); document.write ('&cb=' + m3_r); if (document.MAX_used != ',') document.write ("&exclude=" + document.MAX_used); document.write (document.charset ? '&charset='+document.charset : (document.characterSet ? '&charset='+document.characterSet : '')); document.write ("&loc=" + escape(window.location)); if (document.referrer) document.write ("&referer=" + escape(document.referrer)); if (document.context) document.write ("&context=" + escape(document.context)); if ((typeof(document.MAX_ct0) != 'undefined') && (document.MAX_ct0.substring(0,4) == 'http')) { document.write ("&ct0=" + escape(document.MAX_ct0)); } if (document.mmm_fo) document.write ("&mmm_fo=1"); document.write ("'></scr"+"ipt>"); </script>
Accueil
Présentation CFDT
Agenda
Adhésion

03/02/2011

La CFDT signataire de la nouvelle grille de salaire Grande Distribution

Suite de notre article Négociation salaire à la branche : peut-être un déblocage


Après quelques péripéties (Chantage sur les salaires dans la grande distribution) la négociation a finalement aboutie. La CFDT est signataire de la nouvelle grille de salaire à la branche, qui sera applicable au 1er mars 2011.

 

L’augmentation va de 3,20% à 2,50% soit une moyenne de 2,9%. Voir la nouvelle grille.

 

Bien que cette situation ne soit pas complètement satisfaisante, parce que l’application de taux différents selon les niveaux contribue au tassement de l’éventail hiérarchique (dont le réexamen doit se faire dans le prolongement de la réforme des classifications, actuellement en cours de négociation dans la branche), la CFDT a considéré que les propositions patronales n’étaient pas négligeables (la CFDT revendiquait + 5% sur la grille de 2009 avec date d’effet au 01/01/2011), avec + 3.20% sur le niveau 1 A, permettant de sortir 5 minima de dessous du SMIC (situation consécutive à l’absence d’accord en 2010) et de donner un signe positif pour les négociations d’entreprise.

 

Concernant les négociations à Auchan, il n’est pas exclu que la direction réédite les mêmes arguments que la chambre patronale, et prennent prétexte de la modification du calcul des charges patronales, décidé par le gouvernement au 01/01/2011, pour limiter sa proposition d’augmentation.

 

Cette décision gouvernementale (qui consiste à calculer les exonérations de charges sur le salaire annualisé, intégrant donc le 13ème mois) échappe totalement à la responsabilité des organisations syndicales. Et évidemment si les directions l’utilisent pour minorer leurs propositions salariales en 2011, cela pénaliserait les salariés qui sont déjà « sanctionnés », depuis des années, par le mécanisme de calcul de l’exonération des charges patronales. En effet, celui-ci pousse les employeurs à freiner l’évolution des rémunérations, car plus la rémunération est proche du SMIC plus l’exonération est importante (le taux d’exonération décroit dans la limite de 1,6 fois le SMIC). Pour la CFDT, cette modification n’est donc pas un argument recevable.

A suivre avec les négociations à Auchan qui ont lieu actuellement.

11/01/2011

Aux côtés des stagiaires

CFDT JeunesKit de survie du bon stagiaire Cé / CFDT Cadres

Donner une information claire. Ouvrir son réseau. Avec la Confédération étudiante, la CFDT Cadres s'engage pour valoriser les cadres de demain avec leurs compétences d'aujourd'hui.

Le stage est un moment qu’on attend, qu’on redoute, qu’on craint. Pour bien le réussir, il vaut mieux être armé. C’est avec cet objectif que la CFDT Cadres et la Confédération étudiante, résument dans cette brochure, l’essentiel de ce qu’il faut savoir avant, pendant et après ton stage. La CFDT et la Cé à côté des stagiaires Le stage ne doit pas être pour les entreprises l’occasion d’embaucher des jeunes diplômés à petits prix ni de remplacer un emploi à temps plein. C’est pourquoi la CFDT s’est battue et a obtenu des règles qui encadrent l’utilisation des stagiaires. Rémunération, convention de stage... : quels droits ? Et après le stage ?

Depuis le 1er septembre 2010, les stages doivent être intégrés à un cursus pédagogique dont la notion est définie par le décret n°2010-956 du 25 août 2010.

Ce que dit le décret : Les stages sont considérés comme intégrés à un cursus pédagogique lorsqu’ils répondent aux conditions suivantes :
• leur finalité et leurs modalités sont définies dans l’organisation de la formation ;
• ils font l’objet d’une restitution de la part de l’étudiant donnant lieu à évaluation de la part de l’établissement.
• Sont également intégrés à un cursus les stages organisés dans le cadre :
• des formations permettant une réorientation et proposées aux étudiants,
• de formations complémentaires destinées à favoriser des projets d’insertion professionnelle et validées en tant que telles par le responsable de la formation ;
• des périodes pendant lesquelles l’étudiant suspend temporairement sa présence dans l’établissement.

Dans l’accord de modernisation du marché du travail de 2008, la CFDT a obtenu que la durée de stage soit prise en compte pour réduire la période d’essai. Si à l’issue de ton stage tu es embauché(e) par ton entreprise, tu as droit à la réduction de la période d’essai au maximum de la moitié de la durée prévue par celle-ci . Pour une durée de la période d’essai de 4 mois, tu ne feras que deux mois d’essai.

L’intégration des jeunes dans l’emploi implique un regard neuf sur le travail et le management [ 20/10/2010 ]

07/12/2010

Les résultats du questionnaire CFDT sur le CE Auchan Centrale



Nous avions distribué un questionnaire il y a plusieurs mois sur le rôle du CE dans les domaines économique, social et culturel,  son fonctionnement, ses liens avec les salariés, comment vous le voyez,  ce que vous en pensez, ce que vous en attendez !



Nous vous présentons les résultats à télécharger

 

 

Si vous souhaitez plus de détails, en discuter, faire des propositions ou recevoir le livret en couleur n’hésitez pas à nous contacter :

 

06 22 14 02 01

cfdt.auchan.centrale@free.fr

 

  

Vous écouter pour vous associer à la construction de nouvelles revendications collectives, c’est le choix de la CFDT.Signature.gif

05/12/2010

Négociation salaire à la branche : peut-être un déblocage

Negociation

Pour rappel, l’organisation patronale FCD (MEDEF), dont Auchan fait partie, avait bloqué les négociations salaires dans la grande distribution, qui servent de tremplin obligatoire à nos négociations d’entreprise (lire notre article : Chantage sur les salaires dans la grande distribution).

 

Face à cette attitude, l’intersyndicale CFDT, CGT, FO a initié des actions et lancé une pétition nationale relayée dans plusieurs magasins.

 

Suite à ces actions combinées, la FCD accepte de revenir à la table des négociations reprogrammées ce 9 décembre.

 

Nous vous tiendrons informés du résultat de ces négociations.

11/11/2010

SMIC Auchan : retour en vidéo sur l'affaire

Reportage France 3 avec interviews de l'avocat des salariés et du DSC CFDT Auchan.

09/11/2010

SMIC Auchan : Scandaleux jugement de la part des prud’hommes de Lannoy !

Pour rappel, de 2000 à 2008, Auchan a intégré le paiement du temps de pause dans le salaire TTE, avec pour conséquence de tirer la grille des salaires vers le bas et de payer plusieurs milliers de salariés sous le SMIC.

 

- Malgré les PV des inspecteurs du travail pointant les infractions commises par Auchan sur le SMIC ;

 

- Malgré un arrêt de la cour de cassation indiquant que « la rémunération des temps de pause, pendant lesquels les salariés ne sont pas à la disposition de l’employeur, est exclue du calcul de l’assiette de comparaison du SMIC » ;

- Malgré la condamnation d’Auchan par les prud’hommes de Clermont-Ferrand le mois dernier sur ce même mécanisme ;

 

Les prud’hommes de Lannoy viennent curieusement de débouter les 885 salariés parmi les plus modestes qui attendaient depuis longtemps que justice leur soit rendue !

 

La CFDT fait bien évidemment appel de ce jugement révoltant qui est un véritable déni de justice sociale. 

Nous irons jusqu’au bout pour faire condamner cette pratique autant illégale qu’immorale, et faire que les salariés récupèrent leur dû.

 


A lire
 :

27/10/2010

Retraites : tous à la manif le 28 octobre

Nous ne lâchons pas la pression

Depuis le début, le président de la République et le gouvernement ont fait le choix d’une réforme purement comptable et du passage en force. La réforme ne garantit pas la pérennité des régimes de retraites, elle accroît les inégalités au détriment des femmes, des salariés aux carrières longues et/ou exerçant des métiers pénibles, de ceux et celles qui ont des parcours accidentés et qui relèvent de plusieurs régimes.

Depuis le début du mouvement, la CFDT a fait des propositions à multiples reprises pour permettre de répondre aux situations d’inégalités les plus graves créées ou renforcées par la réforme en débat. Le gouvernement les a quasiment toutes rejetées. Il verrouille son texte, et traite les manifestants par le mépris.

Depuis le début, les mobilisations n'ont cessé de croître. Et elles ont mis en évidence les inquiétudes et les aspirations profondes d’une société taraudée par l’accroissement des inégalités. L’emploi des jeunes, l’emploi des seniors, la précarité, la dégradation des conditions de travail, les inégalités entre les hommes et les femmes, l’injustice fiscale, soulèvent angoisses et incertitudes qui ne peuvent rester sans réponse.

Face à cela, les responsabilités du gouvernement comme celles du patronat sont particulièrement engagées. 

ALORS LE 28 OCTOBRE VENEZ NOMBREUX MANIFESTER

Participez à la MANIF RÉGIONALE INTERSYNDICALE

 14h30 Porte de Paris – LILLE

LA CFDT EST EN TÊTE DE CORTEGE

09/10/2010

RETRAITES : 12 octobre, l’une des dernières occasions de faire bouger la loi !

Salariés d'Auchan, malgré les mobilisations de ces derniers mois contre le projet de loi gouvernemental sur les retraites, l’Assemblée Nationale n’a modifié le texte qu’à la marge. Pour la CFDT, le compte n’y est pas. La loi doit bouger au Sénat : c’est tout l’enjeu du 12 octobre.

Mobilisons-nous massivement !

 

MANIF RÉGIONALE

 14h30 Porte de Paris – LILLE

 

« Retraite, où en est-on ? »

A lire : 10 questions – 10 réponses

30/09/2010

Cadres Auchan : Samedi 2 octobre manifestons pour une retraite équitable

photo.JPGAborder la réforme des retraites uniquement par le critère de l’âge légal de départ est sans nul doute le premier facteur d’injustice car cela pénalise particulièrement et fortement certaines catégories de salariés. De là à penser que cette réforme ne touche pas les cadres, il y a un pas à ne pas franchir. Pourquoi ?

- Un pourcentage important de cadres issus de la promotion interne a également commencé à travailler tôt et est ainsi impacté par le recul de l’âge minimum de départ à la retraite.

- De plus en plus, l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes diplômés se fait de manière tardive et chaotique créant peu de droits pour la retraite.

- Les femmes cadres connaissent également les carrières incomplètes, les temps partiels, les discriminations en matière de rémunération et d’accès à la responsabilité.

- Tous iront-ils au bout ? Rester dans l’emploi jusqu’à 65 ou 67 ans devient un défi : le maintien dans l’emploi des séniors concerne aussi les cadres ; cela passe par l’entretien des compétences et l’intérêt du travail.

- La pénibilité n’épargne pas les cadres, elle prend d’autres formes : l’actualité dans de nombreuses entreprises ne nous dit hélas pas le contraire. Or, cette réalité n’est qu’exceptionnellement prise en compte en maladies professionnelles.

- Le concept de retraite à la carte concerne tous les salariés. De nombreux cadres aspirent à une autre vie après le travail et cela sans attendre obligatoirement 65, 66 ou 67 ans. Rachat d’années d’études, prise en compte des stages, sont des leviers méritant d’être exploités pour permettre des choix.

Cette réforme est bien injuste pour tous les salariés. La CFDT Cadres invite les cadres aux manifestations du 2 octobre « contre une loi injuste et pour une réforme équitable ».

Pour une autre réforme des retraites, tous à la manifestation régionale le 2 octobre à Lille 14H30 (départ porte de Paris).

20/09/2010

Tous mobilisés le 23 septembre pour une réforme des retraites équitable !

La mobilisation exceptionnelle du 7 septembre, a contraint le chef de l’État à faire un premier pas, même si ses concessions ne sont pas à la hauteur !
Pour la CFDT, le projet de réforme du gouvernement, voté ce 15 septembre à l'Assemblée nationale « reste injuste et inacceptable ». Il creuse les inégalités, au lieu de les réduire : le relèvement brutal de l’âge de la retraite pénalise ceux qui ont commencé à travailler jeunes ainsi que celles et ceux qui ont eu des carrières discontinues et devront attendre 67 ans pour bénéficier d’une retraite sans pénalités. De plus, le financement de la réforme pèse avant tout sur les salariés sans garantir la pérennité du système par répartition. Enfin, le texte ne répond pas à l’enjeu central qu’est l’emploi, en particulier des jeunes.

 

Plus nombreux, plus forts

Raison de plus d’être encore plus nombreux pour dire plus haut et plus fort que le projet de loi, examiné à partir du 27 septembre en commission des affaires sociales au Sénat, doit bouger. Tel sera l’objectif de la nouvelle journée d’action du 23 septembre. La présence massive de tous sera déterminante pour rappeler qu’une réforme des retraites est nécessaire, mais qu’elle ne peut se faire ni sur le dos des salariés les plus modestes ni sur celui des jeunes.

 

Tous mobilisés le 23 septembre ! Parce que rien n’est joué et que la mobilisation intersyndicale paye, les manifestations et actions du 23 seront déterminantes pour faire bouger la loi !

Argumentaire - Réforme des retraites